background preloader

Quel étrange statut que celui de prof doc !

Quel étrange statut que celui de prof doc !
C’est quoi un prof doc ? Être professeur documentaliste, c’est être capable de se confronter, au quotidien, à une volonté d’inexistence statutaire alliée à une volonté d‘omniprésence dans les projets par les mêmes décideurs. Nous devons participer à l’éducation aux médias, à la formation des élèves à la culture informationnelle, à leur culture citoyenne, à leur orientation, à leur accès à la culture et à la lecture, à leur accès aux ressources physiques et numériques mais, à aucun moment, n’avoir les mêmes droits que les enseignants disciplinaires dont nous faisons une partie du travail (orientation, EMI …) car ils n’ont pas le temps de faire plus que leur programme chargé. Être prof doc, c’est devoir travailler selon une circulaire de missions qui s’adresse à des documentalistes-bibliothécaires datant de 1986, ère ancienne sans ordinateur ni Internet ni ressources numériques ni recherches sur le Web, ni identité numérique, ni médias numériques …ni ni. Sauf que moi aussi … WordPress:

https://metadic.wordpress.com/2015/02/28/quel-etrange-statut-que-celui-de-prof-doc/

Related:  Prof-docProfesseur documentalisteProfesseur DocumentalisteMétierCirculaire de mission

Des liseuses au CDI Avec l’introduction des livres numériques dans les catalogues des CDI, se pose naturellement la question d’offrir aux usagers des supports de lecture adaptés, notamment les liseuses. L’objectif de cet article est de fournir informations pratiques et outils aux documentalistes qui envisagent d’acquérir des liseuses pour leur public. La question est abordée chronologiquement, depuis la rédaction d’un rapport d’opportunité destiné à l’intendant et au chef d’établissement exposant les arguments en faveur d’une offre de liseuses au CDI, jusqu’au choix de ressources à précharger sur les liseuses.

Professeur documentaliste : « Vous avez dit professeur ? » Être prof c’est stimulant –je ne parle pas de la stimulation auditive provoquée par des élèves « impliqués » dans leur vie d’adolescent– non ! je veux parler de cette motivation qui pousse à creuser un sillon nouveau dans le champ de la construction des savoirs, des apprentissages, de la didactique info-documentaire en particulier. Cet esprit précurseur qui nous vient de la fondation même de notre métier (ex. : la place des pédagogies actives dès l’apparition des CDI 1), nous continuons à l’entretenir.

L'EMI, une « bonne nouvelle » pour les professeurs documentalistes ? Un exemple de conversion sur Docpoursdocs Depuis près de 15 ans maintenant, nous assistons de la part de la profession à une course sans fin aux dernières « innovations » institutionnelles, comme si de celles-ci, et uniquement de celles-ci dépendait son salut identitaire. A peine sortie du battage de la politique documentaire qui devait lui conférer une expertise technique au-dessus de tout soupçon d'incompétence, tout juste revenue du B2i ou du Socle commun censés lui fournir, sinon des contenus de formation, du moins une certaine légitimité pour former à défaut d'enseigner, et quasiment délivrée, enfin, de l'injonction comminatoire de dissoudre la fonction didactique des CDI dans les fameux 3C, ombre portée des learning centres universitaires, la voilà qui se rue à présent, sans plus de prévention qu'auparavant, vers le tout nouveau miroir aux alouettes que pourrait bien constituer l'EMI. La représentation que nous donne à voir l'article de Docpourdocs, ne dépeint pas autre chose. Brouillage entre EMI et culture numérique

Projet de circulaire de mission : quand l'expérience nourrit la vigilance Analyse des enjeux d'une nouvelle circulaire de mission à la lumière des textes et des projets précédents. Le projet d'écriture d'une nouvelle circulaire de mission abrogeant celle de 1986 a connu de nombreux avatars, de 2001 à aujourd'hui. Ces documents sont autant de strates qui permettent à l'observateur de déceler, parmi les réorganisations du texte, le choix des termes ou le moindre déplacement de virgule, les véritables enjeux de l'entreprise.

Trouver le bon outil pour réaliser son Serious Game La liste des logiciels présentés ici offre la possibilité à une personne ou une petite équipe de donner vie à des projets simples ou complexes sans être des programmeurs dans l’âme. Certains proposent de nombreuses ressources (graphismes, musiques, animations) alors que d’autres demandent de tout créer. La plupart de ces logiciels bien que payant dispose en général d’une version gratuite aux fonctionnalités limitées. Ces logiciels sont donc une bonne alternative pour créer facilement des serious game intégrant une bonne partie des ressorts du jeu vidéo. RPG Maker est une série de logiciels développés par la compagnie japonaise Enterbrain. Ils permettent de créer principalement des jeux d’aventure ou de rôle de type japonais (JRPG : Japanese Role-Playing Game) en 2D.

Prêt du livre numérique Excepté pour les livres numériques tombés dans le domaine public, rien n’est simple en ce qui concerne le prêt des livres numériques payants en bibliothèque. La législation sur le prêt des livres (loi n° 2003-517 du 18 juin 2003 relative à la rémunération au titre du prêt en bibliothèque) souvent nommée « licence légale » ne s’applique pas au numérique. Cette loi organise notamment la rémunération de l’auteur par l’Etat qui verse une somme forfaitaire annuelle (via, entre autre, la fameuse SOFIA – Société Française des Intérêts des Auteurs de l’Ecrit : ; De même que nous achetons pour nos CDI, DVD et autres supports de films et vidéos avec les droits de visualisation collective et les droits de prêt auprès d’organismes comme l’ADAV ou COLLACO, de même nous devons nous préoccuper des droits de prêt des livres numériques. En simplifiant, ce sont les éditeurs qui décident de proposer à la vente aux collectivités (bibliothèques, CDI…) tels ou tels titres de leurs catalogues. Parmi ceux-ci :

L'autonomie des professeurs documentalistes Avec l’annonce des 6e rencontres de SavoirsCDI, à Amiens, fin octobre, le CNDP précise le programme d’une série de conférences et d’ateliers réunissant les professeurs documentalistes autour de la question de l’autonomie et de l’initiative. Sous la tutelle de Jean-Louis Durpaire, Jean-Pierre Véran et Didier Vin-Datich, inspecteurs en charge de la Documentation, il s’agit d’associer les CPE, les COP et les chefs d’établissement à cette réflexion [1], autour d’un sujet qui devient problématique, à force d’être ainsi mis en avant, venant soutenir en partie le projet d’un changement pour le changement, des CDI en 3C, dans un mythe pourtant maintes fois dénoncé d’une autodidaxie [2]. D’ailleurs, on ne se gêne pas, comme Marie-France Blanquet lors du salon InterTICE organisée à La Défense en février 2013 [3], de poser la question de la « légitimité du prof-documentaliste dans l’éducation », comme s’il fallait venir encore la prouver, plutôt que de la conforter et de la développer [4].

Entrée dans la profession : tou-te-s concerné-e-s ! Les professeurs documentalistes, titulaires d'un CAPES depuis 1990 (combien de fois faudra-t-il le rappeler ?) ont-ils des compétences pour enseigner ? OUI, affirme le Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation (arrêté du 1er juillet 2013). Professeurs documentalistes : Le projet de circulaire de mission Dévoilé par le Snes, le projet de la circulaire de mission des professeurs documentalistes, en discussion entre les syndicats et le ministère, prévoit d'organiser les missions autour de 3 axes. Le premier axe serait de faire du professeur documentaliste le "maître d’oeuvre de l’acquisition par tous les élèves d’une culture de l’information et des médias". Selon le texte, "la mission du professeur documentaliste est pédagogique et éducative.

Faux amis, faux abonnés, faux avis… la grande triche du Web Pour faire grimper leur cote sur le Net, commerçants, mais aussi artistes et politiciens n'hésitent pas à manipuler l'opinion à coups d'avis fictifs. Enquête sur un business florissant. « Je sais que c'est borderline, mais ce n'est pas illégal… En tout cas, c'est ce que me dit mon avocat. » C'est vrai, le métier de Yannick Deslandes est un peu particulier : sur son site, le jeune entrepreneur cannois vend des fans (Facebook), des abonnés (Twitter), des vues (YouTube)… De la notoriété, de la popularité, de l'amour en clic. Expérimentation de prêt de liseuses en CDI Les perspectives mutualisées de ce projet était de modéliser le prêt de liseuses en CDI. L'expérimentation s'est faite avec des liseuses françaises pour amener les élèves à un nouveau support de lecture et multiplier les accès à un seul livre. 5 liseuses ont été achetées via le fournisseur de matériel informatique du lycée. Le travail s'est fait sur du gratuit. Des titres ont été téléchargés et installés sur les liseuses.

Prof doc c’est un métier ( et ça a l’air de les faire chier ) – docalabordage La situation dans laquelle nous nous trouvons, professeurs documentalistes, est incompréhensible. Alors que les thématiques et notions que nous portons depuis au moins la création du CAPES sont enfin officiellement reconnues et intégrées aux programmes par l’EMI, nous nous voyons écartés de sa mise en application. Comment est-il possible que le ministère ne fasse pas le lien entre un besoin exprimé et (enfin) reconnu, et des professionnels qu’il a recruté et formés, et pour la plupart volontaires et disponibles ? Quel intérêt à ne pas reconnaître encore notre métier ? Je crois que certains n’y ont pas intérêt, et que nous nous trouvons face à une conjuration de troisièmes couteaux pour nous empêcher de faire notre travail, que nous ressentons dans le contexte de la négociation d’une nouvelle circulaire de mission ( novembre 2016 ) Mais c’est quoi un métier ?

E-doc : Quels défis pour le professeur documentaliste dans l’école d’aujourd’hui ? Quels apprentissages et quelle pédagogie mettre en œuvre ? Date : 26 mars 2013 Lieu : CRDP d'Orléans (45) Intervenant : Bruno Devauchelle Colloque organisé par l’Inspection pédagogique régionale/EVS de l’académie d’Orléans-Tours, en partenariat avec le CRDP du Centre. Il s’adresse aux professeurs documentalistes et porte sur l’évolution de leur métier au regard du contexte numérique actuel. plaquette E-doc, quel défi pour le professeur documentaliste ? Après l’ouverture des travaux par Danielle Rembault, IA-IPR EVS de l’académie d’Orléans-Tours,

Related:  orientation