background preloader

Ce disque dur à base d'ADN stocke des données pendant 1 million d'années › Technologie

Ce disque dur à base d'ADN stocke des données pendant 1 million d'années › Technologie
Crédits : Philipp Stössel/ETH Zurich Des scientifiques ont trouvé un moyen de conserver des données durant un million d'années, en les stockant dans un fragment d'ADN inséré dans du verre. Les scientifiques savent depuis longtemps que l'ADN est un support de stockage idéal. Quant à la façon de procéder, elle a été également imaginée depuis plusieurs années déjà : il "suffit" d'affecter la valeur "0" ou "1" aux quatre célèbres bases azotées qui composent l'ADN : l'adénine, la thymine, la cytosine et la guanine. Mais la question est de savoiir comment préserver durablement ces informations ainsi stockées dans le fragment d'ADN. Pour résoudre ce problème de la conservation des données, des chercheurs de l'École polytechnique fédérale de Zurich (ETH) ont encodé dans un fragment d'ADN la Charte Fédérale Suisse de 1921, ainsi que la Méthode des théorèmes mécaniques d'Archimède. Related:  *docs autresSupport de stockage

L'ordinateur biologique a enfin son transistor biologique ! Une équipe de bio-ingénieurs de l’Université de Stanford viennent de faire passer l’informatique dans le royaume vivant de la biologie. L’équipe a développé un transistor biologique fabriqué à partir de matériel humain, de l’ADN et de l’ARN. Il s’agissait du dernier maillon permettant de créer un véritable ordinateur biologique. Le transcriptor Ils ont donné le nom de transcriptor à leur transistor biologique. « Les ordinateurs biologiques peuvent être utilisés pour étudier ou reprogrammer les systèmes vivants, surveiller l’environnement, et améliorer les thérapies cellulaires. » Drew Endy, PhD, principal auteur de cette recherche. Un ordinateur biologique ? Tous les ordinateurs modernes de l’ENIAC à Apple, ont 3 fonctions de base : stocker, transmettre et effectuer des opérations logiques sur des informations. Comme je sens que je vous perds, je vais essayer d’être plus concret : Les applications sont sans limite En conclusion En savoir plus L’école de médecine de l’Université de Stanford

L'ordinateur quantique La seconde méthode utilise les qubits de charges. L'une des approches étudiée dès 1998 par Alexander Shnirman et Gert Schön de l'Université Karlsruhe effectue la mesure du qubit grâce à un transistor à un seul électron (SET) dont il existe une version supraconductrice (SSET) développée en 1996 par A.Zorin du Laboratoire de Cryoélectronique de Moscou. Dans un SET, la valeur logique du qubit modifie la tension appliquée sur l’île du transistor et affecte ainsi le courant. L'efficacité de ce détecteur n'est toutefois pas totale et des jonctions à effet tunnel doivent être ajoutées pour le rendre plus fiable. Dans son état intriqué aucun des deux états quantiques ne possède de valeur binaire définie. Mais dès l'instant où la valeur du premier bit est déterminée, la valeur du second bit l'est également. Stabilité des qubits Un qubit est une entité très fragile. Combien de temps peut vivre un qubit avant de s'évanouir ? Comment corriger une erreur arbitraire ? Gérer la décohérence 1. 2. 3. 4.

Stockage d'information Le stockage d'information est aujourd'hui assuré par un support d'information électronique, ou électromagnétique, qui, vu de l'utilisateur, peut être physique (disque dur, clé USB, etc.) ou virtuel (Internet dénommé le « nuage » (en anglais cloud voire en franglais « le cloud »), mais qui en l'état de la technologie est enregistré sur un support physique (SSD, disque dur, CD/DVD, bande magnétique, etc.). Ainsi, le terme de « dématérialisation » employé pour désigner le passage d'un support d'information papier à un support électronique est peu approprié, puisque ce dernier est lui aussi lié à du matériel. Le choix de la méthode de stockage se fait selon plusieurs critères : la fréquence d'utilisation ;les besoins capacitaires de l'information (taille) ;la criticité de l'information (coût, sécurité) ;La capacité de stockage et la vitesse d’accès à l'information. Classification des technologies de stockage[modifier | modifier le code] Positionnement des différents types de stockage.

Un stockage éternel des données dans l’ADN? | ExpertADN.fr ( socialsearcher.com) Les chercheurs avaient déjà trouvé le moyen de synthétiser de l’ADN chimiquement, d’autres, d’utiliser l’ADN comme un outil de stockage de données numériques. Mais avec quelle pérennité? Les données que nous conservons sur nos disques durs, DVDs et autres data centers seront un jour illisibles par des équipements d’une autre génération ou bien n’échapperont pas à l’usure du temps. Une équipe de chercheurs suisses de Zurich vient de publier les résultats d’un test prometteur. Ils ont mis au point un procédé unique de stockage de nos données dans un brin d’ADN capable de survivre plus d’un million d’années. Le Dr Robert Grass et son équipe de l’ETH Zurich (École polytechnique fédérale de Zurich) ont donc recherché une solution pour préserver quasi-éternellement une synthèse ADN codée avec des données. Un nouveau mode de stockage quasi éternel? Nous sommes encore loin d’envisager des applications domestiques pour ce procédé, il n’y aura pas de disques durs en ADN dès demain.

Data-storage for eternity. (google) Scrolls thousands of years old provide us with a glimpse into long-forgotten cultures and the knowledge of our ancestors. In this digital era, in contrast, a large part of our knowledge is located on servers and hard drives. It will be a challenge for this data to survive 50 years, let alone thousands of years. Researchers are therefore searching for new ways to store large volumes of data over the long term. Particular attention is being paid to a storage medium found in nature: the genetic material DNA. DNA lends itself to this task as it can store large amounts of information in a compact manner. ‘Synthetic fossil’ forms a protective cloak Two years ago, researchers demonstrated that data could be saved and reread in the form of DNA. In order to do that, his team encapsulated the DNA in silica spheres with a diameter of roughly 150 nanometres. Retrieval of lost data points What kind of information would Grass save for millions of years?

The Pentagon’s Secret Weapons Guru Asked For Your Crazy Ideas & Got 1,000 in 1 Month Will Roper, director of the Defense Department's Strategic Capabilities Office, got "exactly what we want" from the public. An open call for “novel concepts” by the Pentagon’s secret-weapons guru William Roper has produced almost a thousand responses in less than one month, some of them surprisingly promising. Roper heads the Strategic Capabilities Office, or SCO, which is at the head of Defense Secretary Ash Carter’s efforts to make the military more innovative and agile. Roper’s outfit published a request for research proposals last month, — called a Broad Area Announcement, or BAA, — which asks for “novel concepts in the following focus areas: Autonomy, Command and Control, Cyber, Sensors, and Weapon Technologies,” and is what Roper calls “an open door for the outside world to bring us ideas.” “I was afraid when we put the BAA out that I would get the old ideas that I’ve seen many times, that now have a new label, a new name, a new graphic, but it’s the same idea,” Roper said.

La clef de l'ordinateur quantique Wheeler's «it from bit» Lier et délier. Matthieu 16:19 Je te donnerai les clés du royaume des cieux, ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. Matthieu 18:18 Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. Empilement compact L'empilement compact est la manière d'agencer des sphères dans l'espace afin d'avoir la plus grande densité de sphères, sans que celles-ci ne se recouvrent. C'est un problème que l'on se pose en général en géométrie euclidienne dans l'espace à trois dimensions, mais on peut aussi le généraliser au plan euclidien (les « sphères » étant alors des cercles), dans un espace euclidien à dimensions ( ), avec des hypersphères, ou dans un espace non euclidien. Thèse de Church et calcul quantique Propriétés conjointes Ω = √√ ((√ρm) ^ (√ρm)) Dr.

Des chercheurs ont créé un support de stockage… éternel Accueil GilbertKALLENBORN Journaliste Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter Actualités Une technologie de gravure au laser permet de stocker des informations dans du cristal de quartz pendant des milliards d’années. Disquette, bande magnétique, CD, DVD, disque dur, disque SSD… Les technologies de stockage informatique évoluent sans cesse sans pour autant résoudre un problème crucial : leur pérennité. De plus en plus de chercheurs explorent désormais un nouveau support de stockage : le cristal de quartz. Trois bits par cavité Dans une expérience réalisée en 2013, les chercheurs ont défini quatre types de polarisation (2 bits) et deux niveaux de retards de phase (1 bit). Les chercheurs ont maintenant fait un pas de plus vers une solution exploitable. Cette technologie de stockage permettrait d’encoder 360 To de données sur un disque de quartz de la taille d’une pièce de monnaie. Gilbert KALLENBORN à suivre sur LES BONS PLANS 01net.com PROMO | -90% sur de nombreux produits en vente éclair

Church_Science_12 (pdfsearchengine.org) Synthetic DNA may hold the key storing data for millennia (addictomatic) Perhaps in predicting “bio-neural” circuitry to store and transfer data throughout the starship, the writers of the mid-1990’s TV series Star Trek: Voyager were prophetic. Over the past few years, researchers at Harvard, the European Molecular Biology Laboratory (EMBL) in Heidelberg, ETH Zurich university, and other research facilities have been experimenting with storing data in DNA. Researchers are starting to find we may be able to store data for thousands of years by using techniques first perfected by Mother Nature. The Voyager engineers have 400 years or so on today’s scientists. DNA storage is probably a little closer to today than the 25th Century, where Star Trek: Voyager was set. Still, this budding technology has a lot of obstacles, among them prohibitive costs. How synthetic DNA works What makes DNA attractive for data storage is the density with which it can store data. DNA, left unprotected, behaves in much the same way. When will we see the first DNA drive? Landbruks/Flickr

Vikings Homework Help Where did the Vikings settle in Britain? The area eventually settled by Vikings was called the Danelaw. It formed a boundary separating Anglo-Saxon England from Viking England and was defined in a treaty between the English King Alfred and Viking King Guthrum in AD 880. It lay north of Watling Street, a Roman road running from London north-west to Chester and covered northern and eastern England. It included counties north of an imaginary line running from London to Bedford and then up to Chester. The Vikings settled in: Islands off the coast of Scotland - Shetland, Orkney and The Hebrides Around the north and north west coast of Scotland Parts of Ireland - Dublin is a Viking city The Isle of Man Small parts of Wales Parts of England known as Danelaw Place Names We can tell where the Vikings settled by place names of towns and villages today. Place names ending in –by eg. Derby - A village where deer are found Place names ending in –thorpe (or -thorp, -throp or –trop) eg. Viking Words

L'intelligence artificielle : une menace pour les professions intellectuelles ? Pendant très longtemps, ce rêve resta du domaine de la spéculation et fit les beaux jours de la science-fiction et tous les cinéphiles se souviennent du chef d’œuvre de Stanley Kubrick : « 2001 : Odyssée de l’espace » (sorti en 1968) dans lequel HAL, l’ordinateur contrôlant le vaisseau spatial d’exploration, se mettait à éprouver des émotions humaines et à adopter un étrange comportement… En 1950, alors que les premiers ordinateurs sortaient à peine des laboratoires, le génial scientifique anglais Alan Turing imagina, dans la revue Computing machinery and intelligence, un fameux test consistant à confronter un ordinateur et un humain, sans que ce dernier sache s’il avait affaire à une machine ou à un autre être humain. L’idée lumineuse de ce test était que le jour où l’homme ne serait plus capable de savoir, dans une conversation en temps réel non préparée, si son interlocuteur était une machine ou un humain, les ordinateurs pourraient alors être qualifiés « d’intelligents ».

Quel support choisir pour du stockage à long terme Il existe de multiples supports pour stocker vos données : du stockage optique avec les CD et les DVD aux cartouches magnétiques en passant par les disques durs ou le Cloud. Découvrez les différentes solutions pour stocker vos données de manière fiable et durable. Stocker sur CD et DVD Probablement les supports les plus populaires il y a encore quelques années en raison de leur coût réduit, les appareils de stockage optique ont aujourd’hui du mal à faire face à la concurrence des disques durs et des SSD. Stocker sur disque dur et SSD Avec un prix ayant considérablement baissé ces dernières années grâce notamment aux progrès de la technologie, les disques durs et SSD se sont largement démocratisés. Stocker sur clé USB ou carte SD La mémoire flash fait dorénavant partie de notre quotidien, que ce soit pour stocker les photos sur carte mémoire ou échanger des documents sur clés USB. Stocker sur cartouche magnétique

Technologie. L'ADN, plus fort que le disque dur pour stocker des données (Sérendipité sur Facebook) De récentes avancées de l’université de Zurich laissent entrevoir un avenir radieux – et une longévité d’un million d’années – pour les données stockées sur l’ADN. Qu’est-ce que l’ADN ? Un immense support pour stocker l’information. L’information génétique dans les organismes vivants, évidemment. Mais aussi bien d’autres choses. Il suffit d’élaborer un code à partir des quatre bases (les lettres qui constituent le code ADN) pour y stocker n’importe quelle donnée, et notamment les données numériques. Les chercheurs de l’université Harvard, du laboratoire européen de biologie moléculaire de Heidelberg et de l’école polytechnique fédérale de Zurich testent les possibilités des brins d’ADN depuis plusieurs années, rappelle Digital Trends. Informations préservées pendant des centaines de milliers d’années Dans un fragment d’ADN, ils ont encodé la Charte fédérale suisse de 1921 et la méthode des théorèmes mécaniques d’Archimède. Le monde dans quatre grammes Mais pourquoi se donner tout ce mal ?

Related:  toreygunner