background preloader

Education nationale : Les femmes au pouvoir ?

Education nationale : Les femmes au pouvoir ?
Parité, égalité, mixité : l'éducation nationale se veut exemplaire dans ce domaine, où elle se propose de créer les conditions précoces d'un rééquilibrage entre filles et garçons. Mais quel exemple l’institution donne-t-elle ? Hautement féminisé, le ministère de l’Éducation n'en continue pas moins de proroger une hiérarchie sexuée de ses personnels : en bas de la pyramide, presque uniquement des femmes, en haut, des hommes. Avec à sa tête une femme ministre venue du Droit des Femmes, une directrice Degesco et de nouvelles femmes-rectrices, peut-on encore vraiment soupçonner le Ministère de l'Education nationale de sexisme ? À l'image de la société, le ministère de l'éducation semble souffrir d'un biais de répartition plutôt masculiniste des grades et des fonctions. Les femmes en bas, les hommes en haut... Le ministère de l’Éducation nationale est majoritairement féminin : 68,1% de femmes dans l'ensemble du personnel, public et privé, enseignant et non enseignant. Jeanne-Claire Fumet

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/03/06032015Article635612227771095931.aspx

Related:  Oral EMC CRPEEgalité filles garçonsEGALITE FILLES GARCONSCDI et mixité

Les filles peuvent réussir aussi bien que les garçons, mais... Papa scientifique, maman littéraire ? Dans une étude publiée le 5 mars, l'OCDE dévoile les écarts de performance entre filles et garçons et tente d'en comprendre les mécanismes. Car les filles peuvent être aussi bonnes en sciences que les garçons. La Révolution et les femmes Cette proposition de séquence sur la Révolution et les femmes exploite différentes pistes de différenciation sous forme de travaux de groupes : différenciation des ressources avec 8 dossiers documentaires différents qui abordent toute la palette des rôles joués par les femmes pendant la Révolution différenciation des processus avec des questionnaires de deux niveaux différents différenciation des méthodes avec 1 séance de travail par groupe de 2 élèves, l’autre séance par groupe de 7 ou 8. Vous trouverez ci-dessous les documents qui vous permettront d’expérimenter vous aussi cette proposition dans vos classes : la fiche explicative expose les objectifs et la démarche la version professeur explique comment conduire la séquence les dossiers documentaires (numéros 3) permettent aux élèves de travailler. Ils utilisent également les cartes d’identité et les questionnaires (numéros 4 et 5). Vous pourrez télécharger les ressources selon le format que vous choisirez : microsoft ou format ouvert.

Égalité des filles et des garçons Une politique éducative en faveur de l'égalité à l'école La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l'École rappelle que la transmission de la valeur d'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, se fait dès l'école primaire. Cette politique publique est une condition nécessaire pour que, progressivement, les stéréotypes s'estompent et que d'autres modèles de comportement se construisent sans discrimination sexiste ni violence. Elle a pour finalité la constitution d'une culture de l'égalité et du respect mutuel.

Lutter contre les stéréotypes sexistes dans les manuels scolaires : faire de l'école un creuset de l'égalité Rapport d'information n° 645 (2013-2014) de M. Roland COURTEAU, fait au nom de la délégation aux droits des femmes, déposé le 19 juin 2014 Disponible au format PDF (1,2 Moctet) au nom de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes (1) sur les stéréotypesmasculins et féminins dans les manuels scolaires, Par M. représentations sexuées dans l'audiovisuel ——————Donner à lire aux élèves cette dépêche de l’AFP à propos du baromètre de la diversité à la télévision et sélectionner dans le rapport complet (pdf) les données les plus pertinentes. Noter : • la forte représentation des catégories socio-professionnelles aisées, • la presque absence des femmes dans les programmes sportifs, • la faible présence des personnes « non blanches » dans les programmes de fiction, sauf dans les rôles secondaires, • l’absence de personnes présentant un handicap, • la parité femme/homme non respectée. Il est par ailleurs relevé que la diversité ethnique est présente grâce aux fictions américaines et aux actualités internationales. ——————Une semaine (ou plus) de télévision.

La place des femmes dans l’histoire. ... - La Cliothèque La place des femmes dans l’histoire est un ouvrage collectif qui a été réalisé avec l’objectif d’éclairer, grâce aux gender studies, les programmes nationaux d’histoire. Il souhaite faire sortir les femmes de l’ombre, dans laquelle les laissent l’enseignement. Cela s’inscrit dans la lignée du travail qu’Annette Wieworka effectua en 2004 : Quelle place pour les femmes dans l’histoire enseignée ? Réalisé à l’initiative d’une association au nom évocateur : Mnémosyne (déesse de la mémoire et mère des neuf muses de l’Antiquité grecque), ce livre cherche à reconstruire un récit historique qui est défini comme « partiel et partial ».

Rentrée des classes - Archives vidéo et radio Ina.fr Geneviève Dermenjian, Irène Jami, Annie Rouquier & Françoise Thébaud (coord.), La place des femmes dans l’histoire. Une histoire mixte 1 L’expression est empruntée au titre de l’ouvrage de Laurence De Cock et Emmanuelle Picard, La fabri (...) 1La place des femmes dans l’histoire est le premier manuel destiné à la fabrique scolaire1 d’une histoire mixte. Il présente une relecture chronologique et thématique de l’ensemble des programmes d’histoire du secondaire au prisme de l’histoire des femmes et du genre. Plus que dans son titre, c’est dans son sous-titre, Une histoire mixte, que s’exprime le projet de l’ouvrage. Pensé comme un livre d’histoire au féminin et au masculin, il est un support inédit à l’enseignement de la construction des identités sexuées. 2 En Seconde, le programme d’histoire « place clairement au cœur des problématiques les femmes et les (...)

Place des auteures femmes dans les œuvres inscrites aux programmes de littérature Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a pris connaissance de la pétition "Pour donner leur place aux femmes dans les programmes de littérature du bac L" qui a recueilli plus de 2 000 signatures. Depuis 2002, la commission en charge du choix des œuvres inscrites aux programmes de littérature de la série littéraire n’a pas mis à l’étude une seule œuvre d’une auteure. Depuis 2012, le programme de l’enseignement de littérature en classe de terminale de la série L fixe deux domaines d’étude choisis pour l’amplitude et la variété des champs d’investigation qu’ils autorisent.

Matilda News Voir toutes les news Titre de la news 1 :

Related: