background preloader

Quand un village abandonné renaît grâce à l’écologie, à la coopération et à la jeunesse

Quand un village abandonné renaît grâce à l’écologie, à la coopération et à la jeunesse
Dans les années 70, c’était un hameau en ruine perché sur une rive de l’Ardèche. Le Viel Audon a progressivement été reconstruit par des jeunes venus chaque été participer à des chantiers collectifs. Certains sont venus habiter ce village où s’apprend et se transmet un mode de vie coopératif et respectueux de l’environnement. Un reportage sonore, au cœur d’un chantier d’été, réalisé par la web-radio bretonne Vos Gueules les Mouettes. Vos Gueules les Mouettes est une web radio basée à Douarnenez, dans le Finistère. Elle diffuse sur le net les initiatives locales issues d’« un tissu associatif riche et dynamique ». Pour en savoir plus sur le Viel Audon : le site Internet du Centre d’éducation à l’environnement, au développement durable et à la coopération.

http://www.bastamag.net/Reportage-Viel-Audon

Related:  ChangementVille en transition / PermacultureEco villages & co

Législation caravane, roulotte, mobil-home, terrain familial Législation caravane, roulotte, mobil-home, terrain familial, cabane, tinyhouse, tourisme vert Pas évident d'habiter-autrement .... c'est souvent un parcours du combattant! Il y aurait toutefois des solutions qui nécessitent quand même des démarches administratives comme la création d'un "terrain familial" voir ci-dessous .... La loi ALUR (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové), adoptée le 20 février 2014 contient des dispositions relatives aux habitats non traditionnels, habitats mobiles et habitats démontables constituant l’habitat permanent de leurs utilisateurs. Il peut s’agir de caravanes, ou également de mobiles home, tipis ou yourtes. La loi ALUR pose le principe que les documents d’urbanisme doivent tenir compte de tous les types d’habitat.

Le quartier auto-construit de la Baraque à Louvain-la-Neuve En 1968, par querelle linguistique, les universitaires francophones de Louvain sont contraints de quitter la Flandre : Louvain-la-Neuve sort alors de terre non loin de là, mais côté Wallon. Certains étudiants en architecture ne veulent pas des logements universitaires clé sur porte. Ils investissent un terrain de la nouvelle université et construisent eux-mêmes leur habitat, solidaires des vieux ruraux dont le village devait être détruit.

Conversion : Pourquoi pas un éco-village ? On les appelle écovillages, écolieux, écohameaux. Parfois, on les orthographie éco-villages, éco-lieux et éco-hameaux. Quels que soient le terme utilisé et l’orthographe, on désigne la même chose : une agglomération rurale ou urbaine qui vise l’autosuffisance. Dans ce lieu, c’est l’humain que l’on place au centre et que l’on souhaite en harmonie avec son environnement. Le principe de base est de ne pas prendre à la terre ce qu’on ne peut lui rendre.

Vivre en autonomie en France : une réalité Si vous pensez que tout plaquer pour une vie d’aventures n’est possible qu’à l’étranger, détrompez-vous. Pas besoin d’habiter à l’autre bout du monde pour vivre sa liberté. Nico, Marina et leur tribu prouvent que tendre vers l’autonomie n’est pas utopique en France. Vous me direz : C’est bien beau tout ça mais ça demande un certain budget et des conditions. Ce n’est pas donné à tout le monde ! La r.O.n.c.e, une utopie en Morbihan ? Notre imagination s’est atrophiée dans l’atmosphère asphyxiante des prédictions apocalyptiques. Il semble bien plus aisé d’imaginer un monde mourant qu’un monde meilleur. C’est pour cela que nous voulons créer La r.O.n.c.e (Résister, Organiser, Nourrir, Créer, Exister), un espace de recherche et de création où sera nourrie notre capacité à imaginer et explorer de nouvelles façons de vivre postcapitalistes, et où des outils d’autonomie et de résilience pourront être construits et partagés. {*style:<b>

Rejoignez le CUBE, tiers-lieu dédié à l’Agriculture Urbaine et à la résilience à Paris La présence à Paris, notamment dans les arrondissements du nord-est, de nombreuses friches industrielles et de bâtiments désaffectés est à mettre en perspective avec le déficit de lieux d’expérimentation dédiés à l’agriculture urbaine et à la résilience dans la capitale. Saisissant l’opportunité du lancement du budget participatif et alors que la maire de Paris a annoncé vouloir faire de l’agriculture urbaine une des priorités de sa mandature, le collectif Babylone propose un projet à l’intersection des questions agricoles, alimentaires et sociales. Son nom : le CUBE ! Pour le soutenir, rejoignez le site du budget participatif : Le CUBE a pour ambition d’être un espace d’expérimentation collaboratif ouvert sur le quartier et ses habitants.

GUIDE JURIDIQUE DE L'OCCUPANT SANS TITRE Le Groupe Libertaire Jules Durand du Havre a conçu cette page Le lien d'origine : Les informations qui suivent ont été empruntées au site Le libertaire ,qui lui même les a emprunté au site de la CNT Vignoles Repérage des lieux Le squat dépend de la juridiction civile, c'est à dire d'un conflit entre deux parties où il n'y a pas risque de prison, contrairement à la juridiction pénale qui elle peut vous reloger directement derrière les barreaux. Pierre Macherey et Isabelle Frémeaux : "L’utopie est-elle émancipatrice ? Dans le cadre de la saison 2012-2013 du Séminaire de la Fondation Copernic, "Pensées et pratiques d’émancipation", en partenariat avec la revue Mouvements et avec le soutien du programme ANR UTOPIES19 (retrouvez-en la présentation et le programme ici), la première séance du 11 septembre 2012 s’empare d’une question : Les invité-e-s : PIERRE MACHEREY, professeur émérite de philosophie à l’Université Lille 3 ; rattaché à l’UMR du CNRS "Savoirs Textes Langage", il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, en 2011, De l’Utopie !, De l’incidence éditeur.

Des écolieux existants cherchent de nouveaux habitants ! - Ces écohameaux évovillages ou habitats - Reseau Eco Ces écohameaux, évovillages ou habitats groupés grandissent et cherchent de nouveaux habitants ou partenaires Que sont ces écolieux dont Passerelle éco parle tant ? Qui les habite ? Quelles sont les motivations de celles et ceux qui les fondent et les font perdurer dans le temps ? Besançon TV : Video - Pilgrim BeartJe vous aide à économiser votre électricité Pilgrim Beart,"Je vous aide à économiser votre électricité" Cet ingénieur britannique a mis au point un dispositif qui permet de connaître en temps réel le coût de sa consommation électrique. Grâce aux options de son système, il devient très facile de faire la chasse au gaspi et de réaliser ainsi de substantielles économies. Grâce à une interface web et une application téléphonique, il devient possible de réaliser des économies…Bye Bye l’argent qui part en fumée !

La r.O.n.c.e accueille des personnes motivées Bonjour chers et chères ami-e-s de la ronce! Merci de trouver ci dessous notre invitation à venir partager un peu de temps avec nous… La r.O.n.c.e., notre collectif de huit personnes en cours d’installation dans le Morbihan (sud Bretagne), accueille à partir de mai des personnes motivées pour découvrir (tout comme nous !) la permaculture et le maraîchage biologique en donnant des coups de main aux activités qui se mettent en place. La « r.O.n.c.e. », acronyme pour résister/organiser/nourrir/créer/exister, est un collectif réunissant paysan-ne-s, artistes, mécano, cuisinier-ère-s, permaculturistes, botanistes, formateur-ice-s pour développer une base permettant l’expérimentation d’une vie post-capitaliste et de formes créatives de résistance. Notre collectif rassemble des gens engagés, en particulier dans la lutte de la ZAD (contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes) et attachés à la méthode, au consensus, à l’expression des émotions.

A Bagnaia, on partage tout, la propriété a disparu, et ça marche Sur la terre rouge de Sienne, la Comune di Bagnaia est un projet hors du commun, et presque utopique. En trente ans, un réel exemple d’expérience de vie sociale basée essentiellement sur l’autonomie, la collectivisation de la richesse, l’égalité et la solidarité, a été mis en place. Bagnaia, c’est aussi une ferme, menée selon les principes de l’agriculture biologique, atypique de par ses objectifs de production et son fonctionnement. Fortement imbriquée dans le projet de la Comune, son premier objectif est de produire non pas pour générer un revenu mais pour nourrir les habitants du lieu. La Comune ou le « Vivere assieme » (Vivre ensemble) La Comune di Bagnaia est née de l’émergence des idées des années post 68, dans l’objectif de créer un lieu collectif le plus autonome possible permettant de se libérer des contraintes du libéralisme et de la consommation de masse.

Shamengo : son réfrigérateur en argile fonctionne sans électricité La fin de l'été approche, c'est l?heure des bonnes résolutions de la rentrée : si vous avez envie de vous engager, de passer à l'acte et de mettre vos convictions en pratique, venez ! La société n?

Related: