background preloader

Je n'ai pas consenti

Je n'ai pas consenti
Je m'appelle Tom-Alex. Mais ceci n'est pas mon prénom de naissance. J'avertis maintenant que dans mon témoignage il y aura des déclencheurs tels que la transphobie, les mutilations, les tentatives de suicides, l'anorexie et la psychiatrie. Je suis un garçon qui n'a pas eu de chance. Il y a 21 ans, j'ai été assigné fille à la naissance. Il y a deux mois, j'ai fait mon Coming-Out trans à mes parents.Ça se passe plutôt bien, dans la mesure où je reste leur enfant et qu'ils continuent de m'aider financièrement, mais la pilule est difficile à avaler. Le 20 février, je retrouve ma mère pour discuter sincèrement avec mon amie. je suis sous hormones depuis deux semaines déjà. Le dimanche matin de ce même week-end, elle me téléphone.Elle me parle de sa difficulté à avancer. Et avec une dose de chantage affectif. Elle ne veut pas me voir pour une période. Je suis sous anxiolytiques depuis mi janvier. C'est le lendemain que ça se gâte. Je suis transféré à 20h au service psychiatrique des urgences.

http://jenaipasconsenti.tumblr.com/

Related:  Justice sociale & FéminismeHarcèlement de ruesanté / médecine

Je connais un violeur Je connais un violeur. C’est un ami, c’est un ami de ma meilleure amie. On avait déjà passé une nuit ensemble, je ne voulais pas coucher avec lui, il l’a bien pris et a été adorable. Gynéco & consentement : mon corps, mon choix ! La polémique née du témoignage d’Agnès Ledig sur le « point du mari » lance un débat plus large autour de la notion de consentement éclairé de la patiente en gynécologie. En médecine non plus, subir n'est pas consentir. Article initialement publié le 9 avril 2014 Avez-vous déjà été traitée par un professionnel de santé sans comprendre l’examen pratiqué, sans savoir ce qu’il vous était prescrit et pourquoi ? Ce n’est pas normal. En France, l’obtention du consentement libre et éclairé du patient est une obligation légale :

Eclosion, le quotidien d'une femme transgenre Rectification importante sur le changement de prénom le 31 mars 2017 11h44 | par Lise « Je ne veux plus être un violeur » L’auteur J’ai été identifié comme un garçon à la naissance, et élevé comme tel. J’ai donc grandi du bon côté du système d’oppression sexiste. Et de la plupart des autres systèmes d’oppression, d’ailleurs. Quels sont les rôles de la médecine dans la fabrique d’individu.es de genre feminin ? Parce que j’ai dysfonctionné dans ce monde, on m’a envoyée à l’HP. J’en suis ressortie avec une identité bien ficelée de dépressive suicidaire. Certaine, pendant plusieurs années, que ce terme recouvrait toute la réalité de mon être.

FeministAndOtherThings babebibobutiptopyoupitralala a demandé: Bonjour bonjour, je ne savais pas vraiment où m'adresser. Ici semble la meilleure solution. Je voulais juste témoigner toute mon affection. J'aime vraiment lire vos articles ! Ils me réconfortent car je vois que certaines de mes 'pensées' ne sont pas que des fabulations d'ado qui se veut féministe, ils m'ouvrent aussi de nouvelles pistes. Des "ah tiens c'est vrai".

Les mythes autour du viol EDIT ; certains commentaire peuvent être très choquants surtout pour les victimes de viol et d'agressions sexuelles. je choisis de les laisser en connaissance de cause car ils illustrent souvent notre propos. Les mythes autour du viol désignent les croyances entourant le viol, les victimes et les coupables. On les définit par des attitudes et croyances fausses mais profondément et constamment entretenues qui servent à nier et à justifier le viol. Ces mythes servent à décrédibiliser la personne violée et à excuser le violeur. Ainsi le comportement passé d'une victime peut servir à justifier qu'elle a cherché ce qui lui est arrivé.

Pharmaciens VS Leclerc Aujourd’hui j’ai envie de parler du monopole pharmaceutique. Ceux qui me suivent sur Twitter le savent, je me sens un peu border line par rapport à la pharma, je suis en 6ème année et j’achève mes études non sans amertume car je ne me retrouve dans aucun des projets professionnels qui me sont destinés. Quand j’ai commencé ma formation en 2007, on entendait parler du méchant M. ZONES Lyber Zones Irene Zeilinger Petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire. Pour Anne, car c’est elle que je voudrais avoir à mes côtés si je dois affronter un danger. Permettez-moi de me présenter : je suis formatrice d’autodéfense pour femmes depuis maintenant près de quinze ans.

Touchers vaginaux sur patientes endormies, rumeur sur Twitter ou pratique à Lyon Sud ? [MAJ] La faculté de médecine de Lyon-Sud se retrouve un peu par hasard au coeur d’une polémique lancée sur Twitter, où circulent des documents à destination des étudiants pour leur stage en gynécologie. Une liste de « pratiques et savoir-faire à maîtriser » laisse entendre qu’il est demandé aux étudiants de pratiquer des touchers vaginaux sur des patientes endormies. La rumeur électronique prétend qu’ils se font sous anesthésie générale, au bloc opératoire, éventuellement sans consentement de la patiente. La fac se défend, maladroitement.

PAYE TA SHNEK “Hé, psst, t’es bonne. J’me marie avec ton cul moi!” Lille — rue Gambetta.

Related: