background preloader

Addictions (l'alcool, le tabac, le jeu...)

Addictions (l'alcool, le tabac, le jeu...)
Sommaire Présentation Les addictions se divisent en deux grands groupes : les addictions sur produit licites ou illicites et les addictions sans produit, parfois qualifiées de comportementales et comprenant notamment le jeu pathologique. La majorité des addictions concerne un public jeune et plutôt masculin. Les addictions les plus répandues concernent l'alcool et le tabac. Malgré les mesures de lutte contre la consommation de tabac en France, la proportion de fumeurs quotidiens augmente par rapport à 2005, particulièrement chez les femmes. En 2011, en France métropolitaine, les substances les plus expérimentées à 17 ans demeurent, dans l'ordre, l'alcool, le tabac et le cannabis. La proportion de fumeurs quotidiens dans la population adulte des pays de l'OCDE varie considérablement d'un pays à l'autre. En 2010, près d'une personne sur deux âgée de 18 à 75 ans déclare avoir joué de l'argent au cours de l'année. Tableaux et graphiques Haut de page Pour en savoir plus

Addiction aux jeux d'argent : L'analyse d'un médecin La première enquête réalisée en France sur les addictions aux jeux d'argent a été dévoilée vendredi 16 septembre. L'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a étudié ce phénomène dans le cadre du Baromètre santé 2010 de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Les conclusions ont de quoi inquiéter : 600.000 personnes ont des problèmes avec ce type de divertissements, parmi eux, 200.000 sont qualifiés de joueurs « excessifs » ils jouent davantage et dépensent de plus grosses sommes d'argent. Une campagne a notamment été lancée en janvier 2015 pour sensibiliser la population à ses addictions Le docteur Abdou Belkacem, addictologue au centre hospitalier de Sèvres, répond aux questions de France-Soir.fr sur la dépendance aux jeux d'argent et de hasard. France-soir.fr : Avez-vous remarqué une hausse de vos consultations pour des problèmes d'addiction aux jeux d'argent ? F.S. : Comment soigne-t-on la dépendance aux jeux ?

Près de 35 000 personnes interdites de jeu en France Près de 35 000 personnes sont inscrites sur le fichier des interdits de jeux en France, un fichier consulté 16 fois par seconde par les opérateurs de jeux en ligne agréés. Selon un bilan publié par l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), le fichier des interdits de jeux, géré par le ministère de l'intérieur, comportait au 1er janvier 34 739 personnes, soit une hausse de 6,6 % par rapport à juin 2010, date de l'ouverture du marché des jeux en ligne en France. L'interdiction de jeux, rappelle l'Arjel, est "une démarche personnelle et confidentielle" à l'initiative du joueur qui entraîne une interdiction générale d'accès aux jeux en ligne, aux casinos et aux cercles de jeux. La procédure d'inscription sur le fichier des interdits de jeux est décrite sur le site du ministère de l'intérieur. La très grande majorité des interdits de jeux sont donc les joueurs qui s'inscrivent eux-mêmes.

La dépendance au jeu | Information jeux d'argent De manière quasi invariable, on estime que cette pathologie concerne un peu plus de 2 % de la population adulte ; le consensus est admis sur ce chiffre par l’ensemble des études internationales. L’étude référence date de 1996 (Ladouceur, Jacques, Ferland et Giroux) et situe le taux de prévalence à 2.1 %. On remarque que les taux ont tendance à augmenter dans le temps signifiant aussi que plus il y a accès aux jeux de hasard, plus l’incidence augmente, comme tend à le démontrer l’expérience australienne, un pays qui détient un record en terme de nombre de loteries-vidéos et de joueurs pathologiques, estimés à 7 % de la population. A Las Vegas, capitale mondiale du jeu, on dénombre aussi plus de joueurs accros que dans la moyenne nationale… Seule certitude, on peut admettre que les joueurs en difficultés se recrutent majoritairement au sein des joueurs réguliers, dont les études de clientèles montrent clairement l’importance : Synthèse ► Parler de dépendance, ce n'est pas parler d'excès ! 1.

LES JEUX DE HASARD ET D'ARGENT EN FRANCE 1. L'Histoire du PMU En France, le Pari Mutuel Urbain -service des Sociétés des Courses organisant les paris mutuel hors des hippodromes- est un organisme collecteur des paris sur les courses de chevaux hors des lieux où elles se tiennent (cafés, brasseries, boutiques spécialisées, etc.). Il se distingue ainsi du PMH, Pari Mutuel Hippodrome, qui collecte les enjeux pris sur les champs de courses. 2. A fin décembre 2000 le GIE PMU comptait 54 membres : France Galop, le Cheval Français et 52 sociétés de courses. 3. L'organisation du PMU est complexe ; on lui demande d'assurer au profit des parieurs la sûreté, les performances et la transparence d'un système fonctionnant en continu. 4. Les parieurs françaisDepuis 1999, les parieurs sont au nombre de six millions avec 1,1 milliard de tickets validés (valeur moyenne :24, 60 F). 5. 6. 7. 8. La presse spécialisée française pour ce qui concerne les courses de chevaux est abondante. 9. a) une amélioration progressive

L’addiction aux jeux de hasard et d’argent Le jeu est une activité humaine essentielle. Le jeu est universel, il apporte plaisir et récompense. La grande majorité des joueurs a une pratique « sociale » ou « récréative ». Pour quelques personnes, le jeu sera excessif ou pathologique. Quand peut-on dire d’un joueur qu’il est un joueur à risque, excessif ou pathologique ? Quelles sont les conséquences du jeu pathologique ? Que classe-t-on dans les jeux de hasard et d’argent ? Se classe dans la catégorie « Jeux de hasard et d’argent » : les jeux de loterie (loto, jeux de grattage, Rapido, Keno, etc.)les jeux de casinos (machines à sous, roulette…)les paris hippiques ou sportifs le poker. Est-ce que je suis un joueur excessif ? Je peux jouer sans me rendre compte des heures que j’y passe.J’accorde la priorité au jeu au détriment d’autres occupations. A quel moment je peux devenir un joueur pathologique Le parcours du joueur pathologique Combien de joueurs à risque ou excessifs en France ? ... Pourquoi chercher de l’aide ? » En savoir plus

Jeux de hasard et d'argent - Synthèse des connaissances Accès rapides : - Présentation- Production / offre- Consommation- Conséquences- Cadre légal et orientations publiques récentes- Sélection de documents- Repères législatifs et réglementaires haut du document Les jeux de hasard et d’argent (JHA) constituent une activité ancienne et répandue, mais longtemps interdite. Leur offre s’est étoffée, s’étendant même depuis la loi du 12 mai 2010 à certains jeux sur Internet (paris hippiques, paris sportifs et poker). Si la société a longtemps porté sur cette activité des jugements moraux, l’approche actuelle tend à distinguer une pratique récréative – la plus fréquente – du jeu pathologique, considéré comme un trouble. L'industrie du jeu constitue aujourd'hui un secteur économique et financier important qui draine de l'emploi (direct et indirect) et de la fiscalité. Un secteur économique ancien et important Le PMU gère les paris d'argent sur les courses de chevaux en dehors des hippodromes. Les jeux d'argent sur Internet Une pratique courante...

Addiction aux jeux de hasard et d'argent - Qui est concerné en France ? Combien y a-t-il de personnes en difficulté face aux jeux d'argent et de hasard ? Quels sont le profil et les activités des joueurs les plus assidus ? La première enquête menée en France sur ce sujet a été menée par le Baromètre santé 2010 de l’Inpes et publiée dans Tendances n°76, OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies), 6 p. en Juin 2011. Cette enquête s’est faite à la demande de la direction générale de la santé, en vue de la loi du 12 mai 2010 qui allait ouvrir et organiser le jeu d’argent et de hasard sur Internet, donc dans un contexte où ces jeux arrivaient directement au domicile du joueur. La notion de joueurs problématique proposée par l’ICJE est une catégorie statistique définie par des critères tels que le sentiment de culpabilité, le fait de jouer plus que prévu, de ressentir avoir un problème avec le jeu, d’avoir des difficultés financières liées au jeu, d’être critiqué par ses proches mais malgré tout, de ne pas pouvoir s’arrêter.

Jeux de hasard et d'argent. Contexte et addictions (jsp où le mettre, il rentre partout) Avant-propos L'industrie du jeu de hasard et d'argent constitue un secteur économique et financier important qui draine de l'emploi (direct et indirect), de la fiscalité et concerne une population de joueurs qui se chiffre en millions de personnes. D'après l'Insee, en 2006, près de 30 millions de personnes en France, soit trois sur cinq en âge de jouer, ont tenté leur chance au moins une fois par an à un jeu d'argent. Depuis 1975, le montant global des enjeux a doublé. D'après le rapport Trucy, le chiffre d'affaires de l'industrie des jeux autorisés est passé de l'équivalent de 98 millions d'euros en 1960 à 37 milliards en 2006. Les jeux de hasard et d'argent sont des pratiques sociales et culturelles inscrites dans une histoire très ancienne des loisirs. Les méfaits possibles du jeu attirent de plus en plus l'attention des pouvoirs publics et des opérateurs de jeu eux-mêmes. Le groupe d'experts a consulté plusieurs rapports et auditionné 8 personnalités engagées sur ces problématiques.

Pourquoi devient-on dépendant? Le joueur qui a développé une dépendance aux jeux de hasard et d’argent finit le plus souvent par atteindre une phase de désespoir en voyant son univers s’écrouler. Il se retrouve isolé de sa famille, de son entourage et de son milieu de travail. Et c’est dans ces moments difficiles qu’il mesure pleinement les conséquences du jeu sur sa vie et qu’il entreprend une démarche pour s’en sortir. Mais avant d’en arriver là, plusieurs facteurs ont interagi pour développer et installer sa dépendance aux jeux de hasard et d’argent. L’illusion de pouvoir contrôler le hasardIl existe un élément sur lequel l’être humain n’a aucun pouvoir : le hasard. L’appât du gainLes émotions que procure le jeu sont très séduisantes. La fièvre du jeuLa grande majorité des joueurs excessifs ont connu une phase de gains au cours de leurs premières expériences à des jeux de hasard et d’argent.

comparaison à l'international Il dépense 100 €uros par jour aux jeux à gratter - On le sait tous, les jeux d’argent font chaque année des heureux qui voient leur vie radicalement changer après avoir remporté le jackpot. Mais les jeux d’argent sont également à l’origine de la ruine ou de la déprime de certains joueurs qui sont devenus totalement addicts aux jeux. Pour illustrer cette addiction, un joueur habitué à dépenser 100 euros par jour aux jeux de grattage à accepter de témoigner. Chaque année, en moyenne, un Français perdrait environ 400 € aux jeux. Mais pour certains, la perte s’avère beaucoup plus lourde pour la simple et bonne raison qu’ils ont développé une addiction aux jeux d’argent, donc ils ne maîtrisent plus leur consommation de « rêve » de jackpot. Comment François est devenu addict aux jeux de grattage ? C’est tout à fait ce qui est arrivé à François, alors que ce dernier ne semblait initialement présenter aucun « symptôme » pour devenir un joueur addict. En effet, son ticket de grattage « CASH » lui rapportera la jolie somme de 100 €.

Jeux d'argent et de hasard : les chiffres - Observatoire de la santé Jeux de tirage, jeux de grattage, paris hippiques, paris sportifs, poker et autres jeux de cartes. Mais aussi machines à sous et autres jeux de casinos. Il faut dire qu’en France, les moyens de s’adonner aux jeux de d’argent et de hasard ne manquent pas. En ligne, c’est pareil : l’offre est conséquente et permet à qui le souhaite de pratiquer ce loisir à n’importe quel moment du jour et de la nuit. Un loisir, insistons sur le terme puisque dès lors qu’un joueur joue trop souvent, trop longtemps, trop d’argent, il y a un risque de tomber dans ce qu’il est convenu d’appeler une « addiction ». Attention danger. On estime à 1 million le nombre de joueurs « à risque modéré » et à 200 000 les joueurs dits « excessifs » C’est ce qu’a tenté de mettre en lumière la seconde enquête ENJEU en comparant nos comportements face aux jeux et leur évolution depuis la précédente étude réalisée en 2010, année marquée par le changement du cadre législatif sur les jeux d’argent et de hasard.

Les Français «accros» à tous les jeux - 02/08/2015 - ladepeche.fr Les Français aiment jouer et ne s'en privent pas ! Si les jeux d'argent, exception faite du PMU, rapportent toujours plus à leurs promoteurs, les jeux de société, d'intérieur et d'extérieurs, n'en demeurent pas moins très populaires, tant auprès des jeunes que des adultes, comme le révèle l'enquête publiée par l'institut BVA. Ce sont près de 46 milliards d'euros que les Français misent par an dans les jeux d'argent et de hasard… soit près de 2000 euros par citoyen et de quoi combler la moitié du déficit de l'État ! Cinq milliards de ce pactole reviennent, justement, à ce dernier sous forme de prélèvements fiscaux. En 2014, le chiffre d'affaires de la Française des Jeux a progressé de 5,2 % pour atteindre 13 milliards d'euros. Le PMU, avec un chiffre d'affaires légèrement inférieur à 10 milliards d'euros, connaît pour sa part une baisse des enjeux de 4,1 %, Les casinos, eux aussi, ont moins la cote. Monopoly et Scrabble Zoom Quand les femmes préfèrent le grattage Dr William Lowenstein Dangers

Les nouvelles dépendances

Related: