background preloader

Dictionnaire des sciences de l’information et de la communication

Dictionnaire des sciences de l’information et de la communication
Ce dictionnaire ou lexique permet de donner une définition concise des concepts relatifs aux sciences de l’information et de la communication ; et des médias. Il permet de comprendre certaines notions utilisées dans ce blog. Anchorman, Définition. L’anchorman, littéralement « homme ancre », est le présentateur de télévision, dans la terminologie américaine. Il est celui qui « pose », qui donne le sens de l’information, et de l’actualité. Textes relatifs : Eloge du journal de Jean Pierre Pernaut Apocalyptiques et Intégrés, Définition. Les apocalyptiques et intégrés sont deux catégories de population, dans leur relation avec les médias. Textes relatifs : Le défi et l’apologie des médias. ATAWAD, Définition.Acronyme pour Any Time Any Where Any Device. Textes relatifs : Mythe de l’usage Clôture sémiotique, Définition. La clôture sémiotique définit la séparation entre la nature et la culture. Textes relatifs : La clôture sémiotique Communication, Définition. Communication analogique, Définition. Related:  Pour moiNotions SICDICOS...Autres...& Autrement

L'Analyse documentaire : indexation, classification, clusters... Ressource : Cours donné par Jean-Philippe Accart dans le cadre du MAS ALIS des Universités de Berne et Lausanne, à propos de l'indexation manuelle et automatique Sur le même thème #emploi 13 assistant-e d'indexation CLEO Le Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo) / Openedition recrute un-e assistant-e d’indexation, à Marseille. Dans "Offres" Jean-Philippe Accart, documentaliste indépendant www.accart.nom.fr Vous connaissez pour la plupart d'entre vous Jean-Philippe Accart. Dans "Portraits / Interviews" Chargée de veille dans le domaine économique, j’ai fondé PoleDocumentation en janvier 2005. « Big Data » : la quatrième révolution industrielle ? - Blog de Soft Computing « Big Data » : le champ du possible tiré par l’évolution des technologies. Allez donc sur google trends pour vérifier la fréquence de recherche sur « Big Data » : le terme apparaît réellement dans les radars mi 2010 pour résonner toujours plus fort. Et si, San Francisco et Bangalore restent surreprésentés, une part significative des recherches provient maintenant de villes en dehors de ces deux Silicon Valleys, signes que le concept sort du cercle fermé des geeks. De quoi s’agit-il ? Des quantités inimaginables de données que notre société génère mais aussi et surtout d’un phénomène que certains n’hésitent pas à comparer à une quatrième révolution industrielle : de plus en plus de gens influents, et plus seulement au sein de la Silicon Valley, s’accordent à penser que l’analyse intelligente des énormes gisements de données que nous engendrons va transformer en profondeur notre société et sera le moteur de la prochaine vague de croissance.

Dictionnaire de la vie numérique, du web, et des réseaux sociaux Ce dictionnaire ou lexique permet de donner les définitions clé, en usage sur le web, internet, et les réseaux sociaux. De nombreuses terminologies naissent, et nécessitent un éclairage pointu. L’objectif est de permettre à chacun de comprendre les concepts, mots, définitions . Ce dictionnaire est complémentaire au Dictionnaire des sciences de l’information et de la communication. Astroturfing, Définition. L’astroturfing est une technique de communication digitale, dont l’objet est de « faire croire » sur les sites digitaux à vrais commentaires, de vrais utilisateurs. Textes relatifs : L’astroturfing, la prochaine menace digitale ATAWAD, Définition. Acronyme pour Any Time Any Where Any Device. Textes relatifs : Atawad, any device ? Big Data, Définition. Le phénomène Big Data concerne l’explosion de la volumétrie de données numériques, et de la problématique qu’elle suppose en terme de stockage, de tri, par exemple. Bitcoin, Définition. Bitcoin est une monnaie virtuelle, créée en 2009.

Facebook, son kiosque et la presse Semaine chargée dans le domaine de la presse, puisque les conférences sur son financement et son avenir se sont succédé. Mais finalement, c'est une annonce autour de Facebook qui a retenu toute l'attention. De quoi nourrir une préoccupation pour ce secteur en mutation, qui devrait plutôt se préoccuper de la bataille d'après. Cette semaine, la presse évoquait son avenir en partie financé par Google à travers le Fonds pour l’Innovation Numérique de la Presse (FINP), à l'occasion de la conférence Vers les médias de demain. Une initiative conjointe avec l'association mondiale d'éditeurs WAN-IFRA. Mais c'est tout autre chose qui a monopolisé l'attention de ceux qui s'intéressent à ce qui attend le journalisme pour les années à venir. Facebook is the new Internet En effet, à travers un article du New York Times, le monde a découvert avec effroi que le réseau social de Mark Zuckerberg voulait dévorer internet, et ce, jusqu'à absorber le contenu de la presse en ligne. Comme un air de déjà-vu la

Qu'est-ce que la littératie numérique ? - Prim à bord Définitions : Selon l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), la littératie est « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités. » Pour le Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, « Habilo Médias », Michael Hoechsmann et Helen DeWaard indiquent que « la littératie numérique n’est pas une catégorie technique qui décrit un niveau fonctionnel minimal de compétences technologiques, mais plutôt une vaste capacité de participer à une société qui utilise la technologie des communications numériques dans les milieux de travail, au gouvernement, en éducation, dans les domaines culturels, dans les espaces civiques, dans les foyers et dans les loisirs » . Utiliser, comprendre et créer constituent les 3 compétences clés en littératie numérique. Pour aller plus loin :

Déterminer le besoin d’information et le traduire en mots clés Phase essentielle de toute recherche documentaire et plus globalement de toute activité pédagogique, la nécessité de définir le besoin d'information est souvent très peu perçue par les élèves et parfois les enseignants, à tel point que André Tricot parle de compétence info-documentaire "fantôme". Difficile en effet d'avoir le recul sur soi et la tâche à accomplir nécessaire à la prise de conscience du besoin d'information. En collège, cette partie de la recherche est le plus souvent gérée par l'enseignant, qui choisit des sujets adaptés, rédige des énoncés simples, suivis des consignes précises qui cadrent le travail demandé. Par ailleurs, les habitudes de travail en classe peuvent rendre une partie implicite : quelle est l'ampleur du travail attendu ? Tout est également fait par les moteurs de recherche pour "guider" les utilisateurs : suggestions de recherche, mémorisation de profils, localisation, publicité ciblée... orientent les internautes dans leurs recherches... Dans le socle...

Quels enjeux pour les bibliothèques et l’open data ? Le pari pour les bibliothèques dans le futur tiendrait-il en deux mots, open et data ? À quoi servent les données des bibliothèques et dans quel cadre les diffuser, état des lieux et propositions. En plus des traditionnels open source et open access, les bibliothèques vont être de plus en plus confrontées à l’avenir à un troisième Open, l’Open data. Il faut bien entendu commencer par des fondamentaux. Rassurez-vous je ne vous propose pas de longs discours, mais une seule présentation, à consulter avant d’aller plus loin. L’Open Data c’est quoi ? En complément, voici la définition proposée dans cet excellent Guide pratique de l’ouverture des données publiques territoriales proposé par Amandine Brugière et Charles Népote dans le cadre de la FING et accessible ici si vous voulez y contribuer. Comme toute organisation aujourd’hui, un acteur public utilise l’informatique pour préparer toutes ses décisions, produire tous ses services, évaluer toutes ses actions. Pourquoi s’y intéresser ? C.O.D.

Dire, ne pas dire La chimie nous apprend qu’il existe des entités moléculaires composées d’une tête, qui aime l’eau, et d’un filament, qui ne l’aime pas. Celles-ci se regroupent en petits assemblages sphériques, dans lesquels les parties hydrophobes sont au centre, à l’abri d’une couche protectrice formée par les parties hydrophiles. Chacun de ces petits assemblages est appelé micelle. C’est un dérivé savant du latin mica, « parcelle, miette, grain ».

Accueil | Bulletin des Bibliothèques de France La recherche documentaire dans le web scientifique libre MISE À JOUR EN octobre 2018 (suggestions et commentaires toujours bienvenus pour améliorer le guide) Comment bien exploiter la richesse documentaire du web scientifique libre, c’est-à-dire les millions d’articles scientifiques, de thèses et de mémoires qui sont en ligne et accessibles à tous? Rares sont les étudiants et étudiantes d’Afrique ou d’Haïti qui bénéficient d’une formation solide dans ce domaine. Avoir un ordinateur avec un bon logiciel de navigation et une bonne connexion stable sont des conditions nécessaires pour effectuer une recherche documentaire, mais elles ne sont pas suffisantes. Il faut aussi une bonne méthode de travail et de stockage des références trouvées, ainsi qu’une stratégie utilisant de manière optimale les puissants moteurs de recherche existants. Téléchargez la version PDF de ce guide (mars 2018) Vidéo de démonstration (10 minutes sur YouTube) À noter que plusieurs des sites proposés ont une interface en anglais. Étape 1. Étape 2 : Choisissez vos mots-clés ou

10 astuces pour Google Drive Pour synchroniser des fichiers sur plusieurs terminaux (ordinateur, smartphone, tablette…) ou entre plusieurs personnes, il existe des outils très bien pensés. Le succès de Dropbox auprès des utilisateurs a poussé les géants du web à proposer leur propre solution. Alors que Google intégrait l’édition des fichiers en ligne via Google Documents, la firme de Mountain View a décidé d’aller plus loin grâce à Google Drive. Il s’agit aujourd’hui de l’un des trois outils dominants du secteur avec Dropbox et Skydrive, propulsé par Microsoft. Si la version de base inclue de nombreuses fonctionnalités plus abouties les unes que les autres, des astuces permettent de rendre l’outil encore plus puissant. Les raccourcis clavier Les outils Google disposent à peu près tous de raccourcis clavier. Chaque type de fichier dispose de ses propres raccourcis sur Google Drive. Accéder aux fichiers de Google Drive hors connexion Sur un ordinateur : deux méthodes de synchronisation co-existent.

Définir la littératie numérique Habilo Médias, Centre canadien d'éducation aux médias et de littératie numérique, publie en ligne un document de discussion intitulé « Définir la politique de littératie numérique et la pratique dans le paysage de l’éducation canadienne » visant à définir les caractéristiques et les points d’intérêt de la littératie numérique et de la citoyenneté numérique dans l’ensemble du pays, à explorer des idées et des pratiques pour enseigner et apprendre avec les technologies numériques ainsi que de nouvelles perspectives dans les écoles où l’enseignement et l’apprentissage se font avec ces mêmes technologies. Quelle définition de la littératie numérique ? Selon les auteurs, il n'existe pas de définition consensuelle de la littératie numérique. Pour se forger une solide culture numérique, ils retiennent toutefois l'idée d'une combinaison de capacités technologiques, de compétences intellectuelles et de comportements éthiques. Enseigner la littératie numérique Utiliser, comprendre et créer

Related: