background preloader

Le procès de Louis XVI

Le procès de Louis XVI
"Le peuple français est incapable d'un régicide" - Louis XVI (1789) Le 21 janvier 1793 à 10h22 du matin, Louis XVI de France n'était plus ; condamné à mort par la Convention Nationale, son exécution mit fin à un procès qui déchaîna les passions pendant près de deux mois. Encore aujourd'hui, ce jugement fait débat dans la société et auprès des historiens : si la nécessité de renforcer la République "imposait" l'élimination du Roi, la procédure ne fut pas parfaitement légale au regard des lois de l'époque. Louis XVI, roi des Français depuis la Constitution de 1791, perdit ses derniers pouvoirs lors de la journée du 10 août 1792 quand les patriotes fédérés, provenant de toutes les régions de France, donnèrent l'assaut sur le château des Tuileries, résidence royale depuis le retour du Roi à Paris à la fin de l'année 1789. Mais que faire du Roi ? Son incarcération satisfaisait autant les uns qu'elle ne dérangeait les autres. On demanda alors à l'accusé s'il souhaitait s'exprimer publiquement.

http://www.justice.gouv.fr/histoire-et-patrimoine-10050/proces-historiques-10411/le-proces-de-louis-xvi-22604.html

Related:  Th.1 Ch.1 : La Révolution française et l'Empire : une nouvelle conception de la nationChapitre 1. La Révolution française et l’Empire: une nouvelle conception de la nation

La condamnation de Louis XVI Vidéo La condamnation de Louis XVI Contexte historique Le procès de Louis XVI A la suite de l’insurrection du 10 août 1792, le roi, dont le pouvoir est suspendu, est incarcéré avec sa famille à la prison du Temple. Fiche Révision DAVID "Sacre de l'empereur Napoléon 1er et couronnement de l'impératrice Joséphine dans la cathédrale Notre Dame de Paris, le 2 décembre 1804" Peinture historique de style néoclassique huile sur toile de 6m10x9m70 (la seconde plus grande toile du Louvre) peinte de 1805 à 1807 Les « masses de granit », de nouvelles institutions et réformes napoléoniennes Ces institutions et réformes fondamentales, dont la plupart existe toujours aujourd’hui, sont de natures différentes : – certaines sont des organes de l’État (le Conseil d’État, le préfet) ; – d’autres sont des structures économiques (le franc germinal, la Banque de France, le livret ouvrier) ; – d’autres encore sont des codes de loi (le Code civil) ; – d’autres ont une portée sociale (le lycée, le Concordat, la Légion d’honneur). Toutes visent à stabiliser le lien entre l’État et la société et à retrouver un climat apaisé dans le pays après les bouleversements de la Révolution française. Le Conseil d’État – 1799 Créé le 13 décembre 1799, le Conseil d’État est un organe du pouvoir de premier plan.

L’Enseignement de l’Histoire sous la Révolution et l’Empire [Ce billet fait suite à une conférence donnée en mars 2018 par l’auteur à la Fondation Napoléon.] L’enseignement de l’histoire connaît d’importants bouleversements durant la période révolutionnaire et impériale : pour la première fois la France se dote d’un cadre d’enseignement national et officiel ; discipline de second rang sous l’Ancien régime, l’histoire devient l’objet d’enjeux politiques et suscite un vif intérêt du pouvoir. L’héritage du XVIIIe siècle À la veille de la Révolution française, l’histoire est une science qui a beaucoup progressé : depuis le XVIIe siècle, elle peut s’appuyer sur une méthode critique et des travaux d’érudition de qualité. Les Bénédictins de la Congrégation de Saint-Maur en particulier ont produit des œuvres de haut niveau scientifique : Acta sanctorum, Gallia Christiana ; Art de vérifier les dates… Depuis la fin du XVIe siècle, l’histoire représente de manière assez constante environ 10 % de la production éditoriale en France. Il s’agit :

La Révolution française Le 24 juin La Constitution de l’an I Le 24 juin (le 6 messidor de l’an I de la République, selon le calendrier révolutionnaire), la Convention fait voter par le peuple (referendum) la Constitution de l’an I. Elle institue un régime d’Assemblée avec la participation directe des citoyens au pouvoir. En raison du désordre et du climat insurrectionnel dans le pays, de la crise à l’extérieur comme à l’intérieur, elle n’est pas appliquée. En Septembre Mise en place de « la Terreur » En juillet, Danton quitte le Comité de salut public. La convocation des états généraux Les mesures prises par la royauté, à la fin de 1788, pour la réunion des états généraux – élection des représentants du tiers et rédaction de cahiers de doléances par les trois ordres, noblesse, clergé et tiers état- font le jeu du tiers état. Elles lui imposent et lui permettent pour la première fois de s’organiser et d’énoncer clairement ses positions.En conséquence, la littérature politique foisonne pendant l’hiver 1788-1789, la liberté de presse étant tacitement reconnue.

Les grands personnages - La Révolution française Georges Jacques Danton, né à Arcis-sur-Aube (Champagne) en 1759, avocat et homme politique, se fait vite connaître. Ce bon orateur, bon vivant et impétueux, devient président des Cordeliers, district de Paris où résident de nombreux journalistes et intellectuels patriotes. Contre l'Autriche qui envahit la France, il exige « de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace ! ». Mais, au Champ-de-Mars, après la fusillade contre les Républicains, il fuit en Angleterre.

Christian AMALVI, « Le 14 Juillet », in Pierre NORA (dir), Les Lieux de mémoire, t. 1, « La République », Paris, Gallimard, 1984, rééd. coll. « Quarto », 1996. François FURET, Mona OZOUF, « La prise de la Bastille », in François FURET, Mona OZOUF, Dictionnaire critique de la Révolution française, Paris, Flammarion, 1988, rééd. coll. « Champs » 1992. François FURET, Denis RICHET, La Révolution française, Paris, Fayard, 1965, rééd. 1997. Le sacre de Napoléon - 1804 La peinture du sacre de Napoléon 1er est une fresque historique monumentale (six mètres sur dix) servant la propagande de l'Empire. L'œuvre conservée au musée du Louvre commémore l'avènement d'un nouvel empereur, plus de 1000 ans après Charlemagne. Le général Bonaparte entre dans l'histoire sous le nom de Napoléon 1er.

DAVID "Sacre de l'empereur Napoléon 1er et couronnement de l'impératrice Joséphine dans la cathédrale Notre Dame de Paris, le 2 décembre 1804" Huile sur toile peinte de 1805 à 1807 6m10 x 9m70 Musée du Louvre, aile Denon. courant artistique : peinture historique au style pictural appartenant au néoclassicisme. Le contexte historique qui mène Napoléon au pouvoir L'ascension au pouvoir Commencée dès son poste de Premier consul, l'ascension de Napoléon s'achève par son sacre. L'événement donne à l'homme un statut politique définitif. Le rôle et la place du sacre dans le processus de pacification de la France révolutionnaire est essentiel : il permet de reconnaître le pouvoir unificateur de l'Empereur, tout en reflétant le rôle du peuple qui l'a choisi démocratiquement.

Related: