background preloader

Semaine de la presse à l'école 2015 : des archives sur la liberté d'expression et l'histoire du « Monde »

Semaine de la presse à l'école 2015 : des archives sur la liberté d'expression et l'histoire du « Monde »
« La liberté d'expression, ça s'apprend ! » C'est par cette invitation enjouée que s'ouvrira, lundi 23 mars, la 26e édition de la semaine de la presse et des médias à l'école, organisée par le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information. 15 500 établissements scolaires y participent, soit 3,5 millions d'élèves de la maternelle au lycée et 210 000 enseignants. Le thème a été modifié après les attentats de janvier en région parisienne. Lire : La liberté d'expression, thème de la 26e Semaine de la presse dans l'école Cette semaine doit permettre de se pencher sur les métiers de la presse, d'apprendre à analyser, hiérarchiser et vérifier l'information et les différentes formes que prennent sa transmission. Des ateliers, des débats en classe, des concours, la création de journaux, magazines et blogs sont ainsi prévus pour impliquer les élèves dans la production journalistique et la réflexion sur les médias. L'histoire du « Monde » 19 décembre 1995 : naissance du Monde.fr

http://www.lemonde.fr/moocs-docs/article/2015/03/12/une-histoire-du-monde-pour-la-semaine-de-la-presse-a-l-ecole_4591139_4401467.html

Related:  InfoDocLab session 2 : Savoir PublierLiberté de la presseliberté d'expressionLiberté d'expression, liberté de la presse

Quelques pistes pour parler de liberté d'expression. Après l’émotion, la réflexion et l’éducation : comment répondre aux élèves qui s’interrogent sur l’assassinat des journalistes caricaturistes de Charlie Hebdo le mercredi 7 janvier 2015 ? Beaucoup de professeurs documentalistes ont abordé la question avec leurs élèves dès le lendemain de l’attentat et partagé leurs expériences sur la liste de diffusion e-doc. Quelques ressources /supports de séance signalés sur la liste e-doc et sur les réseaux sociaux ont été repris dans l’article d’EduScol en particulier les numéros spéciaux de Mon Quotidien, Petit quotidien, l’Actu. Sur 1 jour/1 actu ) certains documents ne sont accessibles que par les abonnés Je suis Charlie Une page du CLEMI avec sélection de sites pour en parler dans les classes, dans les familles et dans la presse jeunesse : des ressources pédagogiques pour la classe sur la liberté de la presse et la liberté d’expression. CLEMI.

Semaine de la presse : apprendre la liberté d’expression ou apprendre comment on s’acharne à la limiter La Semaine de la presse et des médias dans l’école — ne comptez pas sur moi pour y ajouter ce stupide ® dont on l’affuble depuis des années — est une institution. Ancienne, c’est la vingt-sixième édition cette année, et donc vénérable mais pas très branchée car personne parmi ceux qui l’animent n’a jamais pensé à écrire un article à son sujet dans Wikipédia. Là-bas, on y cause de la semaine de la viande, de la critique, de la fierté… mais pas de la presse ni des médias. « Activité d’éducation civique, elle a pour but d’aider les élèves, de la maternelle aux classes préparatoires, à comprendre le système des médias, à former leur jugement critique, à développer leur goût pour l’actualité et à forger leur identité de citoyen. » dit le Clemi, autre vénérable institution, tombée depuis sous la coupe austère du réseau Canopé. Il faudra que je vous reparle de ça un de ces jours. Ne nous égarons pas, notre sujet est la liberté d’expression.

Daumier La Révolution de 1789 va multiplier ces images (mille cinq cents gravures satiriques entre 1789 et 1792) et la demande suscitée par l'actualité va être à l'origine d'un appareil de production organisé. Des journaux hebdomadaires comme Les Révolutions de France et de Brabant de Camille Desmoulins ou les Révolutions de Paris de l'éditeur Prudhomme font une large place au dessin, satirique pour l'un, d'inspiration plus "reportage" pour l'autre. La presse royaliste publie de son côté des caricatures anti-révolutionnaires tandis qu'en 1793 le Comité de Salut Public demande au député David de "multiplier les gravures et les caricatures qui peuvent réveiller l'esprit public et faire sentir combien sont atroces et ridicules les ennemis de la liberté et de la république".Cité dans "La caricature, deux siècles de dérision salutaire", Historia, n° 651, mars 2000, p.52.

De « Charlie » à Dieudonné, jusqu'où va la liberté d'expression ? « Pourquoi Dieudonné est-il attaqué alors que “Charlie Hebdo” peut faire des “unes” sur la religion ? » La question revient souvent. « Pourquoi Dieudonné est-il attaqué alors que Charlie Hebdo peut faire des “unes” sur la religion » ? Vidéo Youtube : intégrer n'est pas voler Intégrer ("embedder") une vidéo protégée par le droit d'auteur sur son site n'est pas considéré comme du piratage, même si la vidéo a été initialement mise en ligne sans autorisation. C'est la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) qui a tranché, rapporte Numerama : si l'envie vous en prend, vous pouvez partager sur votre site la copie pirate entière d'un Indien dans la ville, disponible sur Youtube, sans que les ayants droit puissent engager votre responsabilité. > Cliquez sur l'image pour un gros plan < La question était posée à la CJUE par un tribunal allemand, saisi d'une plainte d'une société qui fabrique des filtres à eau, Bestwater International, qui reprochait à deux sites tenus par des commerciaux travaillant pour la concurrence, d'avoir intégré une de leurs vidéos promotionnelles. Celle-ci se trouvait sur Youtube sans permission, avançait BestWater, pour qui les deux sites étaient donc coupables de violation de droit d'auteur en les partageant.

Parcours parcours pédagogique Christophe Gracieux - professeur agrégé d'histoire de l'Académie de Versailles Présentation Dossiers d'accompagnement pédagogique de films et de documentaires sur la thématique de la presse - Éducation aux médias Le film s’intéresse à l’émergence d'une nouvelle génération de caricaturistes de presse africains, à la fois populaires et tenaces dans leur lutte contre la corruption, la violence et les difficultés de la vie quotidienne. De Jonathan Zapiro, un des caricaturistes les plus populaires d'Afrique du Sud, à la rédaction satyrique Gbich! en côte d'Ivoire et Issa Nyaphaga du Cameroun qui a dû s'exiler, le film présente le combat non-violent de plusieurs caricaturistes à travers leur dessins. Quelles sont les contraintes auxquelles ils font face? Pourquoi des artistes en Afrique sont-ils souvent interdits d’exercer leur métier, attaqués, contraints de s'exiler, emprisonnés, voire assassinés?

La liberté d’expression doit impérativement s’enseigner La liberté d’expression est décidément une chose trop précieuse pour ne pas faire l’objet d’un enseignement. On l’a encore vu aujourd’hui : oublier de la défendre, mettre un frein au rappel de ce qu’elle porte d’essentiel, de fondamental, c’est prêter le flanc aux obscurantistes et aux lâches, c’est leur permettre d’exister, de porter leurs messages d’intolérance et de mort. Il ne faut jamais renoncer à l’enseigner, dans toutes les disciplines, et à tout mettre en œuvre pour en garantir l’exercice, en tous lieux, en toutes circonstances, à l’école comme ailleurs. Internet lui a ouvert les portes de l’universalité et c’est peut-être ce qui vaut aujourd’hui que des crétins ignares veuillent les assassiner, Internet et la liberté d’expression, comme ils ont assassiné ceux qui en usaient et à qui je pense très fort aujourd’hui. La prochaine Semaine de la presse et des médias à l’école devra la célébrer, pour rendre l’hommage qui convient aux journalistes qui la défendaient.

Tout savoir sur les licences Creative Commons en 2 min Le Ministère de la Culture a réalisé avec Creative Commons France, une petite vidéo qui vous permettra de comprendre exactement comment fonctionnent les licences CC. Du coup, si les licences ouvertes ne sont pas très claires pour vous, je vous invite à regarder ce petit clip. Autrement, même si vous êtes un barbu de la licence, c'est toujours bon à avoir sous la main pour montrer à vos amis ou votre famille qui est peu ou pas familier avec ce concept. Les licences Creative Commons par culture-gouv Parcours parcours pédagogique Christophe Gracieux - professeur agrégé d'histoire de l'Académie de Versailles Présentation Charlie Hebdo : pourquoi des dessinateurs de presse ont-ils été assassinés ? Ce mercredi 7 janvier est un jour noir pour la presse et la démocratie françaises. Deux hommes ont attaqué les locaux du journal satirique Charlie Hebdo avant de prendre la fuite. À l’heure où j’écris ces lignes le bilan est de 12 morts, une vingtaine de personnes sont blessées dont certaines très grièvement.

Les lois sur la liberté de la presse En raison de l'attentat à Charlie Hebdo et de la Journée spéciale « Parler contre la terreur », nous vous proposons ce jeudi une émission consacrée aux lois sur la liberté de la presse Intervenants : Christian Delporte : historien des médias, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles-Saint Quentin, Directeur de l'Institut d'études culturelles (IEC) et du Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) Jacqueline Lalouette : professeur émérite à l'université Paris XIII Quentin Deluermoz : maître de conférences en histoire à l’Université Paris 13/Nord (CRESC), spécialiste de l’histoire sociale et culturelle des ordres et des désordres au XIXe siècle, à travers notamment deux chantiers : les relations police-société dans les Jean-Yves Mollier : historien à l’Université de St Quentin en Yvelines et spécialiste de l'histoire de l'édition

#Infographie du Mercredi : Comment rédiger un Tweet Parfait? Twitter est un formidable réseau social qui, comme beaucoup d’autres plateformes, devient de plus en plus « encombré ». Pour espérer sortir du lot, les community managers s’appliquent au quotidien à faire un sans faute, et à proposer du contenu qui va réellement engager son audience. C’est dans cet esprit que l’infographie de ce Mercredi est réservée à la rédaction du « tweet parfait ». A retenir:Comme partout,écrivez sans faute d’orthographe, sans utiliser d’abréviations ou d’acronymesNe dépassez pas 120 caractères dans votre message, pour laisser la place aux RetweetsSoyez « Twitter friendly » : pensez à faire des mentions aux sources, utilisez les hashtags, utilisez systématiquement des URL raccourcies, ajoutez une image de 440×222Au delà de la seule publication, entretenez les conversations, car ce sont elles qui sont les vraies richesses de Twitter Infographie | comment rédiger le tweet parfait2 Matthieu TRAN-VANTwitter

Related: