background preloader

Crowdfunding

Crowdfunding
Related:  Crowdfunding

A Look at the Proposed Amendments to the Crowdfunding Bill Wednesday, the Senate cloture vote on H.R. 3606, better known as the JOBS Act, passed 76-22--the package will allow companies to offer securities to non-accredited investors via crowdfunding platforms. The JOBS Act passed the House by a 390-23 vote on March 8 and in a rare showing of bipartisan agreement on the economy during an election year. The Obama administration has expressed support for the JOBS Act, which the President intends to sign into law when the legislation reaches his desk. Immediately after affirming the vote, Senators Jeff Merkley (D-OR), Scott P. The Merkley-Brown S. 1884 amendment challenges Rep. #1 – The House bill does not require companies requesting money to make financial disclosures. #2 – The House bill would not make companies accountable for the accuracy of “information,” financial or otherwise. #4 – The House bill doesn’t provide scalable investment caps, just the static 10% of annual income or $10,000 cap (whichever is less).

Misez sur les plus grands films bientôt à l'affiche - PeopleForCinema Markets of Magical Thinking by Esther Dyson Exit from comment view mode. Click to hide this space KAZAN – Americans are great believers in the value of entrepreneurs and small business. That faith underlies the JOBS (Jumpstart Our Business Startups) Act, a new law that will make it easier for small companies to raise money and bypass the regulatory “friction” that firms encounter when they go public. The JOBS Act is an extreme example of Americans’ belief in people’s essential goodness, and everyone’s right to self-fulfillment. Small (under $1 billion) companies can raise money directly from small investors in a formalization of the “crowdfunding” approach, whereby a project’s principals post their plans on a Web site and ask for money, essentially opening up the initial public offering (IPO) market. While this initiative was born in the United States, many countries are wondering how to jumpstart their own entrepreneurial sectors, and may be tempted to follow America’s lead. Mortgage brokers were happy to get in on the act.

Le blog du Crowdfunding La “generation Y” en a assez des “pourquoi ?” | Owni.fr Cet article sous forme de manifeste, publié en mai 2009, fait la liste de tout ce qui agace les fameux "digital natives". Il est toujours cruellement d'actualité. C’est une tarte à la crème, un cliché à la vie dure, mais la génération Y, ou génération numérique, ou génération digitale, ou encore génération du pouce (SMS & consoles de jeux) est là, et bien là. On ne veut plus des “pourquoi vous n’êtes pas politisés ?” C’est une contre-vérité car nous votons et débattons, la jeune génération est en revanche très méfiante vis-à-vis des appareils politiques. On ne veut plus des “pourquoi vous n’engagez pas la lutte sociale ?” Heu… le CPE, les stagiaires anonymes, le chômage des jeunes si élevé, l’insertion sociale impossible, la banque qui se fait pénible dès le début de la vie indépendante, un État criblé de dettes pour le maintien du niveau de prestations d’une génération qui aura tout conquis et tout croqué, ça vous dit quelque chose ? On ne veut plus des “pourquoi tu ne te maries pas ?”

Crowdfunding : adapter le cadre réglementaire pour faciliter son développement Le phénomène du financement participatif n’est pas nouveau. Il est né aux États-Unis et l’on se plait à rappeler que le piédestal de la statue de la Liberté à New York fut financé par un appel au public lancé par Joseph Pulitzer dans New York World en 1884. Mais son essor date du début des années 2000. Il a débarqué en Europe il y a déjà quelques années, mais avec la crise, il apparait comme une alternative au financement bancaire, en particulier dans le cadre des ETI et Start-up (2). Présenté comme un moyen de faciliter le financement des projets innovants, des start-ups et ETI, le "crowdfunding" se heurte aux restrictions réglementaires de l’"offre au public" et du "monopole bancaire". Ses défenseurs, et en particulier FinPart, l’association pour la finance participative, cherchent à faire évoluer le cadre réglementaire existant pour faciliter le développement de ces activités. Le cadre réglementaire français et européen semble plus restrictif.

Online Fundraising Website and Software for Events and Causes [Dossier] Panorama du crowdfunding en France Inspiré en partie par le succès outre-atlantique de Kickstarter, le crowdfunding est un terrain fertile pour les startups en France. Au point qu’entre celles qui vous proposent d’investir, de soutenir ou de prêter, qui financent des mégaproductions ou de modestes projets, il y a de quoi se perdre. Essayons-donc de mettre de l’ordre dans cette jungle. Mais d’abord, vous demandez-vous peut-être, le crowdfunding, c’est quoi ? En français, on traduit parfois par “financement participatif”. De nombreux sites se sont lancés ces dernières années sur ce principe, dans le monde et en France, et d’autres ne vont pas tarder à le faire, comme Ooctopus, qui a la particularité de mêler crowdfunding et crowdsourcing des compétences. Si vous avez un projet, une idée, voici un petit tour d’horizon des sites français qui pourraient vous aider à leur donner vie : Les sites d’investissement My Major Company : Le plus connu en France, My Major Company a permis de lancer la carrière du chanteur Grégoire.

Related:  site aide aux projetsFrontcrowdfunding