background preloader

38 - Les sciences de l'information et de la communication

38 - Les sciences de l'information et de la communication
Dominique Wolton CNRS Editions Yves Jeanneret et Bruno Ollivier Il y a trente ans, en 1974, l'université française créait une discipline : les « Sciences de l'information et de la communication ». Elle fera vivre sous le même toit les formations au journalisme et à la communication, les spécialistes des bibliothèques et de la documentation. Cette discipline a dû répondre à des défis variés. D'abord, eile n'est ni la seule, ni la première à traiter de l'infor- mation et de la communication. Ensuite, il lui faut nouer des relations avec les milieux profes- sionnels dans lesquels ses étudiants vont s'insérer: publicité, journa- lisme, relations publiques, documentation, politique, systèmes d'information, communication publique... Enfin, elle doit, comme toute discipline de l'université, produire des connaissances par la recherche sur l'information et les médias et plus généralement sur l'extraordinaire mouvement social et culturel autour de la communication. Discover Author Subject Date Issued

http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/9030

Related:  Revues des sciences de l'informationfrede

Revue Les Cahiers du numérique 2012/3 Depuis quinze ans et grâce aux possibilités offertes par le développement du numérique, des institutions culturelles, des établissements et organismes de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ou des associations numérisent le patrimoine écrit et graphique. Une fois les étapes de dématérialisation et de publication sur le web franchies, comment valoriser, exploiter et communiquer aux usagers ces documents ou ces ensembles de documents (manuscrits, livres et imprimés de toute nature, mais aussi cartes, estampes, photographies, partitions…) auxquels est désormais attachée une décision de conservation définitive ? Telle est la question à laquelle cinq contributions tentent de répondre, illustrées d’exemples français et canadiens et provenant de fonds patrimoniaux écrit et graphique d’archives, de bibliothèques et de fonds musicaux contemporains. Page 15 à 48 La diffusion des archives ou les 12 travaux des archivistes à l'ère du numérique Page 49 à 74

Hub5 ECO Learning Ce MOOC « Ma pédagogie à la sauce web 2.0 » s’inspire du Master à distance AIGEME (Applications informatiques : gestion, éducation aux médias et E-Formation) proposé par l’Université Sorbonne Nouvelle. Il se présente comme une exploration des médias sociaux avec pour objectif de mieux connaître les enjeux pédagogiques du web 2.0 et de maîtriser une panoplie d’outils au service de l’enseignement, de l’apprentissage et de la recherche. Au cours de ce voyage, vous aurez de nombreuses occasions de mettre en œuvre vos acquis, en publiant vos réalisations, en participant aux discussions et en devenant pleinement acteur du web social. Ceci n'est pas un xMOOC (cours transmissif ayant pour objectif une duplication du savoir) mais plutôt un sMOOC, dont l'esprit correspond à un cours où les enseignants ont pour rôle de faciliter les interactions entre participants, sur des réseaux sociaux et des forums. Il s’agit là d’un cadre idéal pour vous permettre de canaliser votre créativité !

Note de lecture : Michel Foucault et Pierre Bourdieu L’ordre du discours de Michel Foucault et La leçon sur la leçon de Pierre Bourdieu Pourquoi cette envie de risquer une comparaison entre Foucault et Bourdieu ? (1) C’est en lisant le livre de Judith Revel, Foucault, une pensée du discontinu (2) que j’ai éprouvé le besoin de me replonger dans L’ordre du discours de Foucault (3), ce qui m’a très vite conduit à l’idée d’un parallèle avec la Leçon sur la leçon de Bourdieu (4). Je ne peux mieux illustrer cette idée d’une comparaison possible qu’en donnant à lire les premières minutes de ces deux leçons inaugurales au Collège de France. L’ordre du discours d’abord, prononcé le 2 décembre 1970 :« Dans le discours qu’aujourd’hui je dois tenir, et dans ceux qu’il me faudra tenir ici, pendant des années peut-être, j’aurais voulu pouvoir me glisser subrepticement.

La revue Essachess – Journal for Communication Studies Stefan Bratosin, vous êtes fondateur et directeur de publication de Essachess – Journal for Communication Studies, pouvez-vous présenter cette revue en quelques mots ? Comment est née la revue ? Il n’y a pas de naissance sans travail d’accouchement. Répertoire des cours ouverts et Moocs - Pour apprendre gratuitement, voici des cours ! Au début, beaucoup de plates-formes de cours ouverts étaient offertes par de grandes institutions ou à l'initiative d'organismes appuyés par des fondations. On y trouvait le MIT et plusieurs partenaires du consortium OCW, mais maintenant le mouvement s'étend aux initiatives gouvernementales et privées qui s'adressent aux professionnels et à ceux qui veulent le devenir. Nous avons inclus à ce répertoire les cours de Khan Academy, qui se déclinent maintenant en plusieurs langues dont le français, ceux de Code Academy, de Ted Ed, de Néomédia, de d'autres institutions indépendantes et sans doute encore d'autres dans le futur. Les cours ouverts ne donnent pas souvent de certification reconnue, mais couplés à un système indépendant de badges, comme Open badges, la certification indépendante, communautaire, sociale ou autre formule commence à apparaître et être reconnue dans plusieurs domaines professionnels. P2PU et BadgeOS pour WordPress ont déjà commencé ! Universités numériques thématiques :

Rendons l'Europe plus démocratique ! LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jürgen Habermas, philosophe A court terme, la crise requiert la plus grande attention. Mais par-delà ceci, les acteurs politiques ne devraient pas oublier les défauts de construction qui sont au fondement de l'union monétaire et qui ne pourront pas être levés autrement que par une union politique adéquate : il manque à l'Union européenne les compétences nécessaires à l'harmonisation des économies nationales, qui connaissent des divergences drastiques dans leurs capacités de compétition. Le "pacte pour l'Europe" à nouveau renforcé ne fait que renforcer un vieux défaut : les accords non contraignants dans le cercle des chefs de gouvernements sont ou bien sans effets ou bien non démocratiques, et doivent pour cette raison être remplacés par une institutionnalisation incontestable des décisions communes.

Terrain, expérimentation et sciences sociales (2) 1Dans cette deuxième série d’« Échanges » consacrés à « Terrain, expérimentation et sciences sociales », deux contributions reviennent sur des textes publiés précédemment (Questions de communication, 2005) tandis qu’une autre propose un texte original. Par ce choix, les auteurs démontrent combien les problèmes posés en amont restent non résolus. C’est à Stéphane Olivesi (2005) que Philippe Hert répond : il propose une lecture critique de la position que ce dernier défendait, c’est-à-dire considérer le terrain comme un mythe scientifique. Hétérodoxe, la contribution de Stéphane Olivesi ne pouvait rester lettre morte, ce dont témoigne cette réaction pour le moins engagée. Pour sa part, Josiane Jouët examine les contributions du dossier « Psychologie sociale, traitements et effets des médias », publié par Questions de communication (5, 2004), pour les situer dans l’ensemble des travaux expérimentaux sur les effets des médias, et en évaluer l’intérêt et les limites.

Un guide Framabook pour les communautés Une communauté, comment ça marche ? Et surtout comment faire pour que ça marche bien, que ça s’épanouisse et que ça dure ? Nous sommes bien placés pour le savoir à Framasoft, la vie quotidienne d’une communauté se fait le plus souvent en mode bazar — peut-être devrais-je dire à la gauloise — jusqu’à ce qu’une bonne volonté à l’esprit plus cartésien prenne en charge une mise en ordre efficace, avec processus, deadline et animation d’une équipe (nous appelons ça des « comités »). Heureusement notre projet pluriannuel et planétaire dégooglisons internet nous fixe les grandes lignes d’une action qui reste empirique au jour le jour. Ingénieries de la sérendipité. Cela ressemble à de la sérendipité, ça à la goût de la sérendipité ... mais ce n'est pas nécessairement de la sérendipité. Historiquement, c'est Google qui fut le premier moteur de recherche à instrumentaliser un processus de fortuité, via le bouton "Feeling Lucky" (lequel n'a d'ailleurs rien à voir avec une quelconque sérendipité littérale, puisque ledit bouton se contente de vous amener sur le premier résultat renvoyé par le moteur de recherche). Comme nous l'expliquions en détail dans ce remarquable article co-écrit avec mes excellents collègues (:-), ce bouton est avant tout un argument marketing et un élément fondateur de la sémiotique Googléenne.

PomDoc. Travailler à plusieurs sur un même document PomDoc est une nouvelle solution de travail collaboratif qui permet de créer, partager et collaborer en temps réel sur un ou plusieurs documents. Il existe plusieurs solutions en ligne qui offrent ce type de service, mais PomDoc a des arguments à faire valoir pour tirer son épingle du jeu. Née en France, cette toute nouvelle plateforme offre un environnement simple et sécurisé pour une utilisation professionnelle. PomDoc répond aux nouveaux besoins du travail en équipe. Il s’agit de vous permettre de travailler à plusieurs en temps réel sur un même document que vous soyez proches dans une même salle de réunion ou à des milliers de kilomètres de distance. Oubliez les échanges par mail, les allers-retours et les multiples versions d’un même document.

Effet diligence, effet serendip et autres défis pour les sciences de l'information. Effet diligence, effet serendip et autres défis pour les sciences de l'information. Les sciences de l'information et de la communication sont une spécialité française qui rassemble sous un terme générique ce que l'on nomme ailleurs " media studies " et " information science ". La composante " sciences de l'information " est proche de " information science " et de " social informatics ". La Ville Brûle - Mon super-cahier d'activités antisexiste Claire Cantais Jamais trop tôt Parce qu'il n'est jamais trop tôt pour lutter contre les stéréotypes, la collection «Jamais trop tôt» propose des albums qui ne tournent pas autour du pot. Mon super-cahier d'activités antisexiste propose plus de 50 pages de jeux variés, coloriages et découpages qui permettent d'initier une réflexion antisexiste tout en s'amusant : coloriage magique, rébus, labyrinthe, jeu de l'oie, conte à revisiter, jeu des différences, points à relier, masques à colorier et découper, mais aussi des jeux de réflexion qui permettent d'ouvrir la discussion avec les enfants et d'interroger les stéréotypes.Le travail de Claire Cantais est, comme d'habitude, magnifique : tous les jeux sont réalisés en papier découpé, et mêlent des univers et imaginaires variés : science-fiction, super-héros et super-héroïnes, héroïc fantasy...

Marshall McLuhan (1911-1980) Marshall McLuhan Quelles dates clés 1911 : naissance au Canada 1951 : La Fiancée mécanique . 9 alternatives à Powerpoint pour vos présentations Difficile de nos jours d’envisager un cours devant une assemblée ou lors d’une formation sans avoir préparé des slides ou une présentation pour accompagner votre propos. Voici neuf outils pour créer des présentations en ligne originales autres que PowerPoint ou Keynote. Les deux produits de Microsoft et Apple dominent outrageusement le marché dopés par le fait qu’ils sont présents dans la suite bureautique Office pour le premier et dans tous les macs pour le second. Il s’agit d’ailleurs dans les deux cas d’excellents outils arrivés à maturité et permettant de créer d’excellentes présentations. Leur seul véritable défaut réside peut-être dans leur complexité. Il suffit de voir le nombre de livres proposés en librairie pour apprendre à bien les utiliser pour s’en convaincre.

Related: