background preloader

(Arte) La dette, une spirale infernale

(Arte) La dette, une spirale infernale

http://www.youtube.com/watch?v=Hj35Pjbdmas

Related:  ECO 4.6 politique budgétaireDette

Le budget de l’État en 2014 (résultats et gestion) / A la une / Actualités Un déficit en augmentationDes recettes en forte baisseDes dépenses stabiliséesL’appréciation d’ensemble de la gestion budgétaire Un déficit en augmentation Le budget de l’État en 2014 présente un déficit de 85,56 Md€, en hausse de 10,69 Md€ par rapport à 2013. La réduction du déficit budgétaire de l’État, constatée depuis plusieurs années, a été interrompue. Le déficit de 2014 est supérieur de 2,99 Md€ à celui fixé en loi de finances initiale (LFI).

La dette de la France, un secret bancaire Qui détient la dette de la France ? Cette question, chaque contribuable français est en droit de se la poser. Ses impôts ne servent-ils pas à payer en partie les intérêts de la dette ? Or, si l’on dispose des quelques informations générales, savoir en détail qui détient les créances françaises et pour quel montant relève du secret extrêmement bien gardé. L’opacité est totale et couverte par la loi. Enquête. Économie - Les comptes des administrations publiques en 2014 - L'investissement se replie et le déficit se réduit légèrement Imprimer la page L’investissement se replie et le déficit se réduit légèrement Pierre Cheloudko, Sylvain Larrieu, département des Comptes nationaux, Insee, Claire Jolly, Clovis Kerdrain, Thomas Meinzel, Brigitte Poiblanc, Pierre Prady, Benjamin Quevat, Yohann Vaslin, direction générale du Trésor, Nicolas Bignon, Anne Uteza, direction générale des Finances publiques

David Graeber : « La façon la plus simple de désobéir à la finance, c'est de refuser de payer les dettes Basta ! : A quel moment dans l’histoire le crédit est-il apparu ? Qu’est-ce qu’une dette ? David Graeber [1] : La dette est une promesse, qui a été pervertie par les mathématiques et la violence. On nous a raconté une histoire : « Il était une fois des gens qui utilisaient le troc. Voyant que cela ne marchait pas très bien, ils ont créé la monnaie. Tout comprendre sur la dette grecque en six étapes Alors que l'agence de notation Standard & Poor's vient de dégrader le pays ce vendredi, six étapes et une série de graphiques pour savoir comment la dette grecque est devenue l'une des clefs de l'avenir de l'euro et de l'Europe. "Réduisez la dette. Dehors le FMI !".

La spirale infernale de la dette de l'Unédic et l'austérité menacent le droit aux indemnités chômage Les chômeurs coûtent cher, trop cher. Voilà l’idée savamment distillée ces dernières années. Ainsi, Pôle Emploi renforce les contrôles, que se soit pour lutter contre la fraude ou s’assurer que les demandeurs d’emploi cherchent un nouveau travail avec assiduité (lire ici). Budget: la Grèce est en réalité le pays le plus «vertueux» d’Europe La Grèce « ne veut pas se réformer et n'a pas encore fait suffisamment d'efforts » entend-on dire partout et notamment de la part des ministres des Finances européens qui ont refusé, pour cette raison, les dernières propositions du gouvernement Tsipras. Pourtant rien n'est plus faux et ce sont les chiffres de la Commission européenne elle-même qui le montrent. Considérons ce qu'on appelle « l'excédent budgétaire primaire », c'est à dire le solde de l'ensemble des recettes publiques dont on a retiré toutes les dépenses avant paiement des intérêts à verser sur la dette.

L’annulation de la dette allemande en 1953 versus le traitement réservé au Tiers Monde et à la Grèce L’allègement radical de la dette Dette Dette multilatérale : Dette qui est due à la Banque mondiale, au FMI, aux banques de développement régionales comme la Banque Africaine de Développement, et à d’autres institutions multilatérales comme le Fonds Européen de Développement.Dette privée : Emprunts contractés par des emprunteurs privés quel que soit le prêteur.Dette publique : Ensemble des emprunts contractés par des emprunteurs publics. de la République fédérale d’Allemagne (RFA) et sa reconstruction rapide après la seconde guerre mondiale ont été rendus possibles grâce à la volonté politique de ses créanciers, c’est-à-dire les États-Unis et leurs principaux alliés occidentaux (Royaume-Uni, France). En octobre 1950, ces trois alliés formulent un projet dans lequel le gouvernement fédéral allemand reconnaît l’existence des dettes des périodes précédant et suivant la guerre. Un pays disposant d’un excédent de ses paiements courants est un pays prêteur vis-à-vis du reste du monde.

Quand l’austérité tue, par Sanjay Basu et David Stuckler (Le Monde diplomatique, octobre 2014) «Merci d’avoir participé à ce test clinique. Vous ne vous rappelez peut-être pas avoir donné votre accord, mais vous avez été enrôlé en décembre 2007, au début de la Grande Récession. Votre traitement n’a pas été administré par des médecins ou des infirmières, mais par des politiciens, des économistes et des ministres des finances.

Related: