background preloader

MATRICE D’EISENHOWER : GESTION DU TEMPS ET DES PRIORITÉS

MATRICE D’EISENHOWER : GESTION DU TEMPS ET DES PRIORITÉS
Dwight David Eisenhower, 34e président des États-Unis d’Amérique (Wiki) aurait un jour déclaré : “What is important is seldom urgent and what is urgent is seldom important.” « Ce qui est important est rarement urgent et ce qui est urgent rarement important ». Il a développé un outil qui porte son nom : La Matrice d’Eisenhower Lors de la gestion de nos tâches il est important de différencier les tâches urgentes et les tâches importantes. Le principe de la matrice est assez simple. Importantes / Urgentes : à exécuter soi-même et en priorité.Importantes / Non urgentes : à exécuter soi-même ou à déléguer rapidement.Non-Importantes / Urgentes : à planifier ou à déléguer.Non Important / Non Urgent : à repousser à plus tard, à abandonner. La matrice est représentée par un tableau à double entrée. Sur l’axe vertical : l’Importance. L’importance de chacune des tâches est basée sur l’impact que celle-ci a sur vos objectifs, sur la valeur ajoutée que sa réalisation apporte. Les fichiers Excel

http://www.tech2tech.fr/matrice-deisenhower-gestion-du-temps-et-des-priorites/

Related:  Gestion de projetOrganisation

La recherche de stage : mode d'emploi - Où, quand et comment chercher un stage Cet article est issu des archives de StudyramaEmploi.com et n'est accessible que par un moteur de recherche. Nous vous invitons donc à rechercher, dans les rubriques en ligne de StudyramaEmploi.com, une information actualisée sur ce sujet. Des expériences dans le monde du travail sont indispensables pour décrocher un emploi aujourd’hui.

Voici comment traiter efficacement des informations - Gestion des documents et archives - Assistance à la direction - Expertise 328 fois lu - 0 Le plus de réactions - 10 fois partagé - 2 marqué comme favori En tant qu’assistant, vous voyez des montagnes d’informations passer, provenant de l’intérieur et de l’extérieur de l’entreprise, pertinentes ou non. Travaillez efficacement grâce à ces trucs et astuces. Le savoir, c’est le pouvoir Une bonne gestion des informations et une bonne gestion des connaissances qui soutiennent les objectifs de votre organisation sont des aspects essentiels d’une gestion d’entreprise performante. En recueillant, en conservant et en donnant l’accès aux personnes adéquates de manière efficace, votre entreprise est plus forte. Trouver un bon stage : les questions à se poser Avant de proposer votre candidature pour un stage, un petit bilan s’impose. L'objectif : mieux cibler les entreprises et les postes. Nos conseils pour trouver un stage qui vous correspond. Quel est l’objectif de votre stage ? Il est important de définir vos attentes... et de les confronter à la réalité ! En clair, demandez-vous ce que va vous apporter votre stage.

Préparer une réunion : des conseils pratiques La réussite d'une réunion se construit dès sa préparation. En effet, un objectif mal cerné, un choix de participants incomplet, une logistique défaillante... peut affecter sérieusement l’efficacité du travail collectif. Les différentes phases de la préparation Définir l'objectif de la réunion La BPBFC lance une nouvelle relation client collaborative et coconstruite « Voix du Jura Philippe Chevrier, directeur régional de la BPBFC à Lons-le-Saunier considère qu’il est logique pour une banque d’utiliser ces outils. Ils permettent au client d’être beaucoup plus intégré dans la relation avec son banquier. Cette démarche en binôme permet une totale transparence et proximité lors du rendez-vous.

Bien préparer une réunion > La réunion est-elle incontournable ? Faire une réunion, c'est mobiliser le temps de chaque participant, et le vôtre aussi ! Alors, vérifiez toujours que les points que vous avez à aborder ne peuvent être étudiés d'une autre façon : par mail, au téléphone, dans le bureau des collaborateurs concernés, ou lors des questions annexes d'une réunion déjà programmée. > Une réunion de quel type ? Vous ne préparez pas une réunion de la même façon s'il s'agit :- du briefing quotidien qui permet à chacun de faire un point sur ses avancées ;- du point hebdo : qui consiste à dresser un rapide bilan de la semaine tout en laissant la parole en fin de réunion pour élargir un sujet ou aborder des imprévus ;- d'une réunion dense : qui se caractérise par plusieurs points à l'ordre du jour et des débats en perspective ;- d'un brainstorming qui réunit les conditions pour libérer une effervescence créative ! > Quelle hiérarchie pour votre ordre du jour ?

Comment le mix-marketing est passé de 4P à 10P Lors des formations marketing que j’anime pour Cegos, le Mix-marketing fait souvent débat, non pas sur son utilité que personne ne conteste, mais sur le nombre d’ingrédients qui le compose. La question est de savoir si les 4P sont encore d’actualité, on parle de 5P, de 7P et plus récemmemment de 8P. Or, en faisant un tour d’horizon, on arrive à 10P. Alors qui sont-ils? Quelle est leur utilité? Logigramme Objectif Décrire de façon détaillé un processus, en le découpant en étapes. Déroulement 1. Organisation Rappeler la signification des éléments constitutifs d’un logigramme : Le Business-Plan #6 : le plan marketing [Retrouvez ici le sommaire (enfin mis à jour) de cette série consacrée au Business-Plan.] Vous venez de décrire brillamment quelle sera votre réponse au besoin insoutenable de vos segments de clientèles. Bravo ! Vous avez donc maintenant identifié les deux côtés de l’équation de la création d’entreprise : votre offre et la demande à laquelle elle répond. Il faut encore faire le lien entre les deux : c’est l’objectif du plan marketing et commercial. En effet, pour l’instant, impossible à vos clients potentiels de vous trouver : ils ne vous connaissent tout simplement pas encore.

La technique du mind-mapping pour les assistants > En quoi consiste le mind-mapping ? La mind-map, aussi appelée schéma heuristique ou carte mentale, est un outil particulièrement efficace pour extraire des informations et les agencer d'une façon claire et accessible. Concrètement ? Il s'agit d'une série de mots clés que vous ventilez sur une arborescence déployée à 360°. Vous obtenez ainsi un thème central (par exemple, « l'organisation du meeting annuel de votre entreprise »), décliné en sous-thèmes (participants, locaux, animation, restauration, transports...) ayant chacun leurs sous rubriques (pour le thème « participants », ce sera « listing, envoi des invitations, confirmation de présence, sélection d'hôtels »...). > Le mind-mapping appliqué au métier d'assistant

Le Business-Plan #5 : la concurrence [Retrouvez ici le sommaire de cette série consacrée au Business-Plan, ou accédez directement aux parties sur pourquoi écrire un business-plan ou sur le choix d’un plan de business-plan.] Cette partie est assez spécifique puisque c’est la seule où vous allez parler d’autres acteurs que vous : il est temps de jeter un oeil, après avoir décrit votre offre, à celle que vos concurrents proposent déjà. Ne croyez pas être seul ou le premier ! Je rencontre encore trop d’entrepreneurs qui affirment, à l’écrit ou à l’oral, se lancer sur des secteurs « sans aucune concurrence ». Je crois que, juxtaposés, ces termes justifient un classement vertical immédiat de tout dossier. Je vous aurai prévenu.

Related: