background preloader

Plasticité – pour le meilleur ou pour le pire.

Dans notre dernier article, nous avons évoqué les effets dramatiques d’une privation d’interactions sociales sur le cerveau du bébé : réduction de l’activité électrique cérébrale, capacités cognitives et sociales perturbées, baisse de QI, allant même jusqu’à une diminution du volume global du cerveau… Mais la question que nous souhaitons aborder aujourd’hui est pourquoi ce manque d’interactions précoces lèse si gravement le cerveau de l’enfant ? Voyons comment le cerveau se développe. L’être humain qui vient de naître commence par emmagasiner les informations du monde extérieur par le canal des sens. Chaque image, chaque interaction, chaque évènement – aussi quotidien soit-il – se fixe dans les fibres de son cerveau en connectant des neurones. Ces connexions de neurones commencent dans le ventre de la mère puis augmentent de façon extrêmement rapide dès la naissance : 700 à 1000 nouvelles connexions par seconde se créent pendant les cinq premières années de la vie. Oui, des milliards.

https://lamaternelledesenfants.wordpress.com/2015/02/21/plasticite-pour-le-meilleur-ou-pour-le-pire/

Related:  Soins bébéCognition et apprentissageEnfantsAutisme

Le Liniment : recette facile et douce pour Bébé Comment nettoyez-vous les fesses de bébé ? Et comment le débarbouillez-vous ? Ne me dites pas que vous utilisez encore des produits de “soin” pour bébé remplis de pétrochimie (cliquez pour revoir la vidéo) ! ANAE N° 139 - Apprentissages, cognition et émotion Vol 27, tome VI, décembre 2015 Parution 10 janvier 2016 Apprentissages, cognition et émotion De la théorie à la pratique Dossier coordonné par Édouard Gentaz Professeur à l’Université de Genève et Directeur de Recherche au CNRS Éditorial J.

Les meilleures revues jeunesse Bien sûr, le choix d’une revue dépend de l’âge et de la sensibilité de chaque enfant. Il y en a pour tous les goûts : les petits scientifiques, littéraires, artistes ou tout simplement curieux trouveront forcément chaussure à leur pied, car sur le marché de la presse jeunesse, plus de 20 éditeurs proposent environ 125 titres. Avant de procéder à un abonnement – sans conteste la formule la plus économique, il sera intéressant d’emprunter ou de feuilleter les anciens numéros dans les bibliothèques qui proposent généralement un large panel de revues jeunesse. Quand l’enfant a adopté un magazine, l’abonnement est alors une belle idée de cadeau. Et quelle joie d’attendre avec impatience le jour venu sa revue !

Bernard Golse devrait-il démissioner ? - Actualités - Autistes sans frontières 85 Le Pr Bernard Golse est responsable du service de pédopsychiatrie de l'hôpital Necker à Paris, qui est l'un des centres de référence pour le diagnostic des enfants autistes en Ile de France (membre du CRA-IF). Il publie ces jours ci un nouvel ouvrage, "Mon combat pour les enfants autistes" (Odile Jacob éditions, 23,90 €). Le collectif EgaliTED vous présente ici une revue critique de cet ouvrage, effectuée par le Dr Pierre Sans, psychiatre de 1970 à 2013, dont ces 8 dernières années à aider sur le terrain des enfants autistes au sein d'un IME et d'un SESSAD. Le dernier opus de Bernard Golse me fait me souvenir d’un fameux mouvement qui avait en 1960 valu le titre de champion du monde de patinage (à Vancouver) à Alain Giletti, celui du « livre ouvert ». Il s’agissait de réaliser en pleine course un bond avec grand écart parfait. Bernard Golse ferait se pâmer d’émotion un Nelson Montfort s’il s’adonnait à ce sport !

Pourquoi il ne faut surtout pas asseoir les bébés Pourquoi on assoit bébé ? Allez, on l’a toutes fait : vers 6 mois, ou un peu après, on a assis notre bébé au milieu de son tapis d’éveil, avec une multitude de coussins de tous les côtés, au cas où il tomberait. Ce « au cas où » aurait pu nous mettre la puce à l’oreille, car bébé vacille et tombe souvent à la renverse. Et c’est, justement, le signe qu’il n’est tout simplement pas prêt à s’asseoir. On assoit bébé parce qu’on se dit, inconsciemment ou pas, qu’il est mieux dans cette position, pour jouer et pour voir le monde qui l’entoure. Mais on se trompe, et voici pourquoi. Fondements cognitifs des apprentissages scolaires - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene - Collège de France - 06 janvier 2015 09:30 Le cours 2014 a été consacré aux liens qu’entretiennent ou que devraient entretenir les sciences cognitives avec les sciences de l’éducation. Ces liens sont nombreux et réciproques. Comprendre comment l’éducation parvient à transformer le cerveau humain est l’un des grands problèmes ouverts en neurosciences cognitives, qui soulève de nombreuses questions passionnantes : comment les apprentissages scolaires (langues première et seconde, lecture, écriture, mathématiques) s’inscrivent-ils dans les circuits de notre cerveau ? Quels rôles respectifs jouent l’organisation précoce et la plasticité cérébrale dans ces modifications ?

Je bouge, j'ai 6 ans donc je suis... Mon frère a (malheureusement) vu l’affiche ci-dessous dans la classe de son fils de 6 ans qui est au CP : Vingt-cinq années d’enseignement de l’Éducation Kinesthésique (Brain Gym) et du travail sur les réflexes archaïques (aboutissant à la création de l’IMP en 2011) pour voir ça… Je vois que j’ai encore du pain sur la planche! Notre société marche sur la tête (écologie, manques de repères, guerres, médias, économie, politique…), pas étonnant, les humains ne savent même pas ce qu’ils sont ni comment ils fonctionnent. Je rencontre toutes les semaines dans mes formations des professionnels de tous bords (pédagogues, thérapeutes, médecins…) qui me disent (m’avouent) à quel point ils ignoraient tout de notre propre fonctionnement physique, émotionnel et cognitif.

Psynem Madame la Ministre, Je me permets de vous écrire car vous avez eu l’amabilité d’accuser réception de l’ouvrage que je vous ai fait parvenir, intitulé : « Mon combat pour les enfants autistes », paru aux Editions Odile JACOB au début de l’année 2013. J’ai été auditionné le 16 mai 2013 par la Mission d’information sur la Santé Mentale créée en 2012 au sein de la Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale sur l’avenir de la Psychiatrie et de la Pédopsychiatrie, et je voulais vous dire, comme je l’ai dit dans le cadre de cette audition, à quel point, avec une immense majorité de mes collègues pédopsychiatres, nous avons été scandalisés par le 3ème plan autisme qui vient d’être publié sous la direction de Madame Marie-Arlette CARLOTTI[1]

L'hyperactivité de l'enfant et carences micro-nutrition - Nana Turopathe – L’enfant a du mal à se concentrer ou se déconcentre vite, – Il ne prête pas attention à ce qu’on lui dit, – Il n’arrive pas à faire correctement ce qu’il entreprend, – Il parle souvent et bouge beaucoup les bras et les jambes, – Il court dans des lieux inappropriés, – Ne supporte pas les frustrations, Qu'est ce qu'un bon prof ? La question des méthodes pédagogiques a toujours soulevé des discours passionnés. Au Québec comme en France, le débat fait rage autour des réformes de l’enseignement. De plus en plus de travaux soulignent l’impact d’un « effet-prof » sur les performances des élèves. À partir de travaux anglo-saxons, le chercheur québécois Clermont Gauthier propose des clés pour un « enseignement efficace », s’appuyant sur une pédagogie explicite. Au passage, il renvoie dos à dos la pédagogie traditionnelle, centrée sur la transmission de savoirs, et les pédagogies « centrées sur l’élève ».

Related: