background preloader

Les Français et la lecture

Les Français et la lecture
Vincent Monadé, président du Centre national du livre, en présence de Françoise Benhamou, a présenté l’étude « Les Français et la lecture », confiée à Ipsos, ce lundi 16 mars à 11h au Centre national du livre. Le CNL porte une action forte et déterminée en faveur du livre et de la lecture, notamment pour intéresser les publics qui en sont éloignés. Inscrivant son action dans la durée, l’établissement continuera d’étudier régulièrement les relations entre les Français et la lecture. L’étude menée à l’échelon national a pour objectif de mieux connaître et comprendre, tant le grand public que certaines populations cibles (notamment les 15-24 ans et les non-lecteurs), dans leurs rapports au livre et à la lecture, à travers l’analyse de leurs pratiques, de leurs perceptions ou de leurs sources de prescription. Téléchargez et lisez l’étude :

http://www.centrenationaldulivre.fr/fr/actualites/aid-666/les_francais_et_la_lecture

Related:  L'évolution des pratiques de lecture en Francepratiques de lecture en FranceLe livrePratiques de lectureLes lecteurs et le numérique

"Les Français et la lecture" : je t’aime, moi non plus A trois jours du Salon du Livre de Paris, le Centre National du Livre (CNL) et l’institut Ipsos ont braqué leurs feux sur nos habitudes de lecture. Bilan du sondage : mitigé, car si nous lisons de moins en moins, l’attachement que nous portons à cette activité demeure important. État des lieux en quatre questions. Les Français lisent-ils? Oui. Édition, librairie, bibliothèque : la passion du livre Peu de postes, des salaires modestes, le petit monde des livres (éditeurs, libraires, bibliothécaires), bousculé par le développement de l’image et du numérique, continue d'attirer de nombreux passionnés, de plus en plus diplômés. © Ermolaev Alexandr-Fotolia.com - Les métiers du livre attirent beaucoup de jeunes, mais offrent peu d'emplois. Beaucoup de petits éditeurs Cadre, féminin, parisien, concentré : ces 4 mots caractérisent le professionnel du livre.

Les pratiques culturelles à l'ère numérique - BBF La réalisation en 2008 d’une nouvelle enquête Pratiques culturelles des Français 1, plus de dix ans après celle de 1997, est l’occasion de faire le point sur les profondes mutations qu’ont connues récemment les conditions d’accès à la culture avec l’essor de la culture numérique et de l’internet. La diffusion extrêmement rapide de l’ordinateur et de l’internet dans les foyers, qui constitue à l’évidence le phénomène le plus marquant de la dernière décennie, ne doit pas être isolée du mouvement général d’enrichissement du parc audiovisuel domestique à l’œuvre depuis le début des années soixante. La montée en puissance de la culture d’écran Cette évolution a définitivement consacré les écrans comme support privilégié de nos rapports à la culture, tout en accentuant la porosité entre culture, distraction et communication. Les jeunes et les milieux favorisés ont été les premiers bénéficiaires des diverses opportunités offertes. La lecture d’imprimés toujours en recul

Pratiques de lecture actuelles Lors d'une discussion avec mon fils, nous sommes arrivés à des conclusions différentes. Bien qu'il sache que nombre de livres trainent dans des bibliothèques sans être lus, il estime que le nombre de lecteurs est en constante augmentation en France (favorisé par les terminaux mobiles). De mon côté, il me semble que les enfants lisent de moins en moins, même sur leur smartphone. L’évolution des pratiques de lecture L’étude d’Olivier Donnat du Département des études statistiques (DEPS) du ministère de la Culture, Les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique (2009) est une référence incontournable pour qui s’intéresse à l’évolution des pratiques culturelles. Elle vient de se voir augmentée de plusieurs pages d’études complémentaires la mettant en perspective sur la longue durée via une analyse générationnelle (que le DEPS avait déjà esquissé avec le BIPE en 2007 dans cette étude, voir mon commentaire). Une étude qui ne propose aucun scoop, mais qui approfondit nos connaissances de l’évolution des pratiques de lecture. Si on regarde la question de la lecture, l’étude sur 35 ans, montre plusieurs choses.

Prix de vente du livre Le prix de vente au public d'un livre, imprimé ou électronique, est unique et est fixé par l'éditeur ou l'importateur, et non pas librement par les détaillants. Fixation du prix Un livre doit être proposé à la vente au même prix, quel que soit le réseau de distribution : librairie, grande surface, maison de la presse, point de vente dans les gares, vente par correspondance (VPC), vente sur internet, etc. Le régime du prix unique s'applique aux livres tels qu'ils sont considérés par la définition fiscale du livre, y compris les ouvrages comprenant des disques, films ou diapositives si les éléments ne peuvent pas être vendus séparément. La commande à l'unité, avec un retrait en magasin, sans expédition chez l'acheteur, doit être proposée et faite gratuitement par le détaillant.

Mutation de l'animal lecteur : les nouvelles pratiques de lecture On lit de moins en moins de livres… Mais l'homme pressé d'aujourd'hui, entouré d'écrans, n'a jamais autant lu ! Où l'on découvre que les pratiques de lecture ont connu bien des mutations. « Je crois que nous sommes, dans l'âme, des animaux lecteurs et que l'art de lire, au sens le plus large, définit notre espèce », écrit Alberto Manguel, dans son Nouvel Eloge de la folie (éd. Actes Sud). La belle affirmation de l'écrivain argentin ne constitue-t-elle pas pourtant une profession de foi obsolète ?

La technologie au service de la lecture — Enseigner avec le numérique Stratégies numériques pour la lecture «Le numérique peut venir au secours de la lecture. C'est ce que montre un remarquable dossier du Récit québécois. Il s'attache à montrer tous les appuis que le numérique peut porter pour améliorer le confort de lecture, partager des stratégies de lecture, améliorer ou animer le texte et partager ses lectures. Ainsi, il montre comment améliorer le texte pour les enfants dyslexique ou comment animer le texte en y incluant des notes ou des images et animations.

Enquête : quelles pratiques de lecture en France ? Pingz Man, CC BY 2.0 Menée par Marco Caramelli, chercheur à l'INSEEC, l’enquête sur la lecture de romans touchera ces différents sujets et bien d’autres. « L’un des objectifs finaux sera de proposer des moyens d’inciter les Français à lire davantage, cause que nous considérons d’utilité (de santé ?) publique », explique-t-il. Y répondre prend moins de 5 minutes lorsqu’on est un petit lecteur (ou un non-lecteur) de romans, et une vingtaine de minutes lorsqu’on est un lecteur régulier. Entrez dans l’univers du livre avec J.Chabbert Responsable d’édition aux Editions Mélibée 21 juillet, 2014 0 commentaire Culture RP a rencontré Julien Chabbert, Responsable d’édition aux Editions Mélibée. Pouvez-vous nous présenter votre maison d’édition ? Les Éditions Mélibée ont été créées en 2010 à Toulouse, avec l’ambition de publier de nouveaux auteurs, anonymes pour la plupart et qui ont souvent été confrontés à la fermeture du système éditorial traditionnel.

Promotion de la lecture - SNE Pourquoi avoir lancé, début 2014, une enquête sur les Français et la lecture ? Pour une raison simple : nous vivons une rupture de civilisation, où l’homme contemporain, ultra-connecté, est de plus en plus absorbé par un monde d’écrans, d’images et d’écrits fragmentaires, et où il a de moins en moins de temps à consacrer à la lecture de livres. En même temps, face à ce flux continu d’informations et d’opinions disparates, le livre représente encore un point d’ancrage et un facteur de confiance. Face au bruit assourdissant de la Toile, le livre nous offre ce moment de silence, de solitude et d’intériorité, qui fait figure désormais de luxe. Selon la philosophe Myriam Revault d’Allonnes, « lorsqu’on se met à lire, on se débranche du monde extérieur. Or, l’homme contemporain n’aime pas se sentir ainsi déconnecté.

Outils numériques de lecture adaptés au handicap visuel Par Anne-Lise Mithout, ATER, Université de Strasbourg sur l'Agence des Usages : Il existe aujourd’hui une grande diversité d’outils numériques de lecture adaptés aux besoins des élèves déficients visuels et favorisant leur inclusion en classe ordinaire. A titre d’exemple, on peut citer, pour les élèves non-voyants, les ordinateurs avec plage de lecture Braille qui permettent à l’élève de lire en Braille tout document rédigé par l’enseignant sur son propre ordinateur et transmis à l’élève sur une clé USB ordinaire. Pour les élèves malvoyants, les télé-agrandisseurs ou les logiciels d’agrandissements installés sur un ordinateur classique permettent d’adapter les contenus (agrandissement et couleurs) aux capacités visuelles de l’élève. Pour les élèves : des outils facteurs de réussite dans les apprentissages mais aussi source d’inquiétudes Cela amène l’étudiant déficient visuel à organiser aussi longtemps à l’avance que possible le travail personnel nécessaire en dehors des cours.

étude sur l'évolution des pratiques Résumé : Ce mémoire a pour thème la lecture et son impact sur la société. Il propose une mise en contexte historique abordant l'évolution du livre de l'invention du volumen à sa dématérialisation actuelle, grâce aux techniques de numérisation et à internet. L'analyse de ces évolutions, liée à celle des pratiques de lecture et des institutions privées, publiques et politiques permet de comprendre le rôle que le livre et la lecture ont joué dans la société et les différentes fonctions qui leur ont été attribuées. Il aborde également la sociologie de la lecture, que ce soit au niveau des théories de la réception ou des enquêtes sur les pratiques culturelles afin de mieux comprendre les mécanismes à l'œuvre dans l'acte de lecture et les influences réciproques entre lecture et société. Une analyse plus approfondie de l'offre de lecture en France met en évidence les interrogations et les problèmes liés à la lecture.

Enquête : Les pratiques de lecture Le Centre National du Livre a mené une enquête sur les Français et la lecture. Alors que le marché du livre a baissé en 2014, il s’agit de « comprendre les Français dans leur rapport au livre et à la lecture, à travers l’analyse de leurs pratiques, de leurs perceptions ou de leurs sources de prescription ». Est confirmé le rôle essentiel de la famille : l’importance qu’elle accorde à la lecture pendant l’enfance a un impact particulièrement fort sur le taux de grands lecteurs tandis que l’absence de livres dans le foyer fabrique des non-lecteurs. Les pratiques s’avèrent quelque peu genrées : les hommes lisent plutôt livres d’Histoire, de sciences et BD ; les femmes sont plus lectrices de livres pratiques et de romans. La dynamique de lecture s’affaiblit : si près de la moitié des lecteurs déclarent lire autant qu’avant, la tendance est globalement à la baisse, surtout chez les 15-24 ans (45% lisent de moins en moins de livres contre 33% chez leurs aînés).

Une étude proposée par Ipsos et le CNL sur les pratiques de lecture des Français en général by joannablin Mar 1

Related: