background preloader

Plus les élèves sont heureux, meilleures sont leurs notes

Plus les élèves sont heureux, meilleures sont leurs notes
Recevez nos newsletters : Une étude réalisée par une enseignante de la Harvard Graduate School of Education a démontré que plus les enfants étaient heureux, mieux s’en portaient leurs moyennes scolaires. Des enfants heureux obtiendraient une meilleure moyenne en classe que des enfants moins bien dans leur peau. C’est le résultat d’une étude réalisée par Christina Hinton, une enseignante de la Harvard Graduate School of Education, auprès des élèves de la St. Andrew’s Episcopal School près de Washington D.C. En utilisant des outils de mesure quantitatifs et qualitatifs, Christina Hinton a découvert que le bonheur des élèves avait des répercussions positives sur la motivation et les résultats scolaires de ces derniers. L’école et les professeurs, acteurs du bonheur de leurs élèves «Dans cette étude, nous avons découvert qu’un réseau de relations fortes est au coeur du bonheur», a confirmé Christina Hinton. » Trouvez la formation qui révélera vos talents

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/plus-les-eleves-sont-heureux-meilleures-sont-leurs-notes-13079/

Related:  Les mécanismes de la motivation et démotivationImportance regard bienveillant / Slow / Education positiveMotivation, plaisir et volonté de l'élève

Pédagogie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pédagogie (du grec παιδαγωγία, direction ou éducation des enfants[1]) désigne l'art de l'éducation. Le terme rassemble les méthodes et pratiques d'enseignement et d'éducation ainsi que toutes les qualités requises pour transmettre une connaissance, un savoir ou un savoir-faire. Plus généralement, l'expression « Faire preuve de pédagogie » signifie l'aptitude à enseigner et à transmettre à un individu ou un groupe d'individus — de tous âges et de toutes conditions — un savoir ou une expérience par l'usage des méthodes les plus adaptées à l'audience concernée. Les Etats-Unis testent les « nudges », des « coups de pouce » aux élèves en difficulté Aux Etats-Unis, des chercheurs ont mis en place des systèmes de SMS personnalisés. Ces "coups de pouce" incitent, en douceur, les élèves (ou leurs parents), en difficulté financière notamment, à ne pas décrocher. Open book with hand drawn landscape © ra2 studio – Fotolia Aux Etats-Unis, où un enfant né dans une famille en situation de précarité n’a que 9% de chances d’obtenir un jour un diplôme universitaire (contrairement aux élèves issus de familles aisés, où le taux de réussite à l’université est de 54%), des chercheurs pensent avoir trouvé un remède aux inégalités éducatives et au décrochage. La solution, simple, prend la forme de « coups de pouce », ou « nudges« . Ce concept, né outre-atlantique, a le vent en poupe aux Etats-Unis.

Et si on valorisait les comportements positifs? Vendredi, 10 avril, 2015 - 10:28 - Réseau d'information pour la réussite éducative (CTREQ) Selon le MELS, les élèves ayant des troubles du comportement sont ceux dont les probabilités de quitter l’école sans un diplôme d’études secondaires sont les plus élevées. Il devient essentiel de privilégier des interventions efficaces dans la scolarité de ces élèves pour éviter les retards scolaires et promouvoir leur réussite éducative. Le soutien au comportement positif (SCP), un système reconnu efficace pour la prévention des difficultés comportementales. Bruno Hubert, chargé de la veille et du RIRE

Abraham Maslow Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Abraham Harold Maslow, né le à New York et mort le à Menlo Park en Californie, est un célèbre psychologue américain considéré comme le père de l'approche humaniste. En psychothérapie, il est selon lui préférable de promouvoir les qualités et les réussites individuelles, plutôt que de considérer les patients comme des « sacs de symptômes » (« bags of symptoms »)[1]. Il est également connu pour son explication de la motivation par la hiérarchie des besoins, souvent représentée par la suite par une pyramide des besoins. Abraham Harold Maslow n'a jamais utilisé l'image de pyramide, qui ne correspond pas du tout à l'esprit de son analyse : la hiérarchie des besoins est une dynamique.

"Les paroles humiliantes peuvent détruire des neurones chez les enfants" - L'Express Styles Pourquoi les nouvelles connaissances sur le cerveau devraient-elles changer la manière d'éduquer notre progéniture? Les chercheurs du XXIe siècle nous disent ce qui favorise le bon développement de l'enfant: une relation bienveillante, empathique, soutenante. Car cette attitude permet à son cerveau, très fragile, d'évoluer de façon optimale. Les liens affectifs influencent à la fois les capacités de mémoire, d'apprentissage, de réflexion, mais aussi les capacités relationnelles, les émotions, les sentiments. Ils modifient la sécrétion de molécules cérébrales, le développement des neurones. Ils modifient également la régulation du stress, et même la faculté d'agir de certains gènes.

Différencier l’évaluation pour libérer l’évalué. Pour beaucoup d'apprenants l’évaluation est un lieu du chaos. Elle ne fait pas sens pour eux. Ils la subissent et finalement la rejettent. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pyramide des besoins Théorie de Maslow[modifier | modifier le code] Présentation générale[modifier | modifier le code]

L'empathie, enracinée dans notre humanité et notre biologie, une solution aux crises ? Ancrée dans notre biologie, très ancienne dans notre évolution, l’empathie est profondément enracinée dans notre humanité qu’elle contribue à faire grandir. Source de développement des civilisations humaines pour certains, elle n’est pourtant pas l’apanage de notre espèce puisqu’elle est partagée, sur certains aspects, par les autres mammifères. Du grec « pathos », souffrance, l’empathie est la faculté d’une personne à ressentir et comprendre l’état émotionnel d’une autre personne ou d’un groupe. L’empathie active la résonance émotionnelle d’une personne avec les pensées, sentiments et intentions d’une autre, tout en maintenant la conscience cognitive que la sensation ressentie est générée par l’état d’autrui. Elle permet ainsi d’activer la réponse affective appropriée.

Forum mathématiques vivantes, de l'école au monde — Commission française pour l'enseignement des mathématiques La qualité des recherches mathématiques conduites en France et des collaborations internationales qui les soutiennent a été récemment distinguée. Ces distinctions contrastent avec les problèmes que rencontre l'enseignement des mathématiques, révélés en particulier par la crise de recrutement des enseignants. S'engager dans la résolution de ces problèmes suppose des décisions politiques (c'est l'ambition de la Stratégie Mathématiques annoncée le 4 décembre 2014 par le ministère) et une mobilisation des acteurs concernés. C'est le sens du "Forum mathématiques vivantes, de l'école au monde", qui avait été organisé, les 21 et 22 mars 2015, par la CFEM et de très nombreuses associations et qui a rebondi le 25 septembre 2015 à l'Institut français de l'éducation, ENS de Lyon. Ressources vivantes pour les mathématiques vivantes, c'était le 25 septembre 2015 à Lyon La journée (programme) a commencé par un temps de présentation des activités proposées pendant le forum sur ses trois sites:

Théorie des deux facteurs Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théorie des deux facteurs a été développée par Frederick Herzberg et stipule que la satisfaction au travail et l'insatisfaction au travail agissaient de manière indépendante. Ainsi, le contraire de la satisfaction n'est pas l'insatisfaction mais l'absence de satisfaction. De même, le contraire de l'insatisfaction est l'absence d'insatisfaction. Il est donc possible pour un employé d'être à la fois satisfait et insatisfait dans son travail.

1ère Fête des profs en France Publié le 21/05/2015 Un mouvement citoyen pour remercier nos enseignants de 1000 façons créatives ! Alors que près de cent pays célèbrent déjà leurs enseignants une fois par an lors des Journées des Profs et que seulement 5% des enseignants se sentent valorisés dans leur métier[1], la France lance la première Fête des Profs sous l’impulsion de l’association SynLab en partenariat avec l’Etudiant, PlayBac et l’INA. Durant le mois de juin, les Français pourront exprimer, au travers de différentes initiatives, leur reconnaissance envers cette profession. Car si seulement 5% des enseignants se sentent valorisés, 66% des Français de plus de 18 ans ont une image positive des enseignants et 83% disent qu’il faudrait que les enseignants soient plus valorisés par la société[2].

Badges ? Pour commencer sans risques La frontière entre le monde de l'éducation et de la formation d'une part, celui des médias d'autre part, n'a jamais été aussi ténue. Les enseignants se sont emparé des outils numériques plus rapidement et en bien plus grand nombre qu'ils ne l'avaient fait avec les moyens audio-visuels traditionnels. Et les acteurs des médias s'arrogent volontiers des missions éducatives. Le fantasme de la "disparition des enseignants" est étroitement lié à l'apparition d'Internet, l'hyper-média. De la même façon, les journalistes voient fondre leurs effectifs et certains osent désormais évoquer la disparition de leur profession. Théories des besoins et des motivations Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les théories des besoins et des motivations sont un ensemble pluriel de paradigmes sociologiques concernant l'influence des besoins sur l'homme, la nature et le rôle de la motivation (notamment chez l'homme au travail), et le rapport entre les deux notions. Les théoriciens les plus célèbres de ces paradigmes sont Abraham Maslow, Douglas McGregor, Frederick Herzberg, David McClelland.

Related: