background preloader

Philippe Meirieu : L’urgence de la construction du collectif à l’École

Philippe Meirieu : L’urgence de la construction du collectif à l’École
Du « vivre ensemble » au « faire ensemble » Disons le clairement : on peut parfaitement « vivre ensemble » indifférents les uns aux autres, résignés à une juxtaposition subie, en n’ayant en commun que l’individualisme nécessaire pour tolérer l’autre tant qu’il ne conteste pas le principe du « chacun pour soi ». On peut très bien « vivre ensemble » sous l’emprise d’un gourou qui contient par la force d’une identification fusionnelle toute velléité d’individuation et, a fortiori, d’émancipation. On peut tout à fait « vivre ensemble » sous l’autorité d’un despote dont le pouvoir des menaces anesthésie toute tentative de résistance. J’avais étudié, à ce sujet, il y a une quinzaine d’années, un phénomène que j’avais baptisé « l’effet jokari », du nom de ce jouet, un peu désuet, où une balle est attachée à un plot de bois par un élastique et revient donc systématiquement à celui qui l’a envoyée, avec une force proportionnelle au coup de raquette qu’elle a reçue. Mais attention ! Chiche !

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/03/06032015Article635612227789504403.aspx

Related:  Débats sur l'éducationEducation Moral et Civique Option Concoursla fraternité, le vivre ensemble

Les nouveaux programmes scolaires bousculent le collège LE MONDE | • Mis à jour le | Par Aurélie Collas et Mattea Battaglia Après les rythmes scolaires, l’éducation prioritaire, le collège… c’est une réforme majeure que la gauche engage sur le terrain de l’école : celle des programmes, censée entrer en vigueur à la rentrée 2016. Une « refonte » de l’école qui ne se limite pas à sa forme, mais s’ancre dans les contenus enseignés. C’est ce à quoi s’était engagé l’ex-ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon, en 2013, en chargeant un conseil supérieur des programmes (CSP) de repenser tous les savoirs de la scolarité obligatoire de 6 à 16 ans. Un an et demi plus tard, l’instance indépendante rend sa copie.

Vivre ensemble : de lâincantation à la « présence pleine » « Mon semblable, mon frère. Charles Baudelaire » L’inspiration humaniste qui traverse le collectif Ecole Changer de cap, échappe par les fondements théoriques qui inspirent ses différents courants, au dualisme individu/société. De cette tension féconde émerge en effet, un corpus aux couleurs de la complexité dont Edgar Morin se fait le théoricien le plus visible et le plus averti. Dans ma propre pratique de formatrice, d’universitaire, de thérapeute, nourrie de ces approches, et particulièrement de la Gestalt-thérapie, l’accompagnement de l’individu, qu’il s’agisse d’un élève, d’un éducateur ou d’un acteur institutionnel est toujours pensé dans sa relation à l’autre et à son environnement, dans une perspective holistique gravée dans le pentagramme gestaltiste (Ginger) ou inspirée par les courants du psychodrame (Moreno, Markman, Ancelin-Schutzenberger) auxquels je me réfère. Vivre avec l’autre : de l’altération à l’altérité

L'Ecole doit-elle enseigner des compétences sociales et émotionnelles ? La capacité d'un jeune à contrôler ses émotions et à travailler en groupe a-t-elle un impact sur ses résultats scolaires et finalement son avenir professionnel ? Une étude de l'OCDE pose en termes nouveaux la question de l'épanouissement ou du bien être à l'Ecole comme clé de l'instruction. Alors que dans la tradition française on distingue nettement le domaine des savoirs de celui du bien être et de la sociabilité, l'OCDE publie une synthèse d'études qui convergent pour affirmer la nécessité d'enseigner aussi les compétences sociales et émotionnelles à l'école. L'étude de l'OCDE repose sur différents travaux menés dans 11 pays développés de l'OCDE. Par exemple elle reprend les conclusions d'une étude belge qui suggère que le développement de l'estime de soi en 6ème a un impact mesuré sur la poursuite d'études supérieures. Une étude canadienne a établi un même lien entre l'estime de soi à 15 ans et la poursuite d'études supérieures et le revenu.

EcriTech 6 : Avec le numérique, l'élève au centre ? Le numérique à l'Ecole ? « Beaucoup de pratiquants et peu de croyants ! » C'est dire la mission tracée par la grande messe du colloque écriTech’6 les 9 et 10 avril 2015 à Nice : montrer combien les pratiques peuvent être bien plus diverses, bien davantage tournées vers l'élève, tout à la fois en tant que personne, apprenant et citoyen ; convaincre aussi que la culture numérique peut revitaliser et/ou renouveler les valeurs de l'Ecole, par exemple autour de la collaboration, de la créativité ou de la citoyenneté. Chez beaucoup de participants, des questions, lourdes d'inquiétude et d'impatience, demeurent : combien de temps faudra-t-il encore attendre pour qu'à tous les niveaux les programmes et modes d'évaluation s'adaptent enfin à ce nouveau monde en train de naître ? comment le système peut-il diffuser vraiment à tous ces valeurs et pratiques pour qu'enfin avec le numérique change l'Ecole ?

FCDÉ - Comment préparer un débat Présentation du débat (Début) Les deux équipes, face à l'auditoire, s'assoient à des tables de chaque côté du Président à l'avant de la classe. Le huissier (chronométreur) s'assoit face aux équipes à l'avant de la classe. Jean Houssaye : Peut-on éduquer à la fraternité ? " La fraternité ne peut pas être un lot de consolation ! " Jean Houssaye est professeur en sciences de l'éducation à l'Université de Rouen. Il a une solide expérience d'éducateur et de formateur aussi bien dans les structures scolaires que périscolaires. Paris: Trois jours de festival pour comprendre comment parlent les jeunes DEBAT Pendant trois jours, le Festival des conversations invite à poser les smartphones et à se retrouver autour d'une table, pour analyser nos façons de discuter... Fabrice Pouliquen Pas question de dire que les jeunes se parlent moins ou plus mal qu’avant.

Organiser un débat en classe Organiser un débat en classe n'est plus une activité hors du commun mais elle reste relativement peu fréquente dans une salle de classe. Les compétences mobilisées sont pourtant nombreuses: apporter la contradiction et la multiplicité des points de vue, travailler la prise de parole, écouter les arguments des autres élèves et s'en servir pour répondre, respecter la parole de l'autre etc. Je n'ai pas attendu d'avoir des tablettes tactiles en classe pour organiser ce type d'activité mais une fois de plus elles ont permis une transformation de ma manière de concevoir cette séquence et un engagement approfondi des élèves lors de celle-ci. Le jeu Feelings : que d'émotions ! L'an dernier, je vous parlais du jeu Feelings. Je remonte et nettoie cet article parce qu'il vient de remporter un des labels "Jeu éducatif" décerné au FLIP de Parthenay (Festival International du Jeu). Depuis la rentrée 2015, les programmes d'EMC ont changé : BO spécial du 25 juin 2015 (clic).

Réforme des programmes scolaires : les principales nouveautés Pas facile de s'y retrouver dans les projets de programmes scolaires divulgués lundi 13 avril et qui, du CP à la 3e, bousculent tant le métier enseignant que celui d'élève. Même si leur rédaction a été allégée par rapport aux moutures précédentes (2002 et 2008), et si leur formulation se veut plus accessible – les rédacteurs du Conseil supérieur des programmes (CSP) ont fait l'effort de se placer plus du point de vue de l'élève que du professeur –, les nouveautés, pour le néophyte, ne sont pas simples à percevoir ni à comprendre. Lire : Les nouveaux programmes scolaires bousculent le collège En attendant que la communauté éducative se prononce sur leur portée, leur valeur et leur faisabilité, voici quelques-uns des changements proposés qui, s'ils sont validés, devraient être perceptibles en classe à partir de la rentrée 2016.

Bibliothèque de l'Ecole Moderne n° 5 - L'Education morale et civique Après tout ce que nous avons dit de l'éducation morale telle que nous la réalisons dans nos classes, nous nous exposons à bien des redites en traitant de la formation civique qui lui est si intimement liée. Cette éducation, comme l'éducation morale, ne saurait se faire par des leçons, par des règles apprises, ou même par l'énoncé de principes solennels. On peut connaître à la perfection le fonctionnement des institutions et n'en être pas moins un citoyen déplorable, qui ne sait pas remplir dignement aucun des devoirs de sa fonction. Education morale et Education civique vont de pair.

"Stop la violence", un Serious Game sur la violence à l'Ecole Pourquoi un Serious Game sur la violence ? « Un élève est victime de harcèlement lorsqu’il est soumis de façon répétée et à long terme à des comportements agressifs visant à lui porter préjudice, le blesser ou le mettre en difficulté de la part d’un ou plusieurs élèves ». Lorsque ces faits se déroulent sur les réseaux sociaux, par SMS ou par e-mail, on parle de cyberharcèlement. Ces micro-violences, qui peuvent parfois sembler anodines, peuvent induire de véritables souffrances qui se traduisent par des phénomènes tels que l’absentéisme, le décrochage scolaire, le repli sur soi, l’insomnie, des comportements agressifs, la délinquance… Aussi bien pour le harcelé que pour le harceleur, contrairement aux idées reçues ! Dans leur vie quotidienne, les enfants sont amenés à connaitre des situations auxquelles ils ne sont pas forcément préparés.

Six profils de pratiques sur Facebook Le premier résultat original de l’enquête Algopol invite à relativiser l’idée que sur Facebook, les utilisateurs se préocuppent principalement de construire leur réputation sur leur page personnelle. En fait, beaucoup d’inscrits sur Facebook ne publient pas grand chose sur leur propre page et un nombre important d’entre eux consacre plus de temps à écrire et converser sur la page des autres que sur la leur. Il en ressort trois grands types de comportements de la part des usagers. Certains publient des informations en privilégiant leur page de profil ; d’autres publient beaucoup de conversations directement sur les pages de leurs amis ; enfin, une partie des utilisateurs publient très peu de choses tant sur leur propre page que sur la page des autres. Publier chez soi Le premier groupe de profils distingue deux types d’utilisateurs qui ont pour caractéristique de publier d’abord, et principalement, sur leur propre page.

ESPE-TV/ Laïcité et éducation : diversité des pratiques en France et ailleurs Jeudi 26 mars 2015 : journée d’études - Conférence inaugurale avec Henri Pena Ruiz, professeur de philosophie, spécialiste des questions de laïcitéLa laïcité en Europe : différentes figures du rapport entre politique et religion. Journée d’études du réseau Amérique latine, Europe, Caraïbes (ALEC)

Related: