background preloader

Osons l’art lyrique

Osons l’art lyrique
Développé en partenariat étroit avec l’Opéra National de Bordeaux, la DAAC du Rectorat de Bordeaux, la DSDEN , la DRAC, Réseau CANOPE, le PREAC Art lyrique a pour vocation de fournir des ressources et des outils pour faciliter la découverte de l’univers de l’opéra, dans le cadre de projets d’éducation artistique et culturelle selon deux axes : Organisation de temps de formation des professionnels de la culture et des formateurs de professeursCréation, édition et diffusion de ressources pédagogiques, documentaires et didactiques Le PREAC Art Lyrique propose, tous les deux ans, un stage national ouvert aux professionnels de la culture, du secteur socio-culturel, de l’Education nationale, venus de toute la France et même de l’étranger, via le réseau de l’AEFE, lycées français à l’étranger Les 20, 21 et 22 janvier 2016, au Grand-Théâtre de Bordeaux, la thématique retenue est : « La Fabrique de l’Opéra, Ombre et Lumière » Related:  Ressources EAC Réseau- CanopéOpéraOpéra

PREAC chanson francophone Ces 3 jours seront organisés autour : d’une partie théorique qui situera la place de la chanson dans l’éducation artistique et culturelle (sous forme de conférences et débats).d’une partie pratique qui permettra d’expérimenter sa relation à la chanson, de questionner sa propre histoire avec la chanson dans la construction de son éducation culturelle et artistique (sous forme d’ateliers encadrés par des artistes=).d’une partie découverte qui donnera à observer le travail des artistes en résidence au Chantier des Francos. Parallèlement une réflexion collective sera conduite afin de mettre en évidence des outils pratiques à réinvestir. Une formule basée sur le partage, l’expérimentation collective, la pédagogie active et la culture de l’appropriation. Ce stage se positionne au croisement du monde de l’éducation nationale et de celui de la culture, là où peut se créer et se développer l’éducation artistique et culturelle.

Opéra en actes  De l’élève au danseur Un nouveau dossier sur la formation des danseurs de l’École de danse de l’Opéra National de Paris. Photo : © Schuch Productions Einstein on the Beach Musique de Philip GlassMise en scène de Robert WilsonChorégraphie de Lucinda Childsà l'Opéra Berlioz de Montpellier les 16, 17 et 18 mars 2012 Le Nez Musique de Dmitri Chostakovitch, livret d’après Nicolas GogolMise en scène de William KentridgeDirection musicale de Kazushi Onoau Festival d’Aix-en-Provence du 8 au 14 juillet 2011 La Traviata Musique de Giuseppe Verdi, livret de Francesco Maria PiaveMise en scène de Jean-François SivadierDirection musicale de Louis Langréeau Festival d’Aix-en-Provence du 6 au 24 juillet 2011 Cendrillon Musique de Jules Massenet, livret de Henri Cain d’après Charles PerraultMise en scène de Benjamin LazarDirection musicale de Marc Minkowskià l’Opéra Comique du 5 au 15 mars 2011 Les Mamelles de Tirésias

La mise en scène d'opéras : une constante évolution- En Scènes - Parcours Parcours thématique Pierre Flinois Aux origines, la voix seule mise en scène Durant les deux premiers siècles de l'histoire de l'opéra, le concept de mise en scène tel qu'on l'entend aujourd'hui est resté inconnu. Au XVIIe siècle, ce sont le décor, les merveilles de machinerie, et la chorégraphie qui font attraction, la mise en scène se réduisant à la gestion des entrées et sorties et à un catalogue de gestes stéréotypés pour mettre en valeur le chant, qu'on interprète à la rampe, sans caractérisation théâtrale. Une mise en place qui échoit généralement à un membre de la troupe, ou au directeur du théâtre qui se chargent de tout l'aspect théâtral, quand ils ne sont pas occupés à canaliser les excès des vedettes du temps, castrats et autres prima donnas plus attachés au succès de leur voix qu'à la vérité psychologique de leur personnage. Wagner et le naturalisme L'œuvre de Wagner suscite pourtant les tentatives d'évolution nécessaires. Révolutions esthétiques du premier XXe siècle

La Marseillaise C’est juste après les Trois Journées de 1830 (du 27 au 29 juillet) qu’Hector Berlioz (1803-1869) décide, pour participer à sa manière à l’élan de liberté qui souffle sur Paris, de rendre hommage aux révolutionnaires français en orchestrant La Marseillaise de Claude Joseph Rouget de Lisle (sous le titre d’Hymne des Marseillais). L’hommage se veut grandiose : Berlioz élargit en effet l’effectif de l’hymne original pour désormais le faire sonner à « deux chœurs et une masse instrumentale » (Hector Berlioz, Mémoires, Paris, Flammarion, 2010 [1870]). Cette version pour solistes, chœur et orchestre, éditée dans le courant de l’année, connaîtra un tel succès que Berlioz en réalisera une seconde en 1848 (encore pour fêter la République, la Deuxième cette fois…) pour solistes, chœur et piano. En fait, l’orchestration de Berlioz ne se borne pas à une simple instrumentation de l’original révolutionnaire.

Devenir spectateur de danse Dans ce webdoc en forme d'enquête, Philippe Guisgand et ses étudiants répondent à une douzaine de questions que peut se poser tout apprenti spectateur. "Apprenti" ? En effet, pour ce chercheur en danse, spécialiste du débat esthétique, assister à un spectacle ne se résume pas à le voir. On ne naît pas spectateur mais on le devient. Qu’est qu’un webdoc? Il s’agit d’un documentaire interactif dans lequel c’est vous qui choisissez les documents à consulter pour enrichir votre lecture : vidéos, photos, bandes son, articles, bibliographies, etc. Comment ça marche? Le principe est simple : en périphérie de la vidéo centrale, de multiples documents vous sont proposés au fur et à mesure de la lecture. Chaque type de document est symbolisé par un de couleur : : vidéo : texte : bande son : document PDF : images : lien Maintenant, à vous de jouer!

l'Art Lyrique Français Qui est la petite danseuse de Degas ? - Réseau Canopé Du tableau à la scène : confronter un passage du ballet de Patrice Bart (extrait de l’acte I, scène 2) avec le tableau d’E. Degas, La Classe de danse, huile sur toile, 85 x 75 cm, musée d’Orsay, 1871-1874. © OPÉRA NATIONAL DE PARIS – Telmondis - Bel Air Media – 2010La Petite Danseuse de Degas, idée originale de Patrice Bart et Martine Kahane, musique originale de Denis Levaillant, chorégraphie et mise en scène de Patrice Bart, avec le Ballet et l'Orchestre de l'Opéra national de Paris, dirigé par Koen Kessels, à l'Opéra Garnier, réalisation Vincent Bataillon. Edgar Degas (1834-1917), La Classe de danse, huile sur toile, vers 1873-76.© RMN-Grand Palais (musée d’Orsay)/Hervé Lewandowski Ce passage du ballet de La Petite Danseuse de Degas met en scène les exercices à la barre qui permettent au corps de s’échauffer. Il fait référence à une série de tableaux peints par Edgar Degas : Le Foyer de la danse à l’Opéra de la rue Le Peletier en 1872 et à La Classe de danse réalisé entre 1873 et 1876.

Le Mystère de l'écureuil bleu - Enquête à l'Opéra Comique Résumé L’Opéra Comique flambant neuf se prépare au grand gala d’inauguration pour fêter sa réouverture. Tous les grands airs du répertoire seront au rendez-vous. Mais l’éviction brutale d’Adèle, la chanteuse vedette, remplacée par la jeune Margot, provoque le chaos : un écureuil de Corée assassiné, un chanteur agressé par un morceau de décor tombant des cintres, des produits inflammables qui disparaissent... Saint-Germain, le directeur, panique. Distribution Direction musicale Marc-Olivier Dupin Mise en scène Ivan Grinberg Décors Aurélie Maestre Costumes Alain Blanchot Lumières Majid Hakimi Chorégraphie Caroline Marcadé Saint-Germain - directeur de l’Opéra Comique & metteur en scène Ronan Debois Adèle - chanteuse-vedette de l’Opéra Comique Sandrine Buendia Al Sirbec, l’expert en sécurité Sandrine Buendia Margot - jeune choriste Armelle Khourdoïan Léon - ténor Jean-Jacques L'Anthoën Barnabé dit bébé - cintrier Safir Behloul Zineb - costumière Marion Tassou Pel&Mel - mécène Stuart Seide

La création lyrique de 1950 à nos jours - En Scènes Ainsi, de façon plus que simpliste, pour certains tenants du progrès linéaire permanent, l'opéra du XXe siècle se résume en 1950 aux seules œuvres atonales d'Arnold Schoenberg (Moïse et Aaron) et d'Alban Berg (Wozzeck, Lulu), considérées comme des sommets indépassables, et même des points de non-retour, arrêtant ainsi les pendules à la création passéiste de Turandot de Giacomo Puccini, point final de l'histoire d'un art définitivement classé hors de la modernité. Oubliant au passage le nouveau classicisme allemand, l'opéra brechtien, et l'avant-garde des années trente, de Paul Hindemith à Dimitri Chostakovitch, et l'incontournable Igor Stravinski, ils font fi de la créativité des compositeurs du XXe siècle, toujours attirés par le genre lyrique, témoin incontestable, vu sa complexité, d'une créativité au faîte de ses moyens. C'est faire fi tout autant, la guerre passée, de l'évolution définitivement éclatée du genre.

Aide à la création musicale en milieu scolaire - La Sacem votre droit moral d'auteur : vous ne pouvez ni renoncer à l'exercice de ce droit, ni en céder le bénéfice à un tiers, dès lors que ce droit, attaché à votre personne, est inaliénable. vos droits patrimoniaux d'auteur : Donation Vous pouvez accorder une donation à un tiers (personne physique, association reconnue d'utilité publique, etc.) des redevances de vos droits d'auteur. Cette donation irrévocable peut concerner les redevances relatives à une ou plusieurs de vos œuvres et pour un ou plusieurs modes d'exploitation déterminés. Validé devant notaire, l'acte de donation doit ensuite être communiqué au Service sociétaires du Département juridique de la Sacem- 225, avenue Charles de Gaulle - 92528 Neuilly-sur Seine CEDEX. Pour tout renseignement complémentaire, contactez le Service sociétaires du Département juridique. Cession de créance Vous pouvez accorder une cession de créance à un tiers (créancier, éditeur, agent artistique...) des redevances de vos droits d'auteur.

La fabrique Opéra Portail:Opéra Le genre musical est décliné selon les pays et les époques et recouvre des œuvres d’appellations et de formes différentes.

Related: