background preloader

Tableau périodique des éléments

Tableau périodique des éléments
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le tableau périodique des éléments, également appelé table de Mendeleïev, classification périodique des éléments (CPE) ou simplement tableau périodique, représente tous les éléments chimiques, ordonnés par numéro atomique croissant et organisés en fonction de leur configuration électronique, laquelle sous-tend leurs propriétés chimiques. Son invention est généralement attribuée au chimiste russe Dimitri Ivanovich Mendeleïev, qui construisit en 1869 une table différente de celle qu'on utilise aujourd'hui[N 1] mais similaire dans son principe, dont le grand intérêt était de proposer une classification systématique des éléments chimiques connus à l'époque en vue de souligner la périodicité de leurs propriétés chimiques, d'identifier les éléments qui restaient à découvrir, et même de pouvoir prédire les propriétés de ces éléments alors inconnus. Tableau périodique des éléments Tableau périodique des éléments destiné à l'impression au format A4 Related:  Les ElémentsTableau périodique des élémentsChimie

Tableau périodique des Eléments Tableau périodique des Eléments Colonne I A : Hydrogène et métaux alcalins Colonne II A : Métaux Alcalino-terreux Colonnes III A à II B : Métaux divers Colonnes III B à VI B : Commencent par un ou plusieurs Métalloïdes, puis le caractère métallique se dessine et s’accentue en descendant la colonne. Colonne VII B : Métalloïdes (Halogènes) Dernière colonne (0 ou VIII B selon auteurs) : Gaz rares (Gaz nobles) La ligne des Lanthanides regroupe les métaux dits : Terres rares. Les éléments dont les symboles (et les noms dans les tableaux complémentaires) sont écrits en italiques sont des éléments artificiels, n’existant pas dans la nature, produits par réactions nucléaires dans les piles atomiques, les réacteurs des centrales nucléaires et les accélérateurs d’ions lourds. Les numéros suivant parfois le nom renvoient à des notes après les tableaux. Notes 1) Hydrogène. Elément primitif et primordial de l’Univers. 2) Hélium. 3) Lithium 4) Béryllium Chef de file des métaux alcalino-terreux. 5) Carbone 6) Fluor

Version étendue du tableau périodique des éléments Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Tableau. Cette version étendue du tableau périodique des éléments représente tous les éléments chimiques, groupés par leur orbitale atomique et leur couche électronique. Histoire[modifier | modifier le code] Cette version étendue du tableau périodique des éléments a été mise au point par Glenn T. Seaborg en 1969. Le symbole en bleu situé en haut de chaque colonne indique la dernière orbitale atomique. L'hélium est placé à côté de l'hydrogène plutôt qu'au-dessus du néon puisqu'il fait partie du groupe s² et non du groupe Tableau périodique étendu[modifier | modifier le code] Tableau de Mendeleïev corrigé[modifier | modifier le code] Ce tableau[1] ne présente que les éléments connus ; des éléments non encore observés sont représentés par leur numéro atomique. Les dessins indiquent les orbitales des couches externes ou, plus précisément les harmoniques sphériques correspondantes.

Chefs-d'oeuvre dramatiques de Voltaire. Tome 1 Accessiblité Une question ? Espace personnel Recherche avancée Aucun mot recherché, veuillez saisir un terme. Fermer Accueil Consultation Chefs-d'oeuvre dramatiques de Voltaire. Informations détaillées Notice complète Titre : Chefs-d'oeuvre dramatiques de Voltaire. Auteur : Voltaire (1694-1778) Éditeur : M. Date d'édition : 1840 Type : monographie imprimée Langue : Français Format : 5 vol. ; pet. in-18 Format : application/pdf Droits : domaine public Identifiant : ark:/12148/bpt6k6203526k Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, YF-4367 Relation : Notice d'ensemble : Relation : Provenance : bnf.fr Date de mise en ligne : 14/05/2012 Zoom Feuilleter en plein écran Affichage Table des matières Aller à la page de la table des matières NP Page (Vue 13 / 270) Télécharger / Imprimer Téléchargement Contribuer Signaler une anomalie Vous souhaitez signaler une anomalie sur le document suivant :

Ozone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir O-Zone. L'ozone (de l'allemand ozon dérivé du grec ozô « exhaler une odeur »), ou trioxygène, est une molécule triatomique formée de trois atomes d'oxygène et donc de formule chimique O3. Son instabilité se manifeste à l'état condensé par une tendance à l'explosion lorsque sa concentration est significative[2]. Contrairement au dioxygène inodore, l'ozone est perçu par l'odorat humain (décelable dès la concentration de 0,01 ppm[4],[5]) ; son odeur caractéristique qui rappelle l'eau de Javel est perceptible dans les endroits confinés où règne un champ électrique important (transformateur haute tension, échelle de Jacob, tubes UV, allume-gaz). Historique[modifier | modifier le code] Ozomètre à ozone gazeux datant de 1865 L'ozone a été découvert en 1789 par le chimiste Hollandais Martin van Marum en faisant passer un courant électrique à travers de l'oxygène enfermé dans une éprouvette. ΔfH0gaz = 142,67 kJ·mol-1 [14]

Fichier:Elementspiral.svg Cancel Edit Delete Preview revert Text of the note (may include Wiki markup) Could not save your note (edit conflict or other problem). Please copy the text in the edit box below and insert it manually by editing this page. Upon submitting the note will be published multi-licensed under the terms of the CC-BY-SA-3.0 license and of the GFDL, versions 1.2, 1.3, or any later version. Add a note Draw a rectangle onto the image above (press the left mouse button, then drag and release). Save To modify annotations, your browser needs to have the XMLHttpRequest object. [[MediaWiki talk:Gadget-ImageAnnotator.js|Adding image note]]$1 [[MediaWiki talk:Gadget-ImageAnnotator.js|Changing image note]]$1 [[MediaWiki talk:Gadget-ImageAnnotator.js|Removing image note]]$1

éléments chimiques - table et références ou CORPS SIMPLES Sur la centaine d'éléments chimique naturels seuls 27 se trouvent dans la matière vivante et 4 d'entre eux (carbone, hydrogène, oxygène et azote) suffisent pour en composer 99%. Les éléments sont des corps chimiques de base de l'Univers. 118 ont été observés et reconnus à ce jour (2017): 94 d'entre eux identifiés naturellement sur Terre; 80 ont des isotopes stables; Les 24 autres sont artificiels: obtenus par bombardement de noyaux atomiques Les records Le plus léger: l'hydrogène >>> Le plus lourd dans la nature: l'osmium et iridium >>> Le plus gros créé: l'oganesson >>> Naturel de numéro atomique le plus élevé l'Uranium >>>

Série chimique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une série chimique est un groupe d'éléments chimiques dont les propriétés chimiques et physiques varient progressivement d'un bout de la série à l'autre. Les séries chimiques furent découvertes avant la création du tableau périodique des éléments, qui fut justement inventé pour essayer d'organiser les éléments en fonction de leurs propriétés chimiques. De nombreuses séries chimiques correspondent exactement à un groupe de la table périodique. Les séries chimiques du tableau périodique sont : Portail de la chimie Ténia : épidémiologie, symptomes, diagnostic, traitement et prévention Introduction L'infestation par les vers est le problème médical le plus courant dans le monde. On évalue que le tiers de la population du globe est l'hôte de l'un des nombreux types de vers. Le ténia, du latin taenia = ruban, est un vers plat, dont la forme adulte mesure 4 à 10 m de long. - Le plus commun chez l'homme et la plus répandue en France est le ver solitaire ou Taenia saginata, dont l'hôte intermédiaire est le boeuf. - On trouve aussi le Taenia solium (que ne nous développeront pas dans cette introduction) dont l'hôte est le porc. Systématique Embranchement des Plathelminthes Classe des Cestodes Ordre des Cyclophyllidés Famille des Taeniidae Epidémiologie Répandu dans le monde entier, fréquent dans les régions où l'on consomme de la viande de boeuf mal cuite (Yougoslavie, pays musulmans, éthiopie et Kenya), moins fréquent en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Mode de transmission - Cycle Les vaches mangent les herbes sur lesquelles des féces humaines ont été déposées. Symptômes

Xénon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Xenon et XE. Le xénon est un élément chimique, de symbole Xe et de numéro atomique 54. Le xénon est un gaz noble, inodore et incolore. Dans une lampe à décharge, il émet une lumière bleue. Le xénon est le plus rare et le plus cher des gaz nobles, à l'exception du radon dont tous les isotopes sont radioactifs. Étymologiquement, le nom de « xénon » dérive du mot grec ξένος (xenos), se traduisant par « étranger ». Le xénon a été découvert en 1898 par William Ramsay et par Morris William Travers par analyse spectrale de « résidus » de l'air dont on avait éliminé l'oxygène et l'azote. On extrait le xénon par distillation de l'air. Histoire[modifier | modifier le code] Le xénon a été découvert par les chimistes britanniques William Ramsay et Morris Travers le 12 juillet 1898, peu après leur découverte du krypton et du néon. En 1939, Albert R. En 1960, le physicien John H. Propriétés[modifier | modifier le code]

EniG. Periodic Table of the Elements Tableau périodique des éléments Tableau périodique des éléments (Link to English version) avec capacité de combinaison (Défiler vers le bas pour version imprimable) Légende des couleurs: Solides Liquides Gaz Synthétiques périodique des éléments - Conseil national de recherches Canada électroniques et tableau périodique (capacité).Faculté Saint-Jean, University of Alberta. Couleur: Noir et blanc: Adobe Reader est nécessaire pour accéder à ces documents. Note: set your printer to landscape and size legal (8.5 x 14 in.). To contact the webmaster For printable black and white (or colour) MS Word version (size legal 8.5 x 14 in.) available with or without 'capacité', E-mail: cpf99@shaw.ca Capacité de combinaison d'atomes Le nombre d'électrons qu'un atome gagne, perd, ou partage quand il forme les liaisons chimiques s'appelle le nombred'oxydation. TO CPF FRENCH WEB RESOURCES SECTION 0037-2.

Related:  General Data