background preloader

Deux questions au MOOC @ddict

Deux questions au MOOC @ddict
J’ai été contacté a la fin de l’année dernière pour participer au MOOC @ddict. L’initiative m’a été présentée comme un espace de reflexion commun sur les pratiques numériques. Une synthèse serait alors faite sur l’état des connaissances du moment Il m’a été proposé de présenter les pratiques numériques des jeunes sur le réseau. Du fait du nom, j’ai proposé de montrer qu’il n’y avait pas d’addiction au numérique. Il me semblait que c’était là une belle occasion de discuter avec les addictologues qui avancent la thèse opposée. A ma grande surprise, cette proposition n’a pas été retenue. De mon point de vue, il s’agit d’une stratégie de communication bien réglée. Le double langage des addictologues Le double langage des addictologues apparait clairement dans le programme de formation du MOOC @ddict et dans le poster d’information de l’INPES Le MOOC @addict était organisé sur plusieurs semaines de formation : Semaine 1 : qu’est ce que l’addiction ? L’exemple de Marck Griffith Références :

http://www.psyetgeek.com/deux-questions-au-mooc-ddict

Related:  Qu'est-ce que l'addiction numérique ?LES COMPORTEMENTS ADDICTIFS LIES A L'USAGE NUMERIQUE"Les comportement addictifs liés à l'usage du numérique"Comportements addictifs liés à l'usage numériqueLes comportements addictifs liés à l'usage numérique

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer.

Accro au numérique ? Les nouvelles addictions... - La Gazette de Danièle : Des idées et des Arts... Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. Serge Tisseron Posté par Serge TISSERON le 7 avril 2014. La revue Canard PC a consacré récemment un numéro à la question de l’addiction aux jeux vidéo, bien évidemment titré « Tous addicts ? ». Mais qu’est-ce qui a bien pu justifier le lancement d’un tel sujet à un moment où pratiquement l’ensemble de la communauté internationale est en train de renoncer à définir les pathologies liées à l’usage excessif des jeux vidéo en termes d’addiction, notamment chez l’enfant et l’adolescent ? Est-ce parce que l’utilisation du mot est devenu un argument marketing pour des campagnes qui prétendent vendre des jeux en mettant en avant leur caractère « addictogène » ?

I - La cyberdépendance une drogue sans substance - La cyberdépendance TPE 2009-2010 Le terme d'addiction à Internet a été prononcé la première fois lors de la réunion annuelle de l'Association Américaine de Psychologie à Toronto en 1996. La psychologue Kimberly Young y présentait une communication sur « l'addiction à Internet :l'émergence d'un nouveau désordre clinique ». Addiction Comment échapper à la cyberdépendance ? Un reportage diffusé sur France 2 le 6 septembre montre l'ampleur des mesures très musclées prises en Chine pour lutter contre la cyberdépendance qui toucherait 10 millions d'adolescents dans ce pays. Aux Etats-Unis, le centre de retraite de Heavensfield, près de Seattle, propose depuis peu des cures de désintoxication contre la dépendance à Internet et aux jeux vidéo. Pendant 45 jours, les drogués du Net redécouvrent les beautés de la nature bien réelle et bénéficient de conseils nutritionnels et d'un conditionnement physique. Le tout pour la modique somme de 14 500 dollars.

Dépendance aux jeux en ligne : des données personnelles qui en disent long... 30 juin 2016 L'analyse automatique des données sur un site de poker en ligne peut faciliter le repérage des joueurs à problème, comme le ferait un questionnaire médical. Une équipe de chercheurs parisiens a mis au point un outil permettant de réaliser cette analyse. Il pourrait être transposé à d'autres types de jeux en ligne, et aider les autorités régulatrices à identifier les personnes en difficulté pour mieux les protéger. Les sites de jeux et de paris en ligne diffusent des messages de prévention vis-à-vis des joueurs, mais rien ne les oblige à repérer ceux qui ont ou qui développent une dépendance en fréquentant leur site ; ils peuvent ainsi continuer à les solliciter commercialement, et à les inciter à poursuivre leur pratique de jeu. Pourtant, les données des comptes joueurs enregistrées en routine sont très précises, et pourraient suffire à repérer les joueurs en difficulté.

Cyberdépendance(s) - Tous addicts ? Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog. C'est en lisant une news en une de Gameblog intitulée "Accro à Internet ? Vous pouvez désormais vous faire soigner" (03/09/13) que je me suis souvenu avoir écrit un article traitant de la cyberdépendance. Trouble d’utilisation d’Internet et addiction à Facebook Est-ce que l’utilisation de Facebook affecte le cerveau et la façon de penser ? Une nouvelle infographie proposée par Best Masters In Psychology : Facebook psychology : Is addiction affecting our minds a capitalisé des données chiffrées de différentes études sur la captation de l’attention, la concentration ou les modifications du cerveau produites par une utilisation intensive (temps passé) de Facebook et plus largement de l’Internet. Trouble d’utilisation d’Internet (UID) officiellement reconnu par les psychiatres américains Si l’on souligne habituellement les bénéfices du numérique pour les individus et les organisations, l’infographie indique que l’addiction à l’Internet est reconnue comme telle officiellement par l’Association Américaine de Psychiatrie (American Psychiatric Association, APA) avec le trouble d’utilisation d’Internet, Internet Use Disorder (IUD) défini ainsi par l’association en partant de 9 dispositions de l’Internaute « affecté » : A. B.

Accro au jeu vidéo ? Les jeux vidéo ont connu, ces dernières années, un développement considérable. Leur pratique peut comporter des risques liés en particulier à un usage excessif des jeux en ligne comme les MMORPG qui peut mener à une addiction aux jeux vidéo. L'addiction aux jeux vidéo Le caractère addictif et addictogène de l'usage des jeux vidéo concernent essentiellement les jeux en réseau sur Internet et plus particulièrement les MMORPG (Massevely Multiplayer Online Role Playing Game – Jeux de rôle massivement multi-joueurs).Des études ont montré que des joueurs excessifs de jeux vidéo (plus de 30 heures par semaine) pouvaient en être « addict ». Cette véritable addiction aux jeux vidéo ne concerne qu'une faible proportion de joueurs.

Êtes-vous cyberdépendant .Êtes-vous cyberdépendant? Il semble que le terme « addiction à l’Internet » ait été utilisé pour la première fois lors du colloque de l’American Psychological Association (APA) qui s’est déroulé à Toronto en 1996. À cette occasion, la psychologue américaine, Kimberly Young, présentait un article intitulé: Internet Addiction : The emergence of a New Clinical Disorder. Selon le Dr Young, des données de recherche indiquent que certains individus deviennent dépendants de l’Internet de la même façon que d’autres deviennent dépendants des drogues, de l’alcool ou du jeu.

La thématique du mooc semble interessante mais pas encore de retombées concrètes.. A suivre ? by benhamou_groupe1_psy Apr 6

Related: