background preloader

Une famille américaine fait pousser 3 tonnes de nourriture bio par an dans son jardin

Une famille américaine fait pousser 3 tonnes de nourriture bio par an dans son jardin
Aux États-Unis, à 15 minutes du centre-ville de Los Angeles, une famille fait sa révolution en créant sa propre ferme urbaine qui produit assez de nourriture pour être auto-suffisante. C’est à Pasadena en Californie, que vit la famille Dervaes au milieu d’une micro ferme de 370 mètres carrés. Devenue une véritable ferme urbaine, elle produit 2,7 tonnes de nourriture par an, ce qui rend la famille auto-suffisante en nourriture. Cet exemple donne une idée et fait réfléchir sur ce qu’il est possible de faire dans un endroit assez commun, à une dizaine de minutes du centre-ville. Un objectif : manger des légumes du jardin 100% bio Vous pensiez ne pas pouvoir faire pousser beaucoup de nourriture en milieu urbain ? Jules Dervaes a créé cette ferme, il y a plus de 20 ans, avec ses trois enfants, Justin, Anaïs et Jordanne, dans le but de manger une nourriture saine, biologique, sans OGM et cultivée maison. Vue satellite de la ferme des Dervaes Une vie plus simple, des factures plus légères

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/23792/famille-americaine-fait-pousser-3-tonnes-de-nourriture-bio-son-jardin

Related:  Vivre en autonomieEXEMPLES - CONCEPTSLa révolte des légumeseconcepts

Vivre (comme) à la campagne 22 août Je voudrais vous présenter un livre ou plutôt une bible! Vivre (comme) à la campagne de Dick et James Strawbridge C’est le seul bouquin à la maison, enfin à ce qui nous sert de maison, qui est constamment en dehors de la bibliothèque. C’est d’abord une mine d’information mais surtout un livre hyper motivant.

LAURENT KAHN, CEO D’EXKi NY : L’HOMME QUI FAIT MANGER DES LÉGUMES AUX NEW-YORKAIS ! Laurent Kahn va avoir 40 ans. À l’âge de 26 ans, il commençait chez EXKi comme tout premier employé de cette enseigne belge de cuisine fresh et de saison, symbolisée par une carotte. 14 ans plus tard, il habite New York où il est devenu CEO EXKi New York ! Après le premier resto près du Flatiron Building, vient d’ouvrir jeudi la toute nouvelle adresse EXKi au coin de Madison Avenue et de 28th Street. Comment réagissent les New-Yorkais à l’arrivée de ce fast-food dédiés aux légumes ? Comment a-t-il fallu adapter les recettes au palais des New-Yorkais ? Et quelles sont les tendances en matière de commerce de bouche à New York ?

Ingénieur reconverti en paysan, il fait le pari de l’agroécologie Dans sa microferme près de Tours, cet entrepreneur de 35 ans, veut prouver que l’agroécologie est plus rentable que l’agriculture conventionnelle. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Séverin Graveleau Maxime de Rostolan préfère prévenir : il est hors de question de le prendre en photo dans un champ une bêche à la main. S’il s’est quelquefois prêté à ce jeu devant les objectifs, au début de l’aventure Fermes d’avenir, c’est aujourd’hui terminé. « Je ne ferai pas croire que je suis agriculteur », explique-t-il simplement. Tant pis pour la belle histoire qu’on aurait été tenté de raconter. Celle d’un jeune ingénieur de 35 ans originaire des beaux quartiers de la banlieue parisienne, reconverti en paysan militant sur un petit bout de terre de la région tourangelle…

Pour vivre heureux, vivons (tout) simplement! Into the Wild 1 sept Encore une superbe histoire comme on les aimes. Le jardin ouvrier est devenu un modèle d'écosystème Cultivé selon les principes de la permaculture depuis les années soixante-dix, le jardin de Gilbert et Josine Cardon est à la fois une curiosité et une référence pour les initiés. - Josine - Ce jardin de 2000 m² à l’organisation anarchique héberge quelques 2000 à 5000 (selon les témoignages) espèces d’arbres, légumes et plantes sauvages comestibles. Situé à Mouscron en Belgique, proche de la métropole Lille-Tourcoing, cet agro-écosystème urbain est extrêmement productif dans une zone où l’eau n’est certes pas limitante (850 mm/an) mais le foncier et l’ensoleillement (1500h/an) le sont.

La tomate vous va si bien En mangeant des tomates le taux de lycopene présent dans nos corps augmente, ses effets antioxydants se renforcent et permettent de maintenir une bonne forme physique. La société de fruits Kagome s’est donc demandée pourquoi la tomate n’est pas plus présente sur la scène sportive ? (on passe sous silence le côté peu pratique du jus qui dégouline sur le tee-shirt et des pépins coincés entre les dents…) La sentence a été sans appel : la tomate manque de mobilité. SEPPIC se lance dans le capillaire : Biblond, pour les coiffeurs ! Présent dans plus de 70 pays à travers ses filiales et son réseau de distributeurs, SEPPIC emploie plus de 600 personnes dans le monde dont 100 chercheurs. Et c’est justement grâce à sa position d’acteur majeur du marché et en étant à l’écoute de ses clients que SEPPIC a saisit l’importance de se lancer dans la cosmétique capillaire. Le marché capillaire est en évolution constante tout comme les tendances qui l’accompagnent. Cela implique un re-nouveau et des innovations en matière de produits, SEPPIC l’a bien compris.

Une forêt comestible pour atteindre l'auto-suffisance alimentaire Produire des fruits sains, avec le moins de travail possible, et en respectant la nature : voici les objectifs de Juan Anton Mora, un espagnol de 78 ans. Depuis sa retraite, il s’est mis en tête de changer le monde, grâce à sa forêt comestible ! Il expérimente l’auto-suffisance alimentaire et transmet ses savoir-faire. « De cette manière, quoi qu’il se passe, si nous n’avons plus de travail, nous aurons toujours de quoi manger. » Reportage vidéo. Juan Anton Mora, 78 ans, va courir 40 minutes plusieurs fois par semaine. Un village écolo 100 % open source va pousser cet été dans les Yvelines Le projet POC21, qu'est ce que c'est ? Depuis plusieurs années on voit passer des projets durables très inspirants dans le domaine de l'écologie portés par les mondes de l'innovation open-source, des fablabs et des makers. Par exemple dans l'habitat, avec Wikihouse, cette maison en bois facile à construire et dont les plans sont librement accessibles. Dans les transports, avec Wikispeed, une voiture électrique conçue de manière collaborative par des passionnés du monde entier. Ou encore l'énergie (OpenEnergyMonitor), l'alimentation (Peer-to-peer Food Lab) ou l'agriculture (Open Source Ecology). Toutes ces solutions sont intéressantes mais elles s'adressent à une niche et à un public initié.

Related: