background preloader

Le métier de bibliothécaire : parcours et témoignage

Publié le 17 février 2015 La bibliothèque. Sans doute êtes-vous déjà passé•e devant sans la remarquer, ou peut-être la fréquentez-vous pour vos études, sans imaginer tout ce qu’elle contient… En ce qui me concerne, comme beaucoup d’enfants j’ai beaucoup fréquenté la bibliothèque de la ville où habitent mes parents, puis je l’ai boudée à l’adolescence et n’y ai plus mis les pieds entre 13 et 20 ans. J’étais loin de m’imaginer que je deviendrai bibliothécaire… Être passionnée de livres et travailler en bibliothèque J’étais une passionnée de lecture, et plus généralement de culture, mais elle me semblait trop petite et régie par des personnes donnant peu envie de venir… Je fréquentais cependant le CDI de mon collège qui était très cool, même si gardé par un dragon. À lire aussi : J’ai testé pour vous… être un rat de bibliothèque Travailler en bibliothèque : loin des stéréotypes Mes deux stages en bibliothèque Direction la spécialisation ! Premier job en bibliothèque et fin d’études Related:  Le métier de bibliothécaireArchive 2

Pourquoi l'ouverture des bibliothèques le dimanche fait débat Un amendement proposé par l'ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti veut obliger les maires à discuter de la possibilité d'ouvrir les bibliothèques de leur commune le dimanche. Après les magasins, faudrait-il ouvrir les bibliothèques le dimanche? C'est une question à laquelle Aurélie Filippetti aimerait que les maires répondent en conseil municipal. La députée de Moselle est loin d'avoir convaincu tous ses collègues dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.Nombre d'entre eux ont souligné le manque de moyens dont disposaient les communes et les communautés de communes en cette période de restrictions budgétaire. Une «avancée positive» mais «insuffisante» Généralement fermées le dimanche, entre midi et deux et vers 19H à la sortie des bureaux, les médiathèques ne sont ouvertes que 19 heures en moyenne par semaine contre 32 heures dans les villes de plus de 20.000 habitants. «Il faut y mettre les moyens»

L'encre qui disparaît après 72 heures : oeuvrer pour l'écologie Les Amis de la Nature, un groupe chinois, a décidé d'œuvrer pour le recyclage du papier. Ils proposent de découvrir une forme inversée d'encre invisible : celle qui, 72 heures après avoir été posée sur une feuille de papier, va disparaître. Tout un concept. L'idée vient du principe des marqueurs magiques qu'utilisent les enfants. Le modèle d'impression n'est pas différent de ce que l'on retrouve avec une imprimante classique. En revanche, l'encre va bien disparaître dans un délai de 3 jours. Selon les membres de cette ONG environnementale, il est possible de réaliser de véritables économies pour tout ce qui est notes ou messages sans trop d'importance. « Nous avons ajusté la formule [chimique] de l'encre, et l'avons utilisé dans le tuner d'une imprimante. Pas plus d'informations, à l'exception de la campagne de communication autour du projet... Démonstration du projet en vidéo : Pour approfondir

Dictionnaire [du diable] des bibliothèques Biblio Remix | Comment repenser, remixer la bibliothèque avec les habitants, des bidouilleurs, des designers… ? La place des femmes dans les films s'améliore, mais très peu Quelle est la place des femmes dans le cinéma? Plusieurs études tentent de répondre à cette question depuis 2007. Women in film en a regroupé plusieurs sous forme de graphiques, pour dresser un tableau de la situation des femmes dans l'industrie cinématographique, notamment entre 2010 et 2014. L'un des principaux outils sur ce sujet est le test de Bechdel. Pour passer ce test, un film: 1) doit comporter au moins deux femmes, 2) qui doivent parler ensemble 3) à propos d'autre chose que d'un homme. Seuls 55% des films sortis en 2014 ont réussi le test de Bechdel, contre 67% en 2013. Néanmoins, la proportion de films qui réussit le test augmente au fil des ans: Women in Film s'appuie aussi sur un rapport d'Annenberg, l'école de communication et de journalisme de l'Université de Californie du sud. En mars 2014, le site Purebreak racontait que les fans de la saga Hunger Games étaient révoltés contre les choix faits par les MTV Movie Awards dans la catégorie «meilleur héros».

Médiation, numérique, désintermédiation : À l’heure d’internet, de Google et du web 2.0, à l’ère de l’accès à distance et de la dématérialisation, la question de la médiation et des médiateurs se pose de façon récurrente et quelquefois douloureuse. Elle s’adresse aux bibliothécaires, comme aux libraires, aux critiques littéraires, aux enseignants, aux parents, bref, à tous ceux qui sont susceptibles de porter une parole, de transmettre un savoir, d’exercer une médiation entre des individus (des élèves, des enfants, des étudiants, des curieux, des lecteurs, des amateurs…) et des documents, des informations, des données, des connaissances… La scolarisation de la société, l’élévation du niveau moyen du diplôme dans la population, les connaissances empiriques que procurent le contexte audiovisuel et le bain numérique dans lequel nous baignons constituent le contexte dans lequel l’accès à l’information, au savoir, à la culture se fait aujourd’hui. La médiation : apprendre et transmettre Numérique, transmission et médiation

Les réseaux d’échanges de compétences en bibliothèque | let it bib C’est sur et par les réseaux sociaux que ce billet « boîte à outils » a germé. D’un mot posté, début septembre, par Michel Briand au groupe Facebook Bibliothèque créative est née l’envie de creuser l’expérience de la médiathèque de Languidic (Morbihan) avec la start-up rennaise Steeple. Steeple, c’est quoi ? Steeple est un réseau social créé par deux étudiants de l’ESC Rennes : Jean-Baptiste de Bel-Air et Nicolas Malœuvre (une fois sorti de l’INSA). Steeple (clocher, en anglais) propose aux membres d’une même communauté (école, entreprise, bibliothèque…) de partager un objet, un service ou une compétence sur une plateforme commune. La particularité de Steeple tient à son modèle économique et son positionnement au sein de l’économie collaborative. L’expérience de la médiathèque de Languidic L’ouverture du compte Médiathèque de Languidic sur Steeple remonte à bientôt trois mois. Les RERS Le SEL L’économie collaborative WordPress: J'aime chargement…

Quand le ministère de la Culture se penche sur le genre | Légothèque « Dragon Ball Z (…) c’est des hommes super puissants avec des supers pouvoirs (…) il y a peu de filles qui aiment Dragon Ball Z, c’est normal, c’est que du rapport de force et de combat tout le temps. » ; « Les garçons c’est pour les expériences, et les filles pour la découverte (…) souvent les filles, elles ont peur de s’électrocuter ou des trucs comme ça, et les garçons ils sont plus courageux.» Qu’il s’agisse de culture scientifique, de jeux vidéo, de romans ou de mangas, les pratiques culturelles sont bien perçues comme traversées par des questions de genre, comme en témoigne ces propos d’enfants et d’adolescent-e-s recueillis par différentes enquêtes et mis en exergue dans la récente étude du ministère de la Culture Questions de genre, questions de culture. Rédigé sous la direction de Sylvie Octobre, Questions de genre, questions de culture s’intéresse en effet aux liens entre loisirs culturels et questions de genre. L’illusion du loisir vu comme « Le lieu du choix électif libre »

Les frames Le langage Html Quoi de plus simple que les frames? Mais aussi quoi de plus délicat et dangereux (risque de plantage) que les frames? En outre, tous les browsers n'ont pas la possibilité de les afficher. Pour diviser l'écran en plusieurs fenêtres, les balises sont peu nombreuses : Il est impératif de travailler avec des exemples. Il faut employer les balises suivantes : Le même pour un agencement vertical On peut mélanger les deux : On reprend le fichier de frame précédent que l'on complète. let it bib | 1 blog, 2 filles, des bibs qui innovent Copenhague : La caricature à nouveau ciblée par les attentats Un mois à peine après les attentats perpétrés dans les locaux de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, un scénario similaire s'est déroulé à Copenhague samedi dernier : une atteinte à la liberté d'expression suivie d'une attaque à caractère antisémite. Le caricaturiste suédois Lars Vilks, plusieurs fois menacé de mort depuis la publication en 2007 d'un dessin du prophète Mahomet avec un corps de chien, l'ambassadeur de France au Danemark François Zimeray ainsi que la militante Femen, Inna Shevchenko, étaient sur les lieux de la fusillade. Copenhague - CC by SA 2.0 par Sigfrid Lundberg Samedi vers 16 h, dans le centre culturel Krudttønden à Østerbro, au nord du centre-ville historique de Copenhague, se tenait un débat en hommage à Charlie Hebdo, intitulé « Art, blasphème et liberté d'expression ». Inna Shevchenko était en train de déclamer son discours, quand une longue rafale de coups de feu a été tirée depuis l'extérieur. La liberté d'expression, mise à prix Sources : CS Monitor , Actua BD

Related: