background preloader

Renault : « avoir une vision 360° du client est une illusion de l’esprit aujourd’hui

Renault : « avoir une vision 360° du client est une illusion de l’esprit aujourd’hui
Renault a construit un référentiel unique de ses clients en France. L’enjeu est désormais de le connecter aux multiples sources d’information. Pour le constructeur automobile, 2015 est l’année de la transformation digitale transverse. C’est ce que décrit Patrick Hoffstetter son Chief Digital Officer. Renault place la personnalisation de la relation client au cœur de sa transformation digitale. Pour autant, disposer d’une vision à 360° du client ou du prospect demeure un challenge face à la multiplication des sources d’informations. Informations des réseaux sociaux « Aujourd’hui, penser avoir une vision 360° du client est un peu une illusion de l’esprit ne serait-ce que par la démultiplication des sources d’information sur nos clients » statue Patrick Hoffstetter. La connaissance remonte de tous les outils de CRM qui font le pont entre la connaissance client en tant que constructeur et la connaissance client dans le réseau de distribution. Base de données de référence DMP en pilote

http://www.larevuedudigital.com/2015/02/23/renault-avoir-une-vision-360-du-client-est-une-illusion-de-lesprit-aujourdhui/

Related:  DERNIERS ARTICLESVeilles technologiqueinnovation digitalVeille juridique et economique informatique

Quelles applications concrètes pour le Big Data? Le Big Data est le nouveau mot à la mode en matière de numérique. Les professionnels s’interrogent toutefois sur les applications concrètes que le Big Data peut avoir pour leur entreprise. Quelles sont-elles ? Peut-on proposer un cadre de référence pour mieux comprendre l’utilité du Big Data ? Voici une grille d’analyse.

Comment la transformation du système d'information impacte l'organisation Technologies Le 28/11/2014 Avec le passage de l’organisation 2.0 à l’organisation intelligente, dite 3.0, le système d’information (SI) est touché de plein fouet. Plusieurs scenarii/processus peuvent montrer l’impact que peut avoir cette transformation tant en interne qu’en externe pour une organisation. La schéma ci-dessous indique la place du SI dans l’écosystème de l’organisation : A l’intérieur de l’organisation, la transformation touche essentiellement : Sécurité numérique de l’entreprise… Un serious game ! Devenir ange gardien de la sécurité numérique de son entreprise… le serious game « Keep an Eye » Si la Data, « big ou smart, voire quantique », est aujourd’hui quasi unanimement considérée comme le nouvel « or noir » pour l’entreprise, elle en est ainsi d’autant plus convoitée, donc vulnérable ! Aucun système d’information n’est plus à l’abri d’une intrusion… C’était déjà le maitre mot circulant aux Assises de la Sécurité des SI début octobre 2013. C’est pourquoi le CIGREF, très impliqué dans la sécurité des usages numériques, travaille à l’élaboration d’un outil permettant de faire passer la culture du risque en entreprise. Cet outil c’est un serious game baptisé « Keep an Eye » !

Les données numériques : un enjeu d'éducation et de citoyenneté 20/05/2014 Audition de Mme Isabelle FALQUE-PERROTIN, Présidente de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) 28/05/2014 Audition de M. Henri VERDIER, Directeur d'ETALAB Quand les géants du Net se mettent à la logistique... La logistique reste le talon d’Achille du e-commerce Bits contre atomes. Numérique contre physique. Dans la Longue Traîne (2004), Chris Anderson énonçait les avantages du premier sur le second : dans un monde physique où l’offre est limitée par des contraintes matérielles, l’objectif des distributeurs est de minimiser le stock immobilisé et maximiser la rentabilité de chaque m2.

Les raisons de l’externalisation de la logistique e-commerce De plus en plus de plateformes logistiques voient le jour proportionnellement au développement du e-commerce, les e-commerçants ont aujourd’hui un large choix de prestataires logistiques. Si certains préfèrent se focaliser sur leur cœur de métier grâce à l’externalisation, d’autres choisissent de gérer en interne la logistique. Mais alors pourquoi externaliser sa logistique quand on est un e-commerçant ? Vous avez donc tout intérêt à prendre le temps de vous renseigner, de comparer et de trouver le partenaire de confiance capable de vous proposer les meilleurs prix par rapport au service proposé. La logistique est le cœur même du e-commerce, si les livraisons ne respectent pas les délais et si la gestion de vos stocks n’est pas transparente vous avez de grandes chances de faire du sur place avec votre business.

L'Union européenne lève les obstacles à l'identification numérique Un règlement européen prévoit une validité européenne aux signatures électroniques et aménage singulièrement la réglementation sur le sujet de l'identification numérique. PublicitéLe règlement européen eIDAS (Electronic Identification And trust Services) a été adopté le 23 juillet 2014 par le Conseil de l'Union Européenne et publié le 28 août au journal officiel de l'Union Européenne sous la référence 910/2014, le faisant entrer en vigueur ces jours-ci. Il renouvelle la réglementation de 1999 sur la signature électronique et, au delà, l'identification numérique à l'échelle européenne. En tant que règlement et non directive, ce texte est d'application directe sans avoir avoir besoin d'être retranscrit en droit national dans chaque pays membre. Neutralité technologique pour le processus de signature Sur le plan technique, le support physique (carte à puce...) du certificat de signature électronique n'est plus favorisé.

outils de recherche sur le web Lecture et plateau de jeu numérique about 1 month ago - Aucun commentaire Comment motiver les élèves à rendre compte de leurs lectures dans le cadre d’une sélection? L'Europe à la pointe de la confidentialité et de la protection des informations La nouvelle « Heat Map » de la vie privée a été dressée par Forrester. Cependant, la politique de surveillance exercée par le gouvernement a sensiblement influencé le score de la France. Cette tribune a été co-rédigée par Chris Sherman et Enza Iannopollo. À mesure qu'elles se dirigent vers la personnalisation, les entreprises vont collecter un volume croissant de données personnelles qui les aideront à obtenir une image plus précise des attentes et des besoins des consommateurs.

Related: