background preloader

Quand un village abandonné renaît grâce à l’écologie, à la coopération et à la jeunesse

Quand un village abandonné renaît grâce à l’écologie, à la coopération et à la jeunesse
Dans les années 70, c’était un hameau en ruine perché sur une rive de l’Ardèche. Le Viel Audon a progressivement été reconstruit par des jeunes venus chaque été participer à des chantiers collectifs. Certains sont venus habiter ce village où s’apprend et se transmet un mode de vie coopératif et respectueux de l’environnement. Un reportage sonore, au cœur d’un chantier d’été, réalisé par la web-radio bretonne Vos Gueules les Mouettes. Vos Gueules les Mouettes est une web radio basée à Douarnenez, dans le Finistère. Pour en savoir plus sur le Viel Audon : le site Internet du Centre d’éducation à l’environnement, au développement durable et à la coopération. Related:  ChangementVille en transition / PermacultureEco villages & co

Les cartes des Alternatives - Géographie de la transition Ecovillages : utopie ou réalité ? Accueil » Articles » Construire et vivre ensemble "Au village sans prétention, j'ai mauvaise réputation..." Un écovillage qui s'installe fait souvent l'objet de rumeurs. Les locaux ne voient pas toujours d'un bon ½il l'arrivée des ces "étrangers" qui ne veulent rien faire comme tout le monde. Mais, au-delà de l'incompréhension et de l'indifférence, les écovillages peuvent aussi susciter l'enthousiasme des communes. "En France, la suspicion à l'égard des modes de vie différents et la législation sont des freins au développement d'alternatives. Écolonie - Vosges Sur la voie du développement local Écolonie donne au début le sentiment d'être dans une enclave hollandaise en terre vosgienne. Claire Lelièvre Contact : Écolonie - 1 Thiétry, 88260 Hennezel - Tél. 03 29 07 00 27 - Site : www.ecolonie.org Bourbier administratif Longo Maï - Alpes-de-Haute-Provence Une vie sans compromis Des communautés néo-rurales nées après 1968, la plupart ont disparu. La terre promise Agir localement, penser globalement

untitled Tel-Aviv la festive Incorrigible Tel-Aviv! A peine la guerre terminée, la "ville qui ne dort jamais" a repris son rythme étourdissant. Classée par Lonely Planet parmi les cités les plus attractives du monde, avec New York et Berlin, elle a redéployé sa joie de vivre dans ses restaurants bondés et ses bars animés. C'est dans ses gènes: "la colline du printemps", édifiée en 1909 sur les dunes, cultive depuis toujours un état d'esprit dominé par une volonté farouche de faire table rase du passé et de vivre sans contrainte le moment présent. Loin de Jérusalem, chargée d'Histoire, l'insouciante a développé l'hédonisme et le cosmopolitisme. Métropole de tous les paradoxes, "curieux mélange de l'Iran et de la Californie", s'amuse l'écrivain tel-avivien Etgar Keret, elle offre de multiples facettes. Immeubles "Bauhaus" inscrits au patrimoine De là, à pied ou à vélo, rendez-vous à Neve Tzedek, le plus vieux quartier de la ville. Fatigués? Carnet de voyage Où dormir Où se restaurer

Le Village Vertical, une alternative écologique et solidaire face à la crise du logement Et si l’on reprenait en main son habitat ? C’est le pari lancé par le Village Vertical, une coopérative d’habitants située à Villeurbanne, dans la banlieue lyonnaise. Dépassant les conceptions classiques de propriétaire et de locataire, la coopérative invite les habitants à mutualiser leurs ressources pour concevoir, construire et gérer collectivement leurs futurs logements. Un reportage en partenariat avec DIY Manifesto, webdocumentaire présentant des initiatives en France et dans le monde pour répondre à la crise économique. En pleine crise du logement, le co-habitat ou habitat partagé a la côte. Si les formes juridiques du co-habitat sont diverses (co-location, société civile immobilière...), l’habitat en coopérative est désormais encadré en France par la loi ALUR, adoptée en 2014 [1]. Inventer un habitat solidaire et non spéculatif Ce père de famille, moteur du projet, a été rejoint par d’autres aspirants résidents au fil de l’aventure villageoise. Allier écologie et social

Autoconstruction - Construire sa maison soi-même Afterres 2050 : le scénario qui imagine l'autre modèle agricole de demain Pays de la Loire, 2050. Dans les champs, le maïs a cédé la place aux prairies, avec des légumineuses (comme les haricots, les lentilles, le trèfle ou la luzerne) [1]. Les vaches qui y pâturent sont de race « mixte » : ce sont de bonnes laitières et elles peuvent aussi fournir de très bons steaks. Le nombre de haies dans les champs a doublé, entourant des parcelles agricoles couvertes en permanence par l’une ou l’autre culture, ce qui ralentit l’érosion. La moitié des terres sont cultivées selon le cahier des charges de l’agriculture biologique (contre 4,4% dans les années 2000). L’eau qui coule dans les rivières, et se niche dans les nappes phréatiques, est redevenue « propre », les pesticides ayant quasiment disparus. À Notre-dame-des-Landes, définitivement débarrassée du projet d’aéroport, les végétariens de la zone à défendre (ZAD), et autres adeptes de la sobriété heureuse, ont fait des émules. + 600% de légumes en 40 ans Retour en 2013. Les Pays de la Loire, région test

Conversion : Pourquoi pas un éco-village ? On les appelle écovillages, écolieux, écohameaux. Parfois, on les orthographie éco-villages, éco-lieux et éco-hameaux. Quels que soient le terme utilisé et l’orthographe, on désigne la même chose : une agglomération rurale ou urbaine qui vise l’autosuffisance. Dans ce lieu, c’est l’humain que l’on place au centre et que l’on souhaite en harmonie avec son environnement. Le principe de base est de ne pas prendre à la terre ce qu’on ne peut lui rendre. Au-delà de la théorie, vivre dans un écovillage est-il réalisable ? Qu’est-ce qu’un écovillage ? Un écovillage se caractérise par un mode de vie prenant en compte les dimensions environnementale, socio-économique et culturelle. Ce mode de vie écologique, solidaire et responsable se traduit de différentes manières : Les écovillages ne se limitent donc pas à l’écohabitat. Les écovillages peuvent être très différents. autonomieconvivialitéouverturerespectsolidaritéliberté de croyance individuelle L’histoire des écovillages Exemple : Sieben Linden

Le guide VICE de Los Angeles | VICE | France Tout le monde adore détester Los Angeles. Dites en public que vous y allez en vacances ou que vous y emménagez et préparez-vous à une avalanche de reproches attendus du genre « les gens sont trop superficiels, là-bas », « les embouteillages vont te faire péter un câble » ou encore « y'a pas assez d'eau ». OK, c'est vrai que l'eau est un véritable problème à L.A. et honnêtement, on se demande tous comment le régler — on n'en a aucune idée. Mais Los Angeles, ça a changé, on vous jure. Et si ça ne suffit pas à vous convaincre de vous y installer, ayez au moins la politesse de nous rendre une petite visite. Franklin Village Hollywood craint, tout le monde le sait. Koreatown Bouffe pas chère, transports publics à proximité, bon esprit et piéton-friendly vous donneront envie d'y faire un tour, mais les loyers exorbitants de Silver Lake vous convaincront de vous y installer. Traversez Alameda Street pour atterrir dans le quartier des arts : bars, restaurants et salles d'arcades à gogo.

De jeunes architectes inventent l’architecture sobre et joyeuse Fin mai, dans les Yvelines, se tenait le Festival Bellastock. Des étudiants en architecture y ont édifié une ville éphémère et écologique, sur l’eau. L’enjeu : jouer avec les matériaux tout en respectant l’environnement. Et apprendre ensemble, dans une convivialité festive. Un rendez-vous de l’architecture expérimentale où était présent le journal Reporterre. Cet article a initialement été publié dans le journal en ligne Reporterre. Woodstock aux portes de Babylone. Créé en 2006, cet événement annuel naît d’un besoin d’expérience concrète pour des étudiants de l’école nationale de Paris-Belleville. Une architecture expérimentale et écolo Le Festival retravaille les normes. C’est à la question des ressources et des conditions de vie que Bellastock souhaite sensibiliser : « En travaillant avec peu de moyens sur des habitats modestes, on réinjecte l’idée qu’il nous faudra un jour revenir vers des constructions plus simples », dit Antoine Aubinais. Apprendre en faisant la fête

Législation caravane, roulotte, mobil-home, terrain familial Législation caravane, roulotte, mobil-home, terrain familial, cabane, tinyhouse, tourisme vert Pas évident d'habiter-autrement .... c'est souvent un parcours du combattant! Il y aurait toutefois des solutions qui nécessitent quand même des démarches administratives comme la création d'un "terrain familial" voir ci-dessous .... La loi ALUR (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové), adoptée le 20 février 2014 contient des dispositions relatives aux habitats non traditionnels, habitats mobiles et habitats démontables constituant l’habitat permanent de leurs utilisateurs. En France rien n'est impossible il suffit de savoir interpréter les textes et de trouver la faille. A priori toute construction ayant une durée d'installation supérieure à 3 mois est soumise aux prescriptions d'urbanisme Lien Lien

Quand des mal-logés rénovent immeubles et maisons abandonnés pour y recréer des espaces de solidarité A côté des squats, ou des hangars désaffectés occupés par des artistes, se développent de nouvelles manières d’investir des bâtiments vides ou des maisons laissées à l’abandon. Dans des villes situées aux extrémités de l’Europe, Bucarest et Malaga, deux initiatives récentes viennent questionner la notion de propriété et de communauté urbaine. En Roumanie, des jeunes sans emploi rénovent les vieilles bâtisses menacées de démolition, avec l’accord des propriétaires. En Espagne, face à la crise, des familles s’installent dans des bâtiments appartenant à des banques et assurances. Reportage à l’intérieur de ces alternatives au mal-logement, alors qu’en France des dizaines de milliers de personnes sont expulsées chaque année de leur habitation. À première vue, la ville de Malaga semble profiter de ses atouts touristiques. La « Corrala de Las Luchadoras », la corrala des combattantes, est l’une d’entre elles. L’espace vide comme outil d’intégration Aider les jeunes et les propriétaires

Rejoignez le CUBE, tiers-lieu dédié à l’Agriculture Urbaine et à la résilience à Paris | QUARTIERS EN TRANSITION La présence à Paris, notamment dans les arrondissements du nord-est, de nombreuses friches industrielles et de bâtiments désaffectés est à mettre en perspective avec le déficit de lieux d’expérimentation dédiés à l’agriculture urbaine et à la résilience dans la capitale. Saisissant l’opportunité du lancement du budget participatif et alors que la maire de Paris a annoncé vouloir faire de l’agriculture urbaine une des priorités de sa mandature, le collectif Babylone propose un projet à l’intersection des questions agricoles, alimentaires et sociales. Son nom : le CUBE ! Pour le soutenir, rejoignez le site du budget participatif : Le CUBE a pour ambition d’être un espace d’expérimentation collaboratif ouvert sur le quartier et ses habitants. Ces derniers deviendront ainsi ré-inventeurs et co-producteurs de leur quartier en expérimentant concrètement des projets articulés autour de la nature en ville.

Related: