background preloader

Construire une yourte : plans et conseils gratuits

Construire une yourte : plans et conseils gratuits
Nichée dans la campagne drômoise, la yourte de Mathurin Costechareire est un véritable lieu de vie atypique. Une réalisation exemplaire et un parti pris écologique… Charpentier, couvreur, zingueur et dessinateur dans un bureau d’études sur les constructions en bois, Mathurin Costechareire a choisi un projet hors normes… « Un de mes amis, charpentier, avait construit une yourte et l’habitait depuis un an. L’idée m’est venue de faire la même chose. C’était la seule façon d’avoir un logement spacieux et agréable avec le budget que je m’étais fixé », explique-t-il. Huit mètres de diamètre, une surface de 50 m2 au sol, plus une mezzanine de 20 m2 (coin couchage), le prix de revient de son habitation défie toute concurrence : 11 000 €, hors aménagements intérieurs !

http://www.systemed.fr/realisations-lecteurs/construire-yourte-50-m2-nos-plans-et-conseils-gratuits,1662.html

Related:  _po_Constructionsalternatif

Utiliser la Permaculture pour se libérer de notre société de Consommation Déc82013 Qu’elle est belle notre Société ! Que devez-vous faire aujourd’hui ? Comme tout le monde vous devez aller travailler pour gagner votre vie. Avec cet argent vous pourrez faire des crédits (des cadeaux), acheter une maison, remplir votre réfrigérateur de fruits et légumes du supermarché ou encore vous offrir le tout dernier smartphone d’Apple qui révolutionne notre petit monde. Des tuiles transparentes pour capter l'énergie solaire L'entreprise SolTech Energy a mis au point une solution originale pour capter et exploiter la chaleur du soleil. Avec ou sans nuages. Il existe deux grands moyens d'exploiter l'énergie du soleil : le premier est le photovoltaïque qui consiste à convertir directement les rayons en courant électrique. Le deuxième est le thermique : utiliser le soleil pour chauffer l'air ambiant, ou pour produire de la vapeur et donc de l'électricité. Les tuiles mises au point par SolTech sont transparentes.

Anticapitaliste et anarchiste : l’insoumission est leur mode de vie Une communauté pas comme les autres vit à Montois dans le Jura. Anticapitaliste et anarchiste, cette communauté s’autogère complètement. Retour sur une communauté bien méconnue du grand public ! Cette communauté fait partie du réseau de coopératives agricoles Longo Maï (signifiant « longtemps encore » en occitan), et est le fruit de la révolte de mai 1968 qui a secoué toute l’Europe. Longo Maï est l’une des dix coopératives du réseau. Cinq autres sont en France et d’autres encore en Allemagne, en Autriche, en Ukraine et au Costa Rica.

Des recettes simples et naturelles pour le jardin Embellissez votre cadre de vie avec des végétaux, plantes d'intérieur, plantes en pots ou en jardinière pour décorer vos appuis de fenêtre, vos balcons, vos terrasses ou votre terrain, créer un jardin d'agrément et/ou un potager. Admirez la beauté de la nature, et dégustez vos fines herbes, vos légumes et vos fruits. Profitez-en pour produire des aliments sains de façon respectueuse de la nature en évitant les produits chimiques. Chalets en palettes : 1 visseuse, 1 serre-joint et 1semaine top chrono La performance énergétique à un prix, celui de l’effort mais aussi de la générosité et solidarité. Au-delà des références high-tech, les réhabilitations thermiques dont bénéficient les Bâtisseurs d’Emmaüs, permettent d’économiser plus de 60% d’énergie…. Une performance énergétique à haute valeur ajoutée, humaine ! 1°/ Performance énergétique et sociale

La technique shou-sugi-ban ou bois brûlé, Esprit Cabane, idees creatives et ecologiques Cette technique Shou-sugi-ban ou Yakisugi, d’origine japonaise, permet de protéger naturellement les bois de bardage par carbonisation. En brûlant les lames de bois en surface, on leur permet d’accéder à une protection optimale pouvant aller jusqu’à 80 ans d’après les spécialistes. En effet, la pellicule de bois carbonisé va créer une protection contre les UV, (principale source de vieillissement du bois) les intempéries et les insectes comme le ferait une bonne peinture naturelle suédoise par exemple. Il est à noter que dans le projet (présenté ci-dessus) de l’architecte Carl Turner, la toiture est également constituée de lames de bois brûlé. La technique Traditionnellement, c’est le cédre (Sugi) que l’on protège de cette façon mais tous les bois de pin se prêtent parfaitement à cette méthode. Un engouement mondial Les architectes, designers, artistes se sont emparés de cette technique aux variations infinies.

sans titre Des remarques (constructives de préférence) ? Envoyer un courriel contact.fpk@gmail.comCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Introduction : rôle de ce document. Les associations signataires, intéressées par le développement de la pratique, ne voient guère d'intérêt à prendre position dans les débats concernant Parkour, freerun et art du déplacement. Comment fabriquer votre électricité ? << Retour au sommaire de l'espace conseils et FAQ Pour fabriquer de l’électricité... Il faut un générateur de courant Ce générateur de courant peut être : Une éolienne qui transforme la force motrice du vent en électricité. Un panneau solaire photovoltaïque qui transformer la lumière en électricité.

Le compost magique de Jean Pain, vieille invention française (presque) oubliée Trente ans après sa mort, le Français Jean Pain fait des émules jusqu’en Amérique du Nord. Sa méthode de chauffage par compost, décrite dans une mystérieuse vidéo YouTube, fait aussi son retour dans le Sud. Des tomates qui poussent par -35°C, en janvier, le tout sans « un sou d’électricité ». La prouesse a fait grand bruit au Canada. FPK - Fédération de Parkour La FPK met en place une formation fédérale où il s'agit, sur une semaine, d'appréhender tous les aspects de l'encadrement en Parkour, d'apprendre des bases de pédagogie, didactique, etc. spécifiques à cette activité. Après validation des acquis, cette formation débouche sur un brevet fédéral FPK, qui permet à la fédération de reconnaitre les personnes aptes à encadrer. Ce diplôme peut aussi être un appui supplémentaire auprès de structures d'animations ou de municipalités. Attention toutefois, ce n'est pas un diplôme professionnalisant, il ne donne pas droit à une quelconque rémunération, il ne remplace pas un BPJEPS, diplôme STAPS ou autre. L'objectif pour les participants ne doit pas être l'obtention d'un papier uniquement, mais vraiment d'acquérir des connaissances solides pour encadrer l'activité parkour.

Related: