background preloader

SEP

SEP

Arc en Ciel Théâtre Syndicalisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Strasbourg 2013, manifestation de sidérurgistes d’ArcelorMittal. Le syndicalisme est le mouvement qui vise à unifier au sein de groupes sociaux, les syndicats, des professionnels pour défendre des intérêts collectifs. Pour des raisons historiques, le terme « syndicalisme » s'applique, dans son sens le plus courant, à l'action au sein des syndicats de salariés, et par extension, à celle des organisations syndicales étudiantes, lycéennes et professionnelles. Le syndicalisme en Europe[modifier | modifier le code] Le syndicalisme en France[modifier | modifier le code] Après la Grande Guerre, une partie du syndicalisme se rallie aux idées socialistes puis communistes, alors qu'une minorité s'oriente vers le réformisme. Lors du Régime de Vichy la conception corporatiste de l'organisation du travail est mise en avant et divise le monde syndical. Représentativité[modifier | modifier le code] Le syndicalisme au Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Un attentat à la joie sur le Cours Julien Un vent de liberté a soufflé le samedi 8 octobre sur le Cours Julien en plein coeur de Marseille. Ce jour là un collectif d’une centaine de personnes a décidé de réinvestir la rue afin d’y faire un "attentat à la joie" ! Voici leur communiqué : "Késako ? 50 personnes enjouées balayent le Cours Julien (Marseille) en ce samedi 8 octobre 10h, nettoient la fontaine de ces déchets, posent moquettes et coussins, accrochent pancartes "il était une fois "Pourquoi ?" Quelle asso ? Sourire :) "pas d’asso, juste plein d’gens comme vous et moi qui veulent réinvestir la rue pour y infuser d’la Vie et d’la Joie !" Un attentat à la Joie en plein cœur de Marseille. Un attentat à la Joie dans notre cité phocéenne ? Et les CRS étaient là. 1 car sur la place, 3 cars sur la place d’à côté, 1 car en bas des escaliers...de loin, ils ont observés...ils nous ont observés rire et chanter, danser, discuter, écouter, échanger...Pas d’intervention. Le Collectif de Ramène ta Mère à la Plaine

Assemblée Générale : mode d’emploi Les fonctions de l’Assemblée générale : L’Ag sert à se rencontrer et à avoir des discussions collectives. Elle sert à élaborer des stratégies, des expressions et des décisions collectives pour construire et affirmer un mouvement d’appropriation des problèmes que l’on pense individuels mais qui sont bien souvent collectifs. L’Ag n’est pas le mouvement, c’est le lieu de décisions collectives du mouvement. Ce dernier est constitué de l’Ag, mais aussi des commissions et de toutes initiatives individuelles et collectives. Rechercher à tout prix un discours unique n’est pas forcément pertinent, puisqu’un mouvement est toujours multiple. Sa force est dans l’expression de toutes ses différences plutôt que dans une unité factice et superficielle. Les différents éléments d’une Ag : La tribune : la tribune est un outil technique important pour le bon déroulement de l’Ag. Elle peut être composée de trois personnes aux tâches différentes : Il distribue ensuite la parole dans l’ordre des inscrits.

Sensibiliser en espace public, ou comment dépasser les enjeux pour permettre la rencontre ! Dépasser l'entre soi L’espace public est devenu autant une nécessité qu’une envie de renouveau. Une nécessité pour faire face à l’insatisfaction et à la frustration de l’entre soi constatés lors des manifestations organisées. Envie de renouveau et de découverte de nouvelles formes d’animation pour dépasser les soirées débats, stands ou autres conférences. De nombreux acteurs de l’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale, et parmi eux le RADSI, y ont vu la possibilité de remobiliser des bénévoles. Mais également et surtout, de renouveler leurs pratiques et d’y investir des approches d’EACSI : ludiques, centrées sur le participant, qui induisent des débats et échanges d'une nouvelle nature, qui contribuent à l’esprit critique,… Et ce d’autant plus que l’enjeu de sensibiliser à la citoyenneté mondiale est devenu crucial face à la montée des extrémismes et du repli sur soi. Désir de rencontre, désir de convaincre Le dénominateur Au-delà de l’évènement,

Territoires - Actualités - 2014 - La charte d’engagement des organismes de formation à l’animation volontaire membres du CRAJEP Centre Les membres du Crajep Centre ont élaboré un document intitulé "la charte des engagements des organismes de formation à l'animation volontaire membres du Crajep Centre", issu d’une concertation entre organismes de formation agréés de jeunesse et d’éducation populaire et habilités. Ils ont ainsi souhaité témoigner de l’engagement volontariste des associations de jeunesse et d’éducation populaire en faveur des jeunes dans le cadre d e l’animation volontaire que ce soit dans le cadre des formations « brevets d’aptitude à la fonction d’animateur » (BAFA) ou « de directeur » (BAFD). Cette charte a vocation à réaffirmer des valeurs et principes mis en œuvre dans les formations organisées par nos réseaux. Globalement, c’est l’ensemble des moyens et pratiques mis en œuvre par les associations réunies au sein du Crajep Centre que ces réseaux souhaitent valoriser, témoin de leur engagement volontariste au service des jeunes.

La charte de l'éducation populaire - DRJSCS Aquitaine Elle se définit généralement en complément des actions de l’enseignement formel, de l’école. C’est une éducation qui reconnaît à chacun la volonté et la capacité de progresser et de se développer, à tous les âges de la vie. Elle ne se limite pas à la diffusion de la culture académique ni même à l’art au sens large, mais également aux sciences et techniques, aux activités culturelles, aux sports, aux actions citoyennes et aux activités ludiques... Portés par l’ensemble du tissu associatif, tous ces apprentissages sont l’occasion de développer ses capacités à vivre en société : confronter ses idées, partager une vie de groupe, s’exprimer en public, écouter, développer son sens critique, bref ouvrir son champ de conscience tout en devenant un citoyen co-constructeur de son environnement. Préambule : L’Éducation Populaire selon Condorcet est l’art de s’éduquer par soi-même avec d’autres. Article 1 : L’Éducation est un principe fondamental de la République.

Une histoire de l’éducation populaire En 1792, en présentant son rapport sur l’instruction à l’Assemblée législative, Marie-Jean de Condorcet, député du Tiers-Etat, jette-t-il les bases de l’éducation populaire ?En effet, s’il fallait choisir un texte fondateur, celui-ci aurait une certaine pertinence. Ce Rapport adressé aux conventionnels de l’assemblée fondatrice de la Première République est très novateur. Il affirme que l’instruction – alors largement réservée au clergé et à la bourgeoisie – doit être publique et s’étendre à l’ensemble de la population afin de favoriser la promotion sociale et professionnelle de tous et aussi « universelle, égale et complète que possible ». Ce Rapport n’a pas été suivi par les conventionnels, bousculés par des préoccupations plus immédiates. Cependant, il formalise l’idéal d’une éducation pour le peuple qui restera dans les valeurs de la République naissante. Quel rôle joue l’affaire Dreyfus (1894) dans l’histoire de l’éducation populaire ? Où en est l’éducation populaire en 2007 ?

Ressources | L'ardeur Ressources Textes Les liens actifs renvoient directement aux contenus, ou à la bibliographie, et avec la référence, vous trouverez plusieurs des textes sur Internet, notamment sur Persée ou Cairn. Audio-Vidéo Luc Boltanski – A bas l’excellence : ici– Avec Eric Fassin – Situation politique, comment reprendre la main ? Outils

Related: