background preloader

Les représentations de la censure

Les représentations de la censure
Related:  Liberté d'expression, liberté de la pressescarlxrd_974

Le droit de la presse écrite - Reporters sans frontières, sentinelle de la liberté de la presse - Liberté d’expression, liberté de la presse - Je suis Charlie La liberté d’expression et la liberté de la presse font partie des droits fondamentaux de notre démocratie. Pour autant, elles comportent certaines limites. A - Fondements de la liberté de la presse et de la liberté d’expression Le fonctionnement de la démocratie repose sur une libre expression de leurs opinions par les citoyens. Cette liberté d’expression se matérialise notamment par la liberté de la presse, qui permet d’informer les citoyens et de leur donner les moyens de comprendre les enjeux de la société. Toujours en vigueur, ces dispositions ont été modernisées et complétées, afin de pouvoir s’appliquer aux nouveaux médias apparus au XXe siècle : la télévision et Internet (1). B - Les limites de la liberté de la presse et de la liberté d’expression 1°) Principales infractions pénales par voie de presse Parmi les délits de presse, on compte principalement : 2°) Les sanctions applicables Les poursuites pénales contre Dieudonné 3°) Le responsable Le responsable est l’auteur des faits. 1.

Journalisme, éthique – Outils pour un débat sur la liberté d’expression Parmi les Midis critiques créés sur le campus de Grenoble depuis 2007, l’un d’eux eut lieu le 7 octobre 2009 et porta sur la liberté d’expression. Voici une manière, parmi bien d’autres, d’incrémenter un débat sur ce sujet au moyen de ressources médiatiques disponibles facilement. La séquence dura 1h15, et « pirata » du temps de cerveau disponible aux étudiants durant la pause déjeuner. Le Midi critique tel que je l’ai instauré est un petit détournement du temps de pause déjeuner. Il s’adresse aux étudiants à qui je n’avais pas le temps de montrer toutes les ressources que j’avais à disposition durant mes enseignements sceptiques. J’avais deux règles : 1. préparer la carte mentale d’un sujet que je maîtrise. 2. choisir des séquences de films, documentaires, radios, réclames me permettant, presque sans trop de commentaires de ma part, de faire incrémenter le débat le long de ma carte mentale. La menace de commettre un crime ou un délit contre les personnes (art. Le groupe La Rumeur

Lire l'actualité avec les affiches de RSF Accueil > Services de la MDE > Édition du Val-d’Oise > Lire l’actualité Lire l’actualité avec les affiches de Reporters sans frontières, cédérom, Éric Vigo, Cédric Gervet & Sylviane Devilette, Marie-jo Hecht, Alain Faucher, Clemi/CRDP de l’académie de Versailles, 2007 Vingt affiches de Reporters sans Frontières, commentées et analysées. Un outil pédagogique pour l’analyse d’images avec navigation interactive et fiches imprimables. Ce cédérom présente vingt affiches de Reporters sans frontières illustrant le combat de cette association. Réalisé en partenariat par Reporters sans frontières et des enseignants, il a été produit par le Clemi et le CRDP de l’académie de Versailles et diffusé grâce au soutien financier des entreprises Epson France et GTCO Callcomp.Les établissements franciliens du second degré peuvent se procurer ce cédérom auprès des CRDP et CDDP des académies de Versailles, Paris et Créteil. Un message, un commentaire ?

Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire Aujourd'hui, le périmètre touché est beaucoup plus important. Distinguer les situations S'appuyer sur le collectif

Quelques pistes pour parler de liberté d'expression. Mise à jour mars 2019 Après l’émotion, la réflexion et l’éducation : comment répondre aux élèves qui s’interrogent sur l’assassinat des journalistes caricaturistes de Charlie Hebdo le mercredi 7 janvier 2015 ? Beaucoup de professeurs documentalistes ont abordé la question avec leurs élèves dès le lendemain de l’attentat et partagé leurs expériences sur la liste de diffusion e-doc. Quelques ressources /supports de séance signalés sur la liste e-doc et sur les réseaux sociaux ont été repris dans l’article d’EduScol en particulier les numéros spéciaux de Mon Quotidien, Petit quotidien, l’Actu. Sur 1 jour/1 actu ) certains documents ne sont accessibles que par les abonnés Je suis Charlie Une page du CLEMI - aujourd’hui archivée - avec sélection de sites pour en parler dans les classes, dans les familles et dans la presse jeunesse : des ressources pédagogiques pour la classe sur la liberté de la presse et la liberté d’expression. . La revue Charlie Hebdo et les caricaturistes Où est Charlie ?

Tableau à agrandir : La Liberté guidant le peuple d'Eugène Delacroix | L'histoire par l'image Achevé en décembre, le tableau est exposé au Salon de mai 1831. Il semble né d’un seul élan. Mais il découle des études faites pour les œuvres philhellénistes et d’une recherche nouvelle de détails et d’attitudes. C’est l’assaut final. La foule converge vers le spectateur, dans un nuage de poussière, brandissant des armes. L’action s’élève en pyramide, selon deux plans : figures horizontales à la base et verticales, gros plan faisant saillie sur le fond flou. Delacroix réunit accessoires et symboles, histoire et fiction, réalité et allégorie. La Liberté Elle remplace d’Arcole. Les gamins de Paris Ils se sont engagés spontanément dans le combat. L’homme au béret Il porte la cocarde blanche des monarchistes et le nœud de ruban rouge des libéraux. L’homme au chapeau haut de forme, à genoux Est-ce un bourgeois ou un citadin à la mode ? L’homme au foulard noué sur la tête Avec sa blouse bleue et sa ceinture de flanelle rouge de paysan, il est temporairement employé à Paris. Les soldats Le paysage

Liberté de la presse : fondements juridiques majeurs La Déclaration de 1789 C'est l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 qui proclame la liberté de la presse, inspirant en 1948 la Déclaration universelle des droits de l'homme (articles 19 et 29.2) et en 1950 la Convention européenne des droits de l'homme (article 10). Selon cet article 11, "La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi". La presse y gagne sa puissance politique, même si elle devra affronter diverses entraves à sa liberté jusqu'à la stabilisation de la IIIe République, qui promulgue la loi sur la liberté de la presse en 1881. La loi de 1881 sur la liberté de la presse Comme en témoigne son premier article, qui dispose que "L'imprimerie et la librairie sont libres", la loi de 1881 est fondamentalement libérale. Une liberté appliquée aux médias audiovisuels

Le drapeau français Emblème national de la Cinquième République, le drapeau tricolore est né de la réunion, sous la Révolution française, des couleurs du roi (blanc) et de la ville de Paris (bleu et rouge). Aujourd'hui, le drapeau tricolore flotte sur tous les bâtiments publics. Il est déployé dans la plupart des cérémonies officielles, qu'elles soient civiles ou militaires. "Juillet 1830" le drapeau tricolore,Collection de Vinck (1830) ©BnF Le drapeau tricolore n'a pas encore son historien. Avant d'être drapeau, le tricolore fut cocarde. le Porte drapeau de la fête civiqueCollection de Vinck, (1795) ©BnF A l'automne 1790, l'Assemblée constituante décide que tous les vaisseaux de guerre et navires de commerce français porteront un pavillon aux trois bandes verticales : rouge près de la hampe, blanc au centre et cette bande sera plus large que les autres, bleu enfin. Le drapeau tricolore disparaît avec le retour de la monarchie de 1814 à 1830. A plusieurs reprises, le drapeau tricolore fut menacé.

Semaine de la presse à l'école 2015 : des archives sur la liberté d'expression et l'histoire du « Monde » « La liberté d'expression, ça s'apprend ! » C'est par cette invitation enjouée que s'ouvrira, lundi 23 mars, la 26e édition de la semaine de la presse et des médias à l'école, organisée par le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information. 15 500 établissements scolaires y participent, soit 3,5 millions d'élèves de la maternelle au lycée et 210 000 enseignants. Le thème a été modifié après les attentats de janvier en région parisienne. Lire : La liberté d'expression, thème de la 26e Semaine de la presse dans l'école Cette semaine doit permettre de se pencher sur les métiers de la presse, d'apprendre à analyser, hiérarchiser et vérifier l'information et les différentes formes que prennent sa transmission. A cette occasion, Le Monde.fr Campus propose, avec l'aide du service documentation du Monde, une sélection d'articles et autres liens, portant à la fois sur la liberté d'expression, sur l'histoire du journal et sur les médias collégiens et lycéens. Le démon du collège

La Marseillaise A l'origine chant de guerre révolutionnaire et hymne à la liberté, la Marseillaise s'est imposée progressivement comme un hymne national. Elle accompagne aujourd'hui la plupart des manifestations officielles. Claude Joseph Rouget de Lisle chantant la marseillaisePaul Adolphe Rajon (XIXème siècle), BnF En 1792, à la suite de la déclaration de guerre du Roi à l'Autriche, un officier français en poste à Strasbourg, Rouget de Lisle compose, dans la nuit du 25 au 26 avril, chez Dietrich, le maire de la ville, le "Chant de guerre pour l'armée du Rhin". Ce chant est repris par les fédérés de Marseille participant à l'insurrection des Tuileries le 10 août 1792. Son succès est tel qu'il est déclaré chant national le 14 juillet 1795. Interdite sous l'Empire et la Restauration, la Marseillaise est remise à l'honneur lors de la Révolution de 1830 et Berlioz en élabore une orchestration qu'il dédie à Rouget de Lisle. 1er couplet Allons enfants de la Patrie, Le jour de gloire est arrivé ! Refrain Quoi !

De « Charlie » à Dieudonné, jusqu'où va la liberté d'expression ? « Pourquoi Dieudonné est-il attaqué alors que Charlie Hebdo peut faire des “unes” sur la religion » ? La question est revenue, lancinante, durant les dernières heures de notre suivi en direct de la tuerie à Charlie Hebdo et de ses conséquences. Elle correspond à une interrogation d'une partie de nos lecteurs : que recouvre la formule « liberté d'expression », et où s'arrête-t-elle ? La liberté d'expression est encadréeLa particularité des réseaux sociauxLe cas complexe de l'humourCharlie, habitué des procèsDieudonné, humour ou militantisme ? 1. La liberté d'expression est un principe absolu en France et en Europe, consacré par plusieurs textes fondamentaux. « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi », énonce l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme de 1789. Cependant, elle précise :

Related: