background preloader

Crowdfunding

Crowdfunding
Avoir une bonne idée ne suffit pas, et nombreux sont les projets révolutionnaires d'entreprise encore dans les cartons faute de fonds pour pouvoir démarrer. Dans un premier temps l'entrepreneur lui même doit apporter les tous premiers euros de son capital. Cette initiative garantira aux autres pourvoyeurs de fonds son implication réelle du fait de sa prise de risque financière. Passé cette première étape il faut partir à la recherche des autres sources de financement : Tout au long de la construction de son projet l'entrepreneur recheche le soutien moral et les encouragements de ses proches afin de continuer son long chemin de croix. Qui mieux que sa famille et ses amis peuvent croire en la réussite de son entreprise ?

http://crowdfunding.typepad.com/

Related:  Crowdfunding

Le financement participatif ou « crowdfunding » sur le web Les bonnes idées ne se transforment pas toujours en projets... Faute d'investisseurs, de nombreux porteurs de projets de tous secteurs (high-tech, e-commerce, création artistique) ne peuvent franchir le pas de l'entrepreneuriat, ou plus modestement, concrétiser une idée « innovante ». Pour pallier cette difficulté et aider les indépendants, startups ou encore les associations à se lancer, les plateformes de financement participatif -ou de « crowdfuding -» ont essaimé sur le web depuis le succès de « Kickstarter », l'un des précurseurs dans ce domaine. Qu'est-ce que le crowdfunding ? Quels sont les avantages de ce procédé ? Notre éclairage, avec une liste de plateformes accessibles pour les porteurs de projets, quelque soit leur secteur d'activité.

Crowdfunding : adapter le cadre réglementaire pour faciliter son développement Le phénomène du financement participatif n’est pas nouveau. Il est né aux États-Unis et l’on se plait à rappeler que le piédestal de la statue de la Liberté à New York fut financé par un appel au public lancé par Joseph Pulitzer dans New York World en 1884. Mais son essor date du début des années 2000. Il a débarqué en Europe il y a déjà quelques années, mais avec la crise, il apparait comme une alternative au financement bancaire, en particulier dans le cadre des ETI et Start-up (2). Présenté comme un moyen de faciliter le financement des projets innovants, des start-ups et ETI, le "crowdfunding" se heurte aux restrictions réglementaires de l’"offre au public" et du "monopole bancaire". Ses défenseurs, et en particulier FinPart, l’association pour la finance participative, cherchent à faire évoluer le cadre réglementaire existant pour faciliter le développement de ces activités.

[Dossier] Panorama du crowdfunding en France Inspiré en partie par le succès outre-atlantique de Kickstarter, le crowdfunding est un terrain fertile pour les startups en France. Au point qu’entre celles qui vous proposent d’investir, de soutenir ou de prêter, qui financent des mégaproductions ou de modestes projets, il y a de quoi se perdre. Essayons-donc de mettre de l’ordre dans cette jungle. Mais d’abord, vous demandez-vous peut-être, le crowdfunding, c’est quoi ? En français, on traduit parfois par “financement participatif”. De nombreux sites se sont lancés ces dernières années sur ce principe, dans le monde et en France, et d’autres ne vont pas tarder à le faire, comme Ooctopus, qui a la particularité de mêler crowdfunding et crowdsourcing des compétences.

Quand le crowdfunding atteint ses limites Le financement participatif a souvent attiré l'attention de notre rédaction. Livres, appareils de haute technologie, films, ce système a permis de mettre en contact des créateurs en manque d'investissement et des internautes conquis par leurs projets. Dans une application économique typique du 2.0, chacun peut désormais contribuer financièrement à un projet jugé ailleurs trop risqué. Et dessiner de nouvelles tendances économiquement viables. D'abord investies par des artistes peu médiatisés, les plateformes comme Kickstarter ont battu des records d'investissement pour devenir des structures de financement tout public.

Le duel Noob (Ulule) VS Laroque (Touscoprod) Mise à jour 26 mai 2013 : Si le projet Jeux dangereux détient pour le moment le record de la plus grosse collecte, le projet Noob détient quant à lui le record du plus grand nombre de contributeurs sur un projet participatif en France. Rien n’est encore définitif vous avez encore plusieurs jours pour faire évoluer cette situation. Mise à jour 3 juin 2013 : le projet Noob devance le projet Jeux dangereux et revendique pour l’instant la meilleure performance jamais atteinte auparavant pour ce type de levée de fonds pour un projet audiovisuel. Mise à jour 2 juillet 2013 : Le projet Jeux dangereux est bouclé. Le montant collecté s’élève à 422 146 € financé par 1 817 personnes.

Fleur Pellerin veut développer le crowdfunding en France Si vous ne connaissez pas encore le financement participatif (crowdfunding), il va falloir vous y mettre. La ministre déléguée chargée des PME, de l'innovation et de l'économie numérique Fleur Pellerin, souhaite développer ce mode de financement en France. Le gouvernement réfléchit "aux verrous réglementaires à faire sauter pour faciliter ce type de financements", a expliqué la ministre, à l'occasion des Assises de l'entrepreneuriat.

Le crowdfunding ou comment financer un projet sans banque Grâce au site kisskissbankbank.com, Stéphanie a récolté 700 euros pour ouvrir une école au Togo. Une belle somme d'argent donnée par 29 "kissbankers", qu'elle ne connaît pourtant pas, mais qui ont aimé son idée. En contrepartie, Stéphanie a promis de leur envoyer une photo de l'école une fois construite et un dessin des enfants scolarisés.

« Crowdfunding » : panorama, ressources, perspectives… Nouveau zoom autour du crowdfunding sur Le Blog documentaire, chiffres à l’appui. L’occasion aussi de rendre compte de la soirée que nous avons co-organisée ce 10 avril à la SCAM. L’enjeu consistait à répondre à toutes les questions que pouvaient se poser les auteurs, les producteurs et autres curieux. Trois plateformes étaient représentées ce soir-là : Touscoprod (avec Julie Barnay), KissKissBankBank (Charlotte Richard) et Ulule (Mathieu Maire du Poset). Alors, "le crowdfunding s’empare du documentaire"… Enjeux et perspectives. Le crowdfunding a donc son Oscar.

Related: