background preloader

Ocean & Climate platform – A healthy Ocean, a protected Climate

Ocean & Climate platform – A healthy Ocean, a protected Climate

http://www.ocean-climate.org/?lang=en

Related:  naturewilliamh

Bienvenue sur le site des Publications scientifiques du Muséum national d'Histoire naturelle, Paris New species of Muricidae Rafinesque, 1815 (Mollusca: Gastropoda) from the Western Indian Ocean Zoosystema 37 (3) Dix nouvelles espèces de Muricidae Rafinesque, 1815 sont décrites à partir de matériel récolté au cours d’expéditions menées à Madagascar. Cinq espèces sont décrites de l’extrême-sud : Vokesimurex rectaspira n. sp., Timbellus goniodes n. sp., Flexopteron akainakares n. sp., Murexsul mananteninaensis n. sp. et Typhinellus constrictus n. sp. ; quatre sont décrites du nord-ouest de Madagascar : Vokesimurex aliquantulus n. sp., Timbellus pannuceus n. sp., Typhinellus laminatus n. sp. et Siphonochelus (Siphonochelus) aethomorpha n. sp. ; et une seule espèce, Bouchetia wareni n. sp., est décrite à la fois de l’extrême-sud et du nord-ouest et est aussi signalée à Mayotte.

Nouvelle exposition Océan et climat : Chaud devant ! Océan sous influence : plus chaud et plus acide Les activités humaines sont à l’origine d’émissions de plus en plus importantes de CO2 dans l’atmosphère. Cette concentration croissante de dioxyde de carbone à plusieurs effets sur l’océan. D’une part elle provoque une augmentation de l’effet de serre : la température moyenne à la surface du globe augmente et l’océan se réchauffe. D’autre part, le dioxyde de carbone va se dissoudre dans les eaux de surface de l’Océan ce qui entraine une augmentation de l’acidité de l’eau de mer. Journée mondiale de l’océan, 8 juin Vue de la région de Ny-Ålesund, dans l’archipel du Svalbard au large des côtes européennes dans l’océan arctique. Photo ONU/Mark Garten Les océans sont le cœur de notre planète. A l’image de notre cœur qui permet d’acheminer le sang jusqu’à chacun des organes de notre corps, les océans connectent des millions d’individus sur toute la surface de la terre.

Lancement de la Plateforme Océan et Climat 2015 - Actualités A l'occasion de la Journée mondiale des océans, le 8 juin 2014, l'UNESCO a annoncé le lancement de la Plateforme Océan et climat 2015, qui réunit les acteurs de la société civile et de la recherche avec un objectif : placer l'océan au cœur des discussions internationales relatives au climat. Cette annonce intervient en amont de la Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21) qui se tiendra à Paris en novembre 2015. L’Océan joue un rôle crucial dans la machine climatique Premier fournisseur d’oxygène, l’océan joue un rôle aussi important que les forêts en tant que « poumon » de la planète. En absorbant près d’un quart des émissions de carbone rejetées dans l’atmosphère par l’activité humaine, il joue également un rôle régulateur déterminant dans le changement climatique.

Actualité Dernière mise à jour le 22 Mars, 2017 Expositions, manifestations et évènements Dorénavant vous pouvez nous suivre sur facebook et sur twitter 2ème Congrès National des Arbres Remarquables - 6, 7 & 8 octobre 2017 à Bordeaux ! Sur le thème "Entretien, Gestion et Sauvegarde des Vieux Arbres".

Plateforme Océan et climate Plateforme Océan & climat 2015 Cette plateforme est une alliance de toutes les parties prenantes de la société civile et de la recherche pour intégrer l’Océan dans les solutions relatives au changement climatique. Les décisions de la 21e Conférence des Parties (COP) de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) doivent absolument intégrer le rôle majeur de l’Océan dans la machine climatique et dans sa capacité à fournir des solutions aux défis climatiques de la planète. Présentation de la plateforme et de ses objectifs L’Océan joue un rôle crucial dans la machine climatique Couvrant 71% de la surface du globe, l’Océan mondial, au-delà du gigantesque volume d’eau qu’il représente, est un écosystème très complexe qui fournit des services essentiels au maintien de la vie sur la Terre.

Célébration officielle Célébration de la Journée mondiale de l'océan8 juin 2015, Siège de l'UNESCO, Paris, France Pour célébrer la Journée mondiale de l’océan des Nations Unies, qui se déroule chaque année le 8 juin, la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO (COI-UNESCO) organisera un évènement spécial d’une journée entière sur le thème de l’océan et de son interaction avec le système climatique. Cette manifestation conduira à la Conférence de Paris 2015 sur le climat (COP21). Comprendre l'impact de la forêt sur le climat 20% des émissions de gaz à effet de serre dues aux activités humaines proviennent de la dégradation des forêts. Cette déforestation est à la fois une cause et une conséquence du changement climatique. Les grandes surfaces boisées sont des puits de carbone qui stockent le dioxyde de carbone et rafraîchissent l’air. Sous l'effet du soleil, l'eau absorbée par les arbres s’évapore, créant de la vapeur d’eau.

ChaudPourLesAlpes : RessourceS Ressources : contributeurs, références bibliographiques du dépliant-poster « C’est chaud pour les Alpes ! » > Les contributeurs Découvrez les contributeurs au dépliant-poster et n'hésitez pas à consulter leur site pour aller plus loin sur différents aspects du changement climatique (faune, flore, glaciers, etc.) Voir les contributeurs

Pendant ce temps-là, dans le Bessin Pendant ce temps-là, dans le Bessin ... La rubrique Parfum Nature, par Dominique (de la LPO) & Nicolas (des Jardiniers du Bessin) La planète a atteint ses limites LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart Réchauffement climatique, érosion de la biodiversité, perte de nutriments agricoles… jusqu’à quel point l’humanité peut-elle modifier son environnement sans risquer d’importants désagréments ? C’est en cherchant à répondre à cette question qu’une équipe de chercheurs internationaux a forgé, en 2009 dans Nature, la notion de « limite planétaire ».

CNRS/sagascience - Biodiversité et climat : des conclusions sans appel Aujourd'hui, notre planète entre dans une nouvelle ère. Elle se réchauffe et le doute ne semble plus permis : les activités humaines en sont en grande partie responsables. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), qui a reçu en 2007 le Prix Nobel de la paix pour ses travaux, est formel. Cette émanation de deux organismes de l'ONU - l'Organisation météorologique mondiale et le Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue) - a rendu son quatrième rapport en novembre 2007 et prédit une augmentation moyenne de la température de la planète comprise entre 1,4°C et 6,4°C.

Réchauffement climatique et dégel du permafrost : la plus grave menace de l'humanité Illustration de fissures dans le permafrost, un sol gelé pendant plus de deux ans consécutifs (Wikimedia Commons/Brocken Inaglory) L’effet de serre a déjà élevé la température de la Terre de presque un degré et nous en voyons les conséquences. Aujourd’hui, les glaces d’Arctique, du Groenland et d’Antarctique fondent vite. Le WWF rapporte que la moitié d’espèces d’animaux vertébrés a déjà disparu. La spécialiste climat de la Banque mondiale déclarait récemment que moins d’aliments ont pu être cultivés sur la Terre en 2013, et qu’il y en aura de moins en moins ces prochaines décennies.

Related: