background preloader

Spéculation, évasion fiscale, bonus des traders : observez en direct la démesure des banques et marchés financiers

Spéculation, évasion fiscale, bonus des traders : observez en direct la démesure des banques et marchés financiers
Sept ans après la crise financière de 2008, rien n’a vraiment changé : spéculation effrénée, création de produits financiers toxiques, évasion fiscale, rémunérations des banquiers... Nous voici revenus aux mêmes niveaux qu’avant la crise, voire au-delà. Les chiffres font peur. Nous vous invitons à une plongée au cœur de cette finance folle, pour en percevoir, minute par minute, la démesure. « Les produits dérivés sont une arme de destruction massive », affirmait le milliardaire américain Warren Buffett il y a dix ans. Produits dérivés de gré-à-gré en circulation dans le monde, depuis le 1er janvier 348 232 321 011 542 euros PIB mondial, depuis le 1er janvier 38 027 824 012 303 euros Vous avez sous les yeux le montant des produits dérivés échangés de gré-à-gré – ou Over the Counter (OTC) – c’est-à-dire entre deux acteurs économiques ou financiers, sans passer par des places de marché organisées comme les bourses, échappant ainsi à la surveillance des autorités [1]. 37 386 905 632 euros

Frais de scolarité en écoles de commerce : la fabrication d'une nouvelle aristocratie FIGAROVOX/TRIBUNE - Après la hausse des frais de scolarité des écoles de commerce de France, jusqu'à 45 000 euros sur trois ans, Eric Verhaeghe dénonce un système qui incarne le creusement des inégalités dans la société française. Eric Verhaeghe a été président de l'Apec (Association pour l'emploi des cadres) entre 2004 et 2009. Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages publiés chez Jacob-Duvernet: Jusqu'ici tout va bien, Au cœur du MEDEF: chronique d'une fin annoncée, et Faut-il quitter la France?. Retrouvez ses chroniques sur son site. S'il est bien un sujet que la statistique nationale boude avec constance, c'est le suivi de l'égalité des chances, et tout spécialement le suivi de la diversité sociale dans les grandes écoles. Cette absence est, en soi, un aveu: elle montre le peu d'intérêt de cette élite pour sa propre diversité, et le caractère très spontané avec lequel la «reproduction» est assurée. A long terme, les résultats de cette politique sont explosifs.

La faillite du RSI. Le reportage censuré (M6 Zone Interdite) Les problèmes datent de bien avant la fusion. Dpuis 2009 il n’y a qu’un interlocuteur, le RSI, auparavant il y en avait 3 : Caisse de retraite + urssaf pour les AF (Allocation familiales) et IJ (indemnités journalières) + Caisse maladie, bref un beau bordel ou chacun essayait de tirer un maximum de la situation. Le bazar généré vient du fait que chaque caisse avait son rythme d’appel de cotisation et de régularisation (deux ans après les déclarations de revenus, pourquoi faire simple). Je ne suis resté que trois ans en indépendant. Le contenu de ce reportage ne m’étonne pas vu les antécédents et le contexte actuel.

Une ville renoue avec la démocratie directe. Résultats : 0 chômage, 0 violence... et 0 misère !!! Quand on pense aux utopies, on pense souvent à des expériences ratées par le passé. A tort ! Car il existe aussi des tentatives contemporaines qui présentent toutes les caractéristiques du succès ! Grâce à une approche nouvelle de l’économie et à un retour aux fondamentaux de la démocratie, cette ville andalouse de 2 778 âmes ne connaît ni chômage, ni police, ni délinquance. Marinaleda : l’histoire d’un maire Pour comprendre le succès de cette commune à part, il faut remonter quelques années en arrière. Ce militant, convaincu depuis toujours que le capitalisme n’est pas une fatalité, a tout d’abord mené le combat contre le plus grand propriétaire terrien de la région : le duc de l’infantado. A Marinaleda, toutes les décisions du village sont soumises à la démocratie directe (la véritable démocratie). Même les salaires ont été approuvés par les citoyens : 47 euros pour une journée de six heures au champ (et pour une journée de huit heures à la conserverie).

Un photographe a pris d'incroyables clichés d'une tribu mongole au mode de vie unique Un photographe a pris d’incroyables clichés d’une tribu mongole au mode de vie unique et proche de la nature Les marges de la civilisation humaine abritent certains des plus grands secrets et mystères. Avec la mondialisation qui empiète de plus en plus sur ceux qui essaient de conserver leurs modes de vie uniques, il est incroyable d’observer ceux qui persévèrent. C’est ce qui rend la tribu Dukha de Mongolie si fascinante. La tribu mongole Dukha a appris à utiliser les rennes comme moyen de transport sur le terrain abrupt qu’ils considèrent comme leur maison. On apprend aux enfants à dresser un renne dès leur plus jeune âge. Une fois que les rennes sont habitués aux hommes, ce sont des compagnons plutôt dociles et doux même avec les plus jeunes enfants Dukha. Cette jeune fille Dukha s’apprête à laver un faon. On appelle cette tribu Mongole « Tsaatan », un terme que l’on traduit par « éleveurs de rennes ». Il reste actuellement 44 familles Dukha, soit entre 200 et 400 personnes. Claire C.

Et pendant que l’on nous focalise sur le Front National, l’effondrement total se poursuit… Certains doutent encore, ou ne voient tout simplement pas ce qu’il se passe, car les médias ne font pas les gros titre avec ce genre d’informations, inutile, cela pourrait provoquer un mouvement de panique, des émeutes et des pillages dans les centres commerciaux, un bankrun sans précédent et donc la faillite des institutions financières, les impôts ne seraient plus payés, les prêts plus remboursés, et bref, cela accélèrerait la catastrophe à venir, car oui, la situation est plus que tendue! Euronews: Gros temps pour les producteurs de pétrole de schiste. Rien de bien neuf, cette arnaque totale qu’est la fracturation pollue les nappes phréatiques, le sol en général, l’air à tel point que nous en subissons les conséquences jusqu’en Europe, rend malade les populations, et les entreprises du schiste représentent une bulle colossale proche de l’éclatement pur et simple! Et ceci n’est qu’un aperçu minime de la situation actuelle, et de la panique que cela engendre chez certains.

Comment reconnaître une banque véritablement alternative, éthique et d’utilité publique C’est la crise financière qui a tout déclenché. « La réflexion a commencé, en 2009, quand nous avons senti qu’il n’y aurait pas de réelle réponse à la crise. Alors nous nous sommes dit : “essayons nous-mêmes” », raconte Marc Bontemps, co-initiateur du projet de nouvelle banque coopérative belge, New B. « Les 40 000 premiers coopérateurs sont arrivés en quelques mois seulement. » Aujourd’hui, New B réunit près de 49 000 citoyens sociétaires, plus de 130 ONG et associations et plus de deux millions d’euros de souscriptions. Elle compte lancer très bientôt un premier produit bancaire pour ses futurs clients : une carte de paiement durable. La finance éthique, solidaire et écologique connaît une nouvelle dynamique depuis la crise financière de 2008, et pas uniquement en Belgique. Des banques éthiques dans toute l’Europe En France, le Crédit coopératif, première banque de financement de l’économie sociale et solidaire (ESS), compte plus de 320 000 clients et 44 500 sociétaires. Il n’empêche.

Pourquoi les comptes de résultats ne montrent aucuns résultats réels A partir du moment où l’on a pris conscience du gigantesque poids des « externalités »** - les comptes de résultats paraissent extrêmement puérils et irresponsables. Une vraie fuite devant le réel. L’écriture d’un égoïsme monstrueux. C’est bien parce que toute la société ploie sous le poids de ces « externalités » qu’il peut être, ainsi, prétendu être « riche ». En fait, il n’en est rien du tout. ** - voir le post « Que coûte le système financier à la Société ? Les comptes de résultats, ainsi contextualisés, montrent donc la preuve juridique d’un grand parasitisme. Le compte de résultats, anciennement compte d’exploitation – plus simplement le « bilan » - ce sera les deux colonnes, + et -, passif – actif, débit- crédit…etc. Si l’essentiel est, ici, formulé – la civilisation ne s’en sortira que s’il y a rapide… ………..….et obligatoire internalisation des externalités… ……… ………..Chacun devenant responsable de tous les frais qu’il provoque !!! …. (à suivre) Le si rare moment de la jubilation

Crise finale du capitalisme ou 3e Guerre Mondiale ? Françaises, Français, réveillez-vous Ce que nous vivons, ce n’est pas une crise, c’est la plus grande escroquerie de l’histoire de l’humanité ! Il est plus que temps de nous réveiller et de foutre un bon « coup de pied au cul » aux banksters, aux multinationales et aux psychopathes qui dirigent le monde ! Ces fous veulent nous amener à une confrontation planétaire juste pour ne pas perdre le pouvoir. Le point de basculement (the Tipping Point), "si seulement 10% d’une population donnée s’accrochait à une idée ancrée, cette idée était éventuellement reprise par la majorité de ladite population." Et aux USA, « Qui est propriétaire des médias classiques ? Les spéculateurs criminels et sans scrupule, ont infiltré la Fed (ils sont la Fed !) Ils sont prêts à tout, puisqu’ils ont essayé de tuer le président des USA : Andrew Jackson, ont fait tuer Abraham Lincoln et JF Kennedy, le secrétaire au trésor de Thomas Jefferson, parce qu’ils voulaient que les USA reprennent leur indépendance monétaire. Cette merde doit cesser !

Classement des 500 plus grandes fortunes de France: les revenus du capital dominent ceux du travail Il est toutefois particulièrement intéressant de noter que ces revenus du capital sont nettement plus élevés que les rémunérations des dirigeants du CAC 40. Ainsi un individu comme Bernard Arnault perçoit une rémunération de 3 457 075 euros en tant que dirigeant de LVMH alors que les revenus de son patrimoine lui offre une rémunération de 972 000 000 d'euros par an. A l'arrivée, son salaire de dirigeant de LVMH ne lui apporte que 0,4 % des revenus de son patrimoine. Même pour le dirigeant le mieux payé du CAC 40, Maurice Lévy, le rapport reste favorable au capital par rapport au travail. A titre d'illustration, le footballeur Zlatan Ibrahimovic, qui avec un salaire de 18 millions d'euros bruts par an est probablement le salarié le mieux payé de France, n'intègrerait pas le top 100 des plus gros revenus du capital. De façon plus globale, la somme des 500 plus grandes fortunes de France correspond à un montant total de plus de 329 milliards d'euros.

Les cinq familles les plus riches de France possèdent plus que les 35% de ménages les plus pauvres Ce lundi 17 mars, le Guardian rapporte un chiffre édifiant sur les inégalités économiques au Royaume-Uni Icône de liens externes : les cinq familles les plus riches du pays détiennent un patrimoine supérieur au patrimoine cumulé des 20% de Britanniques les plus pauvres, selon les calculs de l'ONG Oxfam Icône de liens externes Beaucoup y verront une nouvelle preuve des ravages du capitalisme anglo-saxon et des incroyables inégalités qu'il crée. Pourtant, la situation n'est pas franchement plus égalitaire en France: de ce côté-ci de la Manche, le patrimoine des cinq familles françaises les plus riches est largement supérieur à celui des 30% de ménages les plus pauvres du pays. Soulignons tout de suite que les deux chiffres ne sont pas strictement comparables sur le plan statistique, les données sur le patrimoine de la population britannique concernant les individus tandis qu'en France, elles portent sur la richesse des ménages. Ensuite, en reprenant les chiffres de l'Insee de 2010

Related: