background preloader

A quoi ressemblera l’office de tourisme de 2020 ?

A quoi ressemblera l’office de tourisme de 2020 ?
Emmanuelle Rivas, membre de la Commission nationale Prospective & Développement des Offices de Tourisme de France - DR : E. Rivas i-tourisme : La révolution numérique est au cœur des préoccupations et impose de développer des stratégies innovantes. A Sète, les "conseillers éclairés" sont envoyés sur les marchés, les bords de plages et dans les navettes maritimes pour accompagner le tourisme sur tout le territoire - DR : OT Sète L’agent d’accueil est devenu conseiller de séjour. "Des hotspots wifi ont été installés dans différents lieux" i-tourisme : Et l’accès à Internet ? A l'OT de Sète, Emmanuelle Rivas tente avec son équipe de mettre en œuvre une véritable stratégie digitale pour accueillir au mieux le touriste et le conseiller avec dynamisme - DR : OT Sète Inventer de nouveaux services partagés i-tourisme : Comment coordonner et faire fonctionner de tels projets ? "L’OT est devenu une entreprise" Autres articles L’importance de la formation au numérique Related:  E-tourismeNTIC Futurcindy6

Etes vous plutôt Chief digital officer ou customer journey officer? fév232015 Je pense que ce matin, je vais définitivement être rayé des carnets d'adresse de nombreux amis québécois grâce à ce titre comprenant plus de mots anglais que de mots français! Mais cette utilisation exagérée de l'anglais est due à l'inflation de noms américains pour tout ce qui serait les "nouveaux métiers", et que les directions des Ressources Humaines se mettent à utiliser l'anglais en permanence. Blague à part, je suis tombé ces derniers jours sur plusieurs articles qui montrent bien que les services et entreprises de façon générale voient leurs métiers évoluer avec la webisation croissante des postes de travail. Exactement comme dans les organisations touristiques. Le Chief digital officer : le manager numérique de destination? Il y a trois ans, la formation Manager Numérique de Destination a été développée en Aquitaine dans un premier temps, puis au niveau national. Le blog de la communication digitale détaille les missions affectées au Chef du digital : Articles similaires

Les outils numériques du tourisme de demain Voici une panoplie de technologies innovantes qui trouveront leur place dans les lieux d’accueil de demain, mais aussi à l’extérieur des murs de l’office de tourisme. Dans les murs de l'office de tourisme La vitrine interactive Tactile, positionné contre un mur à l’intérieur de l’office ou tourné vers l’extérieur derrière une vitre, c’est un écran qui permet de diffuser des contenus actualisables aisément avec lesquels le visiteur interagit à sa guise, en toute autonomie. Il navigue dans les pages ou les fait défiler, il sélectionne une image ou une vidéo, il affiche une carte et peut zoomer sur un point d’intérêt, il envoie des eCartes postales à ses amis et famille, etc. La table tactile Support encore expérimental, elle est installée dans l’office de tourisme, la table tactile peut réunir plusieurs utilisateurs à la fois qui interagissent avec les contenus proposés. La cartographie interactive La console de jeu sans manette Dedans et dehors La tablette tactile La « façade mapping » La borne

Offices de Tourisme de France - Fédération Nationale La « Journée de l’accueil numérique » de décembre dernier a dressé un état des lieux global de l’organisation par les Offices de Tourisme de l’accueil touristique en France. Dans la foulée, Offices de Tourisme de France a participé à un groupe de travail sur le thème de l’Accueil dans le cadre du Conseil national de la promotion du Tourisme, présidé par Laurent Fabius. Tour d’horizon… Le numérique au service de l’accueil humain ? Rappelons-le : ce qui fait la force des Offices de Tourisme, c’est incontestablement la proximité et l’aspect humain. Cette proximité a fait de nos organismes des experts éprouvés en matière d’accueil et donc les vecteurs d’image principaux de nos destinations. Ainsi, à l’heure de la révolution numérique de l’économie touristique, comment la mission d’accueil dans les Offices de Tourisme a-t-elle évolué ? Une chose est certaine : l’accueil à la banque d’accueil traditionnelle s’est largement enrichi grâce au numérique. Dans les murs Sur les murs Hors les murs

Les Offices de Tourisme sont-ils encore utiles ? - LesCoGîteurs Les Offices de Tourisme, à quoi cela pourrait bien nous être utile ? Historiquement le Tourisme s’est organisé au niveau local, par commune ou par site touristique avec les Syndicats d’Initiative. Géré souvent sous la forme d’une association loi 1901 par des bénévoles, ils embauchaient des saisonniers pour la saison touristique.L’activité économique générée par le tourisme se développant, ces structures ont commencé à embaucher du personnel à l’année, en plus de renforts saisonniers.La majorité de ces structures se contentant d’être un bureau d’information et de conseil à destination des touristes de passage ou en séjour. Ils éditaient un catalogue avec la liste des hébergements disponibles qui était adressé aux touristes par la poste. A l’étage au-dessus nous avons le Comité Départemental du Tourisme (par département) et encore au-dessus le Comité Régional du Tourisme. C’était aussi le temps des centrales de réservation, le touriste consulte un catalogue et téléphone pour réserver.

L’office de tourisme à l’ère du numérique — Tourisme & TIC Les missions en tant que telles demeurent inchangées pour les offices de tourisme. Il s’agit d’accueillir, informer, conseiller. Le manifeste de la Fédération des Offices de Tourisme de France (anciennement FNOTSI) publié lors du Congrès de la Fédération est là pour rappeler ces fondamentaux, mais aussi les incidences des nouveaux comportements sur les métiers de l’accueil. Le numérique fait même l’objet de deux défis clairement annoncé par la commission prospective : « L’accueil : une mutation réelle du physique versle numérique » et le « Web 2.0 : la prise de pouvoir du consommateur ». Internet a bouleversé la notion d’accueil et d’information touristique Internet a profondément marqué la notion de services et d’accueil dans tous les domaines d’activité (Pensez aux réaménagements dans les postes ou dans le milieu bancaire). Les questions pour les professionnels de l’accueil sont multiples. Accueil, accompagnement et aide aux choix sont au cœur des attentes des clientèles

Du mauvais usage des QR Codes... fév62015 Pour finir la semaine, je vous propose de vous parler d'un service qu'on pourrait presque qualifier de "service en fin de vie"... le QR Code. Oui, après avoir publié plusieurs articles et vanté cette technologie et ses usages, force est de constater que les oublier pourrait finalement être une bonne idée. Alors, pourquoi, vous, professionnels du tourisme mettez-vous encore en 2015 un point d'honneur à voir fleurir ces satanés codes inutiles sur vos supports de com', affiches, brochures, etc. ? Si vous hésitez encore, consultez tout simplement les statistiques de lecture / ouverture de votre code. Bien sûr il faut nuancer mes propos, comme pour toute communication et stratégie, il est capital de connaître sa clientèle et ses cibles. Si vous vous demandez pourquoi les QR Codes sont boudés en France... posez-vous déjà la question... êtes-vous, personnellement, utilisateurs ? Cet article vous a plu? A propos de l'auteur : Sébastien Gonzalez

Etude des sites e-tourisme : contenus et vitesse comme facteurs clés de succès DR : McKinsey Alors que le secteur du tourisme a su prendre le virage du digital et se monte globalement plus mature que les autres secteurs, des pistes d’optimisation existent. Le numérique est un des piliers de la stratégie visant à atteindre l’objectif de 100 millions de touristes accueillis en 2020. Comment améliorer ses performances digitales ? Autres articles "Content is king", clame Bill Gates, cofondateur de Microsoft, en 1996. Classement des meilleurs sites : En conclusion, seulement 20% de nos sites de tourisme en ligne offrent une expérience utilisateur satisfaisante vis-à-vis des performances, c’est un résultat préoccupant pour un secteur que l’on estime en tête de la maturité numérique.

L'accueil numérique et les offices de tourisme Aujourd’hui se tient au grand auditorium de la Bibliothèque Nationale de France une journée sur le numérique au service de l’attractivité des destinations. Cette nouvelle journée d’échange sur le numérique au service de l’accueil dans les offices de tourisme est à l’initiative de la Direction Générale des Entreprises (DGE), d’Atout France et Offices de tourisme de France – Fédération nationale. L’objectif est de proposer des retours d’expériences et d’échanges de bonnes pratiques sur l’accueil numérique. Dans le cadre de cet événement, j’ai le plaisir de présenter les travaux menés conjointement par les trois organisateurs depuis 2010. Phase I des travaux – Disposer d’un panorama des solutions existantes et proposer des recommandations de mises en oeuvres des stratégie d’accueil La première phase des travaux consistait à définir les modes d’accueil liés à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. Dans le murs office de tourisme de Mulhouse Sur les murs

Panorama des 10 tendances et meilleures pratiques du tourisme mobile #mtourisme Le numérique a bouleversé notre manière de consommer l’information en permanence. Les supports mobiles s’immiscent de plus en plus dans nos vies de “touristes augmentés”. Quelles sont les tendances actuelles et les meilleures pratiques du m-tourisme ? C’est la question à laquelle je devais répondre au cours de l’atelier “l’offre touristique pour les mobinautes” de Tourisme Numérique à Deauville. Au dernier trimestre 2013, on comptait 27 millions de mobinautes avec 50% de français équipés d’un téléphone intelligent (MMAF). Différentes études montrent que le Wi-Fi est devenu un critère déterminant (voir excluant) pour le choix d’un hébergement. D’autres acteurs plus inattendus ont bien compris l’intérêt de proposer des services en réponse à un besoin de leurs utilisateurs. De nombreuses destinations en France ont bien compris l’intérêt de mailler leur territoire avec du Wi-Fi au bénéfice des résidents comme des touristes.

Actualité - Lu pour Vous : L'accueil numérique dans les offices de tourisme Internet et plus globalement, le numérique, ont changé la donne pour les offices de tourisme et les syndicats d'initiatives. Certes, leurs missions demeurent inchangées : accueillir, informer et conseiller. La prise en compte du numérique induit toutefois de repenser et de redéfinir les stratégies d'accueil au sein des territoires. Le numérique et les Offices de tourisme- DGCIS Internet et plus globalement, le numérique, ont changé la donne pour les offices de tourisme et les syndicats d'initiatives. Qu'est-ce-que l'accueil numérique ? La machine va-t-elle remplacer l'humain ? L'organisation numérique doit être mûrement réfléchie. Un projet d'accueil numérique pourra être mis en place, quels que soient l'environnement et la taille d'un office. la problématique « découverte » : il s'agit d'un office qui ne connaît pas une forte fréquentation en termes de nombre de visiteurs (moins de 200 visiteurs/jour). Un exemple d'utilisation des outils numériques à l'Office de Tourisme de Bourges

Comment le mobile redessine peu à peu le secteur du tourisme Les smartphones et tablettes progressent en tant que canal de réservation, mais sont aussi de plus en plus utilisés pendant le voyage. Le point en chiffres. Les ventes de voyages sur mobile, qui pesaient 10% du chiffre d'affaires des voyagistes en ligne en 2013, devraient se hisser à 18% cette année, selon PhoCusWright. Un canal en forte progression aussi bien pour l'achat que pour la préparation et le déroulement du voyage, que CCM Benchmark Institut a décortiqué dans sa nouvelle étude "Tourisme & Mobile - Les usages, le point de vue sur les nouveaux services". Premier enseignement, trois quarts des mobinautes utilisent leur smartphone ou tablette pour préparer leur séjour, que ce soit pour rechercher des informations pratiques ou des parcours de visite, comparer les prix ou consulter des photos. Second enseignement, il apparaît que les réservations sur mobile interviennent souvent dans une logique d'achat de dernière minute ou de bon plan.

Related: