background preloader

21 sources de films à visionner en ligne ou libres de droits

21 sources de films à visionner en ligne ou libres de droits
Accueil > Formations et ressources > Liste des répertoires > Trésors à visionner gratuitement en ligne : Bon cinéma ! Mise à jour : novembre 2012 7052 rue Des Brumes Québec Qc CanadaG2C 1P6 Trouver des films sur Internet est une chose relativement aisée ; les plateformes offrant le visionnement gratuit se multiplient. On trouve du cinéma de tous les genres : longs-métrages de fiction, documentaires, films d'animation, films expérimentaux, actualités, etc. Voici quelques-uns de ces sites où vous pourrez visionner en ligne votre cinéma préféré. Si vous en connaissez d’autres, nous serons heureux de les ajouter - info@cursus.edu Voir aussi répertoire des chaînes vidéos éducatives gratuites Niveau : Populaire Sujets : Enseignement - Didactique - Pédagogie , Médias de masse - Télévision - Radio , Cinéma - Vidéo - Photo - Multimédia , Culture - Nation Mots-clés : Vidéos , Licences Libres , Cinéma Related:  ARTS VISUELS

Fiches d'oeuvres NOUVEAU 36 nouvelles fiches soit 624 en tout. Il s’agit de présenter une fois par semaine à la classe, une oeuvre d’art (sur affiche – vidéo projecteur…). Cette oeuvre d’art sera analysée par la classe selon ces étapes : 1 Découverte de l’oeuvre affichée au tableau 2 Ecrit, individuel (en quelques mots) ce que je vois… (description concrète)comment c’est fait ? 3 Oral, collectif reprendre collectivement les descriptions des élèvesmettre en commun les titres attribuésdécouverte du véritable titre et de l’artistedistribution et lecture de la fiche mémoire 4 Individuel Les élèves complètent la fiche artiste en remplissant la partie « mon avis » et en commençant le cahier du peintre. Enfin, les élèves gardent la fiche dans leur classeur et on affiche la fiche en couleur pour la classe. Un carnet de peintre : il s’agit ici de retrouver l’oeuvre tracé au crayon, afin de pouvoir s’en emparer par la main et non plus seulement par les yeux. Les fiches « Oeuvre d’art » à télécharger Ressources en lien

ASSOCIATION FRANÇAISE DE RECHERCHE SUR L'HISTOIRE DU CINÉMA Des oeuvres d'art en haute résolution à télécharger gratuitement et exploitables à des fins pédagogiques — Enseigner avec le numérique Les visiteurs du Metropolitan Museum of Art peuvent télécharger gratuitement et exploiter légalement une grande partie des images disponibles (près de 400 000 oeuvres) à partir de l'espace dédié du site The Collection Online sans avoir à effectuer une demande d’autorisation préalable auprès de l’institution à condition que cet usage demeure non commercial. Les reproductions sont en effet libres d’utilisation pour un usage éducatif et personnel, ou pour un usage de type « Fair Use » (dans le cadre de la législation américaine). En outre, les utilisations non commerciales autorisées pour ces images incluent également les publications scientifiques sur tout type de support. Le visiteur peut soit utiliser le moteur de recherche interne, soit recourir aux options de filtrage (nom de l'artiste, type de média, localisation géographique, date, section). peuvent être légalement téléchargées. afin de sauvegarder en (très) haute résolution le fichier demandé. Sources et références complémentaires

Zéro de conduite | L'actualité éducative du cinéma « Bollywood, Hollywood, Nothingwood ! » La formule est de Salim Shaheen, cinéaste afghan aussi prolifique (111 films au compteur) que fauché, qui débarque cette année dans les salles françaises (après un passage remarqué à Cannes à La Quinzaine des réalisateurs) à la faveur d’un documentaire dont il est le héros. « Nothingwood » car le cinéma de Shaheen est celui du (presque) rien : quelques bouts de ficelles, une équipe qui ne dépasse jamais les cinq personnes, trois-quatre jours de tournage en moyenne. Mais c’est un cinéma du rien qui peut tout : produire à la chaîne des films de série Z dans un pays en guerre, et rassembler à chaque fois des centaines d’Afghans dans des salles de projection improvisées. Un cinéma du rien qui dit tout, aussi : le pays en guerre, les conservatismes sociaux, et même les traumatismes enfantins d’un réalisateur apparemment invincible. Embarquer aux côtés d’une telle célébrité était forcément une aventure. Philippine Le Bret

[Histoire de l’art] L’oeuvre d’art de la semaine NOUVEAU 36 nouvelles fiches soit 624 en tout. ASTUCEPour trouver une fiche, utilisez la recherche par mot de votre navigateur : Ctrl + F (inscrivez ensuite le nom de l’artiste ou de l’oeuvre recherchée, et le mot sera surligné dans l’article) Je ne m’étais jamais vraiment penché sur l’histoire de l’art précédemment, je me contentais de l’insérer dans ce que l’on aborde en histoire (ce qui est déjà pas mal, je pense). Cette année, j’ai décidé d’en faire un peu plus et de ritualiser cela. Tout d’abord, je vais dire un immense merci à tous les cyber-collègues qui ont lancé les fiches artistes (je pense à Charivari qui a lancé le truc avec sa trame – Mélimélune qui m’a donné envie de m’y mettre aussi avec de trop jolies fiches – Gandalf qui a passé un temps fou à lister tous les artistes qui possèdent désormais leur propre fiche, mais il y en a plein d’autres et je ne peux pas citer tout le monde ici…) – – – – – – – – – Intro terminée – – – – – – – – – 2 Ecrit, individuel (en quelques mots)

www.centredelagravure.be/Page.asp?docid=31063&langue=FR David Lynch, Circle of dreams - estampes et courts-métrages - du 23/02 au 19/05/2013 Le nom de David Lynch évoque tout d’abord le monde du cinéma. Ses films, inclassables, parmi lesquels Elephant Man, Lost Highway, Mulholland Drive, ou encore la série Twin Peaks, à l’ambiance mystérieuse et troublante, suscitent chez le spectateur une inquiétante étrangeté, et lui valent l’adjectif lynchien. Né aux Etats-Unis, dans le Montana en 1946, David Lynch passe son enfance à dessiner et à peindre. A partir de 1965, il suit une formation artistique à la Pennsylvania Academy of Fine Arts de Philadelphie. En 2007, Lynch découvre le procédé de la lithographie dans l’atelier parisien Idem, ancien atelier Mourlot, où l’on trouve encore les presses sur lesquelles ont travaillé Picasso, Giacometti ou Matisse. Parmi ses influences, il cite souvent Francis Bacon, Edward Hopper ainsi que Magritte, Franz Kafka ou encore Jacques Tati. 4 jeudis à 20h au cinéma Le STUART à La Louvière :

Cartes d'identité Histoire des arts La carte interactive de 29 Mo (format Word, avec vidéos et diaporama intégrés): cliquez ici La version PDF (très légère mais uniquement pour diffusion papier, sans le caractère interactif): Télécharger « Pollock.pdf » Les vidéos et diaporama contenus dans la carte sont également disponibles ci-dessous: Extrait du film Pollock avec Ed Harris La phrase en espagnole, citation de Pollock, dit à peu près ceci: "Ma peinture ne vient pas du chevalet. Des liens vers des activités à faire en classe: En informatique: cliquez ici Dripping by Canson: cliquez ici Dripping testé à l'école (photos trouvées sur Pinterest): En individuel En groupe Peindre sur un support défini (T-shirt, dessin de T-shirt, autre,...) Pour limiter les projections: le carton Pour limiter les projections:la barquette (petit doute quand même ;)) Après la séance de Pollock's dripping, d'autres techniques: La technique de la bille (en grand format et en collectif): En petit format Explications: cliquez ici La technique de la laine:

Les Rencontres des cinémas d'Europe De l'analyse... et de la pratique ! Le projet de la maison de l’image est de former des spectateurs. - Se forger des outils théoriques et pratiques pour regarder les images de façon active, critique et passionnée. - Apprécier sur grand écran les œuvres d’art que sont les films. - Prendre du recul vis-à-vis des images de grande consommation (TV, Internet, portable). Nous proposons des interventions d’analyse filmique et des ateliers de pratique audiovisuelle. Les ateliers de pratique Quels types d’ateliers ? Pour quels intérêts ? Comment ? Après l’atelier Les réalisations sont systématiquement projetées en public, sur grand écran. L’analyse de film (en accompagnement des dispositifs Ecole-Collège-Lycée au cinéma notamment) Elle permet d’étudier les notions d’écriture cinématographique : la composition d’une image, les échelles de plans, l’éclairage, le son, le montage… Les spectateurs découvrent ainsi les choix de réalisations et leurs sens, les techniques de la réalisation.

Analyser une image (copie double, site pour le scolaire) Pour analyser une image, il faut être évidemment attentif à ce que représente l'image et observer en particulier : le décor extérieur, intérieur, urbain, naturel...les personnages, leur habillement, leur âge, attitude, nombre, les relations entre euxles objets, leur rôle, leur place par rapport aux personnages et au reste de l'image... La technique utilisée est également à noter : photographie, peinture (huile, gouache, acrylique pour aquarelle, crayon, encre, pastel, fusain, craie) ou dessin, collage.... ainsi que le support utilisé (toile, papier, verre, céramique, bois). La couleur et les lumières sont à étudier, notamment le choix et la répartition des différents types de couleurs et des zones d'ombre et de lumière, ainsi que les types de couleurs (froides, chaudes ; primaires, complémentaires, vives, pâles, contrastées...). Il convient de prendre en compte le cadre c'est-à-dire l'espace dans lequel on donne l'image à regarder. Face à une image, il faut déterminer les lignes de fuite.

Petite introduction à la perspective [e-Kaki] Loin de tout connaître de cet épineux problème qu’est la perspective, voici un « petit » topo sur quelques notions de base qui pourront vous être utile pour tenter de dompter un petit peu la bête :) Cet exposé est le fruit de la lecture de nombreux ouvrages de dessin O_o ;;; que je vous invite à l’occasion, si vous avez 3 heures à rien faire, si vous vous ennuyez, … à lire (ou tenter de lire, limite vous pouvez garder le bouquin pour allumer un feu de cheminée >.> ). C’est quoi ? Grosso modo la perspective ça sert à représenter un objet en 3 dimensions (se trouvant sur les plans XYZ, merci m'sieur math o/ ) sur un espace en 2 dimensions défini par une feuille de papier (exit le plan Z donc). Remarquez déjà le paradoxe de la chose <3 : 3D/2D, 2D/3D @_@ … et ué spas facile de représenter un truc 3D sur un support 2D @_@ Donnons du volume tout ça \o/ Le sacro-saint parallélépipède Vous savez dessiner un parallélépipède ? Non déformé /déformé Quelques cas pratiques La plongée La contre-plongée

HDA BO n°32 du 28 août 2008 : Organisation de l’enseignement de l’histoire des arts Circulaire du 3-11-2011 : Évaluation de l’histoire des arts au Brevet Synthèse des textes officiels pour l’oral d’histoire des arts LIVRE 2 : DES TEMPS MODERNES AU XIXème siècle LIVRE 3 : DU XIXème AU XXème siècle LIVRE 4 : DE 1954 AU DEBUT DU XXIème siècle Retrouvez ces livrets en téléchargement sur le site de la DDS de l’éducation nationale de l’Essonne (Académie de Versailles) > Arts du visuel : Vidéos sur Canal éducatif > Autres liens, voir ci contre dans l’onglet « Liens Histoire Des Arts. » Le Groupe français Hold your Horse nous propose de découvrir en musique des célèbres tableaux de façon très originale… Reconnais-tu les 25 œuvres présentes dans le clip « 70 million « ? > Les réponses du clip / David Freymond explique son clip Une autre curiosité : Les tableaux s’animent dans « Beauty » Une prouesse technique réalisée par le vidéaste italien Rino Stefano Tagliafierro

Repères chronologiques pour le théâtre Illustrée en France par le théâtre de Victor Hugo (1802-1885) et la bataille d’Hernani en 1830, mais aussi par Alexandre Dumas (1802-1870) et Alfred de Vigny (1797-1863), la révolution romantique puise dans Shakespeare et s’inscrit dans le mouvement de renouvellement des formes dramatiques lancé par les classiques allemands : Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), Friedrich von Schiller (1759-1805), Gotthold Ephraïm Lessing (1729-1781) et Heinrich von Kleist (1777-1811). Le genre, qui trouve son origine dans des chansons populaires du XVe siècle, mêle aux XVIIe et XVIIIe siècles textes parlés et chantés. La comédie « à vaudevilles » devient au XIXe siècle une comédie d’intrigues et de quiproquos, emblématique du théâtre de Boulevard, dont les maîtres sont Eugène Scribe (1791-1861), Eugène Labiche (1815-1888) et Georges Feydeau (1862-1921). LiensEugène Scribe L’Affaire de la rue Lourcine de Labiche Le Voyage de monsieur Perrichon de Labiche La Dame de chez Maxim de Feydeau Peer Gynt d’Ibsen

Related: