background preloader

Facebook Twitter et les autres : faire le bon choix, éviter les pièges

Facebook Twitter et les autres : faire le bon choix, éviter les pièges
Dois-je ouvrir une page Facebook plutôt qu’un compte Twitter pour ma marque ? Quel est le support le plus efficace pour fidéliser les clients ? Où placer mes contenus de marque ? Et cette bonne vielle e-newsletter, quels services peut-elle me rendre ? Et Wikipédia, c’est fait pour moi ? Certains ont écrit des livres sur le sujet. qu’est-ce que ça fait et comment ça marche ? Ainsi, vous pourrez choisir, argumenter et vous projeter dans un plan d’action, en évitant de tomber dans les pièges qui vous attendent. Ce guide est vivant. Source image : Shutterstock Related:  Bonnes pratiquesréseaux sociauxréseaux sociaux

Les 7 réseaux sociaux à surveiller Face aux mastodontes Facebook et Twitter, l’inventivité de certains entrepreneurs a toujours été en ébullition pour créer le réseau social de demain : un réseau facile d’accès, à fort potentiel, tant sur le plan économique que médiatique… Mais la formule n’est pas si facile à trouver… En effet, Twitter ne gagne toujours pas d’argent malgré des revenus en hausse, Youtube est dans le même cas malgré un milliard d’utilisateurs et le futur de Google+ est incertain en tant que réseau social. Pourtant, sur un marché très concurrentiel, les nouvelles initiatives sont légion et des futures success-stories pourraient bel et bien voir le jour. Ça veut dire encore plus de réseaux sur lesquels investir ? En bref, ces nouveaux réseaux nous disent à quoi vos clients de demain sont sensibles. Secret C’est un réseau accessible uniquement en mobilité (tablette et téléphone, pas de version web pour ordinateur de bureau) sur lequel les utilisateurs partagent anonymement leurs pensées et idées du moment.

Editorial web | Stratégie éditoriale : penser et faire vivre ses contenus web Rationaliser le cycle de vie éditorial, c’est prendre en compte les étapes clés de la création de contenus web. Mais pas seulement… Une stratégie éditoriale efficace s’intéresse également à ce qui se passe avant et après la production. Étudier l’existant ou prendre en compte les besoins, planifier en amont, produire, publier et entretenir, s’organisent dans un cercle vertueux. Stratégie éditoriale : penser, créer et faire vivre ses contenus digitaux Au sommaire de cette page dédiée à la stratégie éditoriale en ligne : 1. Quoiqu’en disent certains, on écrit pour un public, pas pour les robots de Google (bien qu’il soit nécessaire d’en tenir compte). Après cette première étape incontournable de toute stratégie éditoriale, il s’agit d’entreprendre plus précisément l’inventaire de l’écosystème en place ou à mettre en place. Quels sont les objectifs commerciaux de l’entreprise ? 2. Créer une ligne éditoriale, c’est avant tout faire des choix. 3. 4. L’internaute est exigeant. 5.

L'importance du hashtag dans votre marketing 19 janvier 2015 Lors du dernier Bye Bye 2014 diffusé à la télévision de Radio-Canada, plusieurs personnes ont noté le manque d’originalité des publicités alors que d’autres auront même observé qu’il y avait moins de publicitaires dans l’ensemble, résultant en une avalanche d’auto-promotions pour des émissions de Radio-Canada. Pourtant, il s’agit de l’émission la plus regardée, avec un auditoire cumulé sur deux soirées avoisant les trois millions de téléspectateurs. Le site InfoPresse relatait d’ailleurs ce phénomène dans cet article: Le Bye Bye boudé par les annonceurs. On comparait d’ailleurs le Bye Bye au Super Bowl, au sens où ce sont deux événements ponctuels, dont chaque diffusion atteint des auditoires hors norme et pour lesquels les coûts de production et de diffusion d’une publicité ne peuvent être absorbés sur une longue durée et grande fréquence. Le hashtag au-delà d’un seul média 8 conseils pour votre hashtag marketing 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Source: @hostelomontreal

▷ Hashtag : A quoi sert-il Le hashtag, mot-dièse ou mot-clic au Québec, est un usage répandu sur Internet et particulièrement sur Twitter, qui consiste à mettre en avant un mot-clé en le faisant précéder du signe #. Voilà pour la partie théorique. Mais en pratique, à quoi sert vraiment le Hashtag ? Comment l’utiliser correctement ? Le hashtag facilite la lecture Première mais non négligeable utilisation que l’on peut évoquer, le mot-dièse permet de faire ressortir au premier coup d’œil le sujet du tweet ou du message. Le hashtag donne une dimension particulière à une phrase Situé en fin de message notamment, il peut permettre de donner une connotation différente à la phrase. Le hashtag permet de faire de la veille Vous souhaitez avoir en temps réel les toutes dernières informations parues sur un sujet particulier ? Le hashtag permet de suivre un flux (livetweet) Ainsi, nous avons tous pu suivre récemment en temps réel la dernière conférence de Twitter grâce au mot-dièse #tweetandtoast

Facebook et Twitter sont officiellement saturés Si vous lisez régulièrement ce blog, vous n’êtes pas censé ignorer que Facebook est la plateforme sociale la plus populaire, et de loin (Facebook est le premier portail du XXIe siècle). Une domination écrasante qui leur donne le droit d’imposer leurs propres règles, notamment à travers l’algorithme qui filtre les messages. Jusque là rien de neuf, sauf que l’annonce récente de deux changements majeurs amorce une radicalisation de la plateforme : L’interdiction de forcer les membres à liker une page pour participer à un concours (The End of Facebook Like-gating and What it Means for Marketers), ainsi que d’autres restrictions (Read This Before Launching a Facebook Contest) ;La pénalisation prochaine des messages ouvertement promotionnels (News Feed FYI: Reducing Overly Promotional Page Posts in News Feed). Je ne peux que saluer la volonté de Facebook de limiter les dérives et de réduire au maximum les nuisances provoquées par des annonceurs un peu trop zélés.

Content Marketing : 6 astuces pour faire durer le plaisir Le train dans le tunnel : une métaphore pleine de sens signée Hitchcock. Le web est à l’instar du marketing, un outil de séduction. Mais là où le marketing tente de séduire, l’univers digital, lui, va jusqu’au bout de la démarche, jusqu’à la conclusion qu’on attend. L’interactivité du web est d’ailleurs le principe même de cette possibilité : on va concrétiser, convertir et fidéliser un prospect ou partenaire. Le web offre la simulation du réel qui vise à créer une relation commerciale réelle, une relation qui se joue du bout des doigts, à portée de clics… Et c’est sur la base de cette relation sans contact, mais tout à fait dans le jeu de la séduction, que se construit cet article, à savoir une comparaison plutôt osée entre contenu et rencontre amoureuse. 1. Que fait-on sur le web ? 2. Des contenus intelligents et appréciables, biens référencés qui donnent envie de revenir vers un site sur lequel la première expérience a été couronnée avec succès. 3. 4. 5. 6.

Comment réagir face à 7 types de commentaires négatifs courants sur les réseaux sociaux ? | Institut Pellerin - Formation Les réseaux sociaux reposent sur la liberté d’expression de chacun. Cela suppose pour les marques d’accepter le fait que les commentaires les concernant ne soient pas toujours positifs. En formation, on nous demande souvent dans quels cas supprimer un commentaire négatif ou y répondre quand cela est nécessaire / pertinent. Cela met en évidence une forme d’inquiétude de la part des entreprises concernant la gestion de leur e-réputation sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi nous avons choisi d’aborder aujourd’hui avec vous différents types de commentaires négatifs et les bonnes pratiques pour y répondre. Que faut-il effacer ? Autant de questions auxquelles nous vous proposons de répondre. 1) Le commentaire injurieux/spam/troll Autant les réseaux sociaux sont faits pour échanger librement, autant les propos injurieux ou inadaptés nuisent à l’échange. Dans cette logique, n’ayez pas de scrupules à effacer un commentaire déplacé. 2) Le commentaire lié à une incompréhension Conclusion

▷ 11 étapes pour créer du contenu remarquable La première fois que j’ai créé mon blog, c’était en 2013. Vous n’imaginez pas quelle joie m’a envahi, j’étais tout excité. Enfin le monde entier allait me découvrir. Le contenu est roi. Or, le contenu est et reste la substance du web. Il faut créer du contenu, cela est vrai. Mais les marques ne doivent plus créer du contenu comme par le passé, c’est-à-dire créer du contenu pour le contenu. Aujourd’hui, que ce soit en offline ou sur le web, on est tous submergé de contenus et d’informations par-ci et par-là. Vidéos, articles de blog, podcasts et infographies, vous devez les rendre tous remarquables. Vous l’aurez donc compris, créer du simple contenu ne suffit plus. Savez-vous ce qu’est un contenu remarquable ? Le contenu remarquable se distingue par le fait qu’il est taillé pour un public particulier et lui apporte une réponse précise. Les avantages du bon contenu sont nombreux : N’est-ce pas ce dont vous avez toujours rêvé ? Définissez votre audience Que font-ils? Apportez une réponse précise

Related: