background preloader

Rue89 - L'Obs

Rue89 - L'Obs
Antoinette Rouvroy est l’une des premières intellectuelles à s’être penchée sur la question du pouvoir et des données. Elaborant le concept de « gouvernementalité algorithmique », cette chercheuse en droit de l’université de Namur s’interroge sur les changements amorcés par l’adhésion de la société à un monde de chiffres bruts. Soit l’illusion d’une réalité plus certaine, plus objective, qui préside à l’instauration d’un régime où la logique sécuritaire ne passe non pas par le contrôle des corps et la discipline, mais par la sensation de liberté. Nous avons voulu avoir son avis suite à l’annonce, en France, d’un grand projet de loi sur le renseignement, qui s’appuie en partie sur « des boîtes noires » où tourneront des algorithmes. Rue89 : Le gouvernement français a présenté le 19 mars un projet de loi sur le renseignement. Antoinette Rouvroy : Ça m’inspire beaucoup de choses. D’une part, la subjectivité, que l’on éradique avec l’automaticité. Ensuite, la sélectivité. Exactement.

http://rue89.nouvelobs.com/2015/03/28/moins-systeme-totalitaire-sait-a-quoi-a-affaire-258343

Related:  journalismeLoi renseignements / France / 2015#LoiRenseignementData

Liste des villes par PIB Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article classe les aires urbaines les plus riches du monde selon leur PIB (en milliards de dollars US) en 2008. Les données proviennent de l'Insee et de PwC. Par souci d'homogénéité des données, le PIB de la ville de Francfort qui est de source différente, a été mentionné à la fin du tableau à titre indicatif. Liste des cent villes possédant le plus important PIB en 2008[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

« Surveiller, tout en se cachant, est la forme la plus haute du pouvoir » Un week-end pour réfléchir Nous avons puisé dans notre collection de grands entretiens pour vous concocter un week-end de réflexion sur les enjeux du numérique, histoire de bien attaquer cette nouvelle année scolaire. Pour encourager les travaux sur ces sujets, Rue89 lance d'ailleurs avec le Fabernovel Institute les Prix des Talents de la recherche. Ce concours, ouvert jusqu'au 27 septembre, s'adresse aux jeunes chercheurs. A la clé : 5 000 euros de prix. Mathieu Deslandes Loi sur le renseignement : « Un système absolutiste, intolérant et arrogant » A la veille de l’examen au Sénat du projet de loi sur le renseignement, Evgeny Morozov critique violemment la mise en place d’algorithmes de surveillance en France. L’auteur de « Pour tout résoudre, cliquez-ici » (FYP éditions, 2014) sera présent au 2e Festival du « Monde », le 26 septembre à Paris. La situation est d’une ironie mordante : après l’adoption à une écrasante majorité par l’Assemblée nationale du projet de loi controversé sur le renseignement et la surveillance, le Congrès américain a rechigné à renouveler le célèbre Patriot Act qui, peu après le 11-Septembre, a délié les mains de la National Security Agency (NSA). Et même si la posture critique de l’Amérique à l’égard de la surveillance de masse sera probablement de courte durée, il est choquant de voir la France avancer en sens inverse.

Pourquoi le projet sur le renseignement peut créer une "surveillance de masse" Les défenseurs des libertés sur Internet ont peur. Depuis la révélation, dans Le Figaro, que le gouvernement voulait installer des "boîtes noires" chez les opérateurs télécom afin de pouvoir surveiller, "en temps réel" et "de manière totale et systématique" les personnes représentant une "menace", ainsi que les "comportements suspects", on ne compte plus le nombre d'articles criant au scandale et de réactions anxiogènes. Etrangement, et à l'exception de NextInpact, aucun n'explique ce que recouvrent précisément les nouveaux articles 851-3 et 851-4 dont il est question. Pour comprendre, il faut distinguer la surveillance des suspects et de leurs proches, classique, d'une véritable innovation : la traque aux "comportements suspects". Or, ce projet de loi ouvre une brèche dans le dispositif existant, afin de permettre, non seulement de mettre sur écoute les "cibles" des services de renseignement, mais surtout de surveiller... ceux qui n'ont pas encore été identifiés comme "cibles".

The Beatles Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « bon article ». Considérées comme la « bande-son » des années 1960, les chansons des Beatles ont marqué leur décennie ainsi que les générations suivantes, et leurs mélodies ont été adaptées à de nombreux genres musicaux, notamment le jazz, la salsa, le reggae, la soul ou la musique classique et baroque. Au XXIe siècle, le groupe jouit toujours d'une grande popularité ; ses chansons sont jouées et reprises dans le monde entier. Le duo d'auteurs-compositeurs Lennon/McCartney reste célèbre comme créateur de standards qui ont fait l'objet de milliers d'adaptations dans les décennies suivantes.

Cessons de considérer les algorithmes comme des dieux ! Le concepteur de jeux Ian Bogost signe une nouvelle tribune, sur The Atlantic, qui mérite l’attention : « La cathédrale du calcul ». Il y dénonce à nouveau la culture algorithmique, symbole que la science et la technologie sont devenues une nouvelle théologie. Cette culture algorithmique dont tout le monde parle est une dévotion, une supplication faite aux ordinateurs, un moyen de remplacer Dieu dans nos esprits alors même que nous prétendons simultanément que la science nous a rendu imperméables à la religion. Et dans cette nouvelle théologie, l’ordinateur, le logiciel et les algorithmes tiennent une place particulière, explique-t-il : La NSA perd une partie de ses moyens de surveillance 01net. le 03/06/15 à 12h48 L'agence américaine de sécurité NSA a perdu une partie de ses outils avec l'adoption mardi par le Congrès d'une réforme-phare de la collecte des données téléphoniques.

"Un bon investisseur apporte conseil, confiance et valeur sans jamais devenir l’entrepreneur" La levée de fonds constitue une étape cruciale dans la vie d’une jeune entreprise et il est important d’en saisir les enjeux pour tirer parti au mieux de la relation entre entrepreneur et investisseur. Interview de Patrice Lamothe, PDG et co-fondateur du site de curation de pages web Pearltrees lors de la Startup Keynote, organisée par LearnAssembly et Maddyness et dont L'Atelier était partenaire, autour du sujet "Ce que les fonds d’investissement ne vous disent pas". Cette rencontre réunissait entrepreneurs et investisseurs qui ont partagé leur expérience et leurs conseils pour mieux comprendre le processus de la levée de fonds. L’Atelier : Pearltrees a levé au total 8,5 millions d’euros en plusieurs tours de table.

Loi sur le renseignement : le Manifeste des 110 000 contre le « Big Brother » français Thomas Guénolé (politologue) et Katerina Ryzhakova (communicante) sont co-initiateurs de la pétition citoyenne contre le projet de loi renseignement, qui a déjà recueilli plus de 100 000 signatures. Dans une tribune au Monde, ils expliquent leur démarche. Nous sommes de simples citoyens déterminés à protéger nos vies privées et, à travers elles, nos libertés fondamentales, contre un projet de loi qui les met objectivement en danger. Nous sommes à ce jour 110 000 à avoir signé une pétition dans ce but. Nous exigeons d'être entendus. Nous refusons que le gouvernement installe des « boîtes noires » chez chaque fournisseur d'accès Internet.

Etats-Unis : le Patriot Act vit ses dernières heures. Pas la surveillance Un bout du Patriot Act s’est éteint, mais il devrait être vite remplacé par le Freedom Act, qui coince au Sénat. Pour beaucoup, il n’empêchera la surveillance massive ni sur le territoire US ni à l’international. Une partie du Patriot Act, loi controversée et tentaculaire adoptée au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, vient d’expirer ce dimanche 31 mai à minuit, heure de Washington.

Related: