background preloader

L’Éducation aux médias et à l'information (EMI) et la stratégie numérique : Le choc des cultures (Partie 1)

L’Éducation aux médias et à l'information (EMI) et la stratégie numérique : Le choc des cultures (Partie 1)
L'EMI s'implante très vite dans le paysage éducatif, en témoignent son entrée dans la Loi d'orientation de 2013, précédée d'une conférence nationale, et la relance du CLEMI. Cette rapide évolution se répercute tout naturellement dans l'univers des professeurs documentalistes : la mention de l'EMI dans le référentiel métier en 2013, un dossier dans SavoirsCDI1, deux numéros de Médiadoc2 et la parution d'un classeur de fiches pédagogiques dédiées3, au point de bousculer les habitudes et d'interroger une nouvelle fois les objets d'apprentissages info-documentaires et l'avenir de la profession. Il peut être dès lors intéressant de prendre un moment pour questionner l'origine de l'EMI et les raisons qui poussent le ministère de l’Éducation nationale à la mettre en avant. 1.1. Origine de l'EMI L'EMI peut nous apparaître à juste titre comme la réunion de deux « éducations à », bien distinctes jusque là dans une configuration particulière à la France. 1.2. 1.3. 1.4. 1.5.

http://lestroiscouronnes.esmeree.fr/identite-professionnelle/l-education-aux-medias-et-a-l-information-emi-et-la-strategie-numerique

Related:  Culture professionnelle : le métier de documentalisteEMIVision EMI par P DuplessisTravaux de recherche, analyses, travaux dans les académies

Éducation artistique et culturelle : mettre en œuvre le parcours - Journée nationale de formation sur le parcours EAC Objectifs de formation Ce séminaire inscrit au Plan national de formation a pour objectifs de : Créer une culture commune entre tous les acteurs de l'éducation artistique et culturelle ; Éclairer de plusieurs regards la relation que le référentiel du parcours d'éducation artistique et culturelle entretient avec le parcours et les nouveaux programmes de la scolarité obligatoire ;

Les grosses ficelles de la manipulation Sans doute à raison même du développement des technologies de l’information et de la communication. Le mensuel Sciences Humaines consacre son dernier N° à tous les aspects de cette forme subtile de « soumission volontaire » : des théories du complot qui s’emploient à manipuler les esprits en diffusant des rumeurs de manipulation, à toutes les techniques du marketing et de « l’hameçonnage » sur internet, en passant par la manipulation des « éléments de langage » en politique. Nicolas Guéguen, auteur d’une Psychologie de la manipulation (Dunod) montre comment Internet a paradoxalement décuplé l’efficacité des facteurs classiques de l’influence du face-à-face en diminuant la part de l’humain dans l’interaction. On se sent psychologiquement moins contraint par un simple clic que par une signature accordée à une personne réelle.

Partie 2- L'EMI dans la stratégie numérique 2.1- Canopé et le CLEMI, leviers de la transition numérique La mise en place de la stratégie numérique impulsée par le Ministère impliquait, comme le soulignait aussitôt l'IGEN Michel Reverchon-Billot dans une intervention devant les IATICE en février 2013, « une nouvelle forme de gouvernance réunissant la Dgesco et les opérateurs (Onisep, CNED, CNDP...) »1. S'agissant de ces réorganisations de services, rappelons que la refondation du CNDP, épinglé par la Cour des comptes en février 2014, a été voulue et conduite pour l’adapter aux exigences du service public du numérique éducatif. Le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, répondant aux rapporteurs de la Cour, avoue que « le CNDP est apparu comme un des principaux opérateurs d’appui à la mise en œuvre de la stratégie visant à « Faire entrer l’école dans l’ère du numérique »2.

La complexité de l’EMI vue à travers l’étude du Web – Méta-DIC Avec la réforme du collège, les compétences en info-documentation et celles travaillées dans le cadre de l’Education aux Médias se sont mélangées, ont fusionné, pour devenir l’Education aux Médias et à l’Information. Or, l’EMI a été distribuée alors qu’elle est constituée en partie d’info-documentation dont l’enseignement nécessite un CAPES spécifique (le nôtre). Pour rappel, l’EMI = EAM + Info-doc + numérique (à lire, Intervention en 5 questions de Michel Reverchon-Billot, IGEN-EVS) Or, l’EMI est complexe et nécessite également des connaissances sur les médias sans cesse mises à jour.

Etre professeur-documentaliste et vouloir participer à l’amélioration du climat scolaire ? La loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République souligne dans son rapport annexé [1] la place importante du climat scolaire en précisant notamment que « les conditions d'un climat scolaire serein doivent être instaurées dans les écoles et les établissements scolaires pour favoriser les apprentissages, le bien-être et l'épanouissement des élèves et de bonnes conditions de travail pour tous. » Plus récemment, dans son discours du 11 mars 2015, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation Nationale, a annoncé la nouvelle organisation du collège [2] qui devra être opérationnelle à la rentrée 2016. Cette réforme du collège comprend une entrée spécifique sur le climat scolaire et prévoit notamment l'amélioration de la qualité de vie dans l'établissement, le renfort de la démocratie collégienne, la coopération avec les parents.

InfoTrack, ou comment utiliser l’humour pour dynamiser les formations aux compétences informationnelles Article rédigé par Laure Mellifluo et Aurélie Vieux Depuis septembre 2016, la Bibliothèque de l’Université de Genève (UNIGE) en Suisse dispose d’une nouvelle plateforme de formation aux compétences informationnelles intitulée InfoTrack. Elle est composée de 24 modules pédagogiques indépendants. L’élément central de chaque unité de formation est une vidéo de 3-4 minutes, accompagnée d’un quiz, d’un résumé textuel avec les éléments clés de la leçon et de ressources complémentaires pour approfondir le sujet.

Partie 3- Les enjeux économiques et industriels de la stratégie du numérique 3.1- Petit historique de la stratégie numérique La stratégie numérique du Ministère, nous l'avons vu, prend officiellement racine dans le discours de Vincent Peillon prononcé le 13 décembre 2012. L'argument principal qui est développé est que l’École ne peut pas rester « spectatrice » d'une société remodelée en profondeur et de manière accélérée par le numérique. La refondation de l’École est donc liée à l'essor du numérique qui lui « offre une opportunité unique ». Kit pédagogique pour apprendre aux jeunes à bien utiliser internet inShare19 Chez les jeunes, internet est devenu partie prenante de leur vie. Que ce soit en privé, en classe ou pour les loisirs, l’outil est devenu incontournable. Savoir utiliser le web et toute sa richesse constitue aujourd’hui une compétence clé nos seulement dans le cadre du travail mais aussi dans la vie quotidienne. Pourtant de nombreux jeunes ne maîtrisent pas forcément l’outil et gagneraient à apprendre à utiliser internet de manière efficace.

Design de la privacy, une cartographie de veille à enrichir LINC a conçu en 2015 une première cartographie du legal design et du design de la privacy, comme un projet d'exploration de l'écosystème de la privacy au travers d'un nouveau regard : celui du design et donc des moyens concrets mis en oeuvre ou explorés pour informer, protéger, éduquer... Projet ouvert, cette cartographie et ce benchmark ont vocation à évoluer grâce à vos contributions. Voici la première version de ce travail.

Education aux médias et à l'information : un état des lieux - mediaeducation.fr L’éducation aux médias et à l’information (emi) prend sa source dans la déclaration de Grünwald, adoptée en 1982 par les participants à un symposium international organisé par l’Unesco sur les relations entre éducation et communication. Le terme français est la traduction communément admise de l’anglais media and information literacy qui signifie littéralement « alphabétisation médiatique et informationnelle ». L’emi recouvre un champ relativement large : actualités, données numériques, documentation classique et enjeux citoyens. Selon les intervenants, on parlera également d’éducation aux média(s) (eam), d’information-documentation, d’information-communication, d’éducation à l’information et aux médias (eim) ou encore d’éducation aux média(s) et à l’information d’actualité. Emi à l’école

Pour une éducation aux médias et à l'information, de la 6è à la 3è Le CLEMI (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information) a pour missions d’éduquer tous les élèves à une pratique citoyenne des médias (presse écrite ou en ligne, radio, télévision, Internet…) depuis 1983. Il propose des formations et des ressources pour l’utilisation de ces médias en classe et pour mieux les connaître. Afin de faciliter la mise en place d'une éducation aux médias et à l'information dans les enseignements, le CLEMI a conçu des documents d'aide pour les enseignants : des propositions pour un référentiel de compétences en éducation aux médiasla lecture des programmes scolaires sous l'angle de l'éducation aux médias (niveau école, collège et lycée)[1]. Si ces documents permettent de saisir l'intégration évidente de l'éducation aux médias dans les enseignements, il reste néanmoins difficile aux enseignants de s'emparer de ce sujet et de le traiter avec leurs élèves au fil de l'année scolaire. L'usage de l'outil informatique en technologie

Comment aider les élèves à mieux s'informer? Ecouter les élèves et parler avec eux des attentats du 13 novembre, c'était la mission confiée par la Ministre de l’éducation aux enseignants cette semaine Une mission d’éducation et une mission citoyenne – comme le rappelait Ange Ansour, professeur des écoles, invitée de Rue des écoles dimanche dernier : l’enseignant doit réinventer son rôle. Il lui faudrait aujourd'hui prendre acte d'une lourde responsabilité : faire vivre le lien républicain. Mais c’est un véritable défi dans le contexte actuel. D’abord parce que nous sommes nous-mêmes, adultes, sidérés et bouleversés par les attentats du 13 novembre. Ensuite parce que les élèves adolescents font aussi partie d’une société dans laquelle la défiance envers les médias et les institutions, y compris l’école a grandi, y compris pour eux-même.

Conditions générales de mystification Écrites en petits caractères et dans un jargon peu accessible : ce sont les magnifiques "conditions générales d'utilisation" (CGU). Que nous avons ici cartographiées. Un monde de combines et d'hypocrisie. Avec des règles acceptées sans même qu'on y jette un coup d’œil, et supposées protéger nos données privées alors que, souvent, elles les transforment en marchandises. Infographie. Dans les séries américaines, on lit leurs droits avant toute chose aux personnes interpellées par la police. “L’EMI en partage” : texte, support et cartographies en ligne Comme annoncé lors du 10ème Congrès de la FADBEN, « Enseigner – apprendre l’information-documentation : Approches didactiques et démarches pédagogiques pour développer la culture de l’information des élèves », qui s’est tenu à Limoges les 9-10-11 octobre, voici la publication du support de notre communication, ainsi que de notre matériau de recherche.Mise à jour du 26 octobre : Le texte intégral est également désormais en ligne sur ArchiveSic. Pour résumer notre intervention : “L’EMI en partage : essai de cartographie des acteurs” : A qui appartient l’EMI ? Depuis son inscription dans la Loi de Refondation de l’Ecole en juillet 2013, l’Education aux Médias et à l’Information a donné lieu à des publications, des définitions, des prises de positions, des approches différentes de plusieurs types d’acteurs. Ce travail a revêtu pour nous un double intérêt : – d’une part, par rapport aux résultats tout d’abord. Elisabeth Schneider, Alexandre Serres, Angèle Stalder

Related: