background preloader

BIEN MANGER SANS SE RUINER - PARTIE 1

BIEN MANGER SANS SE RUINER - PARTIE 1
Depuis quelques semaines, j'ai officiellement le statut d''étudiante'. Outre le fait qu'il m'accorde des réductions pour les places de train, le cinéma et les livres, il implique aussi que je fasse attention à mes dépenses, et particulièrement à celles de mon alimentation. En effet, manger coûte cher, et c'est l'une des préoccupations principales des étudiants. Certains, qui n'ont pas le temps/l'envie de se préparer à manger achètent des produits tout prêts, qui non seulement sont chers, mais aussi sont loin d'être le meilleur 'carburant' pour travailler. Bien sûr, il ne s'agit pas d'en faire une obsession : loin de moi l'idée de calculer le prix de tous mes repas, et de m'affamer pour 'atteindre' ces 100 euros mensuels : j'étais déjà une belle gloutonne avant, mais avec toutes les heures que je passe à travailler par jour, j'ai l'impression que le volume de mon estomac a doublé. Je vous partage mes petites astuces, mes bons plans et mes conseils pour tous les étudiants (on non!) Related:  tara60250cuisine anti-gaspiVille verte

Que faire avec un reste de soupe ? La question est dans le titre. Simple précision : le terme « soupe » désigne ici un velouté bien lisse, ni trop épais ni trop liquide, et pas une soupe avec des morceaux dedans. Parce que, je sais pas vous, mais moi j’en fais plusieurs fois par semaine ces temps-ci et je me retrouve régulièrement avec le petit bol restant qui agace. J’ai donc mis en œuvre quelques options (autres que de servir trois micro bols de la même chose le lendemain) : 1) La béchamel de légumes Le principe est tout bête, puisqu’il s’agit d’une sauce béchamel dans laquelle le lait est remplacé par le velouté restant (éventuellement complété par un peu de lait si cela ne suffit pas). 2) La polenta qui change L’idée est de partir d’une base de polenta (semoule de maïs précuite), que l’on cuit en remplaçant une portion de lait ou d’eau par une portion de velouté de légumes. 3) La bonne base pour une autre soupe D’autres idées ?

Better than butter: BIEN MANGER SANS SE RUINER - PARTIE 2 Après avoir vu dans un premier article comment faire ses achats intelligemment, voyons à présent comment préparer tous ses repas de manière efficace ! Afin d'optimiser le temps et d'éviter le gaspillage, plusieurs 'solutions' existent, libre à vous de les arranger en fonction de vos envies (je vous avoue que je ne fais pas ça tout le temps par flemme manque de temps ) Bien s'organiser. La préparation des repas peut être longue, surtout si on ne veut pas manger la même chose tous les jours, alors arriver à concilier les études/le travail, les transports, les repas et toutes les autres activités demande de l'efficacité. En effet, faire la cuisine ne comporte pas seulement la phase 'cuire les ingrédients', mais aussi les préparer, ranger, faire la vaisselle et manger. Je n'achète ce jour là que des produits frais, au marché. Tout n'est qu'une question d'organisation : on se réserve cette demie-journée, et il faut que tout soit fait durant ce temps. Planifier ses repas.

La pincée de cél: Comment éviter le gaspi alimentaire (1) Aaaah... la chasse au gaspi. Serpent de mer des revues de filles, écologiques ou non : comment éviter de jeter, comment éviter d'accumuler les déchets... Ce sont des questions qui ont le vent en poupe, et pourtant, les français sont loin d'être très performants en matière de déchets. Alimentaires, ou non. Vous jetez beaucoup, vous? Des choses qui se mangent, j'entends... Je suis souvent surprise, en me rendant dans la famille ou chez des amis, de voir à quel point, au quotidien, ils accumulent les déchets alimentaires. Comment s'organiser pour ne pas jeter? Rapidement, on a l'impression qu'il faut être une déesse de l'organisation et des plannings pour que nos poubelles soient des temples dans lesquels la nourriture est persona non grata. Et pourtant... Si, je vous promets. On en parle? Comment éviter le gaspillage alimentaire? (recette(s) à venir) 1. Il s'agit de jouer à un jeu très amusant, qui consiste à acheter juste assez sans acheter trop. (Et c'est là que cela se complique.) 2. 3. Voilà!

Acheter en vrac: la 1ère étape d’une cuisine zéro déchet La première fois que j’ai prêté attention à la possibilité d’acheter des aliments en vrac, c’était lorsqu’à travers les dédales de mes lectures quotidiennes, je suis tombée sur cet article au sujet de Béa Johnson en novembre 2012. Faut-il encore présenter cette franco-américaine aujourd’hui reconnue comme étant la reine du zéro déchet? Béa Johnson: mon inspiration Bien qu’ébahie par sa réussite et convaincue du bien fondé de ses démarches, ses accomplissements me semblaient tellement exceptionnels et inatteignables, qu’à ce moment-là je ne me suis pas sentie concernée. Curieuse et perplexe, j’ai tout de même commencé à suivre son blog Zero Waste Home (en anglais), et j’ai profité de la sortie de son livre Zéro déchet pour en savoir plus. Mes premiers petits pas vers le zéro déchet Acheter en vrac: toute une réorganisation Voici donc les 4 étapes clés par lesquelles je suis passée et qui me permettent aujourd’hui de privilégier la consommation d’aliments en vrac en toute simplicité.

Concevoir des sauces pour pâtes à l'infini avec 5 ingrédients clés Vendredi 27 février 2015 Bonjour ♪ J’ai un petit coffret à vous remettre.Un petit coffret gourmand, avec 5 clés magiques.Des clés spéciales... gourmandes & saines.Des clés spéciales... car elles sont rapides à assembler, et peuvent s’adapter à vos propres goûts. Des clés pour concevoir des sauces pour pâtes à l’infini. Nous sommes très nombreux à aimer les pâtes.Comment le contraire peut-il être possible avec tant de variétés, de goûts, et de manière de les décliner ? Comme beaucoup, enfant, je les affectionnais énormément.J’étais une enfant extrêmement compliquée à faire manger : je boudais la grande majorité des morceaux de viande ou de poisson (pour des raisons similaires à celles qui m’animent aujourd’hui, même si elles étaient moins affirmées à l’époque), et aimais peu les légumes (principalement dû au fait qu’ils étaient mal préparés - nous sommes nombreux à avoir expérimenté les déconvenues de la cantine scolaire). Prenez soin de vous.À bientôt ♥ Petites informations

Astuces et ressources pour manger bio, local & de saison sans dépenser plus Manger bio, local et de saison: tel était mon éco-défi du mois dernier. Mon objectif n’était pas de me nourrir ainsi à 100%, mais plutôt de trouver des astuces pour augmenter la part d’aliments bio, locaux et de saison dans mon assiette sans dépenser plus. J’entends souvent dire que “Le bio c’est pour les Bobos” et que lorsqu’on a un petit budget, il est difficile, voire impossible, d’améliorer son alimentation… Je veux bien croire qu’en fonction de son environnement, de son lieu de vie et de ses moyens on n’a pas tous aussi facilement accès à des aliments bio, locaux et de saison et qu’on ne trouve pas partout la même diversité ni la même qualité… Cela dit, si l’on est prêt à bousculer certaines de nos habitudes et à sortir un peu des sentiers battus, l’on peut tous s’organiser pour agrémenter nos repas et nos encas de saveurs bio, de couleurs locales et de parfums de saison… sans alléger son porte-monnaie pour autant! Comment? Du côté de l’organisation: Du côté de l’approvisionnement:

Astuces de cuisine sans gluten et sans "prise de la tête" - Je cuisine sans gluten gg La cuisine sans gluten requiert un ré-apprentissage complet de nos habitudes aux fourneaux : se passer de la sacro-sainte farine de blé, éviter le beurre (dans la plupart des cas), revoir ses recettes classiques de tartes ou gâteaux… hh Voilà quelques articles concrets sur la cuisine sans gluten pour vous aider. gghh J’espère que vous trouverez les réponses à vos questions sur la cuisine sans gluten parmi ces articles. Pour me contacter, c’est ici. Follow 211Save 5 Comments Avesque marie-josé octobre 26, 2014 11:19 Répondre bonjourj’ai une machine à pain et je voudrai savoir si c’est possible de faire du pain sans gluten ? Laisser un commentaire Bonjour et bienvenue ! Vous découvrirez sur ce blog de nombreuses recettes salées et sucrées ainsi que des astuces culinaires ou des infos diététiques. Si vous ne trouvez pas votre bonheur grâce au menu de haut de page, tentez votre chance avec la barre de recherche ci-dessous (mots-clés). Bonne cuisine! Recherche par mots-clés Avertissement

L'affaire est dans le sac - Idecologie - Idecologie Idécologie #15 l’affaire est dans le sac – 5 août 2014 Sous l’emprise de votre entêtant festival estival, vous avez accepté ce t-shirt gratuit bariolé, que vous ne porterez finalement jamais. Alors en envoyant valser ce t-shirt non désiré à la poubelle, vous ne pouvez vous empêcher de regretter d’avoir aussi vite gaspillé ! Heureusement, vous vous souvenez soudainement que « rien ne se perd, tout se transforme », et décidez de transformer ce t-shirt destiné aux oubliettes, en un sac bien chouette ! Pour vous féliciter d’une telle idée, Idécologie vous a même confectionné un mode d’emploi pour redonner à tous vos t-shirts abandonnés, une nouvelle vie enchantée. Et hop l’affaire est dans le sac, ma bonne dame ! Mode d’emploi

AliProVia Comment réduire de moitié le nombre de calories du riz tout en augmentant sa qualité nutritionnelle? - AliProVia Comment réduire de moitié le nombre de calories du riz tout en augmentant sa qualité nutritionnelle? C’est scientifiquement prouvé* : vous pouvez réduire de moitié le nombre de calories du riz en changeant le mode de cuisson ! Et, avec mon astuce, vous augmenterez en même temps sa qualité nutritionnelle. Cela vous intéresse ? Voici l’astuce : 1 verre de riz basmati blanc1,5 verre de bouillon de poulet maisonsel1 c à s de graisse (graisse de coco, graisse de palme ou graisse du bouillon)1 casserole inox à fond épais avec couvercle 1. Cuit de cette façon, vous transformerez l’amidon digestible en amidon résistant qui ne peut pas être décomposé dans les intestins, réduisant ainsi les calories. *

Comment faire des économies en cuisine, les 15 règles d’or : Episode 1. Comment faire des économies en cuisine, les 15 règles d’or : Episode 1 Merci encore à toutes pour votre participation. J’ai appris des tas de choses et je suis particulièrement impressionnée par votre organisation, votre rigueur et votre créativité. J’ai été très heureuse également de recevoir des astuces de blogueuses ou de lectrices du Canada. Plutôt que de faire une liste de vos trucs et astuces, j’ai dégagé les thèmes qui reviennent souvent dans vos réponses et que j’ai nommé les 15 règles d’or. Le document que j’ai créé en compilant toutes vos idées fait exactement 22 pages, d’où le retard pour le mettre en ligne. Avant de commencer, voilà la liste des 15 règles d’or pour faire des économies en cuisine, déterminées en fonction de vos réponses : Et à présent, place au partage, la suite au prochain épisode, demain. Régle 1 : Je ne jette rien (ou presque) Brigitte P. Sylvie B. Nadège Laurie du blog Chaussures et pommes Maryse du blog « Cuisine chic et pas chère » Evelyne Marie-Michèle

Manger bien et fait maison tous les jours avec un minimum de contraintes Il y a des moments de la vie où avoir à mettre quelque chose à manger sur la table matin, midi, goûter et soir est pénible. Surtout si on veut que ce quelque chose soit bon au goût, sain pour tous, et qu’on veut/doit faire (presque) tout soi-même. Des jours où juste entendre un enfant demander « Qu’est-ce qu’on mange ce matin/midi/goûter/soir? » (parfois les 4 à la fois, multipliés par le nombre d’enfants mais aussi le nombre de fois où un même enfant peut poser la même question…) donne envie de répondre… « Rien! » (je laisse volontairement de côté l’option mari qui pose la même question, surtout si ce dernier sait parfaitement bien cuisiner…). Voire de hurler, genre loup un soir de pleine lune… Où on se prend même à envisager de ne réellement rien proposer à table, et que chacun picore un truc attrapé au hasard d’une main qui pioche dans un placard -une tranche de truc en stock, une poignée d’amandes, un fruit, un bout de chocolat, on s’en fiche.

10 astuces pour réduire ses déchets en cuisine | Défi Zéro Déchet De petites astuces simples pour réduire ses déchets dans la cuisine. N’hésitez pas à partager les vôtres ! 1. 2. 3. La boîte d’oeuf vide est rendue au producteur 4. 5. 6. 7. 8. 9. Romarin et thym 10. Voici les principaux déchets ménagers que je n’arrive pas à éliminer pour le moment : les emballages du fromage, du beurre, l’emballage des pâtes, du riz et de la viande/jambon (les nôtres et celles du chien). J'aime : J'aime chargement…

Related: