background preloader

Serge Tisseron

Serge Tisseron
Posté par Serge TISSERON le 24 juillet 2014. On parle beaucoup de « détox numérique » aujourd’hui. Il s’agit le plus souvent de passer une semaine à quinze jours dans un endroit retiré, sans Internet ni téléphone mobile. Il est bien évident que chacun peut tirer bénéficie de périodes pendant lesquelles il est invité à se recentrer sur lui-même, la nature et des relations de proximité, loin de l’agitation du monde. Le problème est qu’ici, il ne s’agit plus seulement de retrouver le goût d’une rencontre avec soi-même et les autres, mais de réaliser un « sevrage », sur le modèle de la cure de désintoxication alcoolique dont on sait largement qu’elle n’a jamais marché. Mais avant de parler de désintoxication, il est nécessaire de distinguer deux types d’utilisations des technologies numériques qu’on peut qualifier d’excessifs. Usages d’apprentissage, usages de fuite L’intox à la détox Les stages de « détox numérique » sont évidemment inadaptés dans les deux cas.

http://www.sergetisseron.com/blog/detox-numerique-halte-a-l-intox

Related:  Les comportements additifs liés à l'usage du numériqueaussant_groupea_psyLes comportements addictifs liés à l’usage du numérique

L’addiction aux réseaux sociaux résumée dans une vidéo Une petite vidéo humoristique publiée sur YouTube par Maître Chat et s’inspirant d’une récente étude américaine fait sensation depuis quelques semaines. Le but étant de résumer simplement l’ampleur du phénomène des réseaux sociaux ainsi que les conséquences observées. En moins de deux minutes, cette vidéo interpelle par les chiffres, mais également par la similitude entre l’addiction aux réseaux sociaux et celle à la drogue ou aux cigarettes. On y apprend que pour 48 % des 18/34 ans, le premier geste au réveil est de se connecter à Facebook ! Comment devient-on accro au numérique ? Les nouvelles technologies sont partout au point qu'on ne peut pas y échapper, ou presque. Ainsi, entre usage régulier et vraie addiction au numérique, la frontière est mince. Premier épisode de l'addiction numérique, demain : Comment s'en sortir. Nouvelles addictions

Accro au jeu vidéo ? Les jeux vidéo ont connu, ces dernières années, un développement considérable. Leur pratique peut comporter des risques liés en particulier à un usage excessif des jeux en ligne comme les MMORPG qui peut mener à une addiction aux jeux vidéo. L'addiction aux jeux vidéo Le caractère addictif et addictogène de l'usage des jeux vidéo concernent essentiellement les jeux en réseau sur Internet et plus particulièrement les MMORPG (Massevely Multiplayer Online Role Playing Game – Jeux de rôle massivement multi-joueurs).Des études ont montré que des joueurs excessifs de jeux vidéo (plus de 30 heures par semaine) pouvaient en être « addict ». Cette véritable addiction aux jeux vidéo ne concerne qu'une faible proportion de joueurs.

Excès, addictions ou burnout au travail : comment comprendre, prévenir et s'en sortir Comment agir sur le stress avant le burn out ? (Alan Graf / Cultura Creative) Comment nos comportements peuvent déraper mais surtout que faire pour l’éviter ? Il existe un outil préventif. Le premier qui permet pour soi, notre entourage ou les équipes avec lesquelles nous travaillons de comprendre le processus des conduites à risques pour prévenir et agir. C'est la spirale des 9 C. Qu'en est-il de la cyberaddiction sexuelle ? Cet article s’appuie sur une expérience clinique de plusieurs années du Centre Médical Marmottan avec des cyberusagers sexuels. Il a pour préalable une intervention de l’équipe dans une journée d’étude organisée en novembre 2012 sur les dépendances affectives et sexuelles, ainsi qu’un cours donné en avril 2013, dans le cadre d’un D.U de l’Université Paris 7, sur l’addiction et la cyberaddiction sexuelles. Ces différents travaux proviennent du besoin de faire le point sur le concept de cyberaddiction sexuelle, dans un contexte où il nous est apparu fondé dès les premières consultations, alors qu’un certain nombre de collègues se montrait beaucoup plus réservé quant à ce diagnostic.

Accros à internet : pourquoi les adolescents souffrent de plus en plus de symptômes propres aux toxicomanes (et comment les soigner) Atlantico : Une récente étude (voir ici) démontre qu'environ la moitié des adolescents américains (48,1%) sont dépendants du Web. Comment définir "une addiction à Internet" ? Dan Velea : En règle générale, l'addiction est un lien avec un objet ou une substance qui dépasse l'intention et qui déforme son utilisation.

Ta pratique des jeux vidéo et réseaux sociaux : les résultats de l’enquête Au mois d’avril 2014, nous vous avons proposé de participer à une enquête en ligne portant sur votre pratique des jeux vidéo et des réseaux sociaux. Vous avez été nombreux à partager vos expériences sur ce sujet et nous vous en remercions ! Le but principal de cette enquête était de mieux vous comprendre et de connaitre les raisons qui vous poussent à jouer aux jeux vidéo et à vous connecter aux réseaux sociaux. Comme promis, voici un petit compte-rendu des résultats. Qui êtes-vous ? Depuis la mise en ligne de l’enquête, vous avez été 265 à répondre à l’ensemble des questions.

L'addiction à Facebook, la nouvelle dépendance du siècle La dépendance à Internet et en particulier aux différents réseaux sociaux comme Facebook, touche de plus en plus de monde. Les adolescents sont les premiers consommateurs des nouvelles technologies et sont considérés comme étant la population à plus exposée pour souffrir de cette nouvelle dépendance. Il est vrai que lorsqu’on parle de dépendance, on entendant par là consommation d’un produit entraînant une dépendance physique.

Serge TISSERON est psychiatre, docteur en psychologie habilité à diriger des recherches, membre de l’Académie des technologies, chercheur associé à l’Université Paris VII Denis Diderot (CRPMS). Selon lui, ce n’est pas une désintoxication numérique qu’il faut faire mais simplement changer ensemble (en famille, entre collègues…) les habitudes du quotidien et donne des exemples concrets. Une question de bon sens ?! by barnavol_groupee_psy Mar 5

Une analyse proposant des solutions de bon sens et pertinentes. Au lieu de se sevrer radicalement du numérique pour ensuite inévitablement y revenir sans changer ses comportements, Tisseron propose de retrouver des rythmes de vie plus sains : manger en famille, ne pas allumer la télévision n'importe quand, prendre le temps de s'écouter. C'est en respectant des temps sociaux, dans une vie quotidienne riche de contacts humains, que peut se bâtir une relation épanouie au numérique. Il faut réenchanter la vie quotidienne, habiter poétiquement le monde! by claudia_groupe2_psy Mar 1

Related: