background preloader

La loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques

La loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques
Une loi pour créer et développer l'activité en France La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques vise à libérer l'activité partout en France et dans tous les secteurs. Manuel Valls et Emmanuel Macron ont présenté le projet de loi le 10 décembre 2014. Le texte, définitivement adopté le 9 juillet 2015, au terme de plus de 400 heures de débats à l'Assemblée et au Sénat, a été complété par les mesures annoncées en faveur des TPE et PME. Le Conseil constitutionnel a rendu, le 5 août 2015, sa décision en validant la quasi-totalité de la loi. Le 7 août, le président de la République promulgue la loi n° 2015-990. "Les juges constitutionnels ont donné leur accord à la quasi-totalité de la loi," a de son côté noté le Premier ministre. "12 des 17 dispositions censurées – sur 308 articles que compte la loi – ont été invalidées non pas sur le fond mais pour des raisons de procédure," a-t-il ajouté. Manuel Valls Le 6 août 2015 de la loi appliquée au 14 juin 2016 libérer

http://www.gouvernement.fr/action/le-projet-de-loi-pour-la-croissance-l-activite-et-l-egalite-des-chances-economiques

Travailler le dimanche : les règles Novembre 2017 Le travail dominical est très encadré par la loi. Les droits et devoirs des salariés et des employeurs en matière de travail le dimanche. Les investisseurs croient en Uber, qui relève sa dernière levée de fonds Uber n'a pas que des ennemis. Loin de là. À tel point que les investisseurs se bousculent au portillon et les levées de fonds s'enchaînent. Une porte-parole d'Uber a indiqué mercredi 18 février à l'AFP avoir augmenté le montant du dernier tour de table à 2,8 milliards de dollars suite à la demande. Cette levée de fonds vient s'ajouter à celle de 1,6 milliard de dollars annoncée fin janvier par la branche de gestion de fortune de Goldman Sachs. Confiance dans la croissance d'Uber

Nos Magasins - Maison Fossier La Maison Fossier dispose de 6 magasins dans la région Champagne Ardenne : GRAND JEU CONCOURS magasins Fossier - Terminé Règlement Jeu Concours Appliquez les bonnes recettes d'Uber pour améliorer votre management, Le Cercle En 2008, Travis Kalanick, entrepreneur américain de 32 ans, séjourne quelques jours à Paris pour en découvrir les trésors. Impossible pour lui de trouver un taxi libre alors que paradoxalement, des véhicules de tourisme avec chauffeurs hors de prix attendent désespérément des clients toute la journée. Cette expérience lui donne le déclic : en 2009, il crée Uber, l'application qui permet de commander un véhicule avec chauffeur en un clic. Uber est valorisée à plus de 60 milliards d'euros, ce qui en fait la start-up la plus chère au monde. Son succès est à l'origine d'un néologisme : l'uberisation. C'est-à-dire utiliser la technologie pour proposer de nouveaux services directement aux consommateurs.

Cour de cassation Demandeur(s) : la société Carcoop France, société par actions simplifiée Défendeur(s) : Mme Christelle X..., et autres Sur le moyen unique : Jean-François Copé : vouloir interdire UberPop, "ce n'est pas vivre dans son siècle" Alors que les chauffeurs de taxis manifestent ce mardi contre la concurrence des véhicules de transport avec chauffeur (VTC), Jean-François Copé, député-maire Les Républicains de Meaux, a défendu l'existence d'UberPop sur France Info. Pour lui, il est aussi nécessaire que " les gouvernements accompagnent la mutation de la profession des taxis". Alors que les chauffeurs de taxis manifestent ce mardi contre la concurrence des véhicules de transport avec chauffeur (VTC), Jean-François Copé, député-maire Les Républicains de Meaux, a défendu l'existence d'UberPop [service d'Uber actuellement suspendu par l'entreprise et déclaré illégal par le Conseil constitutionnel - NDLR] sur France Info.

Uber va-t-elle faire avancer les droits des travailleurs dans le monde ? FIGAROVOX/ANALYSE - Sous l'impulsion de l'entreprise Uber, les standards économiques pourraient connaître un changement significatif. A commencer par le statut des travailleurs, selon Christopher Mesnooh, qui analyse la réaction au «modèle Uber» aux Etats-Unis et en Europe. Christopher Mesnooh est avocat aux Barreaux de Paris, New York et Washington D.C. Les chiffres qui expliquent pourquoi Uber cartonne (quand même) Un carton. Malgré les (ou grâce aux) diatribes, mises en demeure, grèves et autres blocages, Uber s’est imposé en quelques années comme un acteur majeur du secteur des transports. Plus personne n’ignore désormais le nom de la start-up californienne, et le mot « uberisation » est en passe de remplacer, dans le dictionnaire mental, l’expression « concurrence exercée à l’encontre d’une profession protégée ». Entre juillet 2014 et juillet 2015, en France métropolitaine et en Suisse romande (au total 65 millions d’habitants), un million de personnes auraient utilisé, au moins une fois, le fameux service. Le cabinet de conseil 6T, spécialiste de la mobilité quotidienne, a étudié les résultats d’une enquête menée auprès de 6476 clients de Uber (chauffeur professionnel), Uberpop (chauffeur occasionnel, aujourd’hui interdit). L’enquête a été financée par Uber France, qui refuse de dire pour quel montant.

Automobile : le marché français reprend enfin des couleurs LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Philippe Jacqué Le marché français finit l’année sur les chapeaux de roues. Après un triste mois d’octobre, les immatriculations de véhicules particuliers et utilitaires ont bondi de 10,1 % au mois de novembre, selon les données du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), publiées mardi 1er décembre. Sur les onze premiers mois de l’année, 2,07 millions de véhicules ont trouvé preneur, soit une croissance de 5,3 %. Uber lance Uberx à Paris, la voiture normale avec chauffeur Le 25 juin, 2013 La societe de voiture avec chauffeur élargie son offre à Paris avec les uberX On ne présente (presque) plus Uber qui a été l’une des premieres societes de voiture avec chauffeur à s’implanter à Paris.

VTC: la justice française condamne UberPOP - 16 octobre 2014 La filiale française de la société américaine Uber a été condamnée jeudi 16 octobre à 100.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir présenté comme du covoiturage une offre payante de transport de particuliers. Le tribunal l'a également condamné à diffuser sur ses deux sites français un avis rendant compte de sa condamnation et mentionnant notamment le fait que les utilisateurs de l'offre incriminée, baptisée UberPOP, "(risquaient) eux-mêmes des poursuites pénales". Parallèlement à son offre de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), dont il est le leader mondial, Uber a lancé à Paris, début février, une offre dite UberPOP, qui propose à des particuliers d'être transportés vers la destination de leur choix par d'autres particuliers non professionnels. L'Union nationale des taxis (UNT), la Chambre syndicale des loueurs d'automobile (CSLA) et le syndicat des taxis 78 (ST 78) s'étaient constitué partie civile.

Colère des taxis. Où en est la justice avec UberPOP ? Que dit la loi Thévenoud ? La loi Thévenoud votée en octobre 2014 interdit de proposer une prestation de transport routier « à titre onéreux » si l'on n'est pas enregistré comme taxi ou voiture de tourisme avec chauffeur (VTC). UberPOP, qui met en relation des passagers avec des particuliers au volant de leur propre voiture, est donc en dehors des clous de cette loi. UberPop : les 6 chefs auxquels Uber devra répondre devant la justice française Après les gardes à vue de deux dirigeants d’Uber France survenues en début de semaine, on cerne mieux le contexte des ennuis judiciaires qui s’abat sur la société éditrice de l’application visant à mettre en relation des conducteurs particuliers et des passagers contre rémunération. Par un communiqué du procureur de la république en date du 30 juin, on apprend que les deux dirigeants d’Uber France concernés – Thibaud Simphal et Pierre-Dimitri Gore-Coty – seront convoqués à la rentrée devant le tribunal correctionnel de Paris pour répondre de 6 chefs d’accusation. Thibaud Simphal et Pierre-Dimitri Gore-Coty devront répondre de ces chefs d’accusation en tant que personnes morales (représentants de la société Uber) mais aussi en engageant leur responsabilité individuelle devant le tribunal correctionnel de Paris. La première audience devrait survenir le 30 septembre. Outre une amende à l’encontre d’Uber, les managers risquent des peines de prison.

Related: