background preloader

Croissance : « A quelle distance sommes-nous de nos limites ? »

Croissance : « A quelle distance sommes-nous de nos limites ? »
Exploitation d’une forêt tropicale en Malaisie, le 20 juillet 2010 (Rahman Roslan/AFP) Comment expliquer qu’aucune civilisation extraterrestre ne nous ait encore rendu visite, alors que notre galaxie compte plusieurs centaines de milliards de planètes ? Pour répondre à cette question bien connue, appelé paradoxe de Fermi, le physicien Gabriel Chardin soulevait il y a quelques semaines sur son blog une hypothèse étonnante. Pour ce chercheur – qui a reçu en 2007 la médaille d’argent du CNRS pour ses travaux sur la recherche de la matière cachée de l’univers –, l’explication vient tout simplement de la croissance économique : Si aucun extraterrestre n’est parvenu jusqu’à nous, ce serait donc parce qu’il est très peu probable qu’une civilisation parvienne à une telle prouesse avant d’avoir brûlé les ressources qui lui étaient imparties. Combien de temps avant la fin de notre monde ? Cette hypothèse, basée sur des arguments physiques, pose des questions renversantes. Gabriel Chardin (CNRS)

http://rue89.nouvelobs.com/2015/02/28/croissance-a-quelle-distance-est-limites-257868

Related:  FuturmarcAccélération ou Ralentissement ?

Sacrée pagaille, par Guillaume Barou (Le Monde diplomatique, mars 2015) Le dernier roman du grand auteur de science-fiction Norman Spinrad est une contre-utopie, mais qui finit bien. Pour obtenir de quoi nourrir les détails de son apocalypse, Spinrad n’a qu’à pousser les crises climatique et financière à leur paroxysme... Dans l’avenir, selon Spinrad, Katrina ne fut que la première catastrophe d’une longue série : depuis que le cyclone de catégorie trois s’est abattu sur La Nouvelle-Orléans en 2005, la « saison des ouragans » apporte chaque année un petit frère de même intensité ou plus costaud encore. "La croissance mondiale va s’arrêter" Quarante ans après son rapport au Club de Rome, Dennis Meadows réaffirme les limites de l’expansion économique. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart et Hervé Kempf En mars 1972, répondant à une commande d'un think tank basé à Zurich (Suisse) – le Club de Rome –, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) publiaient The Limits to Growth, un rapport modélisant les conséquences possibles du maintien de la croissance économique sur le long terme. De passage à Paris , mercredi 23 mai, à l'occasion de la publication en français de la dernière édition de ce texte qui fait date (Les Limites à la croissance, Rue de l'Echiquier, coll.

CHRONIQUE - Et si on imaginait la fin de l'emploi - Vincent Liegey - Tous les les jours, les chômeurs sont stigmatisés : « Ces assistés », « ces profiteurs », « ces salauds de chômeurs » qui « ne veulent pas travailler ». Il faudrait toujours plus les contrôler, les surveiller. Surtout, il faudrait qu’ils participent à la relance de la croissance, à ce grand effort productif... mais en se précarisant toujours plus... Pour produire toujours plus, faire tourner la mégamachine et relancer la sacro-sainte croissance si possible « verte »... et enrichir toujours plus l’oligarchie ?! Travailler, d’accord, mais à quoi ? Une étude de la NASA annonce l’effondrement imminent de notre civilisation Pendant des années, les scientifiques ont prédit que les inégalités de revenus, l’épuisement des ressources et la croissance démographique incontrôlée allaient conduire à l’effondrement de la civilisation. Cependant, les gouvernements ont jusqu’ici considéré ces affirmations comme absurdes. Aujourd’hui, les chercheurs de la NASA confirment cette étude terrifiante dans un rapport que DGS vous dévoile tout de suite !

Clou de girofle et giroflier : fiche médicale sur cette huile essentielle anti-inflammatoire et antiseptique La famille des myrtaceae comprend plus de 1000 espèces d'arbres, d'arbustes et d'arbrisseaux des régions tropicales. Le giroflier est un arbre petit à moyen, au feuillage persistant, originaire des petites îles volcaniques de l'archipel des Moluques en Indonésie. Le clou de girofle est connu depuis très longtemps en Chine (il fallait croquer un clou de girofle quand on parlait à l'empereur) et dans le bassin méditerranéen . Importé en Europe au Moyen Age, c'était une épice terriblement chère, son origine géographique était cachée et comme pour la cannelle et la muscade, il fallut attendre la colonisation portuguaise puis hollandaise pour que cette épice soit récoltée et exportée en quantité importante vers l'Europe. Le giroflier est actuellement cultivé de façon industrielle en Afrique (Tanzanie), à Madagascar et en Indonésie. Ces propriétés sont essentiellement dûes à l'eugénol dont on sait qu'il est rapidement métabolisé et excrété , et considéré comme non cancérigène.

"Slow sexe" : ralentir pour jouir ? Oublier la performance permet de varier les plaisirs Prendre du temps pour plus de plaisir, voici le concept du "slow sexe". (FlickrCC/notnixon) Le ralentissement serait-il à la mode ? « On atteint le point critique : l’effondrement de notre civilisation » La pensée de François Roddier est complexe. Il faut du temps pour l’assimiler. Mais son intérêt vaut largement les minutes nécessaires à son appréhension. En mariant l’économie, la biologie et la thermodynamique (l’étude de l’énergie et de ses transformations), cet astrophysicien de presque 80 ans propose une lecture étonnante et passionnante de notre monde et de ses crises. Parfait pour stimuler son cerveau.

Ralentir, une nouvelle utopie ? Couverture d'"Accélération. Une critique sociale du temps" par Hartmut Rosa aux éditions La Découverte. Cliquer sur la couverture pour visualiser en grand. >>> Article paru dans Marianne daté du 12 septembre Marianne : Vous écrivez : « Les sociétés occidentales sont confrontées à une pénurie de temps, une véritable crise du temps. » Cette compulsion vers l'accélération est-elle en train de gipper la machine sociale ?

Forêt comestible, tourisme solidaire et école alternative : une oasis d'utopies concrètes ouverte sur le monde Trentenaires engagés, parents de trois jeunes enfants, nous avons quitté il y a 18 mois la ville de Lille avec cette question en tête : et si on arrêtait d’être « contre » ? Nous sentions le besoin de tourner le dos à « l’ère des problèmes » et le désir de poser notre pierre dans « le champ des solutions ». C’est ainsi qu’est né le projet de l’Oasis de Serendip. Nous sommes ingénieurs agronomes, avec deux parcours très différents : Jessica est le rat des villes et Samuel celui des champs. Pendant sept ans, Jessica a travaillé au sein d’une association régionale de producteurs biologiques.

Accélération du temps, crise du futur, crise de la politique 1On parle beaucoup, aujourd’hui, de ce que l’on appelle la « crise de la politique » – une expression qui rassemble une constellation de processus dont le résultat final est la disparition de la politique en tant que forme de gouvernement du changement. À la base de cette crise, il y a l’hégémonie de la logique du marché dans la vie sociale, une dominance qui privatise les questions concernant l’existence des individus : en transformant les citoyens en consommateurs et en érodant l’espace de rencontre et de confrontation entre le public et le privé qu’est l’agora. La distance grandissante que nous ressentons aujourd’hui entre la citoyenneté responsable et la politique peut être considérée comme une des conséquences collatérales de ce processus. La séparation de la dimension politique de la vie quotidienne en représente, à son tour, une expression éclatante. 6Nous proposons enfin une lecture de la relation entre le temps et la politique, dans une perspective de genre.

« Nous sommes en train de vivre une mosaïque d’effondrements » : la fin annoncée de la civilisation industrielle Basta ! : Un livre sur l’effondrement, ce n’est pas un peu trop catastrophiste ? Pablo Servigne et Raphaël Stevens : [1] La naissance du livre est l’aboutissement de quatre années de recherche. « Tout s’accélère », reprendre la mesure du temps Point de départ de ce documentaire, le drame personnel que va vivre le réalisateur Gilles Vernet. Il y a une quinzaine d’années, il est alors trader dans la finance quand il apprend que sa mère est mourante. Incapable de pouvoir l’accompagner en gardant son rythme de vie, il décide de ralentir. Il délaisse alors son ancienne vie, et son salaire confortable, pour devenir instituteur en CM2 dans le 19e arrondissement de Paris. Une fois ce changement initié, la lecture du livre d’Hartmut Rosa (Accélération. Une critique sociale du temps) va sonner comme une vérité ses oreilles.

Related: