background preloader

#Démocratie et #Digital, où en sont nos #politiques

#Démocratie et #Digital, où en sont nos #politiques
Végétaliser les murs, permettre le tri au plus près de son domicile, faire que les œuvres d’arts investissent les rues, trois projets politiques à priori anodins ? Et pourtant non, car ces projets, ce ne sont pas des hommes politiques qui les ont décidé, c’est nous, citoyens, ou plutôt e-citoyens. Et oui, la ville de Paris s’est ouverte, fin 2014, au budget participatif via Internet. Plus clairement, elle a confié 5% du budget de la ville aux internautes pour qu’ils proposent leurs projets, et qu’ils votent pour les projets qu’ils souhaitent voir appliquer… Cette action, à priori innovante, est en fait déjà mise en place dans de nombreuses villes à travers le monde. Mais, au-delà du retard Français dans la démocratie digitale, cette initiative prouve une chose: Que le digital peut nouer du lien entre la sphère politique, entre la sphère décisionnelle, et le peuple. Le digital pour informer les citoyens 2014 a été une année faste pour la transparence de la politique.

http://www.webmarketing-com.com/2015/03/10/36040-democratie-et-digital-ou-en-sont-nos-politiques

Related:  Articles FRANCE 2014Science politiqueMémoire BP - bisLe marketing digital

Info - La réforme de l'enquête publique - SPPPI Paca Pourquoi une réforme ? Avant trop d'enquêtesmal placée dans le processus décisionnelrégime pas en accord avec les contraintes supranationales "cancer de l'administration", "maquis"

Comment gagner en efficacité avec 5 leçons de Confucius ? Voilà plusieurs mois voire plusieurs années que je m’acharne à défendre certains fondamentaux dans la vente, le management, l’organisation de son temps, l’efficacité en général. « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? ». Voilà ce que je trouve dans mes nombreuses lectures sur les réseaux sociaux, bibliothèques ou émissions de télévision. Il semblerait que pour « attirer le chaland » vers de nouvelles techniques, modes de réflexion, comportements à privilégier, nous soyons obligés de « réinventer la roue » en utilisant ou en créant de nouveaux mots, nouveaux concepts etc. PRG Paris Conseil d'arrondissement du 2 mars 2015 : Débat organisé sur la communication relative au Contrat Parisien de Prévention et de Sécurité 2015-2020 (CPPS). Intervention de M. Fabrice MOULIN, Adjoint à la Maire du 12e arrondissement, Conseiller d’arrondissement, rapporteur, en réponse à la majorité et l'opposition : « Il faut réaffirmer que notre politique parisienne s’appuie sur deux piliers qui se retrouvent tout au long de ce contrat à savoir la sécurité et la prévention.

Marketing digital : Splio lève 10 M€ Mireille Messine (directrice générale de Splio) et Raphaël Jore (président et co-fondateur de Splio) comptent sur cette première levée de fonds pour accélérer le développement de la société. (crédit : D.R.) Fondé en 2001, l'éditeur Splio est devenu par ses propre moyen un spécialiste de la gestion du parcours et de l'expérience client grâce à sa solution SaaS, Spring. Quand «Foreign Policy» met la France en rouge ! Le magazine américain «Foreign Policy», spécialisé en politique étrangère, publie une sorte de classement des pays à risques pour l’année 2014. Ce classement, basé sur une compilation des informations en circulation dans le monde, donne des résultats surprenants. Ainsi, la France se retrouve dans les pays à risques, comme l’Irak ou l’Ukraine… Comment la France se retrouve-t-elle marquée au fer rouge, rejoignant sur la carte du monde des pays à risques comme l’Irak ou l’Afghanistan ? Selon Foreign Policy (FP), qui publie cette carte, «l’arrivée de la France dans la carte des conflits provient d'une combinaison de querelles intestines, de l'agitation croissante liée à l’immigration, de l'antisémitisme, de la lutte de classe, et du fractionnement de la société. Mais elle est aussi due à ses interventions militaires étrangères en Afrique, du Mali à la République centrafricaine.»

Qui gouverne le monde ? Entretien avec Pierre Hassner Le Proche-Orient explose, La Russie s’arme, la Chine menace ses voisins, l’Afrique de l’Est souffre… Mais qui pilote le monde ? Plus personne, affirme Pierre Hassner. Bienvenue dans le « désordre » mondial. Dans un article récent (1), vous annoncez la mort du « nouvel ordre mondial », né après la guerre froide et placé sous l’égide de l’Onu. Pourquoi ce modèle a-t-il échoué ? Pour répondre à votre question, il faut revenir au moment de la création de l’Onu.

« La pédagogie sur les politiques publiques est un enjeu démocratique central Entretien - Démocratie participative 23/01/2015par Marion Esquerré © JBG/MairiedeParis Emmanuel Grégoire, adjoint au maire en charge des RH, des services publics et de la modernisation de l'administration, revient pour Le Courrier des maires sur la grande consultation sur les services publics municipaux lancée par la mairie de Paris le 21 janvier. L'opération s'inscrit dans la démarche globale de participation citoyenne, en complément du budget participatif mis en œuvre en début la mandature. Elle se déroule principalement sur internet au travers de cinq questionnaires, pendant trois semaines. La municipalité prévoit une restitution finale des résultats cet été. 5 tendances du marketing digital à connaître pour 2017 A l’approche de la fin d’année, la société américaine Vivial, qui propose des solutions de marketing local, a réalisé un rapport pour identifier les tendances les plus marquantes du marketing digital pour l’année à venir. Ce document met en avant les nouvelles technologies et les plateformes qui auront une influence sur le comportement des consommateurs et les stratégies marketing des entreprises. Le live et les applications mobiles, déjà très en vogue en 2016, sont de nouveau mises à l'honneur, ainsi que d’autres tendances plus surprenantes. Voici les 5 tendances majeures du marketing digital en 2017 : L’optimisation des taux de conversion

Les divisions sociales des métropoles françaises et leurs effets électoraux Dossier : Les scrutins municipaux sous le regard des sciences sociales En cette période électorale, l’attention des médias est concentrée sur les résultats des élections municipales dans les grandes villes, vues comme autant de « points chauds ». Si l’on excepte Paris, Lyon et Marseille, où l’on s’attarde parfois sur les clivages sociaux à l’échelle des arrondissements, ces grandes villes sont généralement appréhendées de manière globale et uniforme, comme si elles constituaient des ensembles homogènes.

Les élus à l’ère des médias sociaux Qu’ont en commun les députés Maka Kotto, Lise Thériault, Paulina Ayala et le maire de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) Réal Ménard? À part avoir été élus par la population, ils ont tous pris le virage des médias sociaux. Twitter et Facebook sont devenus des outils incontournables pour les politiciens. Paris : les mirages du budget participatif.... Anne Hidalgo, maire de la capitale, a invité entre le 24 septembre et le 1er octobre 2014 les Parisiens à choisir parmi différents projets présentés par les services de la Ville de Paris (tipis dans des lieux publics, murs végétalisés, piscines temporaires, etc.), ceux qui seront mis en œuvre l’année prochaine. Si cette démarche se présente sous le vernis de la démocratie participative, le cœur de la politique municipale échappe à tout contrôle citoyen et la méthode employée est loin de permettre l’implication réelle des Parisiens dans la vie de la cité. Le budget participatif, l’arbre qui cache la forêt austéritaire Si Paris a lancé cette année un budget dit participatif, ce n’est pas la seule ville socialiste à tenter l’aventure. Rennes par exemple a lancé sa « fabrique citoyenne » à grand renfort de communication.

Related: