background preloader

Graham Hancock - Les Magiciens Des Dieux - conférence - FR

Graham Hancock - Les Magiciens Des Dieux - conférence - FR

http://www.youtube.com/watch?v=661bWV54nDQ

Related:  À classerÉnigmes ArchéologiquesMystérieuse

L’Histoire Secrète du Monde II, synthèse de la première partie sur l’Âge de Bronze - Laura Knight-Jadczyk – Cet article porte sur le dernier livre de Laura Knight-Jadczyk. C’est une synthèse des informations de la première partie de l’article du résumé de ce livre. Il est destiné à offrir une vision globale de ce qui est une toute autre approche de l’histoire de l’humanité. La première partie du volume 2 décrit la fondation des religions monothéistes durant l’Antiquité. Les religions monothéistes actuelles sont en réalité la continuation des cultes sumériens, assyriens et babyloniens du Moyen-Orient.

Un « iPad primitif » retrouvé dans une épave médiévale Cet outil en bois conçu au Moyen Âge avait peu ou prou l’utilité des tablettes numériques actuelles, comme l’iPad. Avec de nombreuses fonctionnalités en moins malgré tout... Une analyse plus poussée devrait nous parvenir dans le cadre d’une étude scientifique. © Ufuk Kocabaș Le lien mystérieux entre Sirius et l'histoire de l'humanité Un aspect fascinant de Sirius est la cohérence de son symbolisme et les significations qui s'y rapportent. Plusieurs grandes civilisations ont vraiment associé Sirius à un personnage ressemblant à un chien et visualisé l'étoile soit comme la source, soit comme le but final d'une force mystérieuse. Pour l'astronomie chinoise et japonaise, Sirius est connu comme ''l'étoile du loup céleste''. Plusieurs tribus indigènes d'Amérique du nord se sont référés à l'étoile en termes canins : les tribus Seri et Tohono O'odham du sud-ouest décrivent Sirius comme un ''chien qui suit le mouflon'', alors que Blackfoot (indien américain) l'appelle ''Visage de chien''. Les Cherokees couplaient Sirius avec Antarès comme étoile-chien gardienne du ''Chemin des Âmes''.

Nouvelle civilisation : Êtes-vous prêts ? 1ère partie Pour approfondir ce sujet, il convient de considérer un certain nombre de points : L’univers est dans un état d’harmonie sans dérèglement. Certains scientifiques pensent même que le hasard n’existe pas. Nous allons voir ensemble, à titre d’exemple, quelques extraits du livre « Dieu et la science » (1). Ce livre est né d’une série d’entretiens et au-delà, d’une rencontre entre celui que la tradition philosophique tient pour le dernier grand penseur chrétien : Jean Guitton et Igor & Grichka Bogdanov, tous deux docteurs en astrophysique et en physique théorique. Les auteurs se sont posés ces questions simples et essentielles : « D’où vient l’univers ?

Les Découvertes A PUMA PUNKU contredisent La Théorie de l'évolution Puma PUNKU Cité mégalithique de Bolivie Pumapunku est un vaste complexe cultuel en temple situé à Tiwanaku en Bolivie. En aymara, le nom Puma Punku signifie « la Porte du puma ». Elle est située près de la rive sud-est du Lac Titicaca, sur le plateau andin à une altitude de 3 800 mètres. 22 : Sodome et Gomorrhe La femme de Lot se retourna et fut transformée en statue de sel … DESTINATION TERRE , Livre deuxième : Les peuples Une découverte archéologique tenue secrète en Nouvelle-Zélande Figure 1 : Le très discuté document « Embargo » signé par l’archéologue Michael Taylor et accompagné de 14 pages de « quelque chose », dont ni le public en général ni les chercheurs de bonne foi ne peuvent connaître avant l’an 2063. Le document statut, sous l’écriture de Michael Taylor, qu’une « consultation préalable requiert une approbation du Comité Consultatif de Te Roroa – Waipoua ou toute autre autorité appropriée ultérieure de Te Roroa ». La ligne imprimée, qui permettrait aux chercheurs de bonne foi l’accès à l’information, a été biffée et remplacée par, « restreinte jusqu’à 2063 ». L’objectif général de ce document, qui est d’être une page de couverture pour un ensemble d’informations archéologiques jugées « top secret », ne pourrait être plus clair. Figure 1 Nous devons, par conséquent, examiner les raisons possibles d’un tel degré de secret, « sur mesure » pour près de quatre générations.

Mur de Protection Quand les archéologues trouvent des bifaces ou des silex taillés qui ont une taille telle qu'un homme actuel a déjà bien du mal à les tenir entre les mains - sans parler de s'en servir - on comprend qu'il est préférable de ne pas les exposer dans les vitrines d'un musée. Les enfants pourraient poser de pertinentes questions. Quand on trouve des ossements humains de dimension gigantesque, on préfère dire qu'ils proviennent d'aurochs ou de très grands cerfs, autrement on se pourrait se demander si les contes n'ont pas raison finalement, pour ne pas dire la Bible, c'est épouvantable! De surcroît, il y eut ce livre scandaleux des Américains Cremo et Thompson "Forbidden Archeology" (San Diego, 1993). Dans la version allemande "Verbotene Archäologie", il manque d'ailleurs le chapitre de fin. Sans doute n'a-t-on pas souhaité le présenter au public allemand.

Hunab Ku; le papillon galactique Hunab Ku était une divinité Maya inhabituelle, un dieu-créateur unique suprême des Mayas du Yucatán (une tentative évidente de se concentrer sur un concept commun de divinité). Son nom signifie "un" (hun) "état d'être" (ab) "dieu" (ku). Hunab Ku était le dieu créateur des Mayas qui rétablit le monde après les trois déluges qui se déversèrent de la bouche du serpent du ciel. Le premier monde fut habité par des nains qui construisirent les cités.Le second par une race inconnue: les Dzolobs qualifiés de transgresseurs Et finalement le troisième monde fut habité par les Mayas eux mêmes. Hunab Ku était considéré comme le père d 'Itzamna et, dans une version du mythe de la création, c'est lui qui avait fabriqué le monde et placé les Bacabs aux quatre coins pour soutenir le ciel. A la différence des autres dieux du panthéon maya, Hunab Ku était invisible, et n'était jamais représenté (du moins, aucune représentation dans les codex ne lui a été attribuée).

Related: