background preloader

Vendre avec une tablette : le levier numérique pour plus d'efficacité commerciale ?

Vendre avec une tablette : le levier numérique pour plus d'efficacité commerciale ?
Vendre avec une tablette : le levier numérique pour plus d’efficacité commerciale ? L’étude du magazine Action Commerciale (en partenariat avec le cabinet MCR Groupe et l’éditeur d’applications The App Lab)* affirme que 100% des clients approuvent l’utilisation de tablettes par les commerciaux, considérant que l’outil vient professionnaliser et moderniser le discours commercial. Même si on doit légitimement se méfier de statistiques aussi tranchées, la tablette serait donc perçue comme positive en termes d’image par la majorité des entreprises. Mais selon l’étude, elle l’est également en termes d’efficacité. En effet, les répondants équipés ont observé, depuis l’arrivée de la tablette : une augmentation de leur chiffre d’affaires pour 26% d’entre eux (progression de +13% en moyenne)une augmentation de leur marge pour 11% d’entre eux (progression de 11% en moyenne).une amélioration de leur taux de conversion de 40% en moyenne pour 11% d’entre eux. 1. 2. 3. Quelques exemples : S’entraîner

http://www.legrandblogdelavente.com/vendre-avec-une-tablette-le-levier-numerique-pour-plus-defficacite-commerciale

Related:  T2 INFO INTELLIGENCE COLLECTIVEQ 5 Les SI façonnent-ils l'organisation du travail au sein des omarketingBTS MUC

Les données personnelles : quels sont les risques ? Comment se protéger ? - 17/03/2015 - News et vidéos en replay - Le monde en face Sans le savoir, nous laissons des traces lorsque nous surfons sur Internet. Des informations qui valent de l’or pour certaines entreprises. A qui profite ce marché de la donnée ? Y a-t-il un moyen d’y échapper ? Aucune publicité n’arrive par hasard sur notre ordinateur. Pour réussir à envoyer des annonces ciblées, les agences utilisent les informations que nous laissons sur chaque page Internet visitée. InteropSys IteropSuite est une solution complète de gestion des processus (workflows) d'entreprise tout au long du cycle de vie : modélisation, connexion, génération de formulaires, orchestration, suivi, et bien entendu adaptation au fil du temps ! Cette solution entièrement en ligne vous permet de gagner du temps en évitant les doubles saisies, d'avoir une vision très claire de l'état de vos processus, et de les lier aux logiciels déjà en place dans votre société. L'exemple utilisé dans cette vidéo est le processus de suivi d'une commande dans une société, mais IteropSuite peut être appliqué à tous domaines et tous secteurs d'activités. Si vous souhaitez plus d'informations à propos de nos solutions, vous pouvez visiter notre site Internet : www.interopsys.fr Show less

Marketing Day 2014 : IN-NO-VEZ ! Cette première édition de Marketing Day a rassemblé plusieurs centaines de participants, sous le ciel étoilé du bâtiment des Docks de Paris qui accueillait débats, tables rondes et échanges individuels et conviviaux. Trois mots d'ordre, trois sources de valeur ajoutée, ont structuré cette journée : insights, business et innovation. Pour les décortiquer, des experts aux profils aussi variés que les thèmes abordés, sont venus partager leurs vécus, leurs expériences et leurs analyses, afin d'éclairer les participants sur les transformations vécues et anticipées du marketing. Deux keynotes, en ouverture et en clôture, des tables rondes, des événements animés par nos partenaires, des rendez-vous à deux pour parler projets (voir dernière page de l'article), autant d'animations qui ont rythmé la journée, et généré des milliers d'interventions sur les réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Vine...).

Les marques de distributeurs XEnvoyer cet article par e-mail Les marques de distributeurs XEnvoyer cet article par e-mailLes marques de distributeurs Les fameuses “MDD” restent promises à un bel avenir, à l'instar dans d'autres domaines d'un Décathlon ou d'un Ikéa Les MDD s'imposent dans les rayons des enseignes de distribution, en France comme en Europe. Pour les distributeurs, c'est un moyen efficace de segmenter le marché et de renforcer leur pouvoir de négociation. L'e-commerce, la nouvelle arme des magasins Vous pouvez y ajouter tous les préfixes que vous voulez, « e », « m » ou autre, le commerce reste le commerce. Résumé dans la bouche d’une future ex-secrétaire d’État au Commerce (Carole Delga démissionnera prochainement de son poste pour se lancer dans la campagne des régionales 2015), cela donne : « L’e-commerce et le m-commerce ne sont absolument pas une menace pour le commerce traditionnel. C’est, au contraire, une grande opportunité. » Cela étant posé, encore faut-il tenter d’en apporter la preuve. Cela tombe bien : le bilan 2014 de la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) vient quelque peu éclairer en quoi l’e-commerce est devenu une arme magique pour les commerçants traditionnels. Si l’on se lance froidement dans les comparaisons, cela n’apparaît pas clairement évident.

Qu'est-ce l'e-commerce ? L'e-commerce est une forme de commerce. L'acte commercial constitue une transaction, fondée sur le transfert de propriété d'un bien ou d'un service, contre paiement de l'acheteur. L'e-Commerce « BtoC » et « BtoB », direct ou indirect Cet acheteur peut tant être : un consommateur final (on dira qu'il s'agit d'une transaction BtoC : Business to Consumer) qu'un professionnel (transaction BtoB : Business to Business). Dans ce deuxième cas, le professionnel peut tant acheter : Envoyé spécial du jeudi 3 mars 2016 - France 2 - 3 mars 2016 - En replay "Envoyé Spécial" est une émission hebdomadaire de France 2 préparée et présentée par Guilaine Chenu et Françoise Joly. Je râle, donc je suis… Que faire quand on n’est pas satisfait d’un produit ou d’un service ? Il y a toujours la possibilité d’écrire ou de téléphoner au service client des marques, mais bien souvent, cela se solde par… une longue, très longue attente ! Certains consommateurs mécontents ont trouvé la parade : râler sur les réseaux sociaux. Leurs griefs, ils les exposent publiquement sur les pages Facebook des marques ou sur Twitter.

Huit nouvelles règles pour attirer les clients en magasin Les boutiques physiques ont encore de nombreux atouts à faire valoir face à la concurrence du e-commerce. Phénomène grandissant, le showrooming, qui consiste à regarder un produit dans un magasin pour l'acheter ensuite sur Internet, inquiète les commerçants. Pour autant, le magasin n'est pas mort. Sur 100 visiteurs d'un site d'enseigne, 72 vont en magasin, rappelle l'Observatoire du ROPO2, de FullSix Group. Et 77% des Français affirment ne pas pouvoir se passer de l'achat traditionnel en magasin, d'après un sondage Ifop.

Comment utiliser le cloud sans risque Stocker films, photos, musique et données en ligne, c'est pratique. Mais ça peut aussi être imprudent. Nos conseils pour profiter du cloud, sans nuages. Enseignements technologiques STMG - L'accompagnement personnalisé en terminale STMG Portail national des professionnels de l'éducation Accueil du portail Ressources d'accompagnement Enseignements technologiques STMG Comment le marketing sensoriel contribue à développer l’Expérience Client ? By Magali Alix-Toupé Aujourd’hui , vous ne me contredirez pas si je pars du postulat qu’avoir un produit innovant, c’est un bon départ pour se différencier ! The question is : combien de temps restera-t-il innovant ? Une réponse ? De mon coté, pas d’affirmation seulement une piste.

Avantages et risques liés aux réseaux sociaux dans les entreprises > Les apports des réseaux sociaux dans l'entreprise Les possibilités offertes par Twitter, Facebook et autres LinkedIn n'ont pas échappé aux services markétings. Petites et grandes entreprises ont créé leur fan page sur laquelle elles s'appliquent à tisser un nouveau lien avec leurs clients et prospects. Communication plus réactive, démarchage de nouvelles niches de consommateurs, évaluation des réactions à de nouveaux produits, ou recrutement : les possibilités offertes par les réseaux sociaux sont multiples et peu coûteuses à exploiter. > Suivre le tempo exigé par les réseaux sociaux Une utilisation performante des réseaux sociaux oblige toutefois l'entreprise à missionner une personne (souvent un assistant) à l'animation des murs, à la publication de tweets quotidiens ou à un échange pertinent avec les abonnés.

E-commerce : transformation du shopping en ligne Le e-commerce, qu’est-ce que c’est ? Le e-commerce, ou commerce en ligne, est l’achat et la vente de biens, services et données par le biais d’un réseau électronique. Réserver un billet de train, acheter une place de cinéma ou encore transférer de l’argent d’un compte à un autre via Internet sont des formes de e-commerce. Ces transactions commerciales effectuées à partir d’une interface digitale, que ce soit un ordinateur, une tablette, un smartphone, une télévision ou une montre connectée, sont de plus en plus courantes et connaissent une évolution croissante, avec des ventes qui ont augmenté de 14% au premier trimestre 2015. « Le nombre de transactions a atteint 193 millions au cours du premier trimestre 2015, ce qui représente 25 transactions par seconde. » – FEVAD, Fédération e-commerce et vente à distance. Bien que les ventes en ligne se soient démocratisées, on assiste maintenant à une véritable course à l’innovation et à l’idée entre les différents sites marchands.

ODR : Petite enquête sur une grosse machine à fric Avec les ODR les marchands comme les marques ont trouvé le dispositif idéal pour faire sauter le dernier fusible d’une intention d’achat tout en limitant au maximum les dépenses marketing. Investissement minimal, juste la promesse de rembourser une partie de votre achat mais efficacité maximale avec un impact fort auprès des clients. Ces Offres De Remboursement, plébiscitées par les acheteurs, attendues désormais comme on attend les soldes, sont de véritables rouleaux compresseurs marketing bien utiles pour décider le chaland à passer à la caisse. Mais qui sont les vrais grands gagnants de ces opérations promotionnelles ? Les clients ?

Related: