background preloader

L’apprentissage actif expliquerait les effets positifs de la classe inversée

L’apprentissage actif expliquerait les effets positifs de la classe inversée
La classe inversée, modèle pédagogique qui vise à ce que les élèves réalisent les activités pratiques en classe et assimilent la portion théorique en dehors des heures de cours, jouit d’une certaine popularité actuellement. Pour plusieurs intervenants du milieu de l’éducation, au primaire comme au secondaire, ce modèle aurait des impacts positifs sur la réussite et la motivation des élèves. Mais le succès de la classe inversée relève-t-il du modèle lui-même ou des implications qu’il sous-tend? Une étude publiée dans le dernier numéro de la revue Life Sciences Education s’est intéressée à cette question. Les chercheurs ont par la suite analysé différentes données, dont les notes des étudiants et les taux de réussite, et ont mesuré des attitudes. Selon les auteurs, cette étude met en relief l’importance de l’apprentissage actif. --Par Dominic Leblanc, L'École branchée

Online Corporate Training Tips With Bruce Graham by PowToon! Introducing the third video in Bruce Graham’s series on “Corporate Training Tips.” Check it out and remember to subscribe to our YouTube channel to see more great videos!! Bruce Graham is a highly experienced freelance instructional designer He works with companies, corporations and organisations of all sizes around the world, creating online learning that helps to increase company profits, reduce company losses, or reduce business/personal risk. Put these tips to good use and get started on your next presentation NOW!! If you would like Bruce to create a PowToon for you Click Here The following two tabs change content below. PowToon's Social Media/Community Manager extraordinaire who loves to provide the PowToon Community with amazing, fun, engaging, and informative content!

La classe inversée, un véritable bouleversement pédagogique ? #1 Est-ce si nouveau ? Depuis plusieurs mois, les classes inversées s'immiscent dans pratiquement toutes les conversations. Schématiquement, il s'agit de faire travailler les étudiants en amont du cours, pour consacrer le temps où ils sont présents avec le professeur à d'autres activités : approfondissement de certaines notions, réponse aux questions des étudiants, mais aussi mise en commun des productions, échanges et débats. Présentée de la sorte, cette pédagogie n'est pas franchement nouvelle : professeur à l'université catholique de Louvain, Marcel Lebrun, notamment, raconte avoir lui-même eu un enseignant qui pratiquait cette méthode lorsqu'il était étudiant. Comment expliquer un tel engouement ? #2 Est-ce forcément numérique ? Si les enseignants n'ont pas attendu le web, les podcasts et les réseaux sociaux pour expérimenter la classe inversée, les outils numériques en facilitent largement la mise en pratique. #3 Faut-il inverser tous les cours ? "Il faut alterner !

Apprentissage actif : l’étude qui pourrait révolutionner les manières d’enseigner Atlantico : Les méthodes d'apprentissage "actives" (débat, discussion, travail de groupe...) seraient plus efficaces que la simple lecture selon une étude de Scott Freeman, chercheur en sciences de l'éducation à l'université de Washington. Les étudiants qui se contentent d’utiliser la lecture traditionnelle verraient le risque d'obtenir un D ou un F augmenter de 55 %. Comment expliquer les effets bénéfiques de l'apprentissage collaboratif ? Quel rôle l'oral joue-t-il dans la mémorisation ? Richard Etienne : Le fait de passer de l'écrit à l'oral, de multiplier les supports, permet d'obtenir de meilleurs résultats. C'est ce que proposent les nouvelles méthodes d'apprentissage. Consacrer 10% du temps en classe à ces nouvelles méthodes d'apprentissage suffirait à améliorer les résultats des élèves. Selon moi, il s'agit plutôt d'un pallier à introduire afin de développer ces méthodes. La France emploie-t-elle ces méthodes d'apprentissage ? Non la France n'applique pas ces méthodes. Ligatus

L’apprentissage actif expliquerait les effets positifs de la classe inversée Pour plusieurs intervenants du milieu de l’éducation, la classe inversée est un modèle qui aurait des impacts positifs sur la réussite et la motivation des élèves. Mais le succès de la classe inversée relève-t-il du modèle lui-même ou des implications qu’il sous-tend? Une étude s’est penchée sur la question. La classe inversée, modèle pédagogique qui vise à ce que les élèves réalisent les activités pratiques en classe et assimilent la portion théorique en dehors des heures de cours, jouit d’une certaine popularité actuellement. Une étude publiée dans le dernier numéro de la revue Life Sciences Education s’est intéressée à cette question. Ils ont voulu répondre à la question suivante : étant une forme d’apprentissage actif, la classe inversée produit-elle des résultats supérieurs quant à la réussite des élèves et le développement d’attitudes positives face au processus d’apprentissage que les autres formes d’apprentissage actif?

Créer des tutoriels vidéo (très) facilement Si vous aussi, vous vous êtes demandé comment expliquer clairement le fonctionnement d’un nouvel outil TICE ou d’un site internet à vos étudiants, si vous aussi vous utilisez Google Chrome en tant que navigateur internet principal, alors vous allez devenir le roi ou la reine du tutoriel vidéo. Un tutoriel pour quoi faire? Nombreuses peuvent être les situations dans lesquelles on a besoin de créer un petit tuto vidéo pour expliquer telle ou telle chose, de façon claire et guidée. L’outil ScreenCastify propose aussi bien d’enregistrer un flux vidéo via votre webcam, l’écran de votre ordinateur ou encore la page de votre navigateur. Ce genre d’outil fera le bonheur des formateurs de formateurs comme des professeurs qui utilisent l’outil informatique pour compléter leurs cours, mais pas seulement. Imaginez un peu…. L’exemple de TV5 Monde TV5 est une véritable mine de ressources et d’activités. Autre avantage : le tuto reste disponible pour vos autres classes. Commentaires Commentaires

Classe inversée : un mur de capsules lancé par Marie Soulié. Participez ! « Le blog de Philippe Liria Voici le lien vers le Padlet lancé par Marie Soulié, professeur de français au collège d’Orthez, qui invite les professeurs de français (FLE compris…) à coller leurs capsules pour les partager et les proposer aux enseignants qui utilisent la classe inversée en cours. C’est aussi l’occasion de voir d’autres manières de faire des capsules, de partir à la pêche aux nouvelles idées. Merci Marie pour cette formidable initiative ! WordPress: J'aime chargement… Sur le même thème Formation capsules, Itunes U et Appsmashing par Marie Soulié : souvenirs Samedi dernier nous avons reçu Marie Soulié, professeur de Lettres et formatrice Lettres et Clemi. Dans "Classe inversée"

Un tableur pour suivre les scores de travaux en « îlots bonifiés » Par François Jourde, sur son blog profjourde.wordpress.com Tous ensemble ? La pratique de l’enseignement mixte ou hybride (dans l’espace de la classe et dans l’espace numérique) fait réfléchir à la spécificité des activités ne pouvant avoir lieu que dans la salle de classe. Peut-on vraiment travailler en groupe ? Une première réponse est bien entendu le face-à-face pédagogique entre un enseignant et un groupe. Un billet mordant de Mara Goyet (et ses nombreux commentaires) rappelle cette difficulté, pour l’enseignant comme pour les élèves. « J’avais […] commencé ma carrière en mettant les élèves par îlots de quatre […]. La question est bien : « Où est-ce qu’on nous apprend à travailler en groupe ? Une méthode : le travail en « îlots bonifiés » Il est possible de s’appuyer sur des dispositifs vertueux pour mieux travailler en groupes (même si aucun ne doit être fétichisé comme une panacée). Un tableur pour suivre les tables L’intérêt de la fiche de suivi numérique est multiple : lu : 1597 fois

5 bonnes raisons de croire que l’immobilisme continue sa marche vers l’avant Rendons à l’auteur ce qui lui appartient, l’aphorisme exact d’Edgar Faure est : « L’immobilisme est en marche, et rien ne pourra l’arrêter ». Mais j’aurais pu aussi bien intituler ce billet « 5 bonnes raisons de fuir l’école à toutes jambes quand on est prof » ou encore, car j’ai hésité, c’eût été plus court « 5 raisons de penser que c’était mieux avant ». Vous savez bien, vous qui me lisez, que ce n’était pas mieux avant, non, que c’était juste différent, que l’école de Jules Ferry correspondait à son temps, comme celle qui lui a succédé et a changé correspondait au sien. Alors, ces cinq raisons ? Il va falloir accepter n’être qu’une source d’information parmi d’autres C’est comme ça, voyez-vous. C’est très difficile à admettre, pour beaucoup, je le conçois aisément. Bien sûr, il s’agit bien in fine d’acquérir des connaissances et des compétences et là, le maître retrouve un rôle privilégié mais c’est une autre histoire. Il va falloir accepter la critique des élèves

Réfléchir avant d’inverser la classe - Faculté d'éducation Dans le monde de la pédagogie, deux mots circulent sur toutes les lèvres : classe inversée. La rumeur grandissante a poussé Isabelle Nizet et Florian Meyer, professeurs à la Faculté d’éducation, à tester eux-mêmes cette méthode pédagogique dans le cadre d’un cours d’évaluation du baccalauréat en enseignement au secondaire. Durant trois semaines, les étudiantes et étudiants d’Isabelle Nizet ont visionné à la maison 16 courtes capsules multimédias portant sur des concepts théoriques précis. Quant aux étudiants, ils espéraient surtout mieux comprendre la matière pour réaliser de meilleurs travaux. Par contre, plusieurs auraient voulu que la professeure valide davantage en classe leur compréhension des contenus des capsules. Tout compte fait, même si la grande majorité des étudiantes et étudiants ont apprécié l’expérience, les commentaires reçus sont plutôt polarisés : on adore ou on déteste la classe inversée. Des leçons pour le professeur Pas une recette

Related: