background preloader

Bibliothèque nationale de France - Henri Cartier-Bresson

Bibliothèque nationale de France - Henri Cartier-Bresson
Related:  Expositions virtuelles - Musée du Louvre et BNFcdes

Interactives | Exhibitions | 2002 | The Russian Avant-Garde Book 1910 - 1934 La Grotte Chauvet-Pont d'Arc - Ardèche, France Aller au contenu Page d'accueil Menu du site Glossaire En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus Fermer ce volet Musée d'Archéologie nationale Accéder au contenu Visite virtuelle Découvrez la grotte originale, salle par salle Vidéo 18 décembre 1994 : récit de la découverte Au plus près de l'art pariétal Explorez les images très haute définition des œuvres de la grotte La vallée de l'Ardèche L'environnement à l'époque paléolithique Les Hommes de Chauvet-Pont d'Arc Culture et société des Aurignaciens et des Gravettiens La recherche Le programme, les enjeux, l'équipe La découverte et la conservation Préserver et transmettre un patrimoine inaccessible Chronique de la grotte Ressources vidéos sur l'histoire de la grotte et les recherches Visitez la réplique de la grotte Informations pratiques pour visiterla réplique de la grotte Un projet de haute technologie Un incroyable défi technologique, artistique et scientifique La technique est extraordinaire

Comment photographier comme Henri Cartier-Bresson ? Alors que s'ouvre au centre Pompidou à Paris une rétrospective de son œuvre, francetv info vous révèle les secrets de cet immense photographe. On dit de lui qu’il est "l'œil du siècle". Considéré comme un des plus grands photographes mondiaux, Henri Cartier-Bresson avait le génie de la composition et une extraordinaire intuition visuelle. A l’occasion de l’immense rétrospective qui lui est consacrée jusqu'au 9 juin prochain au Centre Pompidou à Paris, francetv info dévoile trois de ses commandements photographiques. 1 La composition de ton image tu soigneras C’est en découvrant un cliché du photographe hongrois Martin Munkácsi que le jeune Henri Cartier-Bresson décide, à l’âge de 23 ans, de consacrer sa vie à la photographie. Dans la pratique, Cartier-Bresson repère un arrière-plan qui, par sa texture, sa structuration géométrique ou l’accumulation de signes, lui semble intéressant. 2 Plein de patience tu seras On parle souvent d'"instant décisif". 3 Le mouvement tu vénèreras

Praxitele " Grâce à l'excellence de son talent, Praxitèle n'est inconnu d'aucun homme un tant soit peu cultivé... " Si Varron s'exprimait ainsi au Ier siècle avant J.-C., c'est que la renommée du sculpteur athénien du IVe siècle ne s'était pas affaiblie. Elle allait croître au cours des siècles et embellir jusqu'à nos jours. Pausanias, Pline l'Ancien, Lucien de Samosate ont décrit ses oeuvres avec force louanges ; malheureusement, ils ne se sont guère attardés sur ses origines, sa vie et, ce que l'on pourrait appeler, sa " carrière ". Né autour de 400 avant J.-C., Praxitèle se forme dans l'entourage du sculpteur Céphisodote (son père ?) Réplique de la Vénus du Belvédère, Bronze. Base inscrite de l'Agora d'Athènes signée Praxitèle Monnaie en bronze de Cnide représentant l'Aphrodite de Praxitèle, frappée à l'effigie de Caracalla et de Plautilla Intaille gravée avec l'Apollon Sauroctone en cornaline montée sur bague en or

Expositions virtuelles Pour les élèves de l’École du Louvre comme pour toute la communauté enseignante, administrative, ainsi que celle, encore plus large, des auditeurs, le temps de la sidération, au soir du 15 avril, aussi violente qu’ait pu être la blessure infligée par la vision de Notre-Dame en flammes, a laissé place à toute une série de sensations, de souvenirs, de questions, de désirs complexes, parfois contradictoires. Comprendre l’événement, chercher des causes, des responsabilités, est évidemment légitime, mais ne relève pas seulement des historiens de l’art et du patrimoine. Il faut laisser les investigations se poursuivre dans toutes leurs dimensions spécifiques et techniques, dans la confidentialité de l’enquête. Agir enfin, et pour agir, approfondir la connaissance. Claire Barbillon directrice de l’École du Louvre

Dossier pédagogique : Henri Cartier-Bresson, 2014 George Hoyningen-Huene1, Henri Cartier-Bresson, New York, 1935 The Museum of Modern Art, Thomas Walther Collection, Purchase, New York « Je suis visuel […] J’observe, j’observe, j’observe. C’est par les yeux que je comprends. » Henri Cartier-Bresson Life. 15 mars 1963 la photographie : « le dessin en accéléré » Depuis 1932, Henri Cartier-Bresson photographie avec un Leica. « J’adore photographier, mais j’ai mes moments de détente. Cependant pour Henri Cartier-Bresson, « plaque sensible » aux événements du monde, le sujet le plus important c’est « l’homme, l’homme et sa vie si courte, si frêle, si menacée ». Dix ans après sa disparition en 2004, maintenant que les milliers de tirages qu'il a laissés ont été réunis et classés par la fondation qui porte son nom, cette exposition propose, à travers plus de 500 photographies, dessins, peintures, films et documents, regroupant ses plus grandes icônes mais aussi des images moins connues, de voir son œuvre d’un regard neuf. Signes ascendants Liens

mémoire des hommes La première base présente plus de 1,4 million de fiches individuelles numérisées de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu pour la plupart la mention "Mort pour la France". La deuxième recense les fusillés en vertu d’une décision de la justice militaire et les exécutés sommaires au cours du conflit. La troisième comprend quelque 74 000 fiches individuelles numérisées de soldats ayant appartenu à l’aéronautique militaire. La quatrième base présente les images numérisées des journaux des marches et opérations, des carnets de comptabilité en campagne, des journaux de bord, etc. de toutes les unités militaires engagées durant la Première Guerre mondiale. Les 5e et 6e fonds sont accessibles sous forme là encore numérisée, la collection des historiques régimentaires de ces unités, ainsi que les 107 volumes des Armées françaises dans la Grande Guerre (AFGG). Enfin, le dernier ensemble est relatif à Georges Clemenceau, ministre de la Guerre et président du Conseil.

Henri Cartier-Bresson Henri Cartier-Bresson (né le 22 août 1908 à Chanteloup-en-Brie et mort le 3 août 2004 à Montjustin dans les Alpes-de-Haute-Provence) est un photographe, photojournaliste et dessinateur français. Connu pour la précision et le graphisme de ses compositions (jamais recadrées au tirage)[note 1], il s'est surtout illustré dans la photographie de rue, la représentation des aspects pittoresques ou signifiants de la vie quotidienne (Les Européens). Avec Robert Capa, David Seymour, William Vandivert et George Rodger, il fonde en 1947 l'agence coopérative Magnum Photos. Le concept de « l'instant décisif » est souvent utilisé à propos de ses photos, mais on peut l'estimer trop réducteur et préférer celui de « tir photographique »[note 2], qui prend le contexte en compte. Biographie[modifier | modifier le code] Aîné de cinq enfants, Henri Cartier-Bresson est né dans une famille bourgeoise. 1926-1935 : la double influence d’André Lhote et des surréalistes[modifier | modifier le code]

Carnet de Guerre 14-18 Préambule présentation sommaire des familles ADDE & Lebègue Introduction déplacements du 142ème RTI lors de la campagne 14-18 Chronologie des carnets de mon arrière grand père : Témoignages Epilogue Remerciements La mort de près où comment Jean-Maurice père l’a maintes fois échappé belle. Sources, Annexes, Liens Internet et Bibliographie listes nominatives des militaires rencontrés par mon arrière-grand-père maternel Mes autres aïeuls sous l’uniforme en 14-18 et 39-45 Ma Généalogie en Sud Ouest & Normandie fichier GEDCOM disponible sur Geneanet.org Historique des propriétés viticoles girondines familiales : f.darriet@evc.net, Dernières modifications : samedi 28 janvier 2006 CopyrightÓ darrietadde-f.darriet 2004 -Merci de demander l’autorisation avant d’utiliser tout document issu de ce site. CopyrightÓ darrietadde-f.darriet 2004 -Please ask before using any element contained in this site « Carnets 14-18 d’un jeune artilleur » mon grand-oncle maternel René William THORP. Ø au 10ème Régiment de Hussards.

Henri Cartier-Bresson : "La photographie c'est une chose purement intuitive, c'est un plaisir physique" 1969 |Dans cet entretien réalisé en 1969, en Avignon, avec Véra Feyder, Henri Cartier-Bresson évoquait sa pratique de photographe, son projet de photographier la France et l'art de passer inaperçu avec son appareil en faisant l'idiot. Dans cet entretien réalisé en 1969, en Avignon, avec Véra Feyder, Henri Cartier-Bresson évoquait sa relation intuitive avec l'appareil. Il expliquait en quoi la photographie est une arme, détaillait sa démarche à propos de son projet en cours, un livre de photographies sur la France, et plus généralement la difficulté de faire une photo non anecdotique : C'est extrêmement difficile en une photo de tout raconter. Sur le fait d'être photographe : C'est une attitude dans la vie, une façon de vivre, de combattre. A propos de son travail sur la France : Sur son propre pays on n'en connait pas assez et on en connait trop en même temps. Tout le temps on me prend pour un flic. [...]

Carnets de guerre, de campagne, mémoires... Mise à jour : Mars 2015 Dans cette rubrique vous y trouverez 195 carnets de guerre, de route, de campagne, lettres de soldats de 14/18, qui m’ont été offerts par des descendants (que je remercie encore) pour les publier sur mon site avec leur accord. Sont-ils des carnets de guerre ? Je rappelle que ces carnets, ne peuvent être reproduits sans le consentement de leur propriétaire ou dépositaire. Vous y trouverez aussi des liens vers d’autres sites consacrés à ce genre de carnets. Si vous voulez y ajouter celui que vous possédez, je peux le mettre en ligne pour vous, contactez moi « Il apparaît entre les lignes de ces carnets, la souffrance journalière, l'attachement familial et l'espoir du retour, hélas hypothétique… » Didier 2009 Carnet de guerre 1914-1918 de René BRISSARD En cours de recopie Carnet de Guerre d’André GULLY, du 155e RI, puis prisonnier au camp de Meschede Carnets de guerre de Jules FROTTIER, infirmier, au 47e, puis 70e régiment territorial En cours de vérification 191... Allô !

Henri Cartier-Bresson : biographie, actualités et émissions France Culture Henri Cartier-Bresson, né le 22 août 1908 à Chanteloup-en-Brie et mort le 3 août 2004 à Montjustin dans les Alpes de Haute Provence, est considéré comme l'un des monstres sacrés de la photographie mondiale, en matière d'art comme de photojournalisme. Il s'intéresse dès l'âge de 15 ans à la peinture et, après trois échecs au baccalauréat, étudie dans l'atelier d'André Lhote (1927-1928). En 1930, au retour d'un séjour en Côte d'Ivoire, il décide d'être photographe. Deux ans plus tard, New York consacre une exposition aux «carnets de croquis» photographiques du jeune homme. Il parcourt la planète en long et en large, part en Afrique noire et en Espagne, d'où il ramène des images inoubliables de la guerre civile, et rencontre aux Etats-Unis le cinéaste Jean Renoir, dont il devient l'assistant pour «Une partie de campagne» et «La règle du jeu» (1938). Il a épousé en 1970 Martine Franck, également un grand nom de la photographie. Avec l'aide de la documentation de Radio France

1914-1918, 14-18, horizon14-18, Première Guerre mondiale, ww1, wwI, guerre mondiale Henri Cartier-Bresson : cinq instants choisis d'une rétrospective exceptionnelle - Arts et scènes Inédite parce chronologique, la rétrospective qui ouvre à Beaubourg ce 12 février éclaire d'un nouveau jour l'œuvre du grand photographe. Explications en images, avec Clément Chéroux, commissaire de l’exposition. A lire Henri Cartier-Bresson, l’œil décisif : de Paris à Cubas, du Mexique à la Chine, ses images ont changé notre regard sur le monde. A l’occasion de la rétrospective au Centre Georges-Pompidou, Télérama réédite son hors-série : 116 p., 9.20 €. En dans tous les kiosques et sur la boutique de telerama.fr. A voirRétrospective Henri Cartier-Bresson, du 12 février au 9 juin, Centre Georges-Pompidou, Paris 4e.

Related: