background preloader

Le marché français du prêt-à-porter féminin se stabilise

Le marché français du prêt-à-porter féminin se stabilise
par Pascale Denis PARIS (Reuters) - Après six années consécutives de baisse, le marché français du prêt-à-porter féminin s'est stabilisé en 2014 et pourrait très légèrement progresser en 2015 à la faveur d'un contexte économique plus favorable, estime la Fédération française du prêt-à-porter féminin. Les ventes de mode féminine ont totalisé 10,8 milliards d'euros l'an dernier, signant une hausse symbolique de 0,1% et faisant mieux que l'ensemble du marché de l'habillement (homme, enfants compris) qui a reculé de 0,9% en valeur, selon les chiffres de l'Institut français de la mode (IFM). L'année 2014 aura été sauvée pour la mode féminine par un bon premier semestre (+1,3%), tandis que la tendance a été négative en deuxième partie d'année pour cause de météo très clémente et peu favorable aux achats de grosses pièces comme les manteaux. La Commission européenne a annoncé le 5 février prévoir une croissance du PIB de 1% en France cette année. (Edité par Dominique Rodriguez)

http://www.capital.fr/bourse/actualites/le-marche-francais-du-pret-a-porter-feminin-se-stabilise-1012231

Related:  Sources Marché Prêt à porter Féminindiag externeemmalarrieuxÉconomique

Prêt-à-porter, un marché aussi complexe que dynamique Tous les experts sont formels : depuis plusieurs années, le marché du textile en franchise est loin d'être au top de sa forme. " La croissance en 2013 a été assez modeste, même si le bilan dans l'ensemble n'est pas si négatif comparé à d'autres secteurs, tels que les équipements de la maison ou l'alimentation, où les marges s'avèrent bien inférieures ", constate Chantal Zimmer, déléguée générale de la Fédération française de la franchise (FFF). Ainsi, d'après la FFF, le marché a affiché en 2013 un chiffre d'affaires de 4,43 milliards d'euros (contre 4,39 milliards d'euros en 2012) dans un secteur global du prêt-à-porter évalué à environ 30 milliards d'euros, dominé par les indépendants multimarques et les succursales. En 2013, le nombre de franchises s'élève à 356 (contre 350 en 2012) et le nombre de points de ventes à 7 764 (contre 7 325 en 2012). Quid des concepts tendance ayant fait fureur au cours des dernières années ?

Les Françaises, élégantes mais avec peu de vêtements CONSOMMATION En 10 ans, le budget vêtements des Françaises s'est réduit... Surprise au pays de la mode et de l’élégance: les Françaises ne seraient pas des fashion victims! Pour preuve, une étude produite par l’Institut français de la mode (IFM) qui constate que les Françaises ne sont pas les plus grandes consommatrices d’habits. Elles seraient même devenues économes en matière vestimentaire. Armand Thiery a l'ambition de doubler de taille Cette enseigne familiale affiche un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros, en hausse malgré la crise. Forte de son positionnement moyen de gamme classique, elle ouvre 30 à 50 magasins en moyenne par an en France. Jacqueline Riu et Armand Thiery ont créé la surprise en se «mariant», avant l'été. Mais c'est un mariage prudent. Les deux enseignes restent logées dans deux sociétés indépendantes mais qui ont les mêmes actionnaires: la famille Deveaux, ­active, depuis 200 ans, dans la ­fabrication de textile en France. ­

Le marché français du prêt-à-porter féminin se stabilise par Pascale Denis PARIS (Reuters) - Après six années consécutives de baisse, le marché français du prêt-à-porter féminin s'est stabilisé en 2014 et pourrait très légèrement progresser en 2015 à la faveur d'un contexte économique plus favorable, estime la Fédération française du prêt-à-porter féminin. Les ventes de mode féminine ont totalisé 10,8 milliards d'euros l'an dernier, signant une hausse symbolique de 0,1% et faisant mieux que l'ensemble du marché de l'habillement (homme, enfants compris) qui a reculé de 0,9% en valeur, selon les chiffres de l'Institut français de la mode (IFM). L'année 2014 aura été sauvée pour la mode féminine par un bon premier semestre (+1,3%), tandis que la tendance a été négative en deuxième partie d'année pour cause de météo très clémente et peu favorable aux achats de grosses pièces comme les manteaux.

Le prêt-à-porter féminin face au défi de la «digital mum» Bertrand de Volontat Créé le Mis à jour le Mots-clés Mode Face à la crise, le prêt-à-porter féminin veut se réinventer. Car les chiffres parlent d’eux-mêmes. Avec 10,9 milliards dépensés en 2013 par les Françaises, soit -0,7% sur un an, le secteur poursuit son recul. Il se poursuivra selon toutes vraisemblances en 2014, à -1,4%, selon les chiffres de la fédération française du prêt-à-porter féminin publiés ce jeudi.

Respecterre : des vêtements écologiques, éthiques et locaux Jusqu’à tout récemment, le monde de la mode et des vêtements était un thème où mes connaissances étaient plutôt limitées. Après tout, je n’ai jamais été du genre à suivre les dernières tendances et à accumuler les morceaux de vêtements dans ma garde-robe. Mais à mon arrivée à l’écovillage la Cité Écologique, il y a 1 an et demi, j’ai découvert l’entreprise Respecterre, qui confectionne sa propre ligne de vêtements (écologiques, éthiques et «fait local»). Commença alors la découverte d’un univers nouveau : les méthodes de fabrication des vêtements, les tissus utilisés, les conditions de travail des employés, la mise en marché, etc. Depuis, je ressens beaucoup de respect et d’admiration pour ce travail. Pourquoi cela m’attire-t-il maintenant alors que ça n’avait jamais été le cas?

Les hommes sont chaque jour plus coquets Traditionnellement, les femmes dépensaient le double des hommes en habillement. Mais depuis sept ans, ces messieurs consacrent une part croissante de leur budget à la mode. L'écart entre les unes et les autres tend à se resserrer selon la dernière étude réalisée par l'Institut français de la mode (IFM) et révélée par le site Challenges. Pendant la crise, « la consommation masculine a mieux résisté que la consommation féminine », explique le rapport de l'IFM. Le luxe d’occasion fait de plus en plus d’adeptes Les vêtements et accessoires « haute couture vintage » ont le vent en poupe. Aux Etats-Unis, plusieurs boutiques se sont spécialisées dans la vente de modèles à peine portés. Le vétéran de la mode Seth Weisser est en train d’achever la construction de son projet le plus important et le plus ambitieux à ce jour : une boutique amiral d’environ 1 100 mètres carrés sur Rodeo Drive à Beverly Hills, en Californie.

Progression 2015 marché du pret à porter féminin. by pellerinmelissa Mar 30

Related: