background preloader

Vidéo : reportage de France 2 sur l'illétrisme et ses conséquences quotidiennes.

Vidéo : reportage de France 2 sur l'illétrisme et ses conséquences quotidiennes.

Grâce à la bibliothèque sonore, ils lisent avec leurs oreilles En France, 4,7 millions de personnes sont déficientes visuelles ou empêchées de lire, soit 5 à 6 % de la population totale. En Seine-et-Marne, 80 000 personnes pourraient être touchées par ce handicap. Mais combien d’entre elles connaissent la bibliothèque sonore ? 5.184 livres sonores Reconnue d’utilité publique, cette association met à disposition ses 5.184 CD gratuitement. Comment ? « Chaque année, au moment des vœux, nous recevons énormément de messages de remerciements. Les dyslexiques également concernés Tout commence avec le donneur de voix qui enregistre un livre, du dernier Goncourt aux livres pédagogiques réclamés par l’Inspection d’académie en passant par les articles des magazines les plus en vogue. « Nous sommes réellement très pointus, quasi des professionnels dans notre domaine pourtant associatif. Devenez ambassadeur C’est la raison pour laquelle l’association a créé cette année une nouvelle fonction : ambassadeur.

L’illettrisme, un tabou qui perdure - La Croix Des journées nationales d’actions contre l’illettrisme s’organisent partout en France à du 8 au 13 septembre. Environ 7 % de la population active est concernée par ce fléau insuffisamment pris en compte, selon de nombreux spécialistes. Il y a ceux qui prétendent avoir oublié leurs lunettes pour éviter d’avoir à lire un panneau. Ceux qui n’ont jamais de stylo pour remplir immédiatement les formulaires administratifs. Ceux qui ont mis un collègue dans la confidence pour déléguer la rédaction des rapports et des courriels. Selon les dernières statistiques de l’Insee publiées en 2012, 7 % de la population est concernée. > Relire :​ L’illettrisme en recul chez les jeunes Tous, et c’est là la différence avec l’analphabétisme, ont bien été scolarisés en France. D’autres sont bien sortis de l’école avec des connaissances, mais faute de les mobiliser régulièrement, ont peu à peu « désappris ». « Illettrisme rime avec perte d’autonomie, résume Hugues Lenoir. Une majorité d’hommes

RADIO France culture - En prison, des bibliothèques au rabais Accorder une remise de peine de quatre jours pour chaque livre lu : telle est la mesure pour le moins déroutante adoptée en juin dernier dans quatre prisons surpeuplées du Brésil. Que l’on juge cette initiative grotesque ou pleine de bon sens, force est de constater qu'elle place la lecture, mais plus généralement la culture, comme un outil de réinsertion. Elle donne en tout cas l'occasion de faire l'état des lieux des bibliothèques en milieu carcéral, et de réfléchir à la place de la lecture dans les prisons françaises en 2012. Pas de modèle pour les bibliothèques Présentes dans 95% des établissements pénitentiaires, les bibliothèques sont les services culturels les plus répandus en prison. Il y a généralement plusieurs bibliothèques dans un établissement pénitentiaire , afin que les ouvrages soient disponibles aux détenus de différents quartiers – femmes, hommes, mineurs, etc. Le cas de Fleury Mérogis est loin d'être représentatif de l'ensemble du système pénitentiaire français.

L'illettrisme et le numérique Le système scolaire français peut-il continuer de laisser autant de jeunes au bord de la route de la lecture et de l'écriture ? Comment peut-on accepter en 2016 que plus de 2 millions de personnes soient encore illettrées ? Au moment de la mise en route du plan numérique du gouvernement, ne voit-on pas émerger une nouvelle forme de discrimination, électronique ? Le numérique ne fait pas de miracles... c'est bien pourquoi d'autres acteurs tentent d'agir ou plutôt de réagir, sentant l'urgence devenir de plus en plus criante. Pour que le numérique profite à tous L'Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme organise en ce mois de septembre ses Journée Nationales d'Action contre l'Illettrisme (5 au 10 septembre 2016) ainsi qu'un ensemble d'évènements autour de la question du numérique sur l'ensemble du territoire français. Cette manifestation a été marquée par la cérémonie de remise d'une Charte en présence d'un nombre impressionnant de signataires. Prise de conscience Bruno Devauchelle

Les bibliothèques en prison « Dans les prisons, on parle souvent d’illettrisme, l’ignorance devient un élément aggravant de la délinquance. Certains reprennent pourtant le fil interrompu, renouent comme ils peuvent, timidement, sans en avoir l’air, une revue, un polar pour faire -passer le temps, une bande dessinée, un album, des images d’enfance reviennent, un atlas, un livre de poésie, pour écrire à leur femme, et s’emparer des mots. Ils font leur chemin, il n’y a rien à en dire, pas de question à leur poser. Michèle Sales, La grande maison, Éd. du Rouergue, 2001, p. 30-31. Le livre en prison Les personnes incarcérées ont le droit de lire. C’est en se situant le plus possible en dehors de la pression de l’institution que la lecture offre à chacun la possibilité de trouver une forme d’épanouissement, d’émancipation. C’est là qu’interviennent les bibliothèques et que le livre et la lecture s’insèrent au sein du système pénitentiaire comme partie prenante du parcours de réinsertion des détenus. Le local L’accès

Illettrisme : La prévention et la lutte à l'École Qu'est-ce que l'illettrisme ? L'illettrisme désigne la situation d'une personne qui a bénéficié d'apprentissages mais qui n'a pas acquis - ou qui a perdu - la maîtrise de la lecture et de l'écriture, en raison notamment d'apprentissages trop fragiles. Dès lors, cette personne ne possède pas les compétences de base pour être autonome dans les situations simples de la vie courante et se trouve particulièrement exposée au risque d'exclusion sociale. Souvent invisible, l'illettrisme est pourtant une réalité. 2,5 millions de personnes se trouvent en situation d'illettrisme, soit 7 % des personnes ayant été scolarisées en France et âgées de 18 à 65 ans (source : Insee, enquête 2012 "Information et vie quotidienne"). Le saviez-vous ? L'analphabétisme est la situation d'une personne qui ne sait ni lire ni écrire. L'illettrisme est la situation d'une personne qui, ayant appris à lire et à écrire, en a complètement perdu la pratique. La prévention de l'illettrisme Elles ont pour vocation :

Le métier de documentaliste hospitalier évolue fortement Le métier de documentaliste hospitalier a connu une forte évolution au cours des 20 dernières années constatent les responsables du Réseau national des documentalistes hospitaliers (RNDH). Ce constat a été établi alors que le RNDH a fêté ses 20 ans à l'occasion de ses 24èmes Journées qui se sont tenues les 13 et 14 octobre 2011 à Paris, sur le thème "Documentation 2.0 en sciences de la santé : hospitaliers et universitaires, une synergie nécessaire". Le nombre d'adhérents à ce réseau a lui-même fortement évolué passant de 16 au moment de sa création à 265 aujourd'hui, a souligné sa présidente, Armelle Martin (AP-HP), lors du point presse qui s'est tenu en présence également de la vice-présidente du RNDH, Christine Lyonnet (CHU de Saint-Etienne), et de sa trésorière, Marie-Hélène Lefort (CHU de Bordeaux). La majorité des adhérents du RNDH relèvent du secteur public et certains travaillent dans des Instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi).

Illettrisme : De quoi parle-t-on ? Illettrisme On parle d’illettrisme pour des personnes qui, après avoir été scolarisées en France, n’ont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de l’écriture, du calcul, des compétences de base, pour être autonomes dans les situations simples de la vie courante. Il s’agit pour elles de réapprendre, de renouer avec la culture de l’écrit, avec les formations de base, dans le cadre de la politique de lutte contre l’illettrisme. Analphabétisme On parle d’analphabétisme pour désigner des personnes qui n’ont jamais été scolarisées. Français Langue Etrangère (FLE) Pour les nouveaux arrivants dans notre pays, dont ils ne parlent pas la langue, on parle de FLE. Ces mots définissent donc des situations bien différentes. Pour en finir avec les idées reçues Origines du terme « illettrisme » Le mot illettrisme est un néologisme créé en 1981 par ATD Quart Monde afin de désigner les personnes ayant une connaissance insuffisante de l'écrit, bien qu’ayant été scolarisées dans notre pays.

Bibliothèque et documentation à l'hôpital L'emploi de termes tels que « bibliothèque » et « hôpital » fait immédiatement songer aux bibliothèques pour les malades comme celles de l'Assistance publique des hôpitaux de Paris. De nombreux articles ont été écrits sur ce sujet et nous n'y reviendrons pas. Nous aborderons ici un domaine moins connu et en pleine évolution, celui de la documentation hospitalière, afin de mieux appréhender les différentes catégories d'utilisateurs des bibliothèques et centres de documentation au sein des hôpitaux. Leur diversité, la pluralité des disciplines et des domaines abordés, et les moyens mis en œuvre pour répondre aux besoins exprimés seront examinés. Photographie de l'hôpital L'hôpital, en 1992, offre une image en pleine mutation : les plateaux techniques des hôpitaux deviennent de plus en plus performants et les équipes médicales et soignantes sont de mieux en mieux formées. La bibliothèque ou le centre de documentation sont devenus parties intégrantes de la vie hospitalière. En conclusion

La bibliothèque des hôpitaux Moyen de distraction et de culture, la lecture est une ouverture sur le monde, une occasion de rencontres et d'échanges à l'hôpital comme ailleurs. But Photo19 Le but des bibliothèques des hôpitaux de Lille et de la Région Nord est de développer la lecture, tant auprès des malades qu'auprès du personnel, dans les hôpitaux, maisons de cure, de rééducation et de convalescence de la Région Nord. Comment nous aider ? Photo21 Proposer bénévolement nos activités au sein des hôpitaux reste notre motivation première avec un souci constant de "professionnalisme" en coopération avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles, les médiathèques, les bibliothèques municipales et les différents acteurs de la culture à l'hôpital. Vous pouvez apporter aux malades détente,distraction, culture par votre présence régulière et efficace. Contact

Bibliothèques hors les murs Toucher des enfants – mais aussi des adultes – qui n’ont pas de contact avec le livre…, donner une image positive de la lecture et de la bibliothèque 1… Voilà pourquoi, depuis deux ans, des bibliothèques de la ville de Paris mettent en place durant l’été des « bibliothèques hors les murs » (ou BHLM, un nouveau sigle…), conçues comme des lieux de rencontre et d’échange gratuits et libres 2. C’est un bilan de ces activités estivales qui fut présenté, en cette matinée du 31 janvier 2002, à la bibliothèque Buffon (5e arrondissement), à tous les bibliothécaires, médiateurs du livre et lecteurs parisiens ou franciliens. Échanges et discussions permirent aux participants de faire part de leurs observations et de leurs expériences et de réfléchir sur l’avenir. Description concrète Qu’est-ce qu’une « bibliothèque hors les murs » ? Violaine Rialland, médiatrice, de la bibliothèque Saint-Éloi (12e arrondissement), et Sidonie Boudron, lectrice, en donnèrent une description très concrète.

Related: