background preloader

Plus les élèves sont heureux, meilleures sont leurs notes

Plus les élèves sont heureux, meilleures sont leurs notes
Recevez nos newsletters : Une étude réalisée par une enseignante de la Harvard Graduate School of Education a démontré que plus les enfants étaient heureux, mieux s’en portaient leurs moyennes scolaires. Des enfants heureux obtiendraient une meilleure moyenne en classe que des enfants moins bien dans leur peau. C’est le résultat d’une étude réalisée par Christina Hinton, une enseignante de la Harvard Graduate School of Education, auprès des élèves de la St. Andrew’s Episcopal School près de Washington D.C. En utilisant des outils de mesure quantitatifs et qualitatifs, Christina Hinton a découvert que le bonheur des élèves avait des répercussions positives sur la motivation et les résultats scolaires de ces derniers. L’école et les professeurs, acteurs du bonheur de leurs élèves «Dans cette étude, nous avons découvert qu’un réseau de relations fortes est au coeur du bonheur», a confirmé Christina Hinton. » Trouvez la formation qui révélera vos talents Related:  PEDAGOGIE POSITIVE

Estime de soi : et si on rendait les compliments contagieux ? Armella Leung est dessinatrice et auteur de bandes dessinées. Quand elle était petite, elle passait son temps à dessiner ses héros de dessins animés devant la télé… aujourd’hui, elle partage sa philosophie et sa vision de la vie avec des petites histoires tendres en BD ! Un jour, Armella a eu une révélation face à cette question : « Si vous mourriez dans 2 mois, qu’est-ce que vous aimeriez laisser au monde ? » Elle alors décide de tenter sa chance pour vivre de sa passion et partager ses créations au plus grand nombre. « C’est une façon de cultiver la terre, mais aussi de cultiver l’esprit. » Une vision qui ne la quittera plus, et qu’elle exprime et partage au travers de dessins, de conseils et d’histoires tendres, à la fois simples et magiques. Vous pouvez retrouver Art-Mella sur son blog, Conscience Quantique. C’est frais ! (Dessins reproduits avec l’aimable autorisation de Art-Mella.) À lire aussi : Chaque matin, il complimente ses élèves un à un.

Théories de la motivation Cet article est incomplet. Il est jugé trop incomplet dans son développement ou dans l'expression des concepts et des idées. Son contenu est donc à considérer avec précaution. 1 Introduction Il y a de nombreuses théories de la motivation, et cette page n'a pas la prétention d'être un review complet de la question. La motivation est l'ensemble des facteurs qui : Incitent à l'action : l'intensité de la motivation. On peut donc comparer la motivation à un vecteur qui se définit par une longueur (une norme diront les mathématiciens) et une direction. 2 Approches Physiologiques Il faut citer ici la pyramide des besoins selon Maslow qui est considérée comme dépassée par beaucoup, mais aussi de nombreux travaux de psychologues comme (Gendolla 2000) du [Geneva Motivation group] ) 3 Approches Psychologiques La motivation extrinsèque et intrinsèque : Elle dépende de : Extrinsèque : elle dépend de facteurs externes : récompenses ou de punitions. Le type de récompense affecte la motivation : 6 Références

Les phrases à dire aux enfants pour les aider à avoir confiance en eux...pour la vie. Isabelle Filliozat a consacré un livre à la manière de guérir de ce mal qui touche nombre d’entre nous parfois depuis notre enfance : le manque de confiance en soi. En tant que parents, nous avons un rôle essentiel à jouer pour offrir les meilleures conditions d’épanouissement à nos enfants. Cela passe notamment par une communication positive et bienveillante et l’emploi de mots-clés qui favorisent cette confiance et ce respect. Je les partage avec vous aujourd’hui. Utilisez-les en gardant à l’esprit que le message portera ses fruits uniquement si vous accompagnez les paroles de preuves d’amour inconditionnel (gestes, attention) et si vous appliquez à vous-même ces principes ne serait-ce que pour guérir votre propre enfant intérieur. L’instauration de la confiance de base « Je t’aime. » « Tu existes pour moi, tu es important pour moi. » « Tu es le bienvenu. » « Je te regarde. » « Je te respecte. » L’affirmation de soi « Tu as le droit d’être différent. » « Tu as le droit d’être en colère. »

Évaluer pour valoriser : changement d’ambiance Que ce soit celle d'élèves, de professeurs ou d'employés, l’évaluation par une «autorité» est presque toujours stressante : positive ou négative, l’évaluation aura des conséquences. En ce qui concerne les apprentissages, on ne voit pas beaucoup d’avantages pour l’individu de ces évaluations «classifiantes». Quand un individu sort d’une évaluation complètement démoli, on se dit qu’il doit bien y avoir une manière d’évaluer et de donner envie de s’améliorer, pas de décourager. Le bon prof Sur les forums étudiants aussi bien que dans les recherches universitaires, les caractéristiques communes des «bons profs» comprennent le respect des étudiants. Par ailleurs, leurs caractéristiques les plus appréciées concernent le niveau d’exigence élevée et les évaluations objectives et justes. «Les rétroactions et les évaluations bien structurées préservent l’estime de soi et favorisent la persévérance des étudiants» Dans «Évaluation et rétroaction: comment en tirer profit?» Références

La motivation en contexte scolaire : quelques notes ...quelques notes et références Il y a de nombreux modèles pour aborder la motivation, quelques-uns me paraissent pertinents à notre problématique. La motivation-compétence L'attribution causale La motivation comme vecteur La motivation extrinseque-intrinsèque Le sens plutôt que la motivation La pyramide des besoins de Maslow et d'autres... Quelques textes on-line; sélection très subjective. Une approche sciences de l'éducation Sur la motivation-vecteur: Internet et la motivation à l'apprentissage ( Fr) Sur l'attribution causale La théorie de l'attribution est attribuée (!) Gaonac'h, D., & Golder, C. (1995)., 95, p. 87, Très complet : théorie, pratique: Ph. Quelques pièges illustrés de manière humoristique: la motivation extrinsèque par séduction (intranet) la motivation extrinsèque par commercialisation (intranet) Une approche Technologies Une approche Psychologie La motivation : bases pour un psychologue intranet (Myers 98) En termes de besoins Le sens plutôt que la motivation Liens

Les immenses vertus d'une éducation bienveillante Selon Catherine Gueguen, il est indispensable que nous connaissions les dernières découvertes scientifiques sur notre cerveau car ceci nous permettra de nous orienter vers des méthodes d’éducation qui favorisent le développement et l’épanouissement de nos enfants. Cette intervention de grande qualité est un résumé des immenses bienfaits d’une éducation bienveillante, preuves à l’appui. Retranscription : Les Neurosciences affectives s’occupent de nos capacités relationnelles et de nos émotions. Les chercheurs ont découvert que d’importantes zones du cerveau étaient dédiées à nos relations sociales. Les émotions sont très importantes. Ce qui est important est de reconnaitre nos émotions et de les verbaliser. Le cerveau de l’enfant Le cerveau de l’enfant est immature, fragile et malléable. C’est ainsi que l’enfant va être traversé par des tempêtes émotionnelles jusqu’à l’âge de 5/6 ans. L’enfant ne peut pas gérer ses émotions. Le cortex orbitofrontal nous permet d’être pleinement humain.

Les meilleurs profs sont-ils ceux que l’on aime ? Pour le psychiatre Boris Cyrulnik, les enseignants ont un fort "impact affectif" sur leurs élèves. Il est vrai que les cours de nos profs préférés nous semblent souvent plus intéressants ! Beaucoup de gens ont croisé, durant leur scolarité, un enseignant marquant, dont ils se souviennent encore aujourd’hui. Pour le psychiatre Boris Cyrulnik, il est certain que les professeurs ont un « impact affectif » très fort sur leurs élèves. Et en croire les témoignages d’hommage postés sur la page « Mon prof, ce héros » du blog éducation du Monde, la rencontre avec un enseignant peut effectivement être décisive. « Heureux sont ceux qui ont croisé la route de M. « J’ai rencontré un homme qui m’a bouleversée, témoigne également Alice. Alors, la rencontre avec un enseignant peut-elle changer une vie ?

CEDRE 1 - Piloter l'école par les résultats est un véritable danger : pourquoi ? D'abord, parce que l'on n'explique jamais vraiment de quels résultats il s'agit et qu'en réalité l'appel aux résultats recouvre toujours, plus ou moins, les seuls résultats statistiques concernant les orientations et les réussites aux examens. Or, ces résultats-là, sont toujours sujets à caution : pour obtenir de bons résultats dans ces domaines, il suffit de bien organiser la sélection et d'écarter, en cours de route, les élèves les plus fragiles. Il faudrait, d'ailleurs, comme en Italie, interdire la diffusion des moindres résultats statistiques quand ils ne sont pas assortis du « taux de mortalité scolaire ». C'est une question d'honnêteté élémentaire. 2 - Les savoirs précèdent-ils la culture ? Anthropologiquement, à mon avis, les deux sont profondément liés : les hommes élaborent des savoirs dans le cadre d'une culture et ces savoirs contribuent à constituer la culture. La tâche n'est pas magique.

Vivre une année scolaire avec bienveillance Boris Cyrulnik : « Peu d’enseignants ont conscience de leur impact affectif sur les enfants » Vous avez cosigné une tribune du Monde intitulée « Contre l’école inégalitaire, vive le collège du XXIe siècle ». Qu’est-ce qui vous a motivé à entrer dans le débat autour de la réforme du collège ? C’est le constat que l’école a perdu sa capacité d’intégration : intégration des enfants des classes sociales défavorisées et intégration des enfants issus de l’immigration. Dans ma génération, seuls 3% des enfants faisaient des études supérieures, mais lorsque j’étudiais la médecine, il y avait plus de 10% d’enfants « pauvres », contre moins de 2% actuellement. Désormais, en France, faire un bon parcours scolaire suppose d’abord d’habiter dans les quartiers où sont situés les bons lycées et d’avoir accès à la culture. Car ce n’est pas la pauvreté qui provoque l’échec scolaire, c’est l’éloignement des sources de culture. Le psy que vous êtes n’explique quand même pas cette fracture par la seule carte scolaire ! Les enseignants ont-ils un rôle à jouer dans cette « sécurisation » de l’enfant ?

Apprendre et enseigner avec les réseaux sociaux : engluage sur la toi… Vivre avec bienveillance Vivre avec bienveillance, dès ce 07 septembre, je nous propose de commencer à créer une nouvelle façon d'être, je nous propose de créer notre vie au travers de petits jeux bienveillants. Ils nous serviront à redécouvrir le monde avec le regard merveilleux des enfants. En effet, nous allons nous faire aider par l'extraordinaire créativité des enfants et leur demander de nous aider à réveiller en nous la joie de vivre. Pour cela, nous allons leur proposer des petits jeux qui vont les aider à grandir, mais qui vont nous aider à retrouver notre richesse intérieure. En effet, ces jeux sont redoutablement simples, ils permettent une adaptation à tous les milieux et tous les niveaux de vie, ils sont facilement accessibles et nous pouvons les utiliser partout (même aux toilettes Je nous propose donc, dès ce 07 septembre de vivre cette grande aventure ENSEMBLE en tant que partenaire d'apprentissage. Bonne lecture des vidéos et bon amusement, Max

Repenser la relation prof-élève | Daphnée Dion-Viens «L'enseignement, ce n'est pas une science exacte. On travaille avant tout avec des humains. Au cours des dernières années, avec l'arrivée de la réforme, on a beaucoup été centré sur les nouveaux programmes, les grilles d'évaluation. On ne connaissait plus nos jeunes. Le côté humain avait été évacué. Dominic Charest est prof de mathématiques en cinquième secondaire à l'école secondaire Chanoine-Beaudet, située à Saint-Pascal-de-Kamouraska. Il y a quatre ans, la commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup a mis sur pied un plan d'action pour diminuer le décrochage. «Avant de s'occuper du volet académique, il faut s'occuper du volet affectif. Formations Richard Robillard, psychoéducateur et chargé de cours à l'Université de Sherbrooke, a été appelé en renfort. Résultat : au quotidien, chaque enseignant a été invité à adopter de petits gestes qui font une grande différence. Baisse du taux de décrochage Martine Lavoie croit aussi que ça se développe. L'inverse est aussi vrai. Selon M.

Related: