background preloader

#salondulivre : decouvrez les chiffres du secteur du livre

#salondulivre : decouvrez les chiffres du secteur du livre

http://www.gouvernement.fr/partage/3718-salondulivre-decouvrez-les-chiffres-du-secteur-du-livre

Related:  Edition jeunesseMétierL'édition scolaire aujourd'huiedition

Seuil jeunesse Nouveautés livres jeunesses, Littérature jeunesse - Seuil Accueil > Nouveautés > Nouveautés livres jeunesses, Littérature jeunesse - Seuil Panorama du monde de l’édition Atelier sur l’édition préparé par Anne Bideault. Titulaire d’un DESS Edition (Université Paris XIII), elle a travaillé pendant 10 ans à Bayard Edition. Elle est aujourd'hui journaliste, pigiste depuis 3 ans. Nombre de journalistes sont tentés par le livre. Ce qu’il faut absolument connaître. La presse et l’édition entretiennent des liens très étroits. Marché du livre - Livre et Lecture La filière économique du livre peut être considérée comme la première des industries culturelles. Comme les autres industries culturelles, il s'agit d'une activité de prototypes qui connaît une grande incertitude devant la réception de ses produits par le public de lecteurs. Chaque année, des milliers de nouveaux titres sont commercialisés en France, futurs succès ou bien moindres réussites. Une telle diversité dans l'offre éditoriale nécessite un travail de tri et de sélection effectué, à l'intention des lecteurs, par des médiateurs à l'autorité reconnue : critiques, bibliothécaires, libraires. Elle repose également sur l'existence d'un réseau de détaillants très développé.

Un large panorama de l'édition jeunesse dans les pays francophones Un large panorama de l'édition jeunesse dans les pays francophones [samedi 21 août 2010 - 12:00] Edition L'Edition de jeunesse francophone face à la mondialisation Les manuels scolaires numériques : quelles perspectives ? Scolaire et numérique…. Quelles perspectives ? Le 7 mai 2015, François Hollande annonçait un plan pour accompagner la mutation numérique du système éducatif. Ce plan comporte un appel d’offres pour la création d’une Banque de Ressources numériques pour les élèves du collège, la création d’un portail de présentation et de recherche des ressources numériques du ministère de l’Éducation nationale des enseignants, des éditeurs et des entreprises ainsi qu’un appel à projets « Collèges numériques et innovation » pour équiper 100% des collèges en 2018 en tablettes et ordinateurs portables.

SLPJ: les chiffres de l'édition jeunesse 2013/2014 L’édition jeunesse en progression en 2014 Si le revenu net global de l’édition baisse de 1,3 % en 2014, l’édition jeunesse connaît au contraire une croissance de son chiffre d’affaires : + 4,3 %, soit plus de 357 millions €, avec 87 millions d’exemplaires vendus (+ 0,6 % par rapport à 2013). La littérature jeunesse (hors BD, comics et mangas) conserve aussi sa seconde position après la littérature générale, avec une part de 14,2 % du chiffre d’affaires total des ventes de livres en 2014, contre 13,4 % en 2013. La bonne santé du secteur jeunesse s’explique notamment par l’adaptation de fictions jeunesse à l’écran et la vente de licences. L’édition numérique poursuit son ascension L’édition numérique représente 6,4 % du chiffre d’affaires de la vente de livres en 2014, générant 161,4 millions €, soit une progression de 53,3 %.

Chiffres clés 2013 MAJ2015 Le revenu net global des éditeurs baisse de 1,3% à 2 652 millions d’euros Pour la quatrième année consécutive, le revenu net des éditeurs baisse en 2014 et passe de 2 687 millions d’euros en 2013 à 2 652 millions d’euros, soit une baisse de 1,3%. La baisse, moins marquée qu’en 2013, est atténuée par les cessions de droits qui progressent de 5,5%. Cette forte hausse des cessions de droits démontre l’importance de ces revenus complémentaires pour les éditeurs dans un marché où la vente de livres est en baisse. Les droits d’auteurs portés en charge progressent de 2,7% à 438 millions et pèsent de plus en plus lourd dans le compte de résultat des maisons : 10,3% du CAPPHT et 16,5% du CA net. La vente de livres, qui représente 94,9% des revenus nets des éditeurs, a diminué de 1,7% à 2 517 millions d’euros et le nombre d’exemplaires vendus a baissé de 1,2% à 422 millions d’unités.

Principales règles du contrat d’édition Le contrat d’édition doit nécessairement être rédigé par écrit. L’écrit constitue une condition de validité de la cession des droits. Certaines mentions sont obligatoires, chacun des droits cédés doit faire l’objet d’une mention distincte dans l’acte de cession, et le domaine d’exploitation des droits cédés doit être limité quant à son étendue, à sa destination, au lieu et à la durée de l’exploitation (CPI, art. L 131-3). Les droits sont le plus souvent cédés pour la durée de la protection du droit d’auteur (pendant la vie de l’auteur et 70 ans après sa mort). Les droits cédés sont généralement très étendus : il est d’usage que, en contrepartie de son engagement de donner à l’œuvre son exploitation principale, à savoir sa publication, l’éditeur bénéfice de la cession de l’ensemble des droits d’exploitation.

Panorama de l’édition pour adolescents En mars 2012, le Service du Livre et de la lecture publie les chiffres clefs du secteur du livre pour 2010-2011[1]. Si la jeunesse – qui représentait 14 % du chiffre d’affaires tous secteurs confondus contre 15 % en 2010 – stagne, la littérature générale domine le marché avec 24 % en 2011 (23 % en 2010)[2]. L’offre littéraire pour adolescents et jeunes adultes paraît « homogène » : les grands formats, les séries et les romans fantastiques aux codes graphiques similaires abondent et se distinguent difficilement en rayons.

Marché du livre jeunesse 2015 : 625 millions € de chiffre d’affaires Le marché du livre jeunesse se porte bien. GfK vient de publier les derniers chiffres de ce segment de l’industrie du livre à l’occasion de l’ouverture, mercredi du Salon du livre et de la presse Jeunesse de Montreuil. La ‘Jeunesse’ est le deuxième segment du marché du livre en valeur après la littérature générale. Un CA en hausseSur la période novembre 2014-octobre 2015, 80 millions d’unités ont été vendues, soit 25% du total du marché du Livre, pour un chiffre d’affaires de 625 millions d’euros (+1.4 versus l’année passée) qui représentent 18% de la valeur totale du marché.Les Livres et des Albums représentent 56% de son chiffre d’affaires.85% des achats de livres pour la Jeunesse sont effectués entre octobre 2014 et septembre 2015, la fin d’année est donc décisive pour les éditeurs et les libraires. Le segment des Albums progresse de 1% en valeur malgré un recul de 2,3% en volume. Le Salon de Montreuil sera donc une fois encore cette année un moment important pour l’édition en France.

Chiffres clés de l’édition 2015 : Un marché qui renoue avec la croissance pour la première fois depuis 5 ans Dans cette page L’activité des maisons d’édition Après cinq années consécutives de baisse, le revenu net des éditeurs a amorcé une légère reprise en 2015. Il a progressé de 0,6 % en valeur et de 3,5 % en volume, passant de 2,652 milliards d’euros en 2014 à 2,667 milliards d’euros pour un total de 436 millions d’exemplaires vendus. Le chiffre d’affaires des éditeurs

Related: