background preloader

Raccourci minimaliste

Raccourci minimaliste
Related:  Minimalisme

mouvement minimaliste Famille minimaliste | Le minimalisme à l'épreuve de la vie de famille! Vivre avec 100 objets (ou plus) | minihon Tous le monde sait que ce n’est pas la taille le nombre d’objets qui compte. Mais quand les médias parlent de minimalisme, seules les personnes vivant avec moins de 100 objets les intéressent. Et pour cause, un article intitulé "Si vous deviez ne vivre qu’avec 100 objets" est plus accrocheur que "Si vous deviez choisir 1337 objets". Dave Bruno et son 100 Thing Challenge y sont pour beaucoup. Compter ses objets ? Cependant, comme Joanne Tatham, je pense que le nombre d’objet n’est qu’un aspect secondaire du minimalisme. Certes, cela peut servir de déclic : vous comptez vos paires de chaussures et vous vous apercevez que vous en possédez plus qu’il n’y a d’étoiles visibles depuis la Terre. Mais compter tous ses objets et essayer de se limiter à 100 me parait compliqué et chronophage. Quelle méthodologie utiliser ? En effet, comment compter les objets que l’on a ? Grouper ou séparer ? Simplifier Chercher à compter ses objets à tout prix n’a pas de sens. En résumé Côté obscur Côté clair Like this:

Maman Minimaliste Si vous deviez ne vivre qu'avec 100 objets, ce serait lesquels ? Les 100 objets. C’est Libération qui nous signale ce... ce quoi au fait ? Ce jeu ? Cette expérience ? Ce défi ? Ce phénomène ? L’idée a été lancée en novembre 2008 par le blogueur David Bruno. Les « 100 things challengers » échangent leurs expériences sur un groupe Facebook et sur Twitter, signe que nombre d’entre eux ont gardé un ordinateur dans leurs objets sacrés. Le but de ce « challenge », explique Dave Bruno, est de se libérer du poids des objets inutiles et donc de celui de la société de consommation à l’américaine. Il a dressé ses propres règles du jeu. Dave a donc vidé, pendant plusieurs mois, ses placards. BibleAutre bible avec prières (on est aux Etats-Unis)Bibliothèque de 300 livres (pourquoi ne pas avoir rangé ses bibles dedans ?) Comme vous pouvez le constater, sa liste des 100 s’arrête aujourd’hui à 94, ce qui lui confère une petite marge de manœuvre, s’il veut s’acheter, je ne sais pas moi, des chaussures d’escalade ou des haltères.

Un truc en moins | Il en faut moins pour être heureux L'artiste Michael Landy | Michael Landy | Contre-attaque - Quand l'art prend l'économie pour cible | Culture Depuis 2001, l’année de son très spectaculaire « Break Down », le Britannique Michael Landy est considéré comme l’un des rares artistes capables de révéler les règles tacites et les besoins inconscients qui font la stabilité et l’inertie de notre économie capitaliste. Pour l’art, il détruit tout ce qu’il possède dans une expérience radicale dont il est lui-même l’objet (il suspend ensuite sa création artistique pendant deux ans), une « performance » qui fait apparaître la relation cachée entre l’individu, la propriété et l’identité. Qui sommes-nous une fois privés de nos possessions, des objets qui matérialisent notre identité ? Landy ne se limite pas à questionner le souhait d’amasser des biens matériels, que la société de consommation et avec elle le marché de l’art mettent au centre de toutes les convoitises, il revisite avec son expérience la relation entre identité et propriété.

Minimalisme extrême : ne posséder que 15 objets Combien d’objets possédez-vous ? Peu importe le nombre, c’est sans doute largement beaucoup plus que le nombre d’ objets détenus par Andrew Hyde , adepte du minimalisme extrême qui ne possède lui que 15 objets . Suffisant pour vivre ? » La première question que les gens me posent lorsque je leur raconte mon projet est » allez vous dans les laveries ? Voici la liste des possessions d’Andrew en date du 2 Mai : Un sac à dos Une chemise Un manteau de pluie Un Tshirt Un short de course Une serviette Un manteau en laine un kit de toilette Une paire de lunettes solaires Un porte-feuilles Un Macbook Air Un iphone 3GS Un Polo Un Jeans Des chaussures de course

Minimaliste : Vivre avec 100 objets J’ai testé l’art du vide © Jupiter Se défaire du superflu dans sa maison, alléger sa garde-robe ou son bureau peut s’apprendre. Une idée initiée au Japon par Dominique Loreau. Promenant son regard de minimaliste dans l’appartement de l’une de nos journalistes, elle a procédé à un “état des lieux” sans concession. Pascale Senk Plein comme un œuf. Je décidai alors de faire appel à Dominique Loreau. En arrivant chez moi, Dominique Loreau m’explique qu’elle voyage toujours très léger : « Pour venir du Japon, je n’emporte qu’un sac qui contient tout ce dont j’ai besoin pour vivre, le minimum. L’entrée : Ne garder que ce qui est utile ou très beau. C’est le premier commandement que lâche Dominique en parcourant des yeux les huit mètres carrés de l’entrée de mon appartement. Quant au bibelot taoïste en bois que j’ai posé sur un meuble bas, un cadeau de famille que je ne regarde jamais, Dominique me suggère de le photographier et de le "ranger" dans la mémoire de mon ordinateur si vraiment je veux en garder le souvenir.

Minimalist Fashion Project 333 Begins Our closets are full of empty hangers to mark the beginning of minimalist fashion Project 333. I was tweaking my list up until last night. Now that I’ve settled on my 33 items for 3 months, my closet looks bare, simple and surprisingly, inspiring. Speaking of inspiring, your participation has really given this challenge wings. A few years ago, I used to dream about a big, beautiful walk in closet to hold more stuff. My List Original rules When: October 1 – December 31 (It’s never too late to start so join in anytime!) Other helpful links I woke up this morning so excited to start the next 3 months with only 33 items! While you may have already donated some of your clothing, January will be a big month to give even more, after you see how refreshing it is to live with less.

Related: