background preloader

L’identité numérique pour construire l’autorité et la recommandation sur Twitter ?

L’identité numérique pour construire l’autorité et la recommandation sur Twitter ?
Dans un récent article, André Gunthert met en avant que : « Le choix de consulter ou pas un contenu s’effectue essentiellement à partir du filtre de l’identité du médiateur et de ce qu’on connaît de ses goûts, de ses compétences ou de ses habitudes. ». Cette idée que « l’identité numérique » participe à de nouvelles formes de médiation sur le web (plus précisément « d’infomédiation sociale ») est au centre de mes recherches menées depuis quelques temps. En voici les contours… A l’occasion de la mise en ligne de mon papier intitulé Vers une approche instrumentale de l’identité numérique : les attributs identitaires comme structuration de l’environnement informationnel ? je vais revenir en quelques lignes sur les idées présentées. Notez que ce papier a été écrit fin 2012 pour une publication en 2014 (le temps de la recherche l’édition en somme) et que par la suite, notamment dans ma thèse et dans de plus récents papiers, j’ai affiné mon approche des « agents-facilitateurs ». Related:  Formation au numériqueRéseaux sociaux rechercheOze&Co

Les élites sont-elles dépassées par le numérique ? Rencontre avec Laure Belot Le numérique signe-t-il la fin des élites traditionnelles ? En crée-t-il de nouvelles ? Et si oui, comment ? Laure Belot, journaliste au Monde et auteur de La Déconnexion des élites, comment Internet dérange l'ordre établi (éditions Les Arènes), inaugurait cette semaine le cycle de rencontre Aux sources du numérique. Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire cet ouvrage ? Laure Belot : Je m'intéresse aux phénomènes émergents dans la société, de l'essor du Big Data à l'apparition d'un site comme Le Bon Coin. Cela m'a profondément intriguée. « Le véritable clivage porte sur la capacité ou non à être ouvert, notamment pour s’intéresser aux signaux faibles » Votre réflexion aurait pu s'arrêter là... Laure Belot : En réalité, j'ai été "débordée" par cet article. J’ai donc décidé d’écrire un livre et je me suis mise à échanger avec certains d'entre eux, à les rencontrer. Laure Belot : Cela compte, bien sûr, mais je pense qu'il ne faut pas limiter l'analyse à ces compétences.

Humanités numériques et Réseaux sociaux Ou comment l’Histoire est analysée par les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il ? L’anthropologie computationnelle est cette branche des “humanités numériques” qui cherche à comprendre la mentalité des peuples en utilisant les ressources de l’ordinateur et du Net.[1]. Cette discipline profite de la puissance des ordinateurs pour acquérir une nouvelle dimension et ouvrir la voie à de nouveaux domaines de recherche. Une méthode de « ranking » Les chercheurs du MIT ont ainsi utilisé Wikipédia de quatre nationalités pour établir quels étaient, pour chaque « Humanité», les personnages les plus importants puis ils ont ensuite cherché à créer un “réseau social” de ces personnes en analysant les liens qui pointaient dans chaque page vers un de leurs contemporains. L’utilisation d’un algorithme de type « page rank » a permis de classer les grands “influenceurs”, témoignage de la dynamique sociale existante. Le projet Pantheon [2] D’autres expériences en cours Enfin, Pour aller plus loin

JK Rowling's life advice: ten quotes on the lessons of failure JK Rowling has some inspirational advice for graduating students – or for anyone in this universe, really. Her new book, Very Good Lives: The Fringe Benefits of Failure and the Importance of Imagination, out on 14 April, is her 2008 commencement speech at Harvard University, published by Little, Brown. Proceeds from sales will be donated to Lumos, a charity for disadvantaged children founded by Rowling, and to a financial aid programme at Harvard. Some of her wisdom from that speech, for those of you who weren’t in the Harvard audience, is collected below. Rowling, who came from a family where her imagination was seen as “an amusing personal quirk that would never pay a mortgage, or secure a pension”, struggled considerably before becoming one of the world’s most successful authors: seven years after graduating, “I had failed on an epic scale. The writer based her speech – the most viewed commencement speech on Harvard’s website – on “failure and imagination”. On the benefits of failure

Présentation De plus, la préparation du devoir, du rapport ou des vacances constitue, chaque fois, un projet à mener à terme. Dans cette optique, apprendre identifier un problème d’information à résoudre, ainsi qu’à planifier et à gérer le déroulement d’un projet s’avère essentiel. Et on peut commencer à développer ces compétences dès l’école primaire. Comment? Avant de commencer une recherche d’information en classe, il faut prendre en compte les paramètres du projet, c’est-à-dire : Quel est le thème de la recherche? Quel est le thème de la recherche? Le thème de la recherche peut parfois être imposé par l’enseignant ou parfois être déterminé par l’élève. Pour effectuer le choix d’un sujet, l’élève doit : Quel est le type de production à réaliser et ses caractéristiques? Identifier le type de production à réaliser et les caractéristiques qui y sont associées permet à l’élève de mieux cerner l’ampleur et la nature de la recherche documentaire à effectuer. Quel est le public cible?

Les réseaux sociaux pour les chercheurs En 2010, des chercheurs ont prétendu que des bactéries (originaires d'un lac ou le taux d'Arsenic était supérieur à la normale) pouvaient incorporer de l'Arsenic dans leur ADN à la place du phosphore que l'on pensait nécessaire à la constitution de n'importe quel ADN. Ces résultats ont connu un grand écho dans le monde scientifique et au-delà : pour la première fois, l'arsenic mieux connu du grand public comme un poison très efficace était considéré comme un des composants de la vie. L'arsenic étant présent dans l'espace, la possibilité d'une vie extra-terrestre était démontrée. Science a édité le résultat de ces recherches. La controverse a été close quand les tests en question ayant été réalisés, il n'a plus été possible de soutenir qu'un ADN pouvait incorporer de l'arsenic à la place du phosphore.

Réveillez le Data Scientist qui est en vous ! - Les Echos Accueil Avec la montée en puissance des réseaux sociaux, smartphones, tablettes, tags RFID, compteurs intelligents, et la vague déferlante des objets connectés, le phénomène du "Big data" n'est aujourd'hui plus l'apanage des spécialistes informatiques, mais est devenu, en quelques années seulement, une réalité à laquelle les entreprises sont confrontées au quotidien.(...) Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Conjoncture France : vents porteurs pour la croissance + DOCUMENT - L’Insee a légèrement revu ce jeudi soir ses prévisions et s’attend à une progression de 0,4 % du PIB au premier trimestre, puis 0,3 % au... France Pour l'OCDE, priorité doit être donnée à la réforme du... L'organisation internationale note que les mesures prises jusqu'à présent par le gouvernement ont eu un impact « limité ». EDITO (E. Trois notes encourageantes concernant l’économie française sont parues hier. à lire également sur les echos

Copy party à Strasbourg : "le document de collecte" ou comment permettre à l'élève d'être acteur, auteur de ses recherches. Partage d'expériences (diaporama) A l'invitation de Franck Queyraud, Chef de projet Médiations numériques de la Médiathèques de la Ville et Eurométropole de Strasbourg, j'ai été conduite à l'occasion de la copy party placé sous le signe des biens communs à faire une présentation du document de collecte, du copier-coller/copier/créer. Je dois dire que l'ambiance était conviviale, l'accueil pas un vains mot. Une journée intéressante et enrichissante. Lionel Maurel a donné avec humour un éclairage précis sur le droit d'auteur, droit de copie et Thomas Fourmeux a présenté la bibliobox, réseau parallèle à internet, espace de liberté et de partage. Une partie du programme du 28/03 : 11h Conférence de Lionel Maurel : « COPY PARTY en bibliothèque : de quel droit et pourquoi cela fait sens ? Rappeler les droits de chaque citoyen face aux œuvres et les utilisations créatives qui peuvent en découler. Copy party 14h-15h Ateliers bibliobox avec Thomas Fourmeux : « Partager des contenus du domaine public »

Dossier : Les usages sociaux du numérique Internet, Web 2.0, Web mobile, réseaux sociaux, médias sociaux… Ces mots que l’on imagine volontiers interconnectés mais qui ne désignent pas les mêmes dispositifs socio-techniques font désormais partie du vocabulaire courant non seulement des individus et des groupes, mais aussi des sciences humaines et sociales. Ces dernières ont très rapidement et très massivement traité leurs multiples dimensions – socio-technique, économique, politique, culturelle, communicationnelle –, de sorte qu’il est aujourd’hui impossible de porter un regard panoramique synthétique sur l’ensemble des recherches, même si on se limite à un seul pays. C’est la raison pour laquelle ce dossier proposé par Mondes Sociaux n’est consacré qu’aux seuls usages des dispositifs socio-numériques. Mais au fait, à quoi fait-on référence quand on parle des « usages sociaux » ? CC Patrick Mignard pour Mondes Sociaux Internet : ressources démocratiques et menaces Nathalie Paton …………………………………………………………………………… Michel Grossetti

Personal Narratives | African Development Conference at Harvard Michael Murphy is the executive director of MASS Design Group, which he co-founded with Alan Ricks in 2010. Since leading the design and construction of the critically acclaimed Butaro Hospital in Rwanda, Michael has become a thought leader in architecture and healthcare design. An architect by training, Michael was recently listed in the Atlantic Monthly as one of the “Greatest Innovators of Today.” Michael also works to spread MASS’s design philosophy through a variety of mediums. Michael is a graduate of the University of Chicago and Harvard University’s Graduate School of Design.

Théorie du complot, intox ... J'éduque mes élèves à discerner les vraies infos sur le net Les jeunes sont les plus exposés aux dangers du net. (Balint Szlanko/AP/SIPA) Apprendre à se repérer sur la toile avec un esprit critique pour devenir des e-citoyens avertis, qui consomment et produisent des informations de manière responsable, sans se faire berner ni manipuler : tel est l’enjeu d’un projet inédit d’éducation aux médias que je viens d’expérimenter auprès d’enfants de 10-11 ans. Des clés indispensables pour naviguer sur le net. Mes élèves se sont donnés à fond dans ce projet Jeudi dernier a eu lieu une cérémonie de remise des diplômes "d’apprenti hoaxbuster". Au cours des huit séances de 1h30, ils se sont tous, sans exception, donnés à fond dans mon projet "info ou intox sur internet, comment faire la différence ?". Même les vendredis, veille de vacances, ou jour d’éclipse, ils sont restés attentifs et ont vécu intensément cette expérience. Les résultats concluants des évaluations prouvent que l’on peut aborder cette problématique avec des enfants aussi jeunes.

Panorama des médias sociaux 2015 If you are looking for the english version of this article, you will find it here: Social Media Landscape 2015. Comme tous les ans, je vous propose une nouvelle version de mon panorama des médias sociaux, une habitude démarrée en 2008 et qui se prolonge depuis tous les ans : 2009, 2011, 2012, 2013 et 2014. Pour certain(e)s d’entre vous, les médias sociaux sont la pierre angulaire de votre vie professionnelle, pour d’autres, c’est simplement un “terme marketing” pour désigner les réseaux sociaux. J’entends encore énormément de personnes dans mon entourage qui confondent encore ces deux termes. Bref, nous sommes en 2015 et les médias sociaux dominent le web de façon incontestable. Je ne suis pas le seul à essayer de recenser les différentes plateformes sociales, d’autres schémas sont ainsi disponibles dont le Conversation Prism, la World Map of Social Network, le Guide to the Social Landscape, la Social Media Map ainsi que le China Social Media Landscape. Les sorties : Google+

Cahier de Dessin Animé - Futur en Seine 2015 Quoi ? Un Cahier, 16 dessins à colorier qui se transforment en dessins animés via l’application Wakatoon™ (pour smartphones/tablettes Android et iPhone/iPad). Comment ? ¬1 – L’enfant colorie le dessin dans son cahier avec des crayons de couleurs ; 2 – Il le prend en photo avec l’appli mobile Wakatoon ; 3 – Magique : le coloriage s’anime sur l’écran de sa tablette ou de son smartphone. Pourquoi ? Avec le Cahier de Dessin Animé, le papier et en symbiose avec le numérique ; il concilie créativité et interactivité. Le Cahier de Dessin Animé est porté par les starts-up Éditions Animées & Wakatoon.

Related: