background preloader

Engagement numérique de l’école : quelques bonnes raisons de craindre le pire…

Engagement numérique de l’école : quelques bonnes raisons de craindre le pire…
En matière de numérique, qui n’avance pas recule. C’est une chose bien comprise maintenant par les entreprises et le monde du travail. L’engagement des personnels, des dirigeants, de l’ensemble des services doit y être résolu et déterminé, à tel point que plus rien ne permet aujourd’hui de faire autrement que d’évaluer en avançant, au risque de se tromper, parfois. Mais comment éviter cela ? Pour ce qui concerne l’école, c’est beaucoup plus compliqué. Et les raisons sont nombreuses pour l’expliquer. Par ailleurs, l’école ne manque pas de verrous, de blindages, de grippages, de conservatismes franchement réactionnaires observables un peu partout, au sein de la hiérarchie bien sûr, mais aussi chez certains syndicats ou organisations de cadres, de professeurs, de parents et même d’élèves. En voulez-vous quelques exemples ? Vous le savez, le ministère de l’Éducation a organisé récemment une grande consultation (1) sur le numérique et vient d’en publier les premiers résultats. Comment dire ?

http://www.culture-numerique.fr/?p=2956

Related:  Numérique et apprentissageProjet Numérique à l'écolele numérique à l'école

Maternelle : Des QR codes pour faire le lien avec les familles "On apprend des choses à l'école maternelle ?" Il est souvent difficile de montrer aux parents les apprentissages fondamentaux qui sont réalisés à l'école maternelle. A Trappes, Sébastien Cazassus fait le pont entre école et familles en utilisant une technologie simple : le QR Code. D'un clic les parents peuvent constater que l'école maternelle est bien une école et que leur enfant fait de surprenants progrès. Hollande promet des tablettes pour tous les élèves de 5ème d’ici 2016 À partir de la rentrée 2016, tous les élèves de cinquième seront équipés d’une tablette. C’est en tout cas ce qu’a promis hier soir le président de la République sur TF1 et RTL (voir le replay). Évoquant la question de l’apprentissage du code informatique, François Hollande s’est montré favorable à ce que les enfants y soient initiés dès le primaire, de manière facultative et sur le temps périscolaire, puis via « une formation avec le numérique » en cinquième.

Badges numériques et innovation pédagogique Ce vendredi, j’ai présenté un atelier sur les badges numériques et l’innovation pédagogique lors de l’événement du Refer 2015 sous le thème Le numérique à l’école : entre humanisme et utilitarisme. « La reconnaissance des apprentissages et des compétences est un défi de taille dans un contexte d’apprentissage tout au long de la vie (lifelong learning). Le badge numérique (digital badge), cet artefact numérique, permettra de valoriser les compétences, d’augmenter la motivation, de créer du sens, de réconcilier l’apprentissage formel, non formel et informel. Mais surtout, d’amener les apprenants à définir leur parcours d’apprentissage en lien avec leurs intérêts, les opportunités et l’évolution de nos sociétés. Le monde scolaire sera certainement bousculé par cette mutation en cours. » Lors de cette présentation, voici les éléments qui ont été le plus partagés sur Twitter :

Padlet, mur mutualisateur de capsules Marie Soulie, professeur de français au collège, m’a demandé si je voulais mutualiser mes capsules sur un mur de partage. Demande à laquelle j’ai répondu positivement, les capsules que je crées sont exportables et intégrables par tout personne se disposant à en faire un usage pertinent en classe dans le cadre d’une classe inversée ou pour illustrer de manière différente une séance. Deux outils différents sont utilisés pour la conception des capsules: -Speach.me pour les capsules de Marie en collège -Explain everything sur Ipad, pour les capsules en enseignement spécialisé

10 excellentes raisons d’ouvrir un blog avec ses élèves Cela fait trois mois que nous avons, ma collègue de lettres, Caroline Devillard, et moi, ouvert, avec des élèves volontaires, chaque jour plus nombreux, un blog, Le démon du collège. Nous n'avons pas encore eu l'occasion d'exploiter toutes les possibilités qu'offre un tel média, notre entreprise est encore jeune, mais je crois déjà pouvoir faire un bilan d'étape extrêmement satisfaisant qui me permet de recommander très chaudement l'ouverture, dans chaque établissement, d'un blog (bon à savoir, cependant, c'est un travail très conséquent; nous voyons les élèves une heure par semaine pour notre "conférence de rédaction" - c'est de l'accompagnement éducatif en jargon ednat- mais nous accomplissons, par ailleurs, un gros travail, par mail, par oral, sur feuille, de relecture, correction, suggestion, conseils, illustration, diffusion, recommandations). Pourquoi, donc, ouvrir un blog avec ses élèves ? En vrac : sémiologie (et autre trucs en "logie").

Tablettes tactiles en classe par Nicolas, enseignant en collège à Pont Saint Esprit 2 Shares Share Tweet Email Cela débute le 27 Novembre 2012, 17h30, une demi-heure avant un conseil de classe qui terminera vers 19h… Moi, au téléphone: Numérique : « On a encore plus besoin du professeur » Entretien - Le philosophe Michel Serres voit dans le numérique une révolution comparable à l’apparition de l’écriture et de l’imprimerie. Un séisme dans la relation entre les êtres, le rapport à la connaissance, à l’espace et au temps, qui ébranle nos institutions (dont l’école) et invalide leur schéma pyramidal. Les réponses viendront du terrain. "On ne fera pas entrer les élèves dans l'ère du numérique avec une heure en salle informatique par semaine" Jamais un ministre de l'Education nationale n'avait autant mis en avant l'école numérique, jusqu'à en faire un thème à part entière de la Refondation. Effort et intention louables, il était grand temps! Cependant, au delà de la volonté de faire avancer les choses et de la question des moyens, se pose cruellement celle de la compréhension de ce que cela change profondément de "faire entrer l'école dans l'ère du numérique". Le discours de Vincent Peillon fait plaisir à entendre, une volonté politique est affirmée, il n'est plus temps de se demander si le numérique est utile ou de faire des essais (alors pourquoi 20 collèges pilotes?), le Net est là, il n'est plus temps de tergiverser, il faut aller chercher les jeunes là où ils sont!

Les peintres de la vie moderne 2.0 Présentation du projet « Les poètes de la vie moderne 2.0 » est une expérience menée en classe de français en seconde. C’est un atelier d’écriture buissonnière au cours duquel les élèves de la section internationale du Lycée Vaugelas de Chambéry ont parcouru la ville de Londres, tablettes à la main, et ont fixé dans la mémoire des appareils autant d’instantanés de la ville, autant de sources d’inspiration telles que des paysages sonores, des photographies ou encore des vidéos, en vue de proposer, de retour en classe, une géopoésie collective. Ainsi, grâce aux applications variées, dont les précieux outils de géolocalisation, et à la pratique du app smashing, la classe offre sa propre géo-graphie de Londres à l’ère numérique, sur Google Maps. Cartographie des différents espaces poétiques D'autres formes, d'autres ergonomies pour héberger la poésie des lieux londoniens

« Des enseignants habiles avec les TIC, une priorité » selon un groupe américain Comment l’ère digitale influence-t-elle les besoins des élèves d’aujourd’hui, et comment faire face aux rapides changements technologiques en lien avec l’enseignement et l’apprentissage? En s’assurant notamment que les enseignants puissent « suivre » la vague eux aussi, selon un rapport d’un groupe d’étude de la NASBE, aux États-Unis. La National Association of State Boards of Education (NASBE) a demandé au Groupe d’étude sur le rôle des technologies à l’école et dans la communauté de se pencher sur ces questions et certaines autres qui y sont liées. Le Groupe d’étude a ainsi organisé ses recherches et recommandations autour de trois aspects. 1. Répondre aux besoins des élèves d’aujourd’hui 2.

Related: