background preloader

Numérique : « On a encore plus besoin du professeur »

Numérique : « On a encore plus besoin du professeur »
Entretien - Le philosophe Michel Serres voit dans le numérique une révolution comparable à l’apparition de l’écriture et de l’imprimerie. Un séisme dans la relation entre les êtres, le rapport à la connaissance, à l’espace et au temps, qui ébranle nos institutions (dont l’école) et invalide leur schéma pyramidal. Les réponses viendront du terrain. En quoi la révolution numérique vous amène-t-elle à parler d’un « nouvel humain » ? Michel Serres – Le diagnostic est clair et largement admis : depuis les années 1980, le numérique bouleverse toute la société, les commerces, l’industrie, la banque, les hôpitaux et l’école en particulier. Dans cette bascule des civilisations, comparable à l’apparition de l’écriture et à celle de l’imprimerie, le nouvel humain, que j’ai baptisé « Petite Poucette », n’est pas un remake de ses parents ou de ses grands-parents. Vous comparez Petite Poucette dans l’univers numérique à saint Denis portant sa tête. Nous avons à notre portée de multiples sources.

http://www.revue-projet.com/articles/2015-03-serres-numerique-on-a-encore-plus-besoin-du-professeur/

Related:  Pédagogie/Andragogie?Technopédagogiepédagogie-illettrisme-illectronisme-FOADNumérique et apprentissageProjet Pédagogique Numérique

Neurosciences & apprentissage: qqles clés pr solliciter le cerveau Dans cette vidéo publiée sur Youtube, Pierre-Marie Lledo, Directeur de recherche au C.N.R.S, Chef d’unité « Perception et Mémoire » à l’Institut Pasteur, Directeur du laboratoire « Gènes, Synapses et Cognition » du C.N.R.S et Directeur d’Enseignement à l’Institut Pasteur, nous livre ses conclusions sur les neurosciences et l’apprentissage. Selon lui, pour qu’une mémoire puisse bien fonctionner, il faut espacer l’apprentissage, le répéter et dormir afin de consolider les informations retenues pendant le sommeil. Deux règles d’or pour un apprentissage efficace Quels outils numériques pour quels besoins ? Le recours aux technologies numériques à l’appui d’un cours doit respecter quelques principes de bon sens. Il ne s’agit pas d’utiliser l’outil pour lui-même, simplement pour être à la page. On observe trop souvent des présentations inutiles, qui n’apportent rien à l’exposé, voire pire, qui détournent l’attention du public. A cet égard, on gardera à l’esprit que l’utilisation pertinente du tableau traditionnel produira toujours un résultat plus satisfaisant que celle médiocre d’un média moderne. S’agissant des nouvelles technologies, il conviendra plutôt de partir d’un besoin pédagogique, puis de sélectionner l’outil le plus adapté afin de répondre à ce dernier. Précisons d’emblée qu’il y a plusieurs façons d’utiliser un même outil.

50 conseils pour développer l'envie d'apprendre L’intention initiale de cette série de conseils est le partage le plus large d’idées, de valeurs et de pratiques pédagogiques auprès d’une communauté de formateurs. Ce dispositif fait partie d’une nouvelle génération d’approches qui visent à aider les éducateurs, formateurs, apprenants, concepteurs de cursus à utiliser des ressources libres et à les intégrer à leurs propres fins. Ce type de dispositif n’obéit pas à une logique « d’objectifs » ou de « validation », ou encore à un « modèle économique ». Il se concentre sur la mise en intelligibilité de contenus.

10 excellentes raisons d’ouvrir un blog avec ses élèves Cela fait trois mois que nous avons, ma collègue de lettres, Caroline Devillard, et moi, ouvert, avec des élèves volontaires, chaque jour plus nombreux, un blog, Le démon du collège. Nous n'avons pas encore eu l'occasion d'exploiter toutes les possibilités qu'offre un tel média, notre entreprise est encore jeune, mais je crois déjà pouvoir faire un bilan d'étape extrêmement satisfaisant qui me permet de recommander très chaudement l'ouverture, dans chaque établissement, d'un blog (bon à savoir, cependant, c'est un travail très conséquent; nous voyons les élèves une heure par semaine pour notre "conférence de rédaction" - c'est de l'accompagnement éducatif en jargon ednat- mais nous accomplissons, par ailleurs, un gros travail, par mail, par oral, sur feuille, de relecture, correction, suggestion, conseils, illustration, diffusion, recommandations). Pourquoi, donc, ouvrir un blog avec ses élèves ? En vrac : sémiologie (et autre trucs en "logie"). Réré, 6ème

10 principes pédagogiques à prendre en compte pour concevoir des environnements d’apprentissage multimédia Supposons que vous vous retrouviez dans l’un de ces 4 cas de figures, et que vous souhaitiez soit : Concevoir une formation en ligne pour apprendre à vos collaborateurs comment utiliser un nouveau logiciel informatique,Rédiger et mettre en page des syllabi et fiches pédagogiques en sciences biomédicales pour vos étudiants,Développer un Serious Game pour promouvoir les principes d’une alimentation saine auprès d’un public adolescent,Réaliser une présentation PowerPoint sur la thématique des sciences de l’éducation dans le cadre de votre participation à une prochaine conférence. Quel est, à votre avis, le dénominateur commun des 4 propositions ci-dessus ? Je vous le donne en mille : chacun de ces exemples intègre, à des degrés divers, une approche pédagogique basée sur plusieurs médias.

De la pédagogie à l’andragogie De la pédagogie à l’andragogie [1] Hugues LenoirEnseignant-chercheur à Paris-X en sciences de l’éducation, il est membre du Conseil scientifique de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI). L’auteur Repères La classe inversée « permet une pédagogie vraiment active » Pédagogie circulaire, élèves actifs : la classe inversée n'est pas simple à mettre en place, mais elle possède beaucoup d'avantages. Témoignage d'Olivier Quinet, prof de collège. Les 4e d’Olivier Quinet pendant une tâche complexe. Renvoyer les cours à la maison pour faire du temps de classe un temps de travail durant lequel les élèves sont actifs : tel était le projet d’Olivier Quinet, quand il s’est lancé en 2012 dans la pédagogie inversée.

Répertoire des vidéos éducatives Des milliers de documents vidéo de formation n’attendent que d’être intégrés dans des activités pédagogiques en ligne. Les ressources sont presque toutes gratuites. Des professionnels aux universitaires, des enfants aux adultes, des chercheurs aux néophytes, tous peuvent y trouver leur compte... autant en consultant ces vidéos qu'en en produisant de nouvelles... Dernière mise à jour : janvier 2016 Sommaire : 1 - Sites généralistes, tout public Engagement numérique de l’école : quelques bonnes raisons de craindre le pire… En matière de numérique, qui n’avance pas recule. C’est une chose bien comprise maintenant par les entreprises et le monde du travail. L’engagement des personnels, des dirigeants, de l’ensemble des services doit y être résolu et déterminé, à tel point que plus rien ne permet aujourd’hui de faire autrement que d’évaluer en avançant, au risque de se tromper, parfois. Mais comment éviter cela ? Pour ce qui concerne l’école, c’est beaucoup plus compliqué. Et les raisons sont nombreuses pour l’expliquer.

Catherine Becchetti-Bizot : Changer l’Ecole par le numérique ? Faire entrer l'École dans la culture numérique : voilà pour tous un enjeu majeur, que Catherine Becchetti-Bizot, Inspectrice générale de lettres, porte depuis des années. Elle mène actuellement une mission nationale d'étude des « pratiques mobilisant des pédagogies actives liées à l'utilisation des outils et ressources numériques ». A l'occasion du colloque écriTech'7 qui vient de se tenir à Nice autour des nouvelles pratiques d'écriture, elle fait un point d'étape sur ses observations et réflexions : qu'est-ce qui change en profondeur avec le numérique ? Quelles sont les pratiques qui lui semblent les plus neuves et les plus intéressantes ? Comment les diffuser au mieux dans les classes sans enfermer « les initiatives foisonnantes dans des cadres contraints » ?

Michel Fabre - L'innovation pédagogique : pourquoi ? pour qui ? Résumé de la vidéo Pourquoi assiste t-on à un engouement pour l'innovation pédagogique dans les universités ? Quelle signification doit-on lui donner ? Une innovation doit-elle être uniquement pédagogique ? Michel Fabre, professeur émérite en sciences de l'éducation à l'Université de Nantes, est revenu sur ces questions dans son intervention.

Related: