background preloader

Auschwitz - Birkenau

Auschwitz - Birkenau
Related:  Les CampsVÄRLDSHISTORIA2de guerre mondiale, déportation, camps de concentration

Site-Mémorial du Camp des Milles - Aix-en-Provence : un mémorial pour l'avenir The long history of Muslims and Christians killing people together In 1683, a vast Ottoman army camped outside the gates of Vienna. For centuries thereafter, the siege and final decisive battle that took place would be cast as a defining moment in a clash of civilizations -- that time the forces of Islam were halted at the ramparts of Christendom. Yet look just a little bit harder, and that tidy narrative falls apart. The Ottoman assault had been coordinated in league with French King Louis XIV. And perhaps more than half of the soldiers seeking to capture the Austrian capital were Christians themselves. There were Greeks, Armenians, Hungarians, Bulgarians, Romanians, Serbs, all fighting alongside Arabs, Turks, Kurds and others in the Ottoman ranks. [When the West wanted Islam to curb Christian extremism] One of the main figures leading the Turkish charge was Imre Thokoly, who was a Protestant born in what's now Slovakia and an avowed Hungarian nationalist. Orban has hardly been alone with this sort of grand, historical rhetoric. Related on WorldViews

l'histgeobox Seconde Guerre mondiale Conflit planétaire qui, de 1939 à 1945, opposa les puissances démocratiques alliées (Pologne, Grande-Bretagne et pays du Commonwealth, France, Danemark, Norvège, Pays-Bas, Belgique, Yougoslavie, Grèce, puis URSS, États-Unis, Chine, et la plupart des pays de l'Amérique latine) aux puissances totalitaires de l'Axe (Allemagne, Italie, Japon et leurs satellites, Hongrie, Slovaquie, etc.). Introduction La Seconde Guerre mondiale, qui coûta la vie de plus de 40 millions de personnes, a duré six ans, du 1er septembre 1939, date de l'agression allemande contre la Pologne, au 2 septembre 1945, jour où le Japon capitula. Circonscrite à l'origine à l'Europe, elle devient véritablement mondiale avec l'entrée dans la guerre, en 1941, de l'URSS, du Japon et des États-Unis. Le nombre des belligérants, la nature et la puissance des moyens mis en œuvre, le caractère idéologique du conflit donneront plus d'ampleur encore à cet affrontement qu'à celui de 1914-1918. 1. 1.1. 1.2. 1.3. 1.4. 2. 2.1. 2.2. 2.3.

Visitor Information - Dachau Concentration Camp Memorial Site Camps de concentration nazis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les camps de concentration nazis sont des centres de détention de grande taille créés par le Troisième Reich à partir de 1933 et jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour interner, exploiter la force de travail et tuer des opposants politiques, des résidents d'un pays conquis, des groupes ethniques ou religieux spécifiques, etc. Ce sont les détenus qui sont forcés de construire ces camps, les victimes travaillant dans des conditions inhumaines, y laissant souvent leur vie. Le Troisième Reich utilisa les camps de concentration, comme ceux de Dachau ou Buchenwald pour éloigner et terroriser les opposants politique au régime, puis pour y interner les tziganes, les Témoins de Jéhovah, les homosexuels et les « éléments asociaux » comme les criminels, vagabonds, etc. Carte des camps de concentration nazis. Évolution dans le temps[modifier | modifier le code] La création des premiers camps[modifier | modifier le code] — Rudolf Höß[21]

Solving the Enigma of Petra and the Nabataeans This Bible History Daily article was originally published in 2012. It has been updated.—Ed. Who were the Nabataeans? For every tourist who visits the ancient city of Petra in modern-day Jordan, there is one breathtaking moment that captures all of the grandeur and mystery of this city carved in stone. The façade, popularly known as the Khazneh, or “Treasury,” appears first only as a faint vision, its architectural details and full dimensions crowded out by the darkened walls of the Siq. The Khazneh is both unexpectedly familiar, and at the same time, strangely exotic. Al-Khazneh (“the Treasury”), likely a tomb or monument to King Aretas IV who ruled over the Nabataeans from 9 B.C. to 40 A.D. In many ways, the Khazneh epitomizes the complex character and competing ambitions of the Nabataeans, the industrious Arab people who built the city of Petra and its towering rock-cut monuments (including the Khazneh) over 2,000 years ago. Not a BAS Library member yet? Glenn J.

Page d'accueil de la Bibliothèque numérique mondiale Démarrage de la Deuxième Guerre mondiale Hitler n’ayant pas plus d’inquiétude du côté américain que du côté russe, décide de mettre fin à ce qu’il appelle la pire monstruosité du traité de Versailles : le couloir de Dantzig. Le territoire allemand avait été coupé en deux en 1919 pour donner à la Pologne un accès à la mer. Hitler fixe la récupération de Dantzig et l’invasion de la Pologne au 1er septembre à 5h35. Le premier coup de canon de la Deuxième Guerre mondiale est tiré sur Dantzig. Hitler est confiant, les anglais et les français ne bougeront pas. Le 3 septembre 1939 à 11h, l’ambassadeur du Royaume-Uni à Berlin apporte la déclaration de guerre. Mais les dés sont jetés. Paris, gare de l’Est : Beaucoup de ces hommes étaient déjà partis de ces mêmes quais 25 ans plus tôt dans un tout autre climat de passion et d’agressivité. Réalisateur : Isabelle Clarke, Daniel Costelle Producteur : CC&C, ECPAD, NHK

Expositions virtuelles - Michael Kenna - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine Michael Kenna, L'impossible oubli Né en 1953 au Royaume-Uni, Michael Kenna vit à Seattle (États-Unis). Ses photographies sont régulièrement exposées dans le monde entier, notamment à la Bibliothèque nationale de France qui lui consacre une rétrospective en 2009. Entre 1988 et 2000, le photographe réalise 5663 photographies sur les camps de concentration et d'extermination nazis. Le 19 juin 2000, il fait don à l'État de 301 tirages sélectionnés dans ce corpus. Bergen-Belsen Buchenwald Chelmno Dachau Flossenbürg Mittelbau-Dora Neuengamme Sachsenhausen Mauthausen Breendonk Struthof San Sabba Salaspils Vught Westerbork Auschwitz-Birkenau Belzec Lublin Sobibor Gross Rosen Plaszow Ravensbrück Stutthof Theresienstadt

Chambre à gaz Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Chambre. Une chambre à gaz est généralement un dispositif destiné à donner la mort, consistant en une pièce hermétiquement close dans laquelle un gaz toxique ou asphyxiant est introduit. L'agent toxique le plus communément utilisé est le cyanure d'hydrogène[1]. Des chambres à gaz furent utilisées par l'Allemagne hitlérienne, pour assassiner un peu moins de trois millions de Juifs, dans le cadre du programme génocidaire des nazis, et plusieurs milliers de Tziganes[2]. Les chambres à gaz sont aussi utilisées depuis le début des années 1920, dans certains États des États-Unis, comme méthode d'exécution individuelle de la peine de mort, en application de décisions de justice. Au début du XXIe siècle, selon la presse, des chambres à gaz seraient encore utilisées pour assassiner des êtres humains, en Corée du Nord[3]. Utilisation massive par l'Allemagne nazie[modifier | modifier le code]

Kalifatet – profetens omstridda imperium Den islamiska statens (IS) brutala framfart i framförallt Syrien och Irak på senare tid har knappast gått någon förbi. Den väpnade sunnimuslimska organisationen rättfärdigar sin existens bland annat med referenser till det historiska kalifat som utropades vid profeten Muhammeds död år 632. Text: Ingmar Karlsson För att ge en legitimitet åt sina våldshandlingar och utropandet av den islamiska staten har den själv-utnämnde kalifen, ledaren för Islamiska staten (IS), tagit sig namnet Abu Bakr al-Bagdadi. Strax före sin död bad Muhammed att Abu Bakr, som var en av profetens svärfäder, skulle leda bönen. Olika synsätt rådde. En mindre grupp ansåg att ledar-skapet borde ha tillfallit Ali, eftersom han var profetens närmaste släkting. Oroligheter bröt nu ut på olika håll i det snabbt växande imperiet. I juli år 657 möttes de båda rivaliserande sidorna i en drabbning, slaget vid Siffin, vid Eufrats stränder i Syrien. En klyfta, som fortfarande består, öppnades nu inom det muslimska samfundet.

Les deux albums d'Auschwitz Chefs de projet Cyril Roy et Dominique Trimbur Chef de projet web Olivier Martzloff Un webdocumentaire écrit par Olivier Martzloff, Cyril Roy, David Tessier Conception Olivier Martzloff, Cyril Roy, Vianney Sicard, David Tessier Développement Olivier Martzloff, Vianney Sicard Création graphique David Tessier Sound Design David Tessier Infographie Aurélie Jaumouille Montage vidéo et encodage Bernard Taillat Analyses des photos Album d’Auschwitz : Marcello Pezzetti, Sabine Zeitoun (sauf photos 26 : Alexandre Bande) Sur les photographies présentées ici, des personnes ont pu être identifiées grâce aux chercheurs de l’Institut Yad Vashem de Jérusalem. Album de Höcker : USHMM, traduction Peggy Frankston, Cyril Roy. Notices historiques et fiches pédagogiques Alexandre Bande, Gilles Gaudin, Emmanuelle Hamon, Danielle Simon Voix Hélène Archereau Interview Lili Jacob Les interviews de Lili (Jacob) Meier (1996) sont issues des archives de l’USC Shoah Foundation. Ce site respecte le droit d'auteur.

Related:  Bucket List